Flux RSS

Archives de Tag: libération de la parole

Contre les frotteurs du métro, campagne à partir du 6 mars 2018

 

Résultat de recherche d'images pour "frotteurs du métro"

http://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/le-frotteur?all-comments=1

La pétition contre les frotteurs du métro lancée par la jeune Alice Millou a recueilli  près de 55 000 signatures, preuve s’il en était besoin, que ce type d’agression est un véritable problème de sécurité publique. Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France a su entendre Alice Millou et les signataires de sa pétition. Une campagne contre les frotteurs (terme élégant pour désigner les hommes qui se masturbent contre les femmes dans le métro en profitant de l’affluence) démarrera donc le 6 mars prochain dans le sillage des manifestations autour du 8 mars, journée internationale des droits DES femmeS. Des affiches seront apposées dans le métro à titre provisoire jusqu’à ce que la RATP se décide à inclure l’avertissement dans son règlement au même titre que l’obligation de posséder un titre de transport valide. Le combat contre ce fléau restera valide tant que des mesures pérennes et efficaces ne seront pas prises. Gardons l’œil ouvert sur cette question.

La Connectrice

Résultat de recherche d'images pour "frotteurs du métro"

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/valerie-pecresse-a-deja-gifle-un-frotteur-dans-le-metro_1976497.html

Réponse de Valérie Pécresse et déclaration de la victoire

Alice MILLOU

Francia

6 DE FEB. DE 2018 — Chers signataires, 

Ces quatre derniers mois ont été riches en émotions, en rencontre et en changements pour moi. La présidente de la région Île-de-France, madame Valérie Pécresse, que j’ai moi même rencontrée il y a quelques semaines maintenant, à répondu à cette pétition et à annoncé la date de lancement de la campagne contre les frotteurs. Lors de notre rencontre, nous avions longuement échangé sur le problème et plusieurs solutions et idées avaient vu le jour. Madame Pécresse était à l’écoute, et même si ont m’a dit que la décision d’une campagne avait été prise bien avant ma pétition, je pense qu’elle y a largement contribué, et j’en suis fière. Je suis fière pour moi et pour mes 58 K signataires et des poussières. C’est grâce à vous que nous avons pu nous faire entendre. 

Nous sommes toutes deux heureuse de vous annoncer cette campagne pour le 6 Mars. Le 5, il y aura une conférence de presse devant des journalistes et je vais pouvoir prendre la parole.

La pétition à changé ma vie d’une certaine manière, j’ai vécu des moments très intéressants, et je me suis libérée moi même des blessures que les frotteurs m’avaient infligés indirectement en profitant de ma faiblesse. J’en sors plus forte et plus sereine. 

J’ai été contente de participer à une petite échelle à cette libération de la parole de la femme, même si je n’ai absolument pas fait exprès d’arriver avec ma pétition en même temps que les scandales Weinstein… je suppose qu’un karma intergalactique nous a tous et toutes relié.e.s entre nous pour changer les choses. 

Cette campagne est un aboutissement, sans nul doute, mais ce n’est pas la fin du combat. En effet, le but ultime est d’obtenir l’installation immuable et définitive d’affichages anti frotteurs et d’affichages qui pourront permettre à chaque victime de savoir que des dispositifs sont mis en place pour leur protection et pour leur sécurité. Ces affichages immuables seront dans les rames, dans les gares, dans les esprits de chacun et chacune. 

Personne ne mérite d’être laissé au dépourvu face à un frotteur. 
Il faut également garder à l’esprit que cette campagne et cette pétition soulèvent d’autres problématiques importantes, tel que le temps de sauvegarde des images des caméras qui filment le réseau RATP. Une victime peut porter plainte six ans après les faits mais les caméras n’enregistrent que 48h d’images. Il faut couvrir toujours plus d’espace et sauvegarder toujours plus de temps d’image et cela à un coût phénoménal. 

Les lumineuses idées de Madame Pécresse vont contribuer à un réseau plus sûr, à un vision des transports en communs parisiens moins angoissante. 

Merci à vous d’avoir cru en moi, d’avoir cru à mon combat, d’avoir cru qu’on pouvait faire évoluer les choses, qu’on pouvait faire bouger les choses et qu’on pouvait casser les codes. Merci d’avoir cru qu’on pouvait créer un monde meilleur en se rassemblant pour crier. Merci à tout les signataires, et aux autres qui ont pris le temps pour lire ma lettre, mais également à tout les journalistes et les gens de la presse qui ont contribué au rayonnement de cette pétition.
Un immense merci à Aminata Dembele, qui s’est occupé de cette pétition avec moi avec une patience remarquable. 
Et bien sur merci à Madame Pécresse qui m’a tendu une main et qui à pris le temps de m’écouter.

Merci d’avoir cru qu’avec des paroles ont peut changer des actes.

alice

Image associée

http://www.fdesouche.com/708483-frotteurs-du-metro-surrepresentation-de-personnes-dorigine-maghrebine-moyen-orientale-ou-pakistanaise

 

Dans le métro parisien, avec la brigade chargée de débusquer les « frotteurs »
 – http://www.lemonde.fr

http://www.filpac-cgt.fr/lhumeur-de-rust-archives/

Résultat de recherche d'images pour "frotteurs du métro"

https://www.suavelos.eu/droit-dimportuner-neo-reac-montrent-davantage-dempathie-frotteurs-metro-femmes-blanches-agressees/

Résultat de recherche d'images pour "frotteurs du métro"

http://golem13.fr/the-personal-space-dress/

http://impressionsdulibanetdumonde.blogspot.fr/2018/01/quand-catherine-deneuve-et-ses-amies.html

Egalité femmes/hommes en Europe. Chiffres.

jupe-femme-insulte-sexisme

 

insultes-feministes

L’égalité homme/femme… tu déconnes Simone ?

insultes-feministes

Voici une contribution signée « Salomé Saqué » :

Féministe (n.f.) : Membre de la gente féminine généralement aigrie, trop laide pour plaire aux hommes s’appliquant donc logiquement à les détester et à leur pourrir la vie afin de pallier à leur frustration chronique.

Synonymes : Mégère, fémen, hystérique. Et castratrice aussi.

Vous les connaissez ? Le gang des harpies à l’affût du moindre « mademoiselle » dans un formulaire, prêtes à dégainer leur poitrine nue devant les caméras de BFMTV sous n’importe quel prétexte ?

http://www.indigne-du-canape.com/legalite-hommefemme-tu-deconnes-simone/

Faire rentrer le féminin dans l’écriture et le langage, c’est bien mais ça ne saurait rééquilibrer la différence de traitement entre les femmes et les hommes. Ce n’est pas le langage qui donnera leur place aux femmes mais la condition des femmes qui modifiera naturellement le langage.

Pour établir une réelle égalité entre femmes et hommes, il conviendrait avant toute chose à veiller à l’application rigoureuses des lois, ce qui est loin d’être fait. Parallèlement à cela, notre société ne devrait pas tolérer que l’image de la femme soit soumise aux fantasmes des hommes. Le mouvement récent de libération de la parole  #balancetonporc et #moiaussi, dans la foulée de l’affaire Weinstein est une formidable opportunité pour réfléchir à l’inanité du traitement des femmes par beaucoup trop d’hommes et y remédier. Le harcèlement sexuel banalisé par des siècles de domination masculine pervertit le rapport femmes/hommes et on peut espérer que ces derniers prennent conscience de leur comportement dominateur et méprisant pour le modifier.

Il est triste et inquiétant que de nombreux hommes de tous les milieux, de tous les niveaux d’éducation et de savoir tentent d’étouffer la parole des femmes en les culpabilisant ( délatrices, moralisatrices, castratrices, majorité morale… ), en fusionnant de mauvaise foi les notions de harcèlement et de séduction et en se moquant d’elles. Heureusement, ce mouvement de révolte tient bon et chaque jour de nouvelles femmes y adhèrent et témoignent de la banalité de ce mal de mâles.

Aujourd’hui, malgré des années de revendications et de dénonciation des inégalités, la condition des femmes est toujours soumise à la domination masculine. Les chiffres ci-dessous démontrent qu’il y a encore beaucoup de travail pour réaliser l’égalité entre les femmes et les hommes.

La Connectrice

Avantages masculins en Europe

https://www.touteleurope.eu/actualite/l-egalite-entre-les-hommes-et-les-femmes-en-europe.html

Datavisualisation Egalité Hommes-Femmes

Droits des femmes : quel bilan en Europe

https://www.touteleurope.eu/actualite/droits-des-femmes-quel-bilan-en-europe.html

Synthèse 07.03.2017

En 2017, les hommes et les femmes ne sont toujours pas sur un pied d’égalité en Europe. En moyenne dans l’Union européenne, les femmes gagnent 16,3% de moins pour un travail de même valeur et ne sont que 28% à être représentées dans les parlements nationaux. Si de nombreux progrès restent à faire, des avancées sont enregistrées. La Commission européenne a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes dans cinq domaines prioritaires comme l’indépendance économique, tandis que le Parlement européen poursuit son travail législatif au sein de la commission des droits des femmes et de l’égalité des genres.

Déesse de la justice


Droits des femmes : un enjeu européen

L’Union européenne est l’une des régions du monde où le principe de l’égalité entre les femmes et les hommes est affirmé avec le plus de vigueur. Un principe fondamental reconnu dans le traité sur l’UE et dans la charte des droits fondamentaux. Egalité de rémunération, lutte contre les violences faites aux femmes et aux jeunes filles, droit à l’avortement… l’Union européenne s’efforce de faire progresser les droits des femmes.


Améliorer l’indépendance économique des femmes

Même si les femmes ont en moyenne un niveau d’instruction supérieur à celui des hommes, elles sont quatre fois plus susceptibles d’exercer et de conserver un emploi à temps partiel. Elles ont également plus de mal à accéder à des postes à responsabilités. Quel est l’écart de salaire entre les hommes et les femmes et quel est le taux d’emploi des femmes dans l’UE ? Retrouvez nos cartes comparatives et interviews sur le sujet.


Accroître la présence des femmes en politique

Si dans de nombreux pays d’Europe, la question de l’égalité femmes-hommes dans la vie politique évolue, très rares sont les femmes à avoir occupé ou à occuper actuellement les fonctions de chef d’Etat ou de gouvernement. Au sein du Parlement européen, 37% des députés européens sont des femmes, tandis que l’on compte en moyenne 28% de femmes ministres au sein des gouvernements de l’UE.

 

Lire aussi

http://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/dossiers/actions-dispositifs-interministeriels/chronologie-des-dispositions-en-faveur-de-legalite-des-femmes-et-des-hommes/

 

%d blogueurs aiment cette page :