Flux RSS

Archives de Tag: immigrés

Moi française, je suis responsable du terrorisme islamiste

Publié le

A écouter les « scientifiques » de gauche, les politiques comme Taubira, les médias, les jeunes bobos et la plupart des musulmans vivant en France légalement ou illégalement, c’est ma faute si la France subit des attentats, des violences, des viols et l’insurrection exécutés par des musulmans avec la complicité de l’oumma islamiya sur ordre et encouragement de l’Etat islamique et de ses émules.

En quoi suis-je responsable ?

Parce que je suis française et que je partage les valeurs de notre République

Parce que je suis de culture chrétienne « Aimez-vous les uns les autres »

Parce que selon Tariq Ramadan, la France n’est pas une démocratie et qu’elle ne respecte pas les Droits de l’Homme.

Parce que mon pays est une ancienne puissance coloniale, qu’il entretient le néocolonialisme, qu’il refuse de payer « la dette coloniale »

Parce que la France est capitaliste amie des puissances impérialistes occidentales comme les USA, le Royaume-Uni, l’Australie, le Canada et toutes les nations peuplées de « mécréants »

Parce que la France est raciste et esclavagiste, qu’elle discrimine les immigrés, qu’elle les envoie au chômage et qu’en conséquence elle les contraint à trafiquer drogues alcool, armes et êtres humains pour pouvoir se nourrir et entretenir leur famille en France, au bled ou au village

Parce qu’elle prive ces immigrés d’instruction, d’éducation et de formation en enseignant à l’école des matières haram comme l’histoire, la biologie, la théorie de l’Evolution de Darwin au lieu du Créationnisme

Parce que toutes les écoles et administrations françaises ne servent pas systématiquement de la nourriture halal à la cantine et dans les réfectoires

Parce que toutes les toilettes publiques ne sont pas équipées de jet d’eau pour se rincer l’anus selon les enseignements du coran

Parce que les Françaises qui se sont débarrassées du fichu-chapeau-voilette-bonnet et de tous les codes vestimentaires imposés supportent mal le retour de la discrimination sexiste que représentent les voiles de toutes les longueurs

Parce que la France accepte toutes les religions à condition qu’elles soient cantonnées à la sphère privée et qu’elles ne perturbent pas l’ordre public

Parce que les Français son hédonistes, égoïstes, jouisseurs sur terre, bons vivants, mélomanes et corrompus, qu’ils honorent Chétane, le diable

Parce que les Français mangent du cochon, qu’ils vivent avec les chiens, ces bêtes dégoûtantes qui auraient mordu Mahomet et chasseraient les anges

Parce que les femmes françaises sont insoumises, indécentes, libres et fréquentent des hommes à l’école, à l’université, dans leur activité professionnelle, dans les piscines et dans l’espace public. En conséquence, elle méritent d’être harcelées, insultées, méprisées, agressées, violées et tuées.

Parce que des militaires français tuent des frères musulmans en Libye, en Syrie, en Irak et au Mali.

Parce que de nombreuses françaises et français osent critiquer Mahomet, le coran et l’islam

Parce que la France serait l’alliée avec d’autres pays occidentaux des monarchies-corrompues-du-Golfe-persique, qu’elle soutiendrait les Wahhabites et les Sunnites contre les Chiites et l’Iran

Parce que la France est responsable de tous les maux des musulmans et qu’en conséquence ils s’accordent le devoir de nous humilier, de nous piller, de semer le chaos et de nous « mettre à genoux » comme l’a publié l’Etat islamique en se félicitant des attentats du 13 novembre 2015

Parce que les prisons françaises renfermeraient 60% de gentils musulmans innocents qui ont commis délits et crimes au nom de l’Oumma islamiya, un devoir musulman

Parce que la police française serait raciste en interpellant musulmanes et musulmans qui ne respectent pas les lois de la République et se mettent en état d’insurrection lorsque police et justice arrêtent et condamnent délinquants et criminels mahométans

Etc.

J’ai surement oublié de nombreuses fautes commises, selon  le coran et ses interprètes par la France, les Françaises et les Français. Je vous laisse compléter ma liste.

Cette liste a été élaborée d’après ce que j’ai entendu et lu dans les médias, dans les cafés et dans la rue.

La Connectrice

A Calais, Bernard Cazeneuve recrute les migrants alors que l’AME a dépassé le milliard

Publié le

« Nous ne pouvons pas héberger toute la misère du monde. La France doit rester une terre d’asile politique…mais pas plus ». Michel Rocard 03/12/1989

http://player.ina.fr/player/embed/I09182070/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/560/315/1/148db8

La France est riche, la France est prospère, la Sécurité sociale se porte bien, tous les Français ont du travail et les retraites ne sont pas  gelées pour faire des économies.

La France a les moyens d’accueillir toute la misère du monde, contrairement à ce qu’avait affirmé Michel Rocard premier ministre socialiste en 1989.

En visite à Calais ce lundi, notre ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, responsable de l’ordre public, a déclaré « 

 «trop de migrants qui pourraient bénéficier de l’asile en France hésitent encore» à faire une demande dans l’espoir de gagner la Grande-Bretagne…«nous devons leur faire comprendre clairement que l’asile en France est la meilleure chance pour eux»… «notre action porte ses fruits», a assuré le ministre en faisant état de 455 demandes d’asile depuis le début de l’année à Calais. Cependant, «tous ceux qui ne relèvent pas de l’asile doivent être reconduits à la frontière», a-t-il martelé devant la presse.

De leur côté, les associations se plaignent du manque de moyens ‘«Nous recevons maintenant les migrants qui sont arrivés en Italie il y a trois semaines. Le problème va continuer et malheureusement je ne sais pas comment nous y ferons face»,.. «Il y a un début d’épidémie de gale. Ils défèquent dans les buissons. Quand nos bénévoles vont sur ce terrain, les gens disent qu’ils ont faim et soif». L’Aide médicale d’Etat a déjà atteint le milliard …L’aide médicale de l’État (AME) est un dispositif permettant aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier d’un accès aux soins http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F3079.xhtml

En 2013, le budget de l’AME – Aide Médicale d’État- a augmenté de 43% « en raison de la forte poussée du nombre d’étrangers en situation irrégulière« . Son coût pour le contribuable français a explosé à plus d’un milliard d’euros, soit deux fois plus que la prévision de 588 millions d’euros des « experts » socialistes avouée par la ministre de la santé Marisol Touraine ! http://www.economiematin.fr/news-ame-augmentation-etrangers-situation-irreguliere-calculette

https://dailymotion.com/video/k5asO3YiDYtp26b20gt

Sachant que ces migrants sont en majorité des hommes musulmans, notre responsable de l’ordre public semble oublier les nombreux problèmes que nous avons déjà avec les hommes musulmans qui commettent des attentats sur notre territoire, qui harcèlent et violent les Françaises et qui représentent les deux tiers de la population carcérale selon Jack Lang.

Inviter aussi ouvertement des migrants à s’installer en France aux frais des contribuables relève d’un mépris pour ces derniers et d’une grande inconscience pour la population non musulmane, encore majoritaire en France (45 millions de catholiques et 300 000 juifs qui émigrent chaque année par milliers du fait de l’antisémitisme lié à l’islamisation de la France).

La question des migrations actuelles doit se régler avec le pays d’origine et pas sur notre dos. Précisons que Cazneuve se rendra le 14 mai au Niger, au Tchad et au Cameroun  pour esquisser avec ses homologues des solutions communes. Nous attendrons avec impatience de connaître le détail de ces « solutions ».

Le gouvernement socialiste travaille pour porter Marine le Pen à la présidence en 2017, c’est incontestable.

La Connectrice

France déboussolée. Le viol c’est bien, la prostitution c’est bien, le voile c’est bien. Le féminisme c’est mal.

Publié le

Fillettes, jeunes filles et femmes ont du souci à se faire car malgré une égalité prétendue, la discrimination sexiste perdure et gagne du terrain tandis que le féminisme est voué aux gémonies.

Les femmes ont tellement intériorisé leur assujettissement que même les plus émancipées n’osent parler de leur infériorisation qu’en commençant leur propos par « bien que je ne sois pas féministe … »

Alors que certaines féministes s’abandonnent à des errements douteux, quelques hommes évoquent les discriminations sexistes sans devoir s’abriter derrières des circonvolutions couardes. Ils donnent l’impression d’être plus convaincus que ces quelques féministes historiques qui ont oublié la cause des femmes au profit d’une mode politiquement correcte, celle du droit-à-. Droit au mariage des couples de même sexe, droit à la prostitution, droit à la GPA, droit à la PMA, droit au genre, droit au voile, droit à l’oubli, etc.

Nous assistons au retour du politique dans le féminisme, ce politique qui clamait en 68 que l’oppression des femmes était une contradiction secondaire tandis que la lutte des classes était la contradiction principale. Comme la masse des ouvriers s’est considérablement réduite, l’immigré est devenu le pauvre à défendre. Or cet immigré est majoritairement un homme musulman qui méprise, domine et violente les femmes.

Entre la féministe « bourgeoise » parce que éduquée et l’immigré prolétaire, sexiste et djihadiste, les féministes crypto-marxistes ont choisi le « camarade » au détriment de la « sœur ». Cet évolution s’accompagne à son corps défendant de la régression de la condition des femmes, avec le retour du mâle sur toutes les avant-scènes du pouvoir, la recrudescence des viols et violences conjugales, l’augmentation des agressions à la personne vis à vis des femmes de tous âges, la normalisation du voile pourtant symbole de l’infériorisation des femmes, le combat en faveur de la prostitution et des maisons closes, la lutte contre l’avortement, l’explosion de la pornographie qui est le principal éducateur à la sexualité des enfants et l’absence d’application des lois sur l’égalité professionnelle et salariale.

Malheureusement, les jeunes femmes sont trop préoccupées de leur avenir dans une société insécure à tous les niveaux pour envisager de prendre la relève de leurs glorieuses ancêtres dont la lutte a permis qu’elles aient aujourd’hui ces droits qui leur paraissent tellement naturels : étudier là où bon leur semble, travailler sans demander la permission au père ou au mari, voter, porter le pantalon sans autorisation préfectorale, choisir un mari ou ne pas se marier et avoir des enfants hors mariage, choisir le nombre de leurs enfants, choisir de divorcer, choisir de travailler la nuit contre l’opposition des syndicats, voyager sans demander la permission du père, frère ou mari, sortir « en cheveux » (sans chapeau, sans voilette, sans fichu), etc.

Il serait temps que les jeunes femmes se soucient de leur avenir en adoptant la philosophie féministe selon les modalités de leur temps qui restent à être inventées.

La Connectrice

La grogne monte, de plus en plus de Français sont mécontents

Publié le

J’ai reçu cette liste de « questions gênantes » à propos de la justice sociale. Je les trouve tout à fait fondées dans leur ensemble mais je pense que notre générosité démesurée et forcée vis à vis des immigrés n’est ni l’unique cause de nos déséquilibres budgétaires ni le seul poste qui permettrait à l’Etat de faire des économies. L’illusion démocratique française recèle des trésors de dispositions et d’exceptions à ses propres lois qui précipitent dans le même cloaque de la tricherie aides sociales, avantages fiscaux, dégrèvements, abattements, niches fiscales, assiettes de calcul, subventions, aides à, etc.

La politique immigréphile  ou xénophile n’est pas la seule responsable du gaspillage des deniers publics au détriment de l’ensemble de la population qui travaille, qui a travaillé, qui aime son pays et qui souffre de sa gestion catastrophique. Mais ce qui révolte le plus les Français est que le gouvernement actuel ne trouve pas d’autre solution pour résoudre ses difficultés financières que s’attaquer aux plus fragiles parce que les moins aidés, les retraités et les classes moyennes.

Alors des idées pour trouver des sous sans toucher à nos retraites ni au délicat équilibre des classes moyennes, nous en avons toutes et tous, en voici quelques exemples :

-les marchés publics qui permettent de financer en dessous de table les campagnes électorales

-les centaines de niches fiscales

-les aides aux grosses entreprises qui délocalisent et multiplient les plans sociaux

-Les emplois aidés pour les grandes entreprises qui font d’énormes profits

-Les subventions de la PAC qui profitent surtout aux grosses entreprises agricoles (chaque Etat devrait répartir les budgets attribués au nom de la PAC par la CE)

-les aides aux entreprises étrangères qui ne respectent pas leurs engagements

-les exonérations fiscales, les avantages fiscaux accordés à certains nationaux comme le Qatar et le Koweit

-L’absence de contrôles sérieux et efficaces sur toutes les tricheries organisées dans le cadre du sport français le plus pratiqué : le système D

-Les retraites et avantages en espèces et en nature accordés aux anciens présidents, anciens ministres, anciens sénateurs et anciens hauts fonctionnaires

-Le recouvrement des dettes hospitalières de l’Algérie

-La gestion des logements sociaux en fonction de l’actualisation tous les dix ans des droits des bénéficiaires (revenus, patrimoine -y compris à l’étranger-, composition de la famille)

Fiscalisation des prestations sociales, pas seulement des allocations familiales. Tous les revenus doivent être pris en compte dans le calcul de l’impôt.

Où est la justice sociale : Q U E S T I O N S    G E N A N T E S

 

 De droite comme de gauche : les politiques ont fait des énormités : Tonton = la double nationalité, Chichi = suppression du service militaire. Quant au reste tous n’ont songé qu’à distribuer nos impôts à des gens qui nous crachent dessus, en attendant de nous faire notre fête…

 

 – Où est la justice sociale quand on repousse l’âge légal de la retraite alors que tout étranger de 65 ans n’ayant jamais travaillé ni cotisé en France, a droit à une retraite de 780 euros par mois dès son arrivée ?

– Où est la justice sociale quand une femme de paysan ayant travaillé 50 ans à la  ferme, n’a pas droit à ces 780 euros au prétexte que son mari et elle dépassent le plafond de 1200 euros de minimum vieillesse pour un couple ?

– Où est la justice sociale quand la sécu en faillite continue de payer à l’étranger, sans le moindre contrôle, des retraites à d’innombrables centenaires disparus depuis des lustres ?

 – Où est la justice sociale quand l’Aide Médicale d’Etat soigne 220000 sans papiers chaque année, à raison de 3500 euros par malade, alors que la sécu ne dépense « que » 1600 euros par affilié qui travaille et cotise ?

– Où est la justice sociale quand des étrangers bénéficient de la CMU et d’une mutuelle gratuite, alors que 5 millions de Français n’ont pas de mutuelle, trop riches pour bénéficier de la mutuelle CMU mais trop pauvres pour s’en payer une ? 30% des Français ont différé leurs soins en 2011 !

– Où est la justice sociale quand on sait que 10 millions de fausses cartes Vitale sont en circulation et permettent de soigner des milliers d’étrangers sous une fausse identité, au détriment des ayant droit ?

– Où est la justice sociale quand la France entretient des milliers de polygames, certains d’entre eux percevant plus de 10 000 euros par mois sans travailler, alors que la polygamie est interdite et que nos comptes sociaux sont dans le rouge ?

– Où est la justice sociale quand une famille nombreuse étrangère est prioritaire pour un logement social, alors qu’un jeune couple français doit attendre sept ou huit ans son premier logement pour avoir un enfant ?

– Où est la justice sociale quand on sait qu’un million de faux passeports, donnant droit à la manne sociale, sont en circulation sur les sept millions de passeports biométriques soi-disant « infalsifiables » ?

– Où est la justice sociale quand un Français né à l’étranger doit prouver sa nationalité à l’administration, ce qui se traduit souvent par un véritable parcours du combattant, alors qu’on brade chaque année la nationalité française avec des milliers de mariages blancs ?

– Où est la justice sociale quand on veut donner le droit de vote aux étrangers, alors que  nos élus ont confisqué aux citoyens leur « non » au référendum sur la Constitution européenne et que des millions d’électeurs, de droite ou de gauche, ne sont pas représentés au Parlement ?

 – Où est la justice sociale quand on accueille chaque année plus de 200000 étrangers non qualifiés, dont notre économie n’a nul besoin, alors que la pauvreté augmente, que nous avons près de 5 millions de sans emplois et que le chômage atteint déjà  40% chez la population immigrée ?

– Où est la justice sociale quand le contribuable finance des associations qui ne combattent que le racisme à sens unique alors que le racisme anti français est systématiquement ignoré et les plaintes classées sans suite ?

– Où est la justice sociale quand on condamne un journaliste pour avoir énoncé une vérité sur la délinquance étrangère, alors que des rappeurs incitant à la haine ne sont jamais inquiétés au nom de la liberté d’expression ?

– Où est la justice sociale quand la délinquance explose et que les droits des voyous passent avant ceux des victimes ?

Car si l’intégration a totalement échoué, c’est tout simplement parce que nos dirigeants ont confondu anti racisme et acceptation de l’autre, avec le renoncement à nos valeurs. Il ne fallait rien changer au moule républicain qui a permis depuis des siècles à des millions d’immigrés de devenir des citoyens français. Les règles d’intégration qui ont fait leur preuve avec des générations d’immigrés, étaient la force de la République. La faute majeure de nos élus est de les avoir ignorées.

La raciste Houria Bouteldja relaxée le 25 janvier 2012 !

  • Nouveau au 3 février : Le parquet de Toulouse fait appel de la relaxe de Bouteldja

Le parquet de Toulouse n’accepte pas non plus la relaxe d’Houria Bouteldja et fait appel.

Suite à l’appel interjeté par l’Agrif à l’encontre du jugement vraiment surprenant rendu le 25 janvier 2012 par le Tribunal correctionnel de Toulouse, le procureur de la République a décidé de reconnaître et d’accompagner notre démarche très légitime en exerçant son droit de recours devant la Cour d’Appel.

Il considère en effet que le jugement du tribunal présidé par monsieur Guillaume Roussel est d’abord entaché de graves irrégularités de forme notamment en ce qu’il s’appuie sur les déclarations de témoins recueillies en dépit des règles les plus impératives du code de procédure pénale.
Il observe ensuite que le jugement n’a pas du tout pris en compte les termes de la plainte de l’Agrif selon laquelle la communauté évidemment identifiée, désignée et injuriée est bien celle des « blancs » ; « ces blancs », qu’ « il faut rééduquer », qu’ « il faut bien nommer », et qu’Houria nomme en effet : « moi, je les appelle des sous-chiens ».
Est-il vraiment croyable que l’on n’ait pas saisi le réciproque renforcement injurieux de ces propos additionnant :
– le dédain menaçant : « ces blancs » qu’ « il faut rééduquer ».
– le mépris pour ces moins que rien : « ces blancs, il faut bien les nommer ».
– le racisme dégoulinant : « moi, je les appelle des sous-chiens ».

Qui, sérieusement, pourrait prétendre ne pas voir là l’expression d’une venimeuse haine raciste ?

L’Agrif attend désormais avec confiance de la Cour d’Appel de Toulouse la juste condamnation d’Houria Bouteldja.


  • Dernières nouvelles : Bouteldja a été relaxée par le tribunal de Toulouse ce mercredi 25 janvier.

Les juges ont estimé que « sous-chien » ou « souchiens » n’était pas une qualification raciste sans tenir compte du contexte et des insultes répétées de celle qui, une fois de plus, a bien « niqué » la France avec la complicité de sa justice et le soutien de ses bobomasos.

Communiqué de l’AGRIF qui avait déposé plainte http://www.thomasjoly.fr/article-inadmissible-relaxe-d-houria-bouteldja-98001489.html

Lire aussi cette excellente analyse http://ripostelaique.com/souchien-serait-il-lequivalent-de-pede-ou-goudou.html

Je reviens aussi sur la relaxe de Bouteldja à propos  de la condamnation de Marie Laforêt https://laconnectrice.wordpress.com/2012/01/27/vociferer-sous-chiens-a-la-tv-cest-legal-ecrire-musulmans-orthodoxes-sabstenir-cest-illegal/

http://ripostelaique.com/une-petition-pour-demander-la-decheance-de-nationalite-dhouria-bouteldja-et-son-expulsion.html

Personnellement, je reste perplexe face à cette demande de déchéance de nationalité et d’expulsion. Bouteldja est française, elle maîtrise la langue, l’esprit et la rhétorique de notre pays dont elle est un pur produit. L’expulser c’est jouer avec la répression et non pas la prévention car une telle mesure renforcerait les haines racistes anti blancs en leur donnant raison. Il me semble que la condamner pour racisme mettrait en exergue le fait qu’il existe bien un racisme anti blanc et qu’il n’est pas plus acceptable dans notre société que les racisme anti noir et tous les racismes.


Couverture de l’ouvrage publié par le parti de Bouteldja avec sa photo

Qui est Houria Bouteldja, âme damnée du PIR (parti des indigènes de la République)?

Houria Bouteldja est cette jolie française qui est employée à L’institut du monde arabe et se fait inviter sur tous les plateaux TV parce qu’elle est photogénique, provocatrice, agitée et que ça, Coco, c’est bon pour l’audimat. Houria est la porte- parole des Indigènes de la République, ce gentil parti qui « nique la
France », insulte les Français, ces « sous-chiens » selon ses termes charmants, lesquels sont forcément racistes, colonialistes, impérialistes, capitalistes, mondialistes et responsables de toute la misère de ces pauvres Maghrébins qui ont raison de venir réclamer le paiement de la dette coloniale. Un discours largement repris par les délinquants des « quartiers », les rappeurs et les Bobos qui jouissent largement de la société de consommation, qui jouissent également de la démocratie, qui s’empiffrent égoïstement et cocoonent branchées tout en haïssant le système qui leur apporte confort et liberté.

J’ai déjà écrit sur la Bouteldja https://laconnectrice.wordpress.com/2011/04/12/la-raciste-houria-bouteldja-au-tribunal-correctionnel-de-toulouse-le-26-mai/ dont le procès a été reporté plusieurs fois et il est à craindre qu’il soit encore reporté, qu’il n’ait jamais lieu ou que, s’il a lieu, la raciste soit blanchie. En effet, une cohorte de célébrités masochistes la soutient (voir l’article de RL) et à ce jour, le racisme anti blanc n’est pas vraiment reconnu. D’autre part, on sait les tapis rouges que déroule la France vis à vis des dictateurs arabo-musulmans qui l’achètent avec leurs fonds souverains.

Affiche pour le rassemblement du 8 mai 2011. Houria nous explique comment il faut la lire au cas nous n’aurions pas compris son “produit”:

Le verdict du procès devrait être rendu le 25 janvier 2012 http://www.toulouseinfos.fr/index.php/actualites/societe/3479-proces–houria-bouteldja-affirme-quelle-l-na-pas-les-moyens-detre-raciste-r.html

Au cours de sa conférence de presse, Bouteldja a déclaré « je n’ai pas les moyens d’être raciste ». Elle explique que « dans ce système de domination et de privilèges accordés aux blancs, même malgré eux, seuls ces derniers peuvent faire preuve de racisme, du fait de leur position ». Il s’agit là d’un raisonnement frauduleux, d’un mensonge éhonté, d’un foutage de gueule. Le racisme anti blanc existe bien et Bouteldja en est, avec les rappeurs et autre hiphopeurs, la preuve vivante. En tant que Musulmane, Bouteldja manie la takkiya , l’art de faire prendre à ses ennemis des vessies pour les lanternes. Il n’y a que les véritables racistes, ceux qui pensent que tous les Musulmans sont analphabètes et stupides, qui la croient, la suivent et la soutiennent.

Connaitre les propos et l’idéologie de Houria Bouteldja

« Demain, la société toute entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront çà. Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830. N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine. Et qui paiera pour tous ? Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous. C’est pour cela que c’est grave et que c’est dangereux ; si vous voulez sauver vos peaux, c’est maintenant. Les Indigènes de la République, c’est un projet pour vous ; cette société que vous aimez tant, sauvez-là… maintenant ! Bientôt il sera trop tard : les Blancs ne pourront plus entrer dans un quartier comme c’est déjà le cas des organisations de gauche. Ils devront faire leurs preuves et seront toujours suspects de paternalisme. Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore. Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs ».

http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1328

“Il faut éduquer les souschiens, les blancs…”

http://www.youtube.com/watch?v=586P8joh8X8&feature=related

Le féminisme de Houria : solidarité avec les Suédoises et les Américaines et laissez les iraniennes tranquilles!

http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1140

Montage humoristique de Houria en action et du détournement de la chanson “Je l’aime à mourir” de Cabrel :

http://video.google.com/videoplay?docid=-1824786282379389449#

Autres points de vue sur la raciste Bouteldja

Je ne résiste pas au plaisir de copier-coller in extenso l’article de Riposte laïque de ce jour :

  • Gôche : les porteurs de valises de l’islam derrière Houria Bouteldja et ses insultes racistes
Publié le 13 décembre 2011 par Paul Le Poulpe – Article du nº 229http://ripostelaique.com/goche-les-porteurs-de-valises-de-l%E2%80%99islam-derriere-houria-bouteldja-et-ses-insultes-racistes.html

La porte-parole du Parti des Indigènes de la République passera en procès, suite à la plainte de l’Agrif, le mercredi 14 décembre, à Toulouse, à 14 heures. La plainte se situe sur l’utilisation du propos « sous-chiens » que la musulmane revendiquée Houria Bouteldja a utilisé pour qualifier les Français d’origine européenne. Connaissant le côté impur de cet animal, dans l’islam, il va lui être difficile de prouver que cette appellation n’était que phonétique, et absolument pas injurieuse.

Il est par ailleurs vraiment regrettable que cette personne qui n’a que haine pour la France et pour les blancs, ne soit pas poursuivie pour ces propos, rendus publics par RL.

Nous invitons nos lecteurs à prendre connaissance de ces propos de la porte-parole des « Indigènes de la République » , parus dans une revue animée par la sociologue Christine Delphy (autre Indigène de la République), « Nouvelles Questions Féministes » (3)

« Demain, la société toute entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront çà. Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830. N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine. Et qui paiera pour tous ? Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous. C’est pour cela que c’est grave et que c’est dangereux ; si vous voulez sauver vos peaux, c’est maintenant. Les Indigènes de la République, c’est un projet pour vous ; cette société que vous aimez tant, sauvez-là… maintenant ! Bientôt il sera trop tard : les Blancs ne pourront plus entrer dans un quartier comme c’est déjà le cas des organisations de gauche. Ils devront faire leurs preuves et seront toujours suspects de paternalisme. Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore. Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs ».

Remplacez « blancs » par « noirs » et imaginez le tollé !

De même avait-elle qualifié, en 2003, notre ami Pascal Hilout de« bougnoule de service » parce qu’il se battait pour une loi contre les signes religieux, dont le voile islamique, à l’école publique.

De même exhibe-t-elle sans vergogne dans les assemblées du Parti des Indigènes de la République le portrait de cheikh Yassine, fondateur du Hamas, dont la charte prévoit la destruction d’Israël et l’extermination de tous les Juifs sur terre.

           A droite, le portrait de Cheikh Yassine, fondateur du Hamas.

Extraits de la Charte du Hamas :

Introduction : (…) Cette charte du mouvement de Résistance islamique (Hamas) clarifie son image, révèle son identité, donne les grandes lignes de sa position, explique ses objectifs, donne ses espoirs, et appelle à l’appuyer, à l’adapter et à rejoindre ses rangs. Notre bataille contre les juifs est très glorieuse et sérieuse. (…) 

Article 1 : Le Mouvement de la Résistance Islamique (Hamas) puise sa ligne directrice de l’islam. De l’Islam il puise ses idées, sa façon de penser et sa compréhension de l’univers : la vie, l’homme. Il y a recours dans ses jugements et sa conduite, il s’en inspire comme guide pour tout acte. (…)

Article 2 : Le Mouvement de la Résistance Islamique est l’une des ailes des Frères Musulmans en Palestine.

Article 5 : En adoptant l’islam comme règle de vie, le Mouvement revient au temps de la naissance de l’Islam et du message Islamique et des ancêtres vertueux, car Allah est son objectif, le Prophète son exemple et le Coran sa constitution.

Article 6 : Il lutte pour hisser la bannière de l’islam sur chaque pouce de la Palestine, car sous l’aile de l’Islam, les croyants de toutes les religions peuvent coexister en toute sécurité pour leurs vies, leurs biens et leurs droits. En l’absence de l’islam, les conflits séviront, l’oppression s’étendra, le mal persistera, le schisme et les guerres éclateront.

Article 7 : Le Jour du Jugement dernier ne viendra pas avant que les musulmans ne combattent les juifs, quand les juifs se cacheront derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront, O Musulmans, O Abdallah, il y a un juif derrière moi, vient le tuer.

Article 13 : Les initiatives et les soi-disant solutions de paix et conférences internationales sont en contradiction avec les principes de la Résistance Islamique. (…) Il n’existe pas de solution à la question palestinienne, excepté le jihad.

Article 22 : Avec leur argent, ils ont mis la main sur les médias du monde entier : presse, maisons d’édition, stations de radio etc… Avec leur argent, ils ont soulevé des révolutions dans plusieurs parties du monde afin de servir leurs intérêts et réaliser leur objectif. Ils sont derrière la Révolution Française, la Révolution Communiste…

Article 31 : Sous la bannière de l’islam, les fidèles des trois religions, l’islam, le christianisme et le judaïsme, peuvent coexister pacifiquement. Mais cette paix n’est possible que sous la bannière de l’islam.  

Manifestement, les engagements anti-juifs et les insultes racistes de cette personne, par ailleurs salariée à l’Institut du Monde Arabe, donc payée par nos impôts, au moment des faits, ne dérange pas une grande partie de la gauche, et pas davantage certaines personnalités du mouvement dit « anti-raciste ». Elle avait même été acceptée parmi la cinquantaine de manifestants qui, le 18 décembre 2010, derrière Corbière, Fourest et les pseudo anti-racistes, protestaient contre lesAssises sur l’islamisation de nos pays, dont ils avaient demandé l’interdiction, y voyant une incitation à la haine raciale !

TEXTE D’ASSOCIATIONS ET PARTIS POLITIQUES SOUTENANT BOUTELDJA

http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1536

Soutiens : FSU, PCF 31, NPA 31 , Europe Écologie Les Verts MP, Parti de Gauche 31, Convergences et alternative, Générations Spontanées, Europalestine Toulouse, le CRAN Midi-Pyrénées, Égalité Toulouse Mirail 31.

Commentaire de RL : il est extraordinaire que les signataires de cet appel se réclament de la liberté d’expression pour défendre les propos racistes de leur protégée, eux qui sont les premiers, à Toulouse et ailleurs, à empêcher par tous les moyens les patriotes de prendre la parole. Par ailleurs, on s’interroge sur la place d’un syndicat d’enseignants, la FSU, dans un tel appel. Où est la défense des salariés de l’ Éducation nationale ?

PÉTITION DE SOUTIEN A BOUTELDJA

http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1444

Premiers signataires : Mouloud Aounit, MRAP ; Alain Badiou, philosophe ; Étienne Balibar, philosophe ; Omar Benderra, Economiste ; Hassan Benghabrit, poète ; Olivier Besancenot, NPA ; Sirma Bilge, Professeure agrégée ; Saïd Bouamama, sociologue, militant ; Alima Boumediene Thiery, Ex-sénatrice et militante ; Marie-Hélène Bourcier, sociologue ; Jean Brafman, Conseiller régional FASE ; Patrick Braouezouec, Deputé de Seine-St-Denis ; Jean Bricmont, Physicien ; François Burgat, politologue ; Cyril Cognéras, Conseiller Municipal de limoges, les Alternatifs ; Jim Cohen, professeur ; Raphaël Confiant, écrivain ; Sharon Courtoux, association Survie ; Christine Delphy, directrice de recherche au CNRS ; Rokhaya Diallo, Militante aux indivisibles ; Mireille Fanon-Mendès France, militante ; Jacques Gaillot, Évêque de Partenia ; Chantal Gazzola, responsable éditoriale édition la dispute ; Vincent Geisser, Chercheur ; François Gèze , éditeur ; Jean-Marie Gleize, écrivain, professeur des universités ; Georges Gumpel, militant UJFP ; Patrick Haenni, chercheur ; Éric Hazan, éditeur ; Kenza Iznasni, militante ; Richard Labévière, Journaliste écrivain ; Stéphane Lavignotte, pasteur ; Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire ; Myriam Martin, porte-parole du NPA ; llham Moussaïd, Militante ; Jean-Luc Nancy, philosophe ; Jacques Rancière, philosophe ; Nadine Rosa-Rosso, Militante ; Mohamed Rouabhi, metteur en scène ; Yann Scioldo-Zürcher, historien ; Pierre Saly, Professeur d’université ; Denis Sieffert, directeur de la rédaction de Politis ; Patrick Silberstein, édition Syllepse ; Eyal Sivan, réalisateur ; Omar Slaouti, Militant NPA ; Sylvie Tissot, Sociologue ; Odile Tobner, auteur de Du racisme français ; Enzo Traverso, Professeur de sciences politiques ; Joby Valente, Chanteuse et militante associative ; Antoine Volodine, écrivain ; Catherine Withol de Wenden, Directrice de recherche ;Olivia Zémor, Présidente de CAPJPO.

Il est extraordinaire que le premier soutien soit l’inévitable Mouloud Aounit, du MRAP, qui, paraît-il, reçoit des subventions pour lutter contre le racisme ! La lecture des autres signatures suffit largement. Tous les porteurs de valises de l’islam sont là. Il y a toute la base d’Une École pour tous, devenue « Les Indigènes de la République ». Il y a également toutes les composantes, à l’exception du PS, d’une gauche qui multiplie, avec les organisations pro-palestiniennes, les actions appelant au boycott des produits venus d’Israël, comme si les principales atteintes à la démocratie dans le monde venait de ce pays. Nous ne parlerons pas de l’idiot utile Gaillot. Il est à noter que la majorité des signataires de ce soutien honteux sont des fonctionnaires émargeant (et souvent fort bien) sur le budget de l’ État d’un pays qu’ils passent leur vie à insulter. Cela confirme les derniers numéros de RL, et l’ampleur de la dérive des prétendus défenseurs des valeurs de progrès. Quelle trahison des idéaux de gauche ! Quelle dégénérescence ! Cette gôche n’est plus la gauche, elle est devenue aujourd’hui la nouvelle extrême droite.

Paul Le Poulpe

Riposte laïque et Résistance républicaine appellent tous ceux qui ne veulent pas de racisme en France à venir montrer, par leur présence, qu’ils ne toléreront pas le racisme anti-Français et anti-blanc qui est en train de se développer dans notre pays. Ce phénomène, totalement nié par les associations se prétendant anti-racistes, est encouragé par les propos de Houria Bouteldja et du Parti des Indigènes de la République, qui veulent opposer les enfants de colonisés aux enfants de colonisateurs, contre lesquels ils appellent à la violence, sur des bases racialistes. Que dire, dans la même continuité, de discours ouvertement racistes, avec l’alibi artistique, de certains groupes de rappeurs, qui bénéficient d’une impunité scandaleuse de la part des pouvoir publics, et d’un silence complaisant des associations dites anti-racistes ?

Dans ce contexte, le mot « souchien » utilisé par Houria Bouteldja sur un plateau de télévision, ne saurait être neutre, mais constitue bien un terme injurieux renvoyant à un animal considéré comme impur par la religion musulmane.  Nous refusons donc de nous faire insulter, menacer ou agresser sous prétexte que nous aurions un faciès de Français ou bien que nous aimerions la France. Nul ne peut accepter ce racisme, inacceptable comme tous les racismes.

Nous refusons par ailleurs le dévoiement du nécessaire combat contre le racisme par les associations droidelhommistes, gavées de subventions publiques, qui usent de ce prétexte pour museler la liberté d’expression et tenter de remettre en vigueur, dans les faits, le délit de blasphème.

Nous espérons que ce procès, et ses retombées, mettront un coup d’arrêt à la montée d’un racisme de plus en plus inquiétant, dans notre pays, contre la France, les Français et les Blancs, qui se traduit par un nombre d’agressions verbales ou physiques, parfois mortelles, totalement occulté par les médias.

Rendez-vous mercredi 14 décembre à 14h  devant le tribunal de Toulouse. Fabrice Robert, Président du Bloc identitaire,  et  Jean pierre Ouvrard, responsable deRésistance républicaine Midi Pyrénées, prendront la parole lors de la manifestation prévue devant le tribunal.

Groupe facebook dRésistance républicaine Languedoc-Roussillon

Blog de Résistance républicaine Languedoc-Roussillon

Bouteldja par elle-même

Dien-Bien-fu est une victoire du peuple français …la France mène une politique néo colonialiste dans les banlieues…nous Sommes le Sud dans le Nord…Nous sommes descendants des colonies et de l’esclavage…

  • En revanche, les préjugés des Blancs ont forcément une force implacable car ils sont adossés au pouvoir de l’Etat. Ces préjugés sont par conséquent du racisme car seules les personnes dans une situation de domination peuvent être racistes. En conclusion, il ne faut pas confondre la forme et le fond. Un Noir ou un Arabe qui dit « sale Blanc » exprime au pire un sentiment d’intolérance ou de haine en réaction aux humiliations qu’il subit, un Blanc qui dit « sale Noir » ou sale Arabe » exprime forcément un sentiment raciste.http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1345

Violences urbaines : « jeunes » pour la gauche ou « racailles » pour la droite

Publié le

A l’occasion des violences urbaines qui secouent le Royaume-Uni, Riposte laïque ressort un texte de la philosophe Catherine Kintzler qui date de 2005 mais reste totalement pertinent. En le lisant on se rend compte que les outils de la pensée existent, que la remise en question des idéologies et des pensées archaïques a été faite par des esprits éclairés mais que rien n’a changé, que les ténors des médias et de la bien pensance de droite comme de gauche s’accrochent comme la moule à son rôcher à des pensées toutes faites, complètement éculées pour sauver des systèmes établis qui profitent toujours aux mêmes et étranglent par les deux bouts les classes moyennes qui n’en peuvent mais et qui s’apprêtent à voter massivement pour le Front national, une non-alternative aux autres partis traditionnels qui, depuis des décennies, ont montré leur impuissance à protéger et faire fructifier le bien commun.

Je vous invite à lire le texte lumineux de Catherine Kintzlerhttp://ripostelaique.com/emeutes-ce-quecrivait-catherine-kintzler-la-philosophe-de-lufal-en-2005.html dont voici un extrait :

Sans doute certaines zones urbaines sont-elles livrées au communautarisme intégriste, mais elles sont aussi le territoire de bandes maffieuses développant ce qu’on appelle par euphémisme des « économies parallèles », trafics et rackets en tous genres. Alors « à qui profite le crime? » : à un véritable modèle de terreur dont l’infrastructure est le trafic et dont la superstructure est tenue par l’intégrisme. C’est l’alliance des ayatollahs et des dealers qui se déchiffre dans le seul message sans paroles, mais clair, envoyé par les casseurs : « la police, l’école, les pompiers, les bus, les médecins, les crèches, les hôpitaux, les magasins, les entreprises, on n’en veut pas ; on veut être chez nous, laissez-nous trafiquer, opprimer, terroriser comme bon nous semble et tenez-vous à l’écart, n’entrez pas ».

Ce samedi matin, les médias donnent la parole à des mères de famille qui en appellent à la responsabilité des parents et celle des enseignants. On entend le même discours qu’en France : les enfants ne sont pas surveillés, les parents sont démissionnaires, l’école est laxiste. Ces opinions reposent sur des croyances superficielles. En réalité, parmi les populations originaires de Caraïbes, des anciennes colonie anglaises et des Antilles britanniques, beaucoup de familles sont monoparentales, les mères ne peuvent pas à la fois s’occuper de leurs enfants, de la maison et travailler. La démission, c’est surtout celles des pères qui procréent à droite et à gauche sans assumer leur responsabilité. Les enfants mâles poussent sans modèle paternel autre que celui des grands frères qui eux-mêmes se sont fait une place sans modèle, hors des modèles, dans le trafic et la délinquance. Il est faux de dire que les enfants sont sans surveillance. Les mères les confient aux grands frères, à la communauté qui, elles le savent, protègeront leurs rejetons, ils seront en sécurité avec les aînés selon des critères qui, bien sûr n’ont rien à voir avec la culture européenne et a fortiori l’éducation anglaise.

La gauche rend les conservateurs britanniques, Cameron en tête, responsables des émeutes pour avoir coupé les subventions sociales et augmenté les coûts de scolarité dans les universités. Là on peut franchement rigoler. Est-ce que les afro-britanniques ont jamais eu envie de faire des études universitaires quand ils peuvent gagner beaucoup d’argent en dealant dès l’âge de 11 ans ?

On le voit chez nous les subventions sociales type « politique de la ville » n’empêche pas les bandes et autres gangs de sévir, la délinquance de s’épanouir au rythme de la progression du trafic de drogues et, plus récemment, d’armes.

Quand aux allocations familiales et aides au logement, elles n’aident en rien les populations immigrées à s’insérer mais au contraire, elles les incitent à profiter du système, sans y participer sans respecter leurs devoirs,  ni les lois ni les populations du pays d’accueil. Si les dépenses sociales inflationnistes aidaient à résoudre les problèmes sociaux, on le saurait depuis longtemps. Il n’en est rien.

C’est pourquoi il est intéressant de noter l’appel de David Cameron à expulser des logements sociaux les familles de délinquants. Certes, c’est cruel mais c’est mettre le doigt sur la réalité de l’inefficacité des aides sociales en matière d’insertion. On aimerait que la réduction des aides sociales et de l’assistance soit assortie de mesures innovantes propres à aider les familles en difficulté mais, pour l’instant, je n’ai pas d’information sur ce que pourraient être ces alternatives. Je vais me renseigner pour savoir si Cameron propose autre chose que des charters….

Ici Paris, des Français parlent aux immigrés ….

Publié le

Voici un texte qui circule sur le net.

Ironique et humoristique, il mord mais ne tue pas.

Lettre ouverte à nos amis … de longue date

Amis Tunisiens, Algériens, Marocains, Egyptiens, Lybiens et tous les autres, bravo, bravo, bravo, ce que vous avez fait est fantastique, vraiment, parole d’Allah !  Oui, vous avez su, de haute lutte, exiler les tyrans qui oppressaient vos pays.  Oui, vous avez su conquérir votre liberté de haute lutte.  Oui, nous les Français et les Belges, dont les ancêtres avaient déjà fait cela il y a quelques années, nous sommes admiratifs pour votre courage et votre ténacité. > > Admiratifs et un peu tristes car, évidemment, vous allez nous quitter !!

 C’est pour retourner chez vous bien sûr, pour profiter pleinement de cette reconquête politique et économique et rebâtir un pays, grand et digne, juste et travailleur, social et intègre, qui ne sera donc pas calqué sur le modèle occidental décadent que vous aurez connu chez nous.  N’ayez pas de serrement au cœur, nous comprenons vos priorités : les maigres allocations et autres avantages sociaux que nous pouvons vous octroyer ne sont qu’une goutte d’eau par rapport à la manne céleste qui vous attend. > > > Nous comprenons qu’ayant peut être un peu trop souffert de notre envahissante chrétienté, vous préfériez revenir dans une république laïque et libre et que vous aspirez à occuper dorénavant des postes à hautes responsabilités, rémunérés en conséquence, et que vous aurez plaisir à retrouver la douceur de votre climat sud-méditerrannéen.  Bien sûr, soyez-en convaincus, nous serons très tristes car vous allez beaucoup nous manquer.  Nous ne trouverons plus de prénoms à consonance maghrébine à la lecture des faits divers, beaucoup de coutelleries vont devoir fermer, les producteurs de moutons devront se reconvertir, SOS racisme, DAL et le MRAP vont mettre la clef sous la porte, les démineurs vont connaître le chômage, les vagues de réduction d’effectifs vont frapper nos forces de l’ordre, les banlieues ne seront plus illuminées la nuit par les voitures incendiées, le prix du café dans les bistrots va augmenter, mais nous nous résignons et nous supporterons tout cela.  Mieux, nous voulons aussi vous remercier : nous allons affréter tous les moyens de transports disponibles pour que le retour au pays se fasse dans les meilleures conditions possibles.  Bien entendu vos poules, canards, ânes, chameaux, et autres animaux, seront confiés aux différents zoos du pays et nous nous chargerons de les nourrir.  Et même que, si, dans un magnifique élan confessionnel vous arriviez à convaincre vos camarades Turcs et Palestiniens de faire de même, nous nous priverions pour vous aider à réussir, tous et sous les meilleurs délais, le retour dans votre chère patrie. 

Allez, sans vous retourner, sans peur ni honte de nous abandonner dans une situation critique car, rappelez-vous, nous avons encore les Roumains, les Bulgares, les Chinois, les Cazaques, les Arméniens, les Russes, les Lituaniens ! Par contre, pour les prochaines fêtes de Pâques, de Noël et de St. Nicolas (eh oui, nous y croyons encore à celui-là), envoyez-nous des dattes, du thé à la menthe, du couscous et du jasmin, car ici, après votre départ nous n’en aurons plus !!!!!

 Et si jamais, nous ne pouvons pas nous passer de vous, vous nous accueillerez.  Vous aurez certainement développé des allocations pour des émigrés, la mutuelle.  Vous vous ouvrirez sans problèmes à une société multiculturelle, vous nous permettrez d’élever des cochons et vos forces de l’ordre supporteront d’être insultées ….  Nous revendiquerons des droits sans obligations et si ça ne marche pas  … on caillassera vos administrations et on mettra le feu à quelques bagnoles …   Merci de nous avoir appris comment faire.

Après tout…. l’histoire est un éternel recommencement ….

 

%d blogueurs aiment cette page :