Flux RSS

Archives de Tag: insurrection algériens en France

La France sombre lentement dans le chaos. par Guy Millière

Publié le

Madame Filippetti, je n’ai pas d’Algérie en moi, je l’ai plutôt sur le dos

Publié le

http://www.leparisien.fr/politique/mondial-2014-aurelie-filippetti-on-a-tous-un-peu-d-algerie-en-nous-30-06-2014-3965099.php

Notre belle ministre de la culture a déclaré récemment à propos de son intérêt pour l’équipe de foot algérienne « nous avons tous un peu d’Algérie en nous ».

Aurélie Filippetti n’est pas indifférente au sort de l’Algérie en Coupe du monde de . Alors que ce pays joue son huitième de finale ce lundi soir contre l’Allemagne, la ministre de la Culture et de la Communication a déclaré sur RMC et BFMTV qu’«on a tous un peu d’Algérie en nous».

 «La a une histoire particulière avec l’Algérie et on est tous concernés. On vibre tous un peu quand on a un match d’un pays qui est aussi fortement lié à l’histoire de notre pays», a argumenté la ministre. 

Qu’elle parle donc pour elle-même !

Je ne suis jamais allée en Algérie, ni dans un autre pays du Maghreb où, en tant que femme, je n’ai pas envie d’être sifflée, insultée, harcelée, tripotée, chassée comme une gazelle et éventuellement violée. Et puis, l’Algérie est venue à moi avec son mépris des femmes, son totalitarisme religieux, ses délinquants et criminels,  ses mendiants qui assiègent les centres sociaux, les hôpitaux vis à vis desquels elle a une dette faramineuse, son occupation des logements sociaux qu’elle transforme en zones de non droit pour y mener tranquillement recels et trafics de drogues et d’armes. Elle nous a envahis au nom de « la dette coloniale », de l’anti-sionisme, du djihad et de la « liberté » de nous imposer les prières de rue, les mosquées, les voiles, les barbes, la haine des chiens, la séparation des hommes et des femmes dans les piscines et des filles et des garçons dans les sports, le rejet de l’évolutionnisme au profit du créationnisme, la violence à l’école et le mépris des études et de la laïcité.

L’Algérie nous a imposé le terrorisme (Mérah, Nemmouche,Khaled Kelkal ) et le communautarisme. Elle nous a envoyé des niqueurs de France comme Houria Bouteldja et tous ces rappeurs qui insultent les « céfrancs » et la République.

Combien d’Algériens dans cette liste de 78 criminels dangereux recherchés par la Police nationale ?

Alors bien sûr tous les Algériens de France ne sont pas des niqueurs ou des terroristes. Pour paraphraser l’adage, les gens heureux n’ont pas d’histoires fâcheuses avec la France et les Français. Mon épicier me disait récemment qu’il se sentait français et qu’il était heureux de vivre en France, que même s’il se sentait algérien il ne retournerait jamais vivre en Algérie. Il disait même, l’Algérie et la France, c’est le même pays car nous nous connaissons depuis si longtemps …

La différence entre mon épicier algérien et moi c’est qu’il a choisi de venir vivre en France et que moi je subis les coutumes, usages et la religion algérienne sans les avoir choisis. Ils me sont imposés du fait de choix politiques que je n’ai pas choisis et, en tant que citoyenne, je ne me sens pas responsable de la colonisation. Je me sens otage d’une politique immigrationniste et commerciale qui détruit mon environnement et ma culture.

Je ne suis pas plus responsable des accords bi-latéraux qui accordent des privilèges aux Algériens en France.

Je ne suis pas responsable de la dictature algérienne, de ses crimes vis à vis de sa propre population, de la terreur et de la misère dans lesquelles elle la maintient malgré ses richesses en gaz, pétrole et pillage des aides sociales à ses nationaux exilés en France.

J’ai regardé hier soir le match Algérie/Allemagne en espérant que l’Algérie perdrait pour que ses fans ne mettent pas la France à feu et à sang. Je reconnais que les Algériens ont très bien joué et qu’ils ont perdu avec honneur et bravoure. Moi, j’ai gagné un peu de tranquillité dans leur défaite …

France algérienne

Je l’ai déjà écrit ici, la France est une colonie algérienne dans l’esprit des Algériens d’Algérie et de France, qu’ils aient la nationalité française ou la nationalité algérienne.

Non seulement les Algériens déclarent ouvertement qu’ils viennent nous « prendre tout » en paiement de la « dette coloniale », formatés par leurs dirigeants qui leur assènent dès le plus jeune âge qu’ils doivent réclamer et exiger de la France le paiement de la dette coloniale, mais, en tant que Musulmans ils ne peuvent pas s’intégrer puisque c’est défendu par le Coran, faire comme les autres, les koufars, c’est renier l’oumma islamiya.

Ce conditionnement mental explique pourquoi autant d’Algériens sont schizophrènes, violents, déséquilibrés, hargneux et malheureux. On ne peut pas s’épanouir dans la haine et l’obsession vengeresse. Le déséquilibre mental évident du tireur de Libération, la Société générale et BFM, AbdelHakim Dekhar en est l’exemple le plus récent mais les faits divers regorgent d’arrestations, de procès, de crime ou de délits commis par des Algériens. Quand ils sont condamnés, comme Yacine Chaouat pour violences conjugales, ils ne sont même pas démis de leurs fonctions de représentation. Yacine Chaouat est toujours adjoint à la mairie du 19ème ! Quel exemple d’impunité pour ses compatriotes et coreligionnaires !

J’ai travaillé plusieurs années comme bénévole dans une activité sociale auprès des populations défavorisées. La majorité des usagers étaient algériens et, par rapport aux autres usagers ils étaient les plus agressifs, les plus incivils, les plus quémandeurs. Ils arrivaient toujours avec un sourire mielleux mais au moindre refus, ils se mettaient à hurler et insulter. Ils ne savaient pas sourire ni remercier autrement que par des rictus. Houria Bouteldja, porte parole des Indigènes de la République, cette harpie algérienne qui nous traite de sous-chiens et nous menace est une figure emblématique de l’Algérie à l’égard de la France. La madone (sic) des Algériens a été relaxée en appel, encore une invitation de notre justice à crier, comme je l’ai entendu X fois : « La France c’est de la merde! », « La loi, c’est quoi ? », « Les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République ».

La réaction des Algériens à la victoire de leur équipe de foot contre le Burkina Faso a donné lieu à des émeutes à Paris, le métro et le tramway ont été bloqués pendant des heures. Je suppose que les responsables ne travaillent pas, vivent de prestations sociales, de trafics et de larcins, que nombre d’entre eux sont sans papiers et se moquent d’empêcher les Français d’aller travailler ou de vaquer à leurs occupations et remplir leurs obligations. De violentes émeutes se sont aussi déroulées à Marseille , capitale de la France Algérienne.

Ces émeutes fomentées pour exprimer la joie d’avoir « gagné » ne sont en rien comparables, comme certains ont osé le faire, à celles des Bonnets rouges ou de salariés en colère parce qu’ils perdent leur emploi et leurs moyens d’existence.

La revendication du Bloc identitaire et d’autres organismes qui réclament le retour des Algériens dans leur pays est utopique car les Algériens ne lâcheront jamais volontairement la vache à lait France où ils se sentent tous les droits et pour laquelle ils n’ont même pas le respect des obligés qu’ils sont de fait mais qu’ils n’admettent pas au nom du paiement de la dette coloniale.

La solution, c’est l’application de la loi : sanctions réelles pour les délinquants et les criminels, expulsion des logements sociaux des criminels et de leur famille, expulsion des récidivistes, expulsion des illégaux (certains sont en France sans papiers depuis des années et ne fréquentent que l’oumma), sanctions réelles pour les fraudeurs, suppression des aides sociales pour sanctionner l’absentéisme des enfants et leurs incivilités à l’école, renforcement des contrôles aux droits sociaux, limitation de l’AME aux soins d’urgence, contrôle des droits à la CMU (ils appellent d’Algérie pour connaître les plafonds et préparer ainsi leur éligibilité).

La solution, c’est aussi revoir les accords bilatéraux qui lient la France à l’Algérie en accordant des préférences et avantages à ses ressortissants.

La solution idéale mais aussi la plus utopique seraient que les Algériens s’occupent de faire la loi dans leur propre pays plutôt qu’en France. Ils ont chassé les Français de leur pays et ils ne sont pas capables d’en chasser les dictateurs qui les maintiennent dans la misère et l’abrutissement en leur disant d’aller en France réclamer le paiement de la dette coloniale tandis qu’ils s’en mettent plein les poches avec l’argent du gaz, du pétrole, de leurs immigrés qui envoient de l’argent (des prestations sociales et des trafics) au pays ?

La solution idéale seraient que les Algériens montrent qu’ils en ont pour renverser leur dictature et qu’ils ne sont pas ces lâches qui abusent de la démocratie française et voudraient reproduire leur dictature en France.

On peut toujours rêver …

Communiqué du vendredi 22 novembre 2013
Bloc Identitaire

Fiers de leur pays ? Qu’ils rentrent en Algérie ! 

En France, ce n’est pas la victoire inespérée des Bleus face à l’Ukraine qui a été fêtée mardi soir. Ce ne sont pas des drapeaux tricolores qui ont été fièrement brandis à Paris, Marseille, Lyon, Nice, Avignon ou Roubaix. Ce ne sont pas les klaxons, les cris et les pétards des supporters français que vous avez entendus sous vos fenêtres.  
  
Non, c’est la victoire de l’équipe… d’Algérie – face au modeste Burkina Faso – qui a déclenché une véritable démonstration de force de la part des « supporters » algériens, aux quatre coins du pays. Des manifestations soldées par plusieurs dizaines d’interpellations et de nombreux incidents, sans parler des multiples provocations comme cet immense drapeau déroulé sur un immeuble du XVIIIème arrondissement de Paris.  
  
Malgré les grossières tentatives de minimisation de la plupart des grands médias et des pouvoirs publics, les images parlent d’elles-mêmes : elles évoquent plus des scènes d’émeutes urbaines que de sympathiques célébrations d’une victoire sportive. 
  
Le Bloc Identitaire prend acte de cette démonstration de force étrangère et de ces défilés exubérants qui exaspèrent un nombre croissant de Français. Incontestablement, il ne s’agit pas là de « supporters » mais bel et bien de patriotes Algériens, à qui nous adressons un message clair : tout bon patriote doit un jour regagner la terre de ses pères.
%d blogueurs aiment cette page :