Flux RSS

Archives de Tag: James Barry

8 mars 2015. Quand les femmes devaient se travestir en homme pour vivre libres

Publié le

La discrimination des femmes est universelle et intemporelle. Les femmes ont toujours été soumises à la loi des hommes qui visait à les cantonner à la reproduction, leur service et leur  plaisir. Certaines, à toutes les époques de l’Histoire ont tenté d’échapper à leur condition subalterne en se travestissant en homme car, jusqu’au XXème siècle en Occident, il n’y avait pas d’autre alternative que tenir un rôle de femme ou tenir un rôle d’homme. Les attributions des unes et des autres étaient extrêmement précises et y déroger constituait un acte contre nature qui était sanctionné par les lois et les religions. En conséquence, le costume des hommes codifiait la virilité en s’inspirant des arts de la chasse et de la guerre tandis que celui des femmes était codifié pour limiter leurs mouvements afin qu’elles incarnent l’idéal féminin de grâce, de douceur, de maternité et de soumission.

La philosophe Hélène Soumet a rassemblé 23 portraits de ces femmes qui ont pris le risque de se travestir en homme pour vivre aussi libres qu’un homme de leur condition et, surtout pour pouvoir réaliser leur passion. Guerroyer, chasser, courir, peindre, sculpter, explorer, voyager, soigner ou philosopher sont quelques-unes des activités que nos ancêtres mystiques, guerrières, savantes, aventurières ou artistes ne purent mener que sous un habit d’homme.

Hélène Soumet précise que si le déguisement est un jeu temporaire, comme le Carnaval, le travestissement obéit à une nécessité vitale visant à changer de rôle définitivement ou pour le temps d’une « mission ». La plupart commençaient d’ailleurs par se couper les cheveux, un acte sacrilège pour les religions. Rappelons ici que les femmes commencèrent à se couper les cheveux seulement vers 1920 à l’époque où le vêtement féminin s’allège et les corsets disparaissent, des transformations radicales provoquées par la première guerre mondiale qui avait envoyé les femmes faire le travail des hommes soit parce qu’ils étaient sur le front, soit parce qu’il y avaient disparu et que la main d’oeuvre masculine manquait. Cette transformation de la condition des femmes est agréablement reconstituée dans le feuilleton  » Downton Abbey« .

Aimable et Zappy Max Elle S’était Fait Couper Les Cheveux

En regardant les portraits de ces femmes on pense qu’elles sont bien viriles et c’était bien là leur but : passer pour un homme. Il ne s’agissait pas de se masculiniser mais de se travestir de manière à croire qu’on était vraiment un homme, ce qui n’empêchait pas d’avoir éventuellement des enfants et de reprendre ses oripeaux de femme une fois la mission terminée.

En quelques coups de plume bien acérée sur 3 ou 4 pages, Hélène Soumet dresse des portraits qui nous racontent l’essentiel et nous donne envie d’en connaître davantage sur ces femmes étonnantes que leur condition d’infériorisation et de dépendance n’a pas empêchées d’accomplir des prouesses. L’auteur a choisi 23 portraits choisis parmi les 128 femmes travesties qu’elle a répertoriées à travers les âges. L’ouvrage, de type encyclopédique est facile et agréable à lire, l’auteure étant habituée des œuvres pédagogiques.

La Connectrice

NB Pour voir davantage d’images des « Travesties de l’Histoire » on se reportera à l’article de la revue féministe Sisyphe http://sisyphe.org/spip.php?article5066

catalina-de-erauso1

Catalina de Erauso (vers 1581-vers 1645). A 15 ans, elle s’enfuit du couvent où elle avait été placée  par son père à l’âge de 4 ans : »Je sortis dans la rue que je n’avais jamais vue de ma vie ». p. 61 Archives de l’auteure.

 

dourova-portrait

 Nadedja Dourova combattit contre Napoléon avec les armées du Tzar qui, lorsque son sexe fut découvert, la couvrit d’honneurs malgré la réprobation de sa cour. p.97. Archives de l’auteure.

220px-Jane_Dieulafoy_photo

Jane Dieulafoy, archéologue. Archives de l’auteure

anne_bonny_color_72

Anne Bonny. Sur cette image caricaturale  la féminité de la pirate est clairement exhibée par sa chevelure et ses seins pour exciter les hommes. Archives de l’auteure.

Billy_Tipton

Billy Tipton. Archives de l’auteure.

James_Barry_(surgeon)01

James Barry, chirurgien. Archives de l’auteure

Jeanne d'Arc

Jeanne d’Arc. Archives de l’auteure

 JPEG - 47.6 koMulan en Chine IV-Ve s. archives de l’auteure

Pour en savoir plus

 Hélène Soumet

Source photo http://sisyphe.org/spip.php?article5066

Professeure de philosophie, auteure d’ouvrages d’histoire de la philosophie pour le grand public, de livres scolaires et de cahiers de culture générale. Elle a décidé d’écrire un livre sur les femmes lorsqu’un éditeur a, sans son avis, supprimé tous les textes sur les femmes philosophes.

  • Hélène Soumet. Les travesties de l’Histoire. Editions First, Paris mai 2014 , 255 pages. 19,95 €
  • Les ouvrages d’Hélène Soumet

www.helene-soumet.fr

http://www.amazon.fr/H%C3%A9l%C3%A8ne-Soumet/e/B004Z2TUF0

  • La critique des « travesties de l’Histoire » sur la revue féministe Sisyphe

…Actuellement au Moyen-Orient, une femme travestie en homme pour assister à un match de football a été transférée à la police terroriste, tout comme celle qui s’était travestie pour conduire. En 2012 au Soudan, une journaliste a été fouettée et une jeune fille lapidée pour avoir porté un pantalon. En Afghanistan, des fillettes sont travesties pour étudier ou pour travailler afin de nourrir une famille qui n’a pas de fils.

En Europe, où sexisme et discriminations perdurent, les femmes se travestissent pour protester contre les violences ou les injustices. Des femmes politiques influentes se travestissent pour montrer que les choses seraient différentes si elles étaient des hommes. Ainsi à chaque époque, dans chaque civilisation, le travestissement révèle le niveau d’inégalité et les discriminations dont les femmes sont victimes…

http://sisyphe.org/spip.php?article5066

  •  L’ordonnance qui interdisait aux femmes de porter le pantalon n’a été abolie qu’en 2013

« L’ordonnance du préfet de police Dubois n°22 du 16 brumaire an IX (7 novembre 1800), intitulée ‘ordonnance concernant le travestissement des femmes’ est incompatible avec les principes d’égalité entre les femmes et les hommes qui sont inscrits dans la Constitution et les engagements européens de la France (…) De cette incompatibilité découle l’abrogation implicite de l’ordonnance du 7 novembre qui est donc dépourvue de tout effet juridique et ne constitue qu’une pièce d’archives, conservée comme telle par la Préfecture de police de Paris“, écrit le ministère au Journal Officiel. »

https://laconnectrice.wordpress.com/2013/02/04/les-femmes-ont-le-droit-de-porter-le-pantalon-en-france/

  • La peintre animalière Rosa Bonheur devait demander deux fois par an au préfet l’autorisation de porter le pantalon « pour raison de santé »

rosapantalon

https://laconnectrice.wordpress.com/2011/06/13/une-nouvelle-vie-pour-rosa-bonheur-peintre-des-animaux/

%d blogueurs aiment cette page :