Flux RSS

Archives de Tag: jerusalem

Désinformation. « Pacifiques » palestiniens contre « belliqueux » israéliens.

Publié le

Ce lundi, nos médias annoncent la mort de  52 « pacifiques » palestiniens sous les balles de méchants israéliens qui n’auraient eu aucune raison de tirer sur des milliers de familles venues protester « gentiment » aux frontières pour clamer « l’injustice » qui leur est faite de l’installation d’une ambassade américaine à Jérusalem.

Pour les musulmans, Jérusalem c’est Al Qods, la ville sainte qui ne devrait appartenir qu’à l’Islam ce qu’ils réclament régulièrement par des manifestations. Autrement dit, pour les palestiniens musulmans, il n’y a pas de négociation possible avec Israël sur le contrôle de Jérusalem qui est aussi la raison d’être des chrétiens, ce qu’ils nomment la « Terre sainte » où ils se rendent régulièrement et librement en pèlerinage sans être persécutés. Pense-t-on sérieusement que si Jérusalem était contrôlée par des musulmans, la ville serait accessible aux non musulmans ? Il suffit d’observer la manière dont chrétiens et juifs sont persécutés dans les pays musulmans pour en avoir une idée.

La vidéo ci-dessus publiée ce jour par le Gatestone Institute, est instructive pour quiconque veut se faire une opinion la plus juste possible sur le conflit israélo-palestinien après avoir vu et entendu les médias principaux donner leur version des faits nettement en faveur des palestiniens. Même si cette vidéo est subjective, le réalisateur Pierre Rehov annonce la couleur de même que le Gatestone institute qui est ouvertement en faveur de la défense d’Israël et engagé dans la lutte contre l’antisémitisme.

Pour en savoir plus

  • La Journée mondiale d’Al-Quds (Rooz-e jahaany-e Qods en persan : روز جهانی قدس) est un événement annuel destiné à protester contre le contrôle israélien sur Jérusalem (dont le nom arabe est Al-Quds : القـُدْس) et à exprimer la solidarité avec le peuple palestinien. Elle a été instaurée en 1979 par l’Ayatollah Khomeini, fondateur de la République Islamique d’Iran, et se déroule le dernier vendredi du mois de ramadan1.

En France, c’est le Parti des musulmans de France, qui, le premier, a organisé une manifestation de ce type en octobre 2007.

En septembre 2008, une manifestation prévue à Paris à l’appel du centre Zahra a été interdite pour risque de troubles à l’ordre public.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9e_mondiale_d%27Al-Quds

Israël tes jours sont comptés. Pour la paix dans le monde, Israël doit être détruit. http://philosemitismeblog.blogspot.fr/2011/08/charmantes-photos-de-la-journee-al-quds.html

  • L' »ami » de la France, Mohammed VI, président du comité Al Qods

Le Roi Mohammed VI a une nouvelle fois réagi lundi suite au transfert de l’ambassade américaine en Israël à Al Qods (Jérusalem). Dans une lettre adressée au président palestinien Mahmoud Abbas, le Souverain a exprimé sa « profonde inquiétude et préoccupation » suite la mise en œuvre de la décision de l’Administration américaine. Mohammed VI a ainsi rappelé l’importance « extrême » de la ville d’Al-Qods, « non seulement pour les parties au conflit, mais également pour les adeptes des trois religions monothéistes ». « Toute atteinte au statut juridique et historique reconnu d’Al-Qods, renferme le danger d’entraîner la question palestinienne dans les méandres des conflits religieux », a également averti le Souverain.

« Nous réitérons notre rejet de cet acte unilatéral contraire à la volonté exprimée de façon continue par la communauté internationale qui, à travers les résolutions du Conseil de sécurité y afférent, appelle à s’abstenir de toute action de nature à altérer le statut politique établi de la ville d’Al Qods », a également affirmé le Roi. http://leconomiste.com/flash-infos/al-qods-le-roi-hausse-le-ton

http://www.jeuneafrique.com/499916/politique/statut-de-jerusalem-mohammed-vi-president-du-comite-al-qods-interpelle-donald-trump/

  • La grande mosquée de Lyon incite à la conquête de Jérusalem sur son site

La ville d’Al-Quds est une importance stratégique. D’une vue géopolitique, elle est « le cœur du monde musulman, géographiquement et religieusement », comme décrit le savant de la géopolitique Djamal Hamdan dans son livre « le monde islamique aujourd’hui ». Le lien est important entre cette ville et la civilisation musulmane. Le danger la menaçant, menace aussi le monde arabo-islamique.

Notons que la Palestine est un point de rencontre entre les trois continents Asie, Afrique et Europe. Un centre où les différentes cultures se mélangent. La Palestine se distingue par sa diversification géographique. La vallée, la montagne et le désert sont voisins. La Palestine était influencée par plusieurs civilisations. Al-Quds était, dès sa construction un lieu de pèlerinage…http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php?topic=2014.0;wap2

Notons que ce texte apparaît sur plusieurs sites en des termes absolument identiques mais qu’il n’est signé que sur le site de la mosquée de Lyon.

70 nations contre Israël à Paris demain. Manifestez votre soutien à Israël, les juifs et leurs amis ce dimanche 15 janvier

Qui vend son âme aux musulmans pour leurs pétrodollars, leur pétrole, leur gaz et leurs terroristes ?

Honte au gouvernement français qui s’allie sans vergogne à des nations antisémites, antichrétiennes, anti progrès scientifique et civilisationnel, misogynes et gynécidaires, belliqueuses envers toutes celles et ceux qui ne partagent pas les lois de leur religion qui ne connait que la théocratie, la dictature et la vénération de la mort.

Depuis environ 1500 ans, naissance de l’Islam, les pays arabes et tous les pays musulmans du monde se liguent contre les juifs dont ils ne peuvent pas accepter l’antériorité monothéiste sous peine de renier les principes théologiques de l’Islam, dernière religion révélée donc inégalable. Bien que les chrétiens aient pris leur part dans l’antisémitisme pour des motifs également théologiques, ils ont su, dans leur grande majorité, évoluer avec la civilisation et mettre en pratique la parole de Jésus Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

On lira ci-dessous l’appel aux parlementaires de la communauté juive mondiale qui s’insurge contre la tenue d’une conférence sans la présence des principaux concernés, israéliens et palestiniens. Ce collectif d’urgence insiste sur le risque de déclenchement d’un conflit armé dans la foulée de la conférence organisée demain par Hollande et Obama désireux de finir leur mandat dans le sang et la douleur comme pour marquer les futures victimes au fer rouge afin de n’être jamais oubliés.

La Connectrice

Demain, 15 janvier 2017, 70 nations se rassemblent à Paris pour imposer à Israël la création d’un état palestinien dans les frontières de 1967.

Benyamin Netanyahou a refusé de participer à cette conférence et a fait savoir que les décisions prises à Paris ne pourraient être imposées à Israël. En effet, cette séparation en deux états priverait Israël de tous les territoires conquis en 1967, de la vieille ville de Jérusalem, du Mont du Temple et du Mur Occidental. Une récente résolution de l’UNESCO avait fait scandale en affirmant que le Mont du Temple n’était pas juif… Un prélude à cette décision ?

Tout cela semble précipité, avant que Donald Trump n’accède à la présidence des Etats-Unis le 20 janvier. L’Irak, la Libye, la Syrie,… Barack Obama et François Hollande veulent-ils terminer leur mandat en achevant de semer le chaos au Moyen-Orient ?

La France, dont la situation n’est déjà pas enviable, ne va-t-elle pas attirer sur elle-même une malédiction supplémentaire ? Cette conférence est-elle l’accomplissement des prophéties bibliques sur l’alliance impie de toutes les nations contre Israël ?

A l’initiative du CRIF, un rassemblement aura lieu demain à 11h devant l’ambassade d’Israël à Paris. Les chrétiens sont invités à se joindre à ce rassemblement pour manifester leur soutien à Israël.

Je vous invite à bénir Israël, et à prier pour que ces dirigeants, réunis demain à Paris, aient la sagesse de ne pas prendre de décision unilatérale. Comment oseraient-ils priver Israël, seule démocratie au Moyen-Orient, du droit de décider de sa destinée ?

Demain, les intercesseurs de Un Jour Une Prière, prieront pour Israël. Pour les rejoindre, inscrivez-vous ici ou envoyez « Je m’inscris » ainsi que votre prénom à guillaume@unjourunepriere.com.

Guillaume Anjou
Fondateur et directeur d’Info Chrétienne
Auteur de la newsletter quotidienne Un Jour Une Prière

Rendez-vous le Dimanche 15 Janvier, à 11h00, devant l’ambassade d’Israël.

Soyons très nombreux à venir témoigner notre soutien et  notre solidarité à Israël et à sa capitale Jérusalem !
Juifs et Non-Juifs, tous ensembles et  fidèles à l’esprit de Justice et à Jérusalem, faisons entendre votre voix  !
Avec le soutien de l’Absi Keren Or, de l’AJC, du B’nai B’rith, du Collectif Haverim, du Collectif d’urgence, de la Confédération des Juifs de France et des Amis d’Israël, de l’UEJF et l’ensemble des associations éprises de Paix et de l’Amour d’Israël !

 LETTRE ADRESSÉE PAR LE COLLECTIF D’URGENCE AUX PARLEMENTAIRES telechargement

 

telechargement-1

Salah Hamouri et Elsa Lefort exigent que leur enfant naisse à Jérusalem

Pourquoi Salah Hamouri, franco-palestinien et Elsa Lefort, française,  ameutent-ils le monde antisioniste afin que leur bébé naisse à Jérusalem ? Et pourquoi la Justice israélienne a-t-elle refoulé cette femme enceinte de 7 mois ?

L’enjeu est clairement politique car il apparaît que les époux Hamouri-Lefort et leurs familles ont engagé un rapport de force qui découle de leur engagement antisioniste contre les territoires occupés et pour la « palestinisation-islamisation-arabisation » de Jérusalem par la démographie.

De l’autre côté, on peut comprendre que les autorités israéliennes ne tiennent pas à favoriser en Israël la présence de personnes qui leur sont délibérément hostiles et qui le justifient pour des motifs politiques. Cette méfiance est d’autant plus compréhensible que le peuple israélien subit depuis des années des attaques souvent mortelles en provenance de l’ennemi de l’intérieur, en particulier des attaques quotidiennes au couteau ou au tournevis.

Le cas Salah Hamouri arrêté en 2005, libéré en décembre 2011

Salah Hamouri est né à Jérusalem d’une mère française et d’un père jérusalemite. Il a été condamné à 7 ans de prison pour avoir comploté pour assassiner un rabbin. Son cas a fait l’objet de pétitions et de demandes d’intervention du gouvernement français pour obtenir sa libération. Sous Sarkozy, en 2008  Rama Yade, alors secrétaire des Droits de l’Homme,  avait répondu « …Lors de l’audience le 10 avril dernier, Monsieur Hamouri a reconnu avoir été en compagnie de Monsieur Moussa Darwish, accusé d’avoir voulu assassiner le rabbin Obadia Yossef et condamné pour cette tentative d’assassinat à 12 ans de prison. Monsieur Hamouri a reconnu qu’il avait essayé d’expliquer à son camarade qu’il valait mieux reporter cette tentative par manque d’armes et de munitions. Le juge a alors accusé le prévenu de tentative d’assassinat avec préméditation. Monsieur Hamouri a déclaré être en accord avec l’énoncé des faits et n’avoir rien à ajouter. Le 17 avril dernier, le juge a relevé que Monsieur Salah Hamouri n’a exprimé aucun regret et l’a condamné à une peine de réclusion assortie d’une peine probatoire de 3 ans à sa libération… »

Cette réponse lui a valu les foudres de la mère française de Salah Hamouri, Annick-Denise Guidoux-Hamouri qui exprime clairement son engagement antisioniste et son hostilité vis-à-vis des institutions israéliennes et de celles du père d’Elsa Lefort, ex député communiste militant pro-palestinien. (voir ci-dessous « pour en savoir plus »)

Elsa Lefort, fille de l’ancien député communiste Jean-Claude Lefort

Elsa Lefort, enceinte de 7 mois, épouse de Salah Hamouri depuis deux ans est la fille de Jean-Claude Lefort, ancien député communiste et chef de file de la lutte en faveur de Salah Hamouri, devenu son gendre, depuis son interpellation. On peut comprendre que les autorités israéliennes puissent se méfier de la fille d’un ancien député communiste antisioniste et militant de la cause palestinienne depuis des années. On peut comprendre aussi que ces mêmes autorités se méfient de l’épouse d’un militant palestinien, fils d’une militante antisioniste, Annick-Denise Guidoux-Hamouri qui ne cache pas ses opinions anti-israéliennes.

Qui aimerait recevoir chez soi des gens qui le haïssent ?

Le véritable drame est celui du bébé qui est devenu un enjeu politique pour des parents qui placent leur engagement politique au-dessus de l’intérêt de leur enfant. Des parents responsables et aimants mettraient leur bébé à l’abri de la polémique et le feraient naître en France puisqu’ils sont français.

La Connectrice

Pour en savoir plus

  • Pour l’Express, l’affaire repose avant tout sur la volonté de contrôler la démographie de Jérusalem au détriment de sa population palestinienne

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/le-combat-d-une-francaise-pour-retrouver-son-mari-et-accoucher-a-jerusalem_1759478.html

  • Lettre de Jean-Claude Lefort, député honoraire, père d’Elsa Lefort, à Rama Yade 06/03/2008

…Et vous avez déclaré, Madame la Ministre, dans un débat au Sénat que « Israël est un État de droit » ! Et vous êtes en charge des droits de l’Homme dans le monde. Et vous avez affaire ici à un citoyen français victime d’un arbitraire absolu. Et votre Chef de cabinet raconte des contrevérités. Et vous n’agissez pas pour la libération de Salah Hamouri. Trop c’est trop, Madame !

Je vous demande donc non seulement de demander à vos services sérieux et esprit de responsabilité mais aussi et surtout , je vous demande instamment, pour les raisons indiquées ci-dessus, d’agir dans les meilleurs délais pour obtenir en l’exigeant auprès des autorités israéliennes, qui foulent aux pieds avec arrogance et en toute impunité les droit de l’Homme, la libération de Salah Hamouri.

J’attends que vous me répondiez personnellement à cette lettre et ceci non pas dans un délai de deux mois. Il y a un jeune français de 22 ans injustement emprisonné en Israël qu’il vous revient de sortir de là. Vous ne pouvez pas, sous peine de pratiquer vous aussi un insupportable « deux poids, deux mesures », demander d’un côté la libération du caporal Shalit et de l’autre demander un « procès rapide » pour Salah Hamouri. C’est la libération des deux qu’il convient d’exiger. Ou alors quoi ?…

 

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article6103

https://fr.wikipedia.org/wiki/Salah_Hamouri

  • Egalité et réconcilation, le site d’Alain Soral

L’information connue de certains était restée jusqu’ici secrète. Jean-Claude Lefort, ancien député communiste a décidé de monter au créneau. « Décidément, on ne laissera pas tranquille Salah Hamouri », dénonce – t-il dans un communiqué. « Mais cette fois le cynisme est absolu : c’est sa femme, Elsa Lefort, enceinte de leur enfant, qui a été refoulée d’Israël !, » continue M. Lefort, le père de cette jeune femme.

Elsa Lefort est partie vivre à Jérusalem en 2014 où elle s’est mariée en juin de la même année avec cet ancien prisonnier, détenu dans une geôle israélienne pendant près de 7 ans (mars 2005-décembre 2011), reconnu coupable par un tribunal militaire (illégal au regard du droit international) d’avoir voulu fomenter un attentat contre un rabbin, Ovadia Youssef, aujourd’hui décédé. Alain Juppé, à l’époque numéro 1 du Quai d’Orsay, finira par avouer que le dossier d’accusation était vide.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-femme-francaise-de-Salah-Hamouri-enceinte-expulsee-d-Israel-37294.html

  • Association France-Palestine

Réponse de la mère de Salah Hamouri à la lettre scandaleuse de Rama Yade

« Vous ne pouvez vous transformer en avocate de la justice militaire israélienne, Madame la Secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme en France ! »

Denise Hamouri, vendredi 23 mai 2008

Madame Annick- Denise Hamouri Po box 19587 Jérusalem

Jérusalem, le 20 mai 2008

Madame la Secrétaire d’Etat,

Je me permets de vous adresser ce courrier suite à votre lettre datée du 13 mai que m’a transmis bien évidemment Monsieur Jean-Claude Lefort, député honoraire, concernant la situation de mon fils Salah Hamouri détenu injustement en Israël.

Je dois vous avouer, Madame, que votre lettre m’a profondément choquée. Vous y donnez en effet certaines « informations » qui méritent corrections et rectifications.

Tout d’abord, je rappelle que c’est dans le cadre d’une Cour de justice militaire que Salah et nous-mêmes ses parents avons du accepter un « plea bargain » (un compromis). Nous n’avions pas d’autres choix. C’était « soit vous acceptez 7 ans de prison, soit vous prenez la responsabilité d’encourir une peine plus lourde ». C’est à la suite de ce chantage et dans ce cadre tout particulier, qui ne vous échappera pas, que Salah a déclaré être en « accord » avec l’énoncé des faits et ne rien avoir à déclarer. C’est clair.

Vous appelez une « tentative d’assassinat avec préméditation » le fait d’être passé en voiture avec un ami devant la maison du Rabbin Yossef Obadia et d’avoir pensé un moment à le tuer, cela sans aucune arme ni munitions et sans que rien de concret n’ait été prouvé. Vous ne pouvez vous transformer en avocate de la justice militaire israélienne, Madame la Secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme en France !

Vous précisez ensuite que Mousa Darwish a été condamné à 12 années de prison pour ces « faits », sous-entendu : Salah doit s’estimer heureux de la clémence du juge qui ne lui en a donné que sept…. Peut- être devrions-nous aussi le remercier ?

Concernant l’appartenance au FPLP, Salah est accusé (toujours dans le cadre de ce « plea bargain » qui ne laisse pas de choix) d’appartenir à un mouvement de jeunesse « proche » du FPLP. Il y a ici une nuance certaine (son avocate, Maître Lea Tsemel, pourrait vous l’expliquer)

Vous écrivez plus loin que le 17 avril, Salah ne s’étant pas excusé, le juge l’a donc condamné !!!! Je dois comprendre que s’il avait présenté des regrets ou des excuses, il serait à la maison ? C’est bien mal connaître la justice militaire occupante !

Nous avons aussitôt posé la question à Maitre Lea Tsemel, en présence du représentant du Consulat Général de France à Jérusalem qui peut en attester, et nous lui avons demandé si elle était en mesure de nous donner des garanties sur une autre issue s’il s’était excusé. Elle nous a répondu qu’elle ne pouvait évidemment pas en donner (ni peine moins sévère, ni encore moins libération). C’est un « plea bargain » encore une fois, où on se met d’accord par avance sur la sentence. C’est peut être étrange pour vous mais c’est courant ici.

Salah ne s’est pas excusé et ne il s’excusera pas dès lorsqu’il n’a rien fait. Le rabbin Obadia Youssef s’est-il excusé auprès des Palestiniens quand il a dit publiquement que les Arabes étaient des « cafards qu’il fallait exterminer » ?

Madame, on ne s’excuse pas de vivre sous une occupation étrangère car là est le problème central que vous occultez. Il n’est pas mentionné une seule fois dans votre courrier que la Palestine est occupée illégalement par Israël. Cet « oubli » est pour le moins étrange de la part d’une Ministre qui, de surcroît, est en charge des droits de l’Homme dans le monde.

Les droits de l’Homme commencent par la dignité. Et Salah ne perdra pas la sienne en s’excusant comme un petit garçon honteux auprès d’un représentant de l’occupation.

En conclusion, vous lui souhaitez de finir sa peine de 7 ans en prison avec, il est vrai, l’assistance des agents consulaires. Merci beaucoup…

J’ai pourtant lu au point de presse du MAE (24 avril) que la France avait une nouvelle position officielle au sujet de Salah et qu’elle demandait désormais une « issue humanitaire » compte tenu des 3 années déjà passées en prison. C’est d’ailleurs ce que dit aussi l’Elysée. Mais rien de tel dans votre courrier… Pourrais-je savoir pourquoi ? Il s’agit pourtant de votre Ministère et de la Présidence ….

En espérant que ces informations vous apporteront les éclaircissements nécessaires, je vous prie d’agréer, Madame la Secrétaire d’Etat, l’expression de mes sentiments distingués.

Madame Annick- Denise Guidoux –Hamouri


Voici la lettre honteuse que la Secrétaire d’Etat, reprenant à son compte les thèses de l’occupant, a osé écrire au député honoraire Jean Claude Lefort qui l’avait légitimement interpelée. Il a communiqué cette lettre à la famille de Salah :

Ministère des Affaires étrangères et européennes

Le secrétariat d’Etat chargé des Affaires étrangères et des droits de l’homme

N° 1532

Paris, le 13 mai 2008

Monsieur le Député,

Par votre courrier en date du 11 avril, vous avez bien voulu appeler mon attention sur le procès de Monsieur Salah Hamouri, ressortissant franco-palestinien, accusé d’appartenance au FPLP et de tentative d’assassinat d’une personnalité religieuse, et je vous en remercie.

Afin de répondre à vos inquiétudes sur la situation de Monsieur Hamouri, je tenais à vous faire part d’un certain nombre d’informations sur le sujet.

Lors de l’audience le 10 avril dernier, Monsieur Hamouri a reconnu avoir été en compagnie de Monsieur Moussa Darwish, accusé d’avoir voulu assassiner le rabbin Obadia Yossef et condamné pour cette tentative d’assassinat à 12 ans de prison. Monsieur Hamouri a reconnu qu’il avait essayé d’expliquer à son camarade qu’il valait mieux reporter cette tentative par manque d’armes et de munitions. Le juge a alors accusé le prévenu de tentative d’assassinat avec préméditation. Monsieur Hamouri a déclaré être en accord avec l’énoncé des faits et n’avoir rien à ajouter.

Le 17 avril dernier, le juge a relevé que Monsieur Salah Hamouri n’a exprimé aucun regret et l’a condamné à une peine de réclusion assortie d’une peine probatoire de 3 ans à sa libération.

Des agents consulaires représentant notre poste ont été présents durant tout le déroulement du procès de Monsieur Hamouri et ont assisté la famille du prévenu. Naturellement, notre représentation consulaire continuera de porter assistance au détenu et à sa famille dans le cadre de la protection consulaire.

Je vous prie…

Signé : Rama Yade

Jérusalem: 3 680 ans de judaïsme

Dans une interview radio en anglais, Mina Finton, conseillère municipale de Jérusalem donne sa vision du partage et de la gestion des lieux saints.

http://www.metacafe.com/watch/1041755/christian_zionism_in_jerusalem_and_jewish_israel_m

ina_fenton_i/%22%3EChristian

Selon Mina, Jérusalem est juive depuis 3 680 ans, chrétienne depuis 2011 ans, musulmane depuis 1 300 ans.

L’ancienneté de la présence juive à Jérusalem est donc largement supérieure à celle des autres religions et justifie que les juifs défendent leur histoire, leur culture et leur religion à travers leur contrôle et leur présence à Jérusalem.

Elle précise qu’elle souhaite que toutes les religions puissent s’exprimer librement à Jérusalem, à condition de ne pas empiéter sur les prérogatives ancestrales du judaïsme.

Elle déplore que les évangélistes chrétiens s’emparent du foncier de Jérusalem, créent des agences immobilières communautaristes et manoeuvrent plus ou moins ouvertement pour prendre le contrôle de Jérusalem. Elles dit qu’ils achètent des immeubles entiers, qu’ils s’installent dans des appartement pour acquérir la nationalité israélienne et craint que ne s’installe un déséquilibre démographique.

Elle rappelle que lorsqu’un musulman de Jérusalem demande la nationalité israélienne, tout le pays est en émoi alors que personne ne bronche devant la conquête tranquille des chrétiens. Elle omet d’ailleurs de rappeler que la grande majorité du foncier de Jérusalem est la propriété des catholiques orthodoxes et que les bâtiments officiels, à commencer par la Knesset, sont construits sur des terrains qui n’appartiennent pas aux juifs.

La question de l’antériorité de la présence revient dans les disputes et les conflits. J’étais là avant toi, je suis plus légitime que toi. Je suis arrivée la première, attends ton tour.

Les chrétiens coptes étaient présents en Egypte 600 ans avant l’Islam, depuis l’époque des pharaons. Non seulement ils ont été supplantés par les Musulmans dans la gouvernance de l’Egypte mais ils en sont écartés et sont discriminés au profit des Musulmans. Pour leur défense, ils revendiquent leur antériorité dans la civilisation égyptienne mais les musulmans n’en veulent rien savoir.

L’Europe est confrontée à un problème identique avec les musulmans qui veulent y imposer la charia et l’ensemble de leurs pratiques et coutumes. Elle revendique alors son histoire chrétienne pour défendre ses valeurs.

Malheureusement, pour des raisons politiques, une partie de l’opinion publique européenne assimile la défense de son histoire et de ses traditions à de la xénophobie, du racisme, du fascisme, de l’intolérance, du laïcardisme et de l’extrême droitisme. S’il est vrai que quelques groupes sont agis par la haine de l’autre, la grande majorité des européens ne fait que défendre sa culture et ses traditions. Le problème, ce ne sont pas les européens chrétiens mais les musulmans qui ne respectent pas les cultures des pays d’accueil, revendiquent le Djihad, font oeuvre de prosélytisme et voudraient transformer le monde entier en République islamique.

%d blogueurs aiment cette page :