Flux RSS

Archives de Tag: ICI

Chasser les Français-les blancs- du quartier Pajol en harcelant les femmes

Publié le

http://www.yzgeneration.com/la-chapelle-pajol-agressions-femmes/

A la suite des manifestations et témoignages de femmes vivant entre le Xème et XVIIIème arrondissements de Paris, dans le quartier Pajol/La Chapelle, les langues se délient et de nombreux témoignages confirment l’article du journal Le Parisien.

Ainsi, une mère de famille confiait à l’institutrice de ses enfants qu’elle avait été agressée par deux gamins de moins de 10 ans en rentrant chez elle. Elle jurait de déménager au plus vite malgré le bel appartement pas cher qu’elle louait dans cet ensemble écologique très agréable conçu selon les meilleures normes de l’habitat contemporain.

Le rêve

ZAC PAJOL

http://www.parisetudiant.com/etudiant/sortie/zac-pajol-paris.html

La réalité

La Chapelle-Pajol : un quartier parisien où les femmes sont en danger

http://www.atlantico.fr/pepites/chapelle-pajol-quartier-parisien-ou-femmes-sont-en-danger-3055038.html

Je ne vais pas revenir sur les attroupements d’hommes désœuvrés dans le quartier, les immondices qu’ils génèrent y compris l’urine puante, sur les rixes entre bandes rivales, sur les harcèlements verbaux et physiques accompagnés de crachats, sur l’occupation de l’espace public par des mâles, uniquement des mâles qui dissuadent les femmes d’user librement de ces espaces et des commerces les jouxtant. Depuis la semaine dernière de nombreux médias ont diffusé des témoignages accablants.

Bien entendu, des voix, de femmes mais aussi d’hommes, se sont élevées contre ces témoignages assurant qu’il faisait bon vivre dans ce quartier écologique, qu’elles n’avaient pas de problème et que tout allait bien Madame la Marquise. Le maire s’y est mis lui aussi avec une nuance : oui, je sais il y a quelques problèmes mais nous mettons tout en oeuvre pour y remédier et ma femme n’est pas dérangée dans ses allers et venues puisque nous habitons dans le quartier, etc. etc.

Le quartier de la Goutte d’Or et ses environs est occupé depuis des décades par une population très majoritairement arabo-musulmane et afro-musulmane. Elle s’y était installée parce que les logements qui tombaient en ruine y étaient loués de petits prix par des marchands de sommeil que personne ne se serait avisé de dénoncer par crainte de représailles. Ces populations aux petits moyens ont développé au cours des décades des commerces parallèles avec la délinquance classique qui les accompagne (surveillance, racket, prosélytisme, trafics en tous genre, prostitution, lieu d’asile pour les criminels, etc. ). Quand les urbanistes ont rénové le quartier les populations habituelles ont exercé leur droit au relogement sur place tandis que les autorités faisaient semblant de favoriser la mixité sociale en attirant de jeunes bobos épris de technologie écologique. Aucune personne honnête ne refusera de constater que ça ne marche pas car ce territoire a été conquis de longue date par une communauté qui non seulement n’a pas l’intention de lâcher prise mais, encouragée par l’islam salafiste et l’Etat islamique (entre autres tout ce qui tient de l’islam revival) a bien l’intention d’étendre son califat sur toute l’Europe.

Vous avez compris, alors que nos dirigeants nous enjoignent de cultiver le vivre ensemble, la mixité sociale et le métissage, l’oumma islamiya nous chasse de ses quartiers en s’attaquant aux femmes, enjeu éternel des affrontements mâles.

On parie que dans quelques années les beaux immeuble écologiques de Pajol seront vidés de leur population blanche et que ce quartier retrouvera son charme délétère avec une population musulmane exponentielle vidant l’ICI de sa part culturelle au profit de sa partie cultuelle ?

La Connectrice

Pour en savoir plus

Des femmes descendent dans la rue à La Chapelle-Pajol à Paris pour dénoncer le harcèlement de rue

Une pétition contre l’insécurité de ce quartier du 18e arrondissement de la capitale a réuni des milliers de signatures en deux jours.

20/05/2017 18:41 CEST | Actualisé 20/05/2017 18:43 CEST

15 millions d’euros pour la place de la République. Nécessaire électoral ?

Le Conseil de Paris avait voté le réaménagement de la place de la République en 2008. Les travaux ont commencé ces jours-ci et devraient s’achever en 2013.

Source photo : http://www.paperblog.fr/4695067/la-republique-violentee/

J’ai vainement cherché sur le Net des informations sur le financement de ces travaux et leur coût. Finalement j’ai trouvé une estimation de 12 à 17 millions d’euros sur ce bloghttp://www.suchablog.com/une-nouvelle-place-de-la-republique-a-paris-des-2013 avec une très jolie présentation du projet, plus accessible que celle de la Mairie de Paris http://www.paris.fr/pratique/amenagements-de-paris-concertations/place-de-la-republique/p9025

Les abords de la place de la République étaient abandonnés depuis plusieurs années. Non seulement ils n’étaient pas entretenus mais les espaces publics n’étaient pas nettoyés. Rendez-vous de nombreux SDF, notamment pour y recevoir des soupes l’hiver, les lieux étaient jonchés de couvertures et guenilles abandonnées, de détritus et d’excréments. Nettoyer cette place sans pour autant engager des travaux pharaoniques, était une priorité relativement peu coûteuse. On peut d’ailleurs se demander si elle n’a pas été laissée à l’abandon pour précisément justifier de grands travaux coûteux. Pourquoi les services de la voirie ne nettoyaient-ils pas cette place quotidiennement ?

L’esprit très écolo et durable qui préside à la philosophie du projet ne semble pas prendre en compte l’héritage minéral, artistique et architectural. En effet, je suis passée aujourd’hui devant le chantier et j’ai eu la surprise de constater que les margelles de pierre des bassins avaient été fracassées et que des blocs de granit d’un magnifique rose avaient été brisés et s’empilaient dans le désordre. (Le granit rose de Bretagne tient une place importante dans les construction parisiennes, Ernest Renan raconte que Haussmann a fait disparaître une île entière en Bretagne, l’Île-Grande (face à Pleumeur-Bodou), pour obtenir la pierre nécessaire à ses travaux. L’écrivain exagère quelque peu, car l’île est toujours là mais on peut voir sur celle-ci d’imposantes carrières datant de l’époque de ces travaux.)

En supposant que les bassins et les barrières de granit ne soient pas incluses dans le projet, pourquoi ne les a-t-on pas soigneusement descellées pour les céder à des municipalités ou les vendre aux enchères? Les éléments architecturaux du XIXème siècle sont très prisés parles amateurs français et étrangers. Ils auraient facilement pu être revendus pour contribuer au financement des travaux.

Tout le monde sait que les travaux pharaoniques permettent d’encaisser des dessous de table pour financer les partis politiques, a fortiori en période électorale. J’ai déjà traité ce sujet à propos du réaménagement catastrophique du parvis historique de la Mairie du XIXème, des 200 M€ de l’ICI (Institut des cultures de l’Islam), et de la cathédrale russe quai Branly.

On nous demande de nous serrer la ceinture, on nous dit que nous sommes en crise et qu’il faut faire des économies, on licencie et on ferme des entreprise comme Seafrance, on fait des économies sur l’enseignement, sur les hôpitaux, les logements sociaux mais on trouve des sous pour financer des projets idéologiques dans un but purement électoraliste.

Et voilà une raison supplémentaire de ne faire confiance ni aux édiles, ni aux politiques.

Qui rédigera les comptes fantastiques du maire Delanoë à l’identique du pamphlet de Jules Ferry sur le baron Haussmann ?

 Cette métamorphose soudaine de Paris, obtenue par des procédés qui ne s’encombraient guère de principes démocratiques, mais s’appuyant sur des combinaisons financières audacieuses, voire douteuses (emprunts et adjudications), justifia la réclamation d’une partie de la population et les attaques de l’opposition. En 1867, Haussmann est interpellé par le député Ernest Picard. La brochure de Jules Ferry intitulée les Comptes fantastiques d’Haussmann (1867), les débats au Parlement concernant son administration entraînèrent l’établissement d’un contrôle que le baron avait jusque-là évité. Peu avant la chute de l’Empire, Émile Ollivier exige et obtient son renvoi. Député de la Corse de 1877 à 1881, Haussmann demeurera bonapartiste sous la troisième République et emploiera la fin de sa vie à la rédaction de ses Mémoires (1890-1893).http://nagram.chez-alice.fr/haussmann.php

En savoir plus

http://www.latribunedelart.com/place-de-la-republique-les-fontaines-du-xixe-siecle-seront-supprimees-article003186.html

http://www.delanopolis.fr/La-Republique-en-delire-et-des-animaux-en-grand-danger-_a1317.html

Après le PSG, le Qatar achète le Louvre

Publié le

Le Qatar, avec ses airs propre sur lui est indiscutablement le fer de lance de l’impérialisme musulman en France avec l’accueil plus que bienveillant de nos dirigeants et de tous les politiques confondus. Le Qatar ne dispense pas ses pétrodollars sans contrepartie et son soutien aux extrémistes musulmans dans les révolutions arabes prouve, s’il en était besoin, que ses arrières pensées sont djihadistes  http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20111227.OBS7586/qatar-les-liaisons-dangereuses.html

Nos dirigeants font semblant d’oublier que les pétro dollars en général et l’argent qatari en particulier n’ont pas que l’odeur de la charia et de la takkya, ils en ont aussi le goût, l’impact et les conséquences.

Nouveau au 14/06/2012

La dictature Qatari exploite scandaleusement les ouvriers qui préparent le mondial de foot 2022 http://www.marianne2.fr/Qatar-la-face-cachee-de-la-Coupe-du-Monde-2022_a219633.html La France a-t-elle vraiment envie de fréquenter ces esclavagistes ?

Nouveau au 3/03/2012

J’avais loupé cet article intéressant sur l’enjeu de l’Art islamique http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/12/08/curieuse-alliance-entre-integristes-et-marchands-d-art-islamique_1615094_3232.html

Nouveau au 24/01/2012

Les Arts de l’Islam au Louvre, c’est une infraction à la loi de 1905. Pourquoi pas une section arts du christianisme, arts du judaïsme, art du bouddhisme, etc. ? http://ripostelaique.com/lislam-au-louvre-une-violation-de-la-loi-de-1905.html

Imaginez le tollé si on avait créé une section « Arts du Judaïsme » au sein du musée du Louvre comme on le fait pour l’Islam.

Je rappelle d’ailleurs que c’était le projet d’Emile Guimet, quand il a créé son musée (Musée Guimet près du Trocadéro, aujourd’hui nommé musée des arts asiatiques), d’ouvrir un panthéon pour faire connaitre les religions du monde aux Français ….

…’un musée consacré aux religions du monde entier que Jules Ferry, alors Ministre de l’Instruction publique, inaugure en 1879. Mais dès 1882, il décide de transférer son musée à Paris pour être plus proche des principales institutions avantes. Un projet de loi est déposé en 1885 par lequel Emile Guimet s’engage « A céder et transporter à l’État la propriété pleine et entière de ses collections ; A faire construire à
Paris, à ses frais, risques et périls, sur un terrain cédé à cet effet par la ville de Paris, un immeuble plus important que celui de Lyon ».

La Connectrice souligne : L’émir du Qatar et ses amis musulmans, s’ils étaient de véritables mécènes pourraient, à l’image d’Emile Guimet, créer leur propre musée au lieu de faire le coucou dans notre musée national.

..En novembre 1889, au moment où se déroulaient à Paris les cérémonies marquant la fin de l’exposition universelle qui venait de doter notre capitale de la tour Eiffel, le Président Sadi Carnot inaugurait le musée Guimet de Paris. Dans ce musée consacré à tous les dieux de l’Inde, de la Chine, du Japon, de l’Égypte, de la Grèce et du monde romain, les présentations sont alors organisées uniquement selon des critères d’iconographie religieuse. On 

cite souvent une phrase célèbre d’Emile Guimet déclarant qu’il veut que son musée soit « un laboratoire d’idées » et non pas un musée des beaux-arts et sans doute encore moins une de ces collections de curiosités exotiques fort en vogue à une époque marquée par la mode des chinoiseries ou des « japoniaiseries ». Dans ce musée qui doit être un véritable centre de recherches et de réflexions sur les religions et les civilisations du monde…, http://www.guimet.fr/IMG/pdf/DP_Guimet_complet_maj.pdfl

Nouveau au 16/01/2012 : articles informatifs et complémentaires de celui-ci

http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/organe.asp?id_organe=/13/tribun/xml/xml/organes/393333.xml

Qu’est-ce qui va arrêter l’impérialisme économique et culturel du Qatar et de l’Islam ?

Notre Louvre, le plus grand, le plus beau et le plus populaire musée du monde se vendrait au Qatar pour 10 M€http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/frequentation-le-louvre-plus-que-jamais-n-1-mondial-02-01-2012-1793376.php

On apprend que le Qatar, non content de donner des coups au ballon souhaite courir au Louvre, peut-être à cheval comme le faisait Henri IV dans les grandes galeries….http://www.leparisien.fr/espace-premium/culture-loisirs/le-louvre-aussi-drague-le-qatar-05-01-2012-1797315.php

Cette information a été très discrètement rapportée par le Parisien et n’a pas pour l’instant été relayée par d’autres médias. Dans le Parisien d’hier, jeudi 5 janvier on pouvait lire en première page « Les arts de l’Islam arrivent au Louvre ». Puis en page 30, le titre de l’article était beaucoup plus offensif « Le Louvre aussi drague le Qatar ». On apprend que courant 2012 un huitième département va naître au Louvre sous une immense verrière. « Un projet qui dépasse le cadre de l’art : il s’agit de montrer « la face lumineuse » d’une civilisation, assène le patron du Louvre…Sophie Makariou directrice de ce nouveau département, a soutenu hier qu’il fallait « assumer ce terme » d’art islamique. « Il ne faut pas laisser le mot Islam à ceux qui le salissent » …Tout est dit, le projet est bien politique, il s’agit de réhabiliter l’islam…

Le projet est évalué à un coût total de 98,5 M€. l’état français en assume 31M€. 17M€ seraient versés par la fondation Alwaleed bin Talal basée en Arabie saoudite et au Liban. Le Maroc, l’Azerbaidjan, le Koweit et le sultanat d’Oman contribueraient pour 26M€. On compte sur le Qatar pour apporter les 10M€ manquants. Espérons que ces contributions ne sont pas que des promesses et qu’elles seront réellement versées. Souvenons nous de la trahison des pays arabes vis à vis de l’IMA  A l’ origine, l’ IMA a été conçu pour fonctionner avec un financement à 60% français et à 40% arabes . Or, les 22 États de la Ligue arabe ont cessé de verser leur quote-part depuis belle lurette. En 2006, 34 millions d’ euros de contributions des États fondateurs – dont 13,9 millions pour l’Irak et 12,5 millions pour la Libye -, n’avaient toujours pas été honorés. La France ne dispose même pas d’un siège au conseil d’ administration, alors qu’elle a versé au total 104 millions d’ euros en 10 ans et qu’elle verse 12,6 millions par an à compter de 2008. Le contribuable français aboie et la caravane passe …http://observatoire-des-subventions.impots-economie.com/126-millions-par-an-pour-l-institut-du-monde-arabe/

Qui supplée au non respect des engagements des pays arabes ? le contribuable français, c’est à dire ceux qui paient des impôts, en majorité les classes moyennes qu’on pressure de toutes parts et dont le pouvoir d’achat diminue dramatiquement, celles auxquelles on demande toujours plus de sacrifices et auxquelles on ose parler d’économies nécessaires sur le service public.

On se demande à quoi servent les millions que le contribuable a déboursés à l’insu de son plein  gré pour financer l’Institut du Monde arabe et L’institut des cultures de l’Islam, le fameux ICI qui devrait voir le jour en 2012 dans le XVIIIème, un projet pharaonique porté par Delanoë. La culture de l’Islam n’aurait-elle pas plus d’espaces valables que son culte qui réclame chaque jour davantage de mosquées ?

L’islam étant très divisé un comprend que nos édiles choisissent chacun son cheval. Le Qatar c’est la chasse gardée de notre président, il lui ouvre donc les portes de notre musée national. Le PS joue plutôt avec les Algériens et les copains tunisiens de Delanoë. A chacun son carré islamique en espérant bénéficier des fonds souverains des puissances pétrolières. Parce que le nerf de la guerre reste l’argent. Les prétextes culturels ou cultuels ne parviennent pas à masquer l’avidité de nos dirigeants pour l’or noir, l’or jaune, l’or brun, l’or sous toutes ses couleurs mais de préférence en espèces sonnantes et trébuchantes.

Le Qatar continue son expansion tranquille ayant porté récemment à 10% sa participation au capital de Lagardère et visant EADS http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/le-qatar-pourrait-encore-augmenter-sa-participation-dans-lagardere-03-01-2012-1794902.php

La trop grande dépendance à l’égard des ressources naturelles incite les autorités qataris à procéder à des investissements à l’étranger. Notamment en France. Tous les secteurs économiques sont concernés. A commencer par l’immobilier de luxe : hôtel d’Evreux, place Vendôme, hôtel Lambert sur l’île Saint-Louis, le palace Royal Monceau… Invités à investir en France, les qataris bénéficient de nombreux avantages fiscaux. « Vous gagnez, nous gagnons », se plaît à dire l’émir qui lorgne sur les plus prestigieuses entreprises nationales. Le 23 décembre 2011 le Qatar est devenu le premier actionnaire de Lagardère Média via son fonds d’investissement Qatar Holding LLC en portant sa participation de 7,6 % à 10,07 % du capital.

Le fonds souverain qatarien multiplie ses prises de participation dans le capital des grandes entreprises comme les Allemands Hochtief (9,1 %) ou Volkswagen (17 %), l’Espagnol Iberdrola (6,16 %) mais aussi les Français Véolia Environnement (5 %) et Vinci (10 %). Le Qatar a racheté des banques en difficulté au Luxembourg.

L’émirat fait aussi une entrée remarquée dans le sport. En mai dernier, il a racheté le PSG et Al Jazeera a acheté les droits audiovisuels du championnat de France et de la Champions League. Nicolas Sarkozy serait intervenu directement pour appuyer le dossier. Le Qatar a aussi gagné dans des conditions contestées l’organisation du Mondial de foot en 2022. En 2015, il organisera les championnats du monde de handball. Il est sur les rangs pour de prochains jeux olympiques. Sa boulimie est sans fin.http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/01/05/un-roi-mage-a-l-elysee

Et ce n’est pas tout, le Qatar va investir 50M€ dans nos banlieues http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/01/05/apres-le-psg-le-qatar-au-chevet-des-banlieues-francaises_1626112_3224.html Imaginez que la France subventionne l’émancipation des femmes qataris ….

L’amitié de Sarkozy avec l’émir du Qatar est solide. Il vient encore de le recevoir à l’Elysée mais, curieusement, la presse en a peu parlé. Heureusement que l’Est républicain fait son travail http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/01/05/un-roi-mage-a-l-elysee Une amitié consolidée par des avantages fiscaux considérables au point que la France peut être considéré paradis fiscal pour les Qataris http://www.marianne2.fr/La-France-un-paradis-fiscal-pour-residents-qataris_a213572.html Rappelons que le Qatar est exempté, entre autres avantages fiscaux, de la double imposition. http://www.toutsurlesimpots.com/convention-fiscale-france-qatar.html Et on nous demande de nous serrer la ceinture !

Rappelons nous comment le soldat de Stravinsky et Ramuz a vendu son âme au diable

L’argument de la pièce est d’inspiration faustienne mais reprend un vieux conte russe compilé par Alexandre Afanasiev : un soldat pauvre vend son âme (représentée par le violon) au Diable contre un livre qui permet de prédire l’avenir. Après avoir montré au Diable comment se servir du violon, il revient dans son village. Hélas, au lieu des trois jours promis, le séjour passé avec le Diable a duré trois longues années. Personne au village ne reconnaît le soldat : ni sa mère, ni sa fiancée.

Le soldat utilise alors son livre magique pour devenir fabuleusement riche. Incapable d’être heureux avec sa fortune, le soldat joue aux cartes contre le Diable : son argent contre le violon. Le Diable gagne, mais enivré par ses gains il se laisse voler le violon. Le soldat peut alors guérir et séduire la princesse malade promise par son père le Roi à qui la guérirait. Malheureusement cherchant toujours plus de bonheur, le soldat et la princesse quittent alors le royaume et désobéissent au Diable. Le soldat est emporté en enfer.

L’œuvre se termine cependant par le triomphe du démon dans une marche sarcastique.

J’aime énormément ce conte de Stravinski sur un livret de Ramuz. En voici un extrait http://www.youtube.com/watch?v=8a-7pW2lo0Q&feature=related La marche du soldat, il avait beaucoup marché, beaucoup marché….J’ai une merveilleuse version sur cassette de l’histoire musicale, séduisante pour les adultes comme pour les enfants.

A écouter aussi sur le même sujet, la chronique de Christine Tasin du 5 janvier à 8mn13 http://ripostelaique.com/le-journal-des-resistants-ils-veulent-nous-imposer-une-nouvelle-civilisation-lislam.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ripostelaique%2FznSM+%28Riposte+Laique%29

chronique de Christine Tasin du 6 janvier avec de nouveau le Qatar à 5mn20 de cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=alSPIw51H1w&feature=player_embedded.  La vidéo comprend aussi un reportage de BFM TV sur le Qatar.

A lire sur le même sujet un article du Monde

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/01/05/au-qatar-l-art-pour-l-image_1626342_3218.html

Extrait :

…Interrogée par Le Monde en 2008, au moment de l’inauguration du Musée d’art islamique, la fille de l’émir, la cheikha Al-Mayassa, définissait la mission du lieu : »Aider à définir le caractère et la contribution au monde de la culture islamique. Le défi est double : familiariser les autres avec notre culture, pour faciliter le dialogue, leur montrer que l’islam est une religion de tolérance, de savoir et de civilisation, contrairement à l’image qu’on s’en fait parfois, et aussi améliorer les connaissances de nos populations. »

Religion de tolérance ? C’est, selon le chercheur Alexandre Kazerouni, qui prépare une thèse de sciences politiques sur les musées de la région, un des noeuds de l’affaire. Le Qatar est en effet un des hauts lieux du wahhabisme, la branche la plus rigoriste de l’islam. Mais il s’agit d’une importation, relativement récente, de sa voisine l’Arabie saoudite. Du reste, le Qatar voit ce pays comme une menace – parfois militaire, comme en témoignent certains incidents de frontière meurtriers. »Tout le travail de la cheikha, c’est de reprendre le contrôle via l’éducation des jeunes », de favoriser l’ouverture afin de faire évoluer une société rigoriste…

le Qatar est donc un mélange d’ouverture et de conservatisme. Ouverture ? Une visite au Musée d’art islamique le montre. Une exposition temporaire est consacrée à la très méconnue « Grünes Gewölbe » (« La Voûte verte ») du château de laRésidence de Dresde, une merveille du baroque allemand. Y figure une chope à bière aux flancs d’ivoire sculptés en bas-relief, représentant une sévère défaite de l’armée turque opposée aux chevaliers chrétiens. Et aussi un vase, sculpté également, mais de scènes bachiques telles qu’aucun gardien de harem ne saurait en rêver.

Le Qatar est donc riche, mais aussi pragmatique, avec à sa tête un émir qui a financé les révolutions arabes comme les mouvements religieux les plus durs. Il en résulte, comme le signale un article de la dernière livraison du Nouvel Observateur, un Etat « qui voulait être aimé par tout le monde » mais « se découvre tous les jours de nouveaux ennemis ». Selon Alexandre Kazerouni, « ils vont simplement chercherplus loin des solutions aux conflits régionaux ».

Reste que l’éducation, la culture, le sport de haut niveau sont des valeurs positives qui embellissent l’image du pays. …

Delanoë fait son show

Ce jeudi 3 novembre, Bertrand Delanoë, le maire PS de Paris, faisait semblant de rendre des comptes au peuple chez son copain Daniel Vaillant, sous les lustres de la mairie du XIIIème. La tribune n’était pas assez large pour contenir l’aéropage qui l’entourait, soigneusement gardé par une ribambelle d’agents de sécurité identifiés par une inscription sur leur T-shirt et d’autres non identifiés. La salle était remplie de sympathisans PS et de citoyens venus demander des comptes à leur maire. l’assemblée était très et même plus que blanche pour un arrondissement qui compte en son sein une majorité de populations africaines et asiatiques. Tous ces immigrés que le PS se fait fort de flatter et de défendre étaient visiblement absents. Un motif pour se demander quel est l’intérêt du PS à défendre des gens qui ne participent pas à la vie citoyenne, qui ne s’insèrent pas et qui refusent ouvertement les lois et les usages de la République. J’ai la réponse : un fond de commerce est passif par définition.

N’ayant jamais assisté à une réunion de l’UMP, un manque que je devrais d’ailleurs combler pour juger par moi-même, je me cantonnerai à parler de ce que je connais, les réunions publiques faussement démocratiques du PS. Les citoyens sont invités à s’exprimer mais leurs revendications sont canalisées pour être étouffées. Le PS prétend consulter, prétend favoriser la consultation citoyenne, annonce des comités de quartier mais, dans la réalité, il n’entend pas, il n’écoute pas, il méprise les revendications citoyennes quitte à reprocher aux administrés de « prétendre » ou « d’exagérer » et poursuit ses discours idéologiques, ses entreprises libérales et électoralistes.

L’UDCC interroge le maire sur le financement de l’Institut des cultures de l’Islam (ICI)

Jeudi, l’Union de Défense des Citoyens et Contribuables -UDCC-http://www.youtube.com/user/UDCCfrance/, une nouvelle organisation qui se dit apolitique, a fait son entrée publique en demandant à Delanoê des comptes sur le financement et le contrôle de l’ICI qui coûtera aux contribuables 28 millions d’euros (et sans doute plus à la fin du chantier pharaonique) sans qu’il soit demandé un sou aux Musulmans auquel il sera consacré. Vous me direz qu’ils participeront par le biais de l’impôt direct et indirect. C’est oublier que nombre d’entre eux sont officiellement précaires et défavorisés, qu’ils sont exonérés d’impôts directs et que leur pouvoir d’achat est faible proportionnellement à leurs pauvres revenus. S’ils ne consomment pas, ils ne paient pas la TVA. Ce qui précède est l’argument utilisé par le PS, la gôche et les Musumans eux-mêmes. Ce serait donc par solidarité avec les plus démunis que la République laïque devrait leur offrir des mosquées …C’est normal puisque le discours PS et cie soutient et reprend celui des Musulmans qui affirment que les Français sont racistes, qu’ils les empêchent de bosser du fait de leurs préjugés  » raciaux », qu’ils les exploitent et qu’ils doivent payer la dette coloniale. Les Français seraient donc absolument et totalement responsables de la misère des Musulmans et c’est pourquoi ce n’est que justice de les faire payer.

Certains diront que les Musulmans financent l’ICI par le biais de l’imposition, comme tous les Français. Mais sachant que la population comprend des clandestins, des travailleurs non déclarés, des employeurs non déclarants, des travailleurs en majorité peu formés donc peu professionnels donc cantonnés dans des emplois peu rémunérés, que les Musulmans font beaucoup d’enfants et touchent des aides sociales de la CAF sous forme d’allocations familiales, d’Apl et autres, que nombre d’entre eux ne sont pas imposables, que les aides sont majorées du fait que les femmes ne travaillent pas pour procréer et servir leur maître, qu’ils émargent à toutes les aides sociales en espèces et en nature, que leurs jeunes sans éducation font beaucoup travailler la police et la justice, etc. On peut à vue de nez estimer que les Musulmans coûtent plus qu’ils ne rapportent à l’Etat -malgré les allégations contraires d’un rapport commandité par le PS-en termes de répartition des richesses car, pour ce qui est de leur rapport politique, il est tellement élevé pour l’UMPS, qu’on ne voit plus qu’eux, qu’on ne parle que d’eux, qu’on ne se soucie que d’eux malgré le fait que les Musulmans représentent seulement 10% de la population française. Les 90% ont tout faux, à l’exception des 1% les plus riches qui sont au-dessus des soucis et des souffrances de la populace. (je suis ironique)

Je vous laisse apprécier l’intervention de l’UDCC et la réaction de Delanoë qui envoie ses vigiles contre des citoyens qui demandent légitimement des comptes à leurs représentants tandis qu’il laisse des hordes de sauvages envahir les rues en criant « Egorgez les Juifs ».http://www.youtube.com/watch?v=6hmLictW-SA

Ouverture festive des parcs la nuit

Le thème de la réunion étant le bilan de Delanoë « Sécurité, prévention, tranquillité », l’association de riverains du quartier des Buttes-Chaumont, a demandé pourquoi, au mépris de la santé et de la sécurité des habitants, le maire tolérait et favorisait de plus en plus d’évènements festifs nocturnes. En effet, de mai en Septembre, les concerts de musique amplifiée se succèdent, la nuit jusque vers 1 h du matin et le jour parfois dès 8h. Le président de l’association a rappelé qu’aux états-généraux de la nuit, il avait été envisagé d’ouvrir en permanence les parcs la nuit au détriment du repos des riverains dans un environnement urbain particulièrement dense.

Une fois de plus le maire et son adjoint chargé de la question ont prétendu que les habitants étaient concertés-sans préciser comment, où et quand- et que les ouvertures de parcs la nuit se passaient bien comme au Champs de Mars ou à la Villette. Ils n’ont pas précisé que l’expérience d’ouverture du square Léon dans le XVIIIème avait tourné court pour insécurité ni que le champs de Mars et le parc de la Villette n’étaient pas enchassés comme les Buttes-chaumont dans un espace résidentiel dense, ni que leur topographie était totalement différente. D’autre part, les concerts de musique amplifiée sont exceptionnels au Champs de Mars et, à la Villette, ils se tiennent dans un espace clos, le Zénith. Le Zénith, même s’il laisse filtrer du bruit est éloigné des habitations.

L’adjoint Péninou a osé dire que l’ouverture du parc jusqu’à minuit avait pour objet de faciliter le commerce de la guinguette Rosa Bonheur qui, comme chacun le sait, est soutenue par le lobby homo cher à Delanoë. Pourtant, les expériences d’ouverture de squares la nuit se soldent par des échecs au regard de la sécurité. Un square du 18ème a du cesser l’expérience et dimanche soir dernier, des bandes se sont affrontées au skatepark du XIIIème laissant 2 blessés sur le pavé.

Je n’ai rien contre les homosexuels mais leur mode de vie n’est pas vraiment compatible avec les besoins de tranquillité et de repos des autres citoyens : rassemblements importants sur les trottoirs un verre à la main, fête à tous crins, drogues chics, pouvoir d’achat supérieur à la moyenne, beaucoup d’hommes célibatires qui n’ont pas d’obligations familiales et consomment la chandelle par les deux bouts. C’est leur droit, à condition de ne pas impacter la liberté de repos des gens qui ne vivent pas comme eux. Il est inacceptable pour les édiles de vouloir calquer le mode de vie des administrés sur celui des homosexuels. Au contraire, le rôle des maires devrait être de permettre à tout le monde de vivre en bonne intelligence en commençant par respecter les lois qui régissent l’espace public.

Chaque fois que j’ai tenté de discuter avec les organisateurs de manifestations bruyantes avec musique amplifiée, je me suis entendu réponde : on a bien le droit de faire la fête. Un argument qui semble plus important que « on a le droit au repos ». Et dans le contexte actuel, il semble qu’il n’y ait rien que de plus important que ce « droit à faire la fête » au détriment de l’ordre public et de la santé des victimes. Dernièrement j’entendais un médecin expliquer que le stress faisait baisser les défenses immunitaires. Le bruit est cause de stress. C’est même un des facteurs majeurs en milieu urbain. On nous bassine avec des principes écolos sur les respect des plantes et de la planète mais le respect de la santé des gens semble être passé aux oubliettes sauf lorsqu’il s’agit de la politique énergétique de la France, un sujet qui touche à l’économie politique.

Sous le mandat de Delanoë ma liberté de circulation de piétonne a rétréci

-circulation et stationnement des vélos et scooters et motos sur les trottoirs, les places piétonnes

-non respect des feux de signalisation par les deux roues au détriment des piétons

-confiscation de certains trottoirs au profit de pistes cyclables

-obligation de traverser une piste cyclable à ses risques et périls pour aller de l’arrêt de bus au trottoir

-agressivité des cyclistes et des deux roues vis-à-vis des piétons

-agressivité des coureurs, des rollers, des skaters vis à vis des piétons qui flânent dans les parcs ou sur les trottoirs. C’est toujours celui qui va plus vite qui exige et ordonne la priorité.


Ramadan à l’Hôtel de ville le 24 aôut, Jacques Myard s’insurge tardivement

Publié le

Dans un courrier adressé au Ministre de l’intérieur, Claude Guéant, le député UMP Jacques Myard  demande qu’il soit mit fin à une manifestation qui « favorise une religion » et va à l’encontre des principes de laïcité. Il souligne que le « buffet oriental » proposé par Delanoë obéit au principe religieux de l’Iftar (rupture du jeûne au coucher du soleil) et qu’il est choquant au regard des non musulmans.

Jacques Myard précise en outre qu’une telle manifestation est susceptible de porter atteinte à l’ordre public. « Ce communautarisme électoral est très dangereux pour l’ordre public et l’équilibre de notre société »… C’est un mauvais coup contre le vouloir vivre ensemble de notre République » http://www.jacques-myard.org/pages/lettregueant.pdf

Certes, voilà une bonne initiative qui reflète l’opinion de nombre de Français mais on peut se demander si elle ne vient pas un peu tard à 6 jours de la manifestation (courrier daté du 18 août). Pourquoi monsieur Myard a-t-il tant attendu (le ramadan a l’hôtel de Ville a été annoncé il y a plus d’un mois) pour protester contre l’initiative anti républicaine, anti constitutionnelle et anti laïque de Delanoë? Pour qu’il soit trop tard pour l’annuler tout en faisant « quand même » entendre sa voix ????

On se demande à quel jeu jouent ces gamins qui sont tous les deux dans la même équipe UMP?

Guéant aurait pu interdire les prières de rue illégales, il ne l’a pas fait. Guéant aurait pu interdire à Delanoë de dépenser des deniers publics et d’utiliser un édifice public au profit du seul Islam. Il s’en est abstenu. Guéant aurait pu mettre le holà aux deniers publics investis à hauteur de plusieurs millions dans l’ensemble cultuel/culturel en construction dans le XIIIème (l’ICI http://www.paris.fr/ici/institut-des-cultures-d-islam/presentation/p8712)

L’explication de l’immobilisme de notre Ministre de l’intérieur était implicitement donnée par Marouane, un jeune financier musulman interviewé ce matin par la dhimmi Chloé Leprince sur France Info.

Marouane expliquait que ni le PS ni l’UMP n’avaient sa préférence, qu’aucun des deux ne défendait clairement les intérêts des musulmans qui, d’ailleurs ne votaient pas. Toutefois il avait changé d’avis et avait commencé à voter pour les candidats les plus favorables à l’Islam. Pour lui, la solution était l’action des groupes de pression musulmans qui donneraient leurs voix à la gauche ou à la droite selon les faveurs qu’elles leur accorderaient.

Bien entendu, le politiquement correct musulman et dhimmi n’est pas « lobby » (groupe de pression en anglais). Chacun sait qu’il n’existe au monde qu’un seul lobby, le « lobbyjuif » (j’ironise). Ce n’est pas la journaliste dhimmi Chloé Leprince qui relèverait ce type de contradiction ou qui avancerait que les lobbies musulmans existent depuis belle lurette.Les prières de rue qui durent depuis des années sont l’exemple extrême de l’action lobbyiste musulmane. De même assimiler dans le discours des médias l’islamophobie au racisme est une résultante du lobbyisme musulman. La finance islamique imposée comme norme en France (Europlace, universités, banques) sous la pression des fonds souverains du Golfe en est un autre exemple.

L’émission de France info nous a révélé une perle : Marouane parle de l’islamophobie et donne l’exemple suivant: Nadia (habillée en mini jupe précise Marouane-la mini  jupe est une obsession chez les musulmans versus voiles et burqas-) apporte des gâteaux orientaux, tout le monde au bureau est content. Puis Nadia demande un moment pour prier, ses collègues sont choqués. Pour Marouane, ce qui est choquant, c’est que les collègues non musulmans de Nadia soient choqués du fait qu’elle demande à prier sur le lieu de travail. Et Chloé Leprince d’insister sur le fait que Marouane est un musulman intégré on ne peut plus. Il est financier, marié avec une algérienne a des enfants et vit dans le XVIème arrondissement de Paris.

Comme toujours dans nos médias, on ne demande jamais aux musulmans ce qu’ils pensent de notre culture, de notre histoire ou de nos traditions. On ne leur demande jamais ce que « s’intégrer » dans notre pays veut dire pour eux. On ne les interroge jamais sur la christianophobie, la discrimination sexiste, le racisme anti blanc, la revendication de la « dette coloniale », les inscriptions christianophobes dans les églises et leur profanation, leur antisémitisme et l’agression des juifs ou la revendication de certains « les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République ».

Les médias ne connaissent qu’un point de vue, celui des « pauvres » musulmans victimes d’intolérance, de « racisme » (sic), de discrimination qui entraîne le chômage et la misère, le communautarisme, la sur représentation des musulmans dans les prisons et dans les agressions sexuelles, les trafics de drogue et d’armes, le recel, le vol de voitures, etc.

Pourquoi tant de favoritisme, d’aveuglement et de soumission à l’islamisation de la France?

Le contribuable français refuse de financer les mosquées

Publié le

Le contribuable français ne se fait quère d’illusions sur le respect de la loi de 1905 sur la laïcité par les édiles de tous bords soucieux de clientélisme pour se faire élire et réélire. Au regard de son ancienneté et de son importance numérique, le catholicisme en profite largement par le biais d’accomodements plus ou poins raisonnables qui prévoit en particulier l’entretien des églises, le financement des écoles privées conventionnées avec l’Etat et les organismes caritatif et hospitaliers déclarés associations loi 1901. Les protestants et les israélites touchent aussi leur part mais ils sont moins nombreux.

Le contribuable français n’est pas très content de devoir malgré lui financer des établissements confessionnels mais il y trouve parfois son compte lorsque du fait de la dégradation organisée des services publics de l’éducation et de la santé il se résoud à mettre ses enfants dans une école catholique ou se faire soigner dans une clinique privée.

Ces pratiques sont anciennes et entrées dans les moeurs mais il ne faudrait pas en abuser. Or, depuis quelques années, les privilèges accordés aux musulmans sont la goutte qui fait déborder le vase. de dérogations en montages culturels, les espaces cultuels et les mosquées se multiplient sur le territoire. Et pourtant, il n’y en a jamais assez. Preuve en est l’obligation de prier dans les rues pour ces musulmans qui ne trouveraient pas de place ailleurs. Dans un micro trottoir réalisé récemment rue Myrrha, un pratiquant suggérait de transformer en mosquée l’église Saint-Bernard qui serait déserte.

Pour satisfaire ces pauvres musulmans qui, hommes de peu de foi, ne veulent pas mettre la main à la poche pour financer leurs mosquées, comme l’ont fait les catholiques pour les églises, les protestants pour les temples et les israélites pour les synagogues, la Ville de Paris a voté un budget de 28 millions d’euros pour construire un Institut des cultures d »islam http://www.paris.fr/ici/institut-des-cultures-d-islam/presentation/p8712 qui comprendra un espace culturel et un espace cultuel.

J’ajouterai à l’appel ci-dessous une question: l’Institut du monde arabe n’est-il pas de fait un institut des cultures d’islam ?

L’UDCC* lance un appel :

Ce projet comprend la construction de 2 bâtiments, l’un rue Stefenson (pour remplacer la mosquée Myrha), l’autre à la place de la mosquée Polonceau actuelle. Chacun de ces bâtiments contiendra une salle de prière (=mosquée).

 La décision de financer cet ICI a été votée à la majorité en mars 2010 lors d’un conseil municipal de la Mairie de Paris. La décision de débuter les travaux a été votée en décembre dernier, lors d’un autre conseil municipal. L’ICI va coûter 28 millions d’euros : 6 millions d’euros pour la partie « cultuelle », 22 millions pour la partie « culturelle » (ce qui est bien sûr une appelation abusive permettant le financement).

 2.000 m2 seront réservés à la prière, 2.500 m2 seront dédiés au « pôle culturel ». Donc 2000 m2 pour 6 millions, et 2500 m2 pour 22 millions, vous avez compris l’arnaque…La ville de Paris a cédé les locaux cultuels pour la somme de 6 millions d’euros, soit un prix de 3.000 € / m². Pour comparaison, le prix moyen dans cet arrondissement se situe vers 7500 euros.

En outre, il faut savoir que la ville de Paris paie à l’avance AUSSI ces 6 millions, et qu’ils ne seront remboursés par l’association musulmane que via un prêt dont je ne connais pas les modalités, mais qui est garanti… par la ville de Paris. Autrement, dit, si le « client » ne paie pas, c’est le contribuable qui en sera pour ses frais. 

Et on apprend que ça va coûter en plus 0,7 millions d’euros PAR AN au contribuable en « frais de fonctionnement annuel ».

 L’addition pour le contribuable se monte donc à 28 millions d’euros plus 700.000 euros par an, pour une capacité d’accueil maximale de 2.000 places : l’investissement revient ainsi à 14.000 € pour 1 fidèle accueilli à l’ICI ! 

Il est très important de mener le combat contre cet ICI, qui coûterait si cher aux Parisiens, et qui serait construit en violation complète de la loi de 1905.

*UDCC :

« Article 1 Dénomination:
 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er Juillet et le décret du 16 Août 1901, ayant pour titre: Union de Défense des Citoyens et Contribuables (UDCC).
 
Article 2 Objet:
L’objet social est de defendre les droits et libertés individuels et collectifs des citoyens et contribuables,  de lutter contre tous les actes ou decisions,  déjà entrepris ou à venir, qui portent ou porteraient atteinte  ou dont les consequences seraient susceptibles de porter atteinte  aux interets materiels,  financiers ou moraux et à la securité des contribuables et des citoyens ; de lutter contre tous les actes et décisions , déjà entrepris ou à venir, qui portent ou porteraient atteinte  ou dont les consequences seraient susceptibles de porter atteinte  aux interets materiels,  financiers ou moraux et à la securité des contribuables et des citoyens , notament par une gestion illegale ou abusive des fonds publics ; de lutter contre tous les actes et décisions , qui favorisent ou contribuent à favoriser la promotion de la  discrimination, de la haine ou de la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ainsi que l’apologie de crimes contre l’Humanité. « 

Signez les pétitions :

1-Michel Joblot, un citoyen français lance une pétition que l’on peut signer ici :

http://www.france-petitions.com/petition/42/non-aux-mosquees-payees-par-les-contribuables-non-aux-minarets

2-Appel de Paris contre l’islamisation de la France

http://www.france-petitions.com/petition/19/soutenons-l-appel-de-paris-contre-l-islamisation-de-nos-pays

 

 

%d blogueurs aiment cette page :