Flux RSS

Archives de Tag: manipulation

France blessée. Depuis des décades ILS nous divisent pour mieux régner

 

Nouveau Gouvernement Macron, ce que la Presse ne dira pas

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/nouveau-gouvernement-macron-ce-que-193322

Diviser pour mieux régner est la stratégie intemporelle des dictateurs. Pendant que les ennemis (le peuple est l’ennemi du pouvoir ) se disputent, le Machiavel sort les marrons du feu, empoche les dividendes et s’assied sur son magot. C’est ainsi qu’ont procédé tous les gouvernements, de droite comme de gauche, qui se sont succédés depuis des décades. Au fur et à mesure que les pouvoirs se concentraient en moins de mains, le souci du Bien commun devenait plus rare jusqu’à quasiment disparaître. A sa place le communautarisme prenait de plus en plus d’importance jusqu’à faire disparaître la conscience nationale avec tout ce qui l’entretient comme l’Histoire, la Culture, la Langue et ses symboles et autres allégories.

Aujourd’hui, l’individu n’est qu’un grain de sable écrasé dans la base de la pyramide au sommet de laquelle trônent quelques individus plus riches que riches et décidés mordicus à le rester quitte à utiliser toutes les manipulations inventées par les Hommes depuis que le monde existe mais en s’appuyant sur des notions qui, en leur temps, permirent à l’humanité de devenir plus humaine. Je veux parler des Droits de l’Homme, de la Démocratie, de l’Egalité, de la Liberté et de la Fraternité.

Les améliorations concrètes apportées par les sciences et les techniques sont détournées au profit de l’élargissement de la division entre les pauvres et les riches.

Par exemple, la science médicale permet aux femmes et aux hommes riches d’acheter des enfants aux femmes pauvres qui leur louent leur corps ; les pauvres vendent leurs organes aux riches ; la compétition entre les laids pauvres et les beaux riches n’est qu’une question de chirurgie esthétique ; les médicaments les plus efficaces sont expérimentés sur les pauvres afin de pouvoir guérir les riches ; tandis que les plus riches se font soigner dans les meilleures cliniques par des professeurs émérites, quelques pauvres font tourner les boutiques grâce à la CMU et l’AME alors que les classes moyennes ne peuvent plus s’offrir des prothèses dentaires, auditives ou optiques et accusent les pauvres de se faire soigner à leurs dépens.

L’argent mène le monde, me direz-vous. C’est bien là le problème car notre système social, le service public de la santé sont sensés faire mentir cette affirmation grâce à un ingrédient majeur, la démocratie qui a engendré notre devise nationale  liberté, égalité fraternité. L’essence de cette devise a disparu car l’Etat ne l’a pas défendue. Nos dirigeants ont maquillé le système monarchique pyramidal en démocratie Canada Dry. Ils nous contrôlent en nous imposant des principes républicains alors qu’ils se comportent comme des monarques avides de privilèges dorés avec lesquels ils éblouissent, pour les neutraliser, les ignorants qu’ils ont formés en nivelant l’éducation par le bas. La destruction de l’Education nationale au prétexte de la démocratiser est l’un des moyens utilisés pour neutraliser le peuple et renforcer la domination de ceux qui ont accès à des systèmes éducatifs performants soit des écoles élitistes en France ou des universités prestigieuses à l’étranger.

Que faire contre la destruction de la France dans son essence son essence, le patrimoine culturel ? Que les hommes et les femmes de bonne volonté se tiennent la main pour cultiver ensemble ce qu’ils.elles (c’est ça l’écriture inclusive ???) ont de plus précieux, leur dignité.

La Connectrice

Burkini. Grossière manipulation au profit de l’Etat islamique. La preuve en photos.

Publié le

Les photos publiées dans le Daily mail résultent d’une grossière mise en scène pour une énorme provocation. Les Français jouent à 5 bandes au moins et les Britanniques se vengent des exigences de Hollande suite au Brexit. Pendant ce temps, les misogynes, les musulmans, les islamistes et l’Etat islamique crient victoire. Les femmes sont les grandes perdantes de cette manipulation éhontée.

The woman appeared to be sleeping when the officers approached her on the beach 

Avez-vous vu beaucoup de femmes s’allonger sur les galets sans serviette de bain ni accessoires de plage comme un parasol, et surtout pas de boisson pendant la canicule, mais en burkini ?

La femme semblait dormir quand les policiers se sont approchés http://www.dailymail.co.uk/news/article-3761350/French-mayors-vow-CONTINUE-burkini-beach-ban-struck-court-ruling.html?ito=social-twitter_mailonline

 

Nice, mardi 23/08/2016, application de l’arrêté anti burkini

http://www.bestimage.fr/

http://www.nytimes.com/2016/08/28/world/europe/france-burkini-bikini-ban.html?ref=europe

Regardez-bien elle est sur les cailloux sans drap de bain, que fait-elle sur la plage sinon provoquer pour la photo ?

http://www.dailymail.co.uk/news/article-3761350/French-mayors-vow-CONTINUE-burkini-beach-ban-struck-court-ruling.html?ito=social-twitter_mailonline

Cette photo prise sur une plage de Nice montre trois policiers municipaux attendant qu’une femme enlève sa tunique, conformément à l’arrêté municipal interdisant le port du birkini sur la plage.

L’image a été prise au téléobjectif et vendue à la presse française et internationale par l’agence de presse française bestimage spécialisée dans la traque des personnalités et des coups médiatiques.

Les légendes données à cette image insistent sur le fait que les policiers sont armés. (NYT, The guardian, Daily mail) et certains ont l’honnêteté de préciser qu’il s’agit de bombes lacrymogènes.

Selon David Thomson, auteur du livre Les Français jihadistes (2014, Les Arènes) et spécialistes des questions jihadistes, .Les sympathisants jihadistes semblent eux-mêmes surpris que la police municipale de Nice fasse leur travail de propagande à leur place. Pour eux, c’est du pain bénit. Le récit jihadiste martèle depuis des années qu’il serait impossible pour un musulman de vivre sa religion dignement en France. Alors évidemment, dès leur diffusion, ces photos sont passées en quelques minutes à peine en tête des sujets les plus discutés dans la « jihadosphère », où la tonalité générale était : « La France humilie une pauvre musulmane. »

Mes observations

1-Les policiers en fonction sont naturellement en uniforme avec leur équipement habituel pour faire face à tout trouble à l’ordre public : matraque, pistolet, bombe lacrymogène et gilet pare-balle. Ils ne se sont pas équipés de la sorte uniquement pour interpeller les femmes en vêtement islamique, ce que voudraient laisser croire les commentaires de la presse anglosaxonne

2-La femme a eu le choix d’enlever son uniforme musulman ou de quitter la plage. Elle a choisi d’enlever le vêtement, sans doute informée de la présence d’un photographe parce que suivant les ordres de l’Etat islamique, elle voulait « faire un coup ».

3-La femme reste assise, pourquoi ? Elle aurait du se lever par respect pour les représentants de la loi

4-la photo a été saisie au moyen d’un téléobjectif, ce qui signifie qu’un photographe était posté à un emplacement lui offrant, sans être vu, une vue panoramique sur la plage. Bizarre qu’il se soit trouvé là opportunément pour photographier l’intervention prévisible de la police auprès d’une personne informée de l’arrêté municipal d’interdiction du burkini et ayant choisi de le braver.

5-Ne pouvant ignorer l’arrêté municipal, que faisait cette femme allongée en burquini directement sur les galets de la plage et sans aucun accessoire de plage, même pas de boisson malgré la chaleur, encore plus dure pour une femme tout habillée?  Si ce n’est pas de la provocation, je mange un burkini ! Beurk !

Au regard des points que je viens d’énumérer, il m’apparaît que l’opération était scénarisée et organisée pour créer un scandale et appuyer la future décision du Conseil d’Etat ainsi que le French bashing encore plus actif depuis le brexit et les propos de Hollande sur la contribution du Royaume-Uni (François Hollande a réaffirmé avec force la nécessité de maintenir « les quatre libertés » qui fondent le marché unique (circulation des biens, des services, des capitaux et des personnes). « Aucune n’est séparable de l’autre », a-t-il dit. Theresa May, de son côté, a répété son intention d’instaurer « un certain contrôle » sur l’entrée des citoyens européens en Grande-Bretagne tout en souhaitant « le bon accord » de libre-échange avec l’UE. Cette divergence de vues « sera le point le plus crucial » de la négociation, a souligné François Hollande.
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/europe/0211148215976-brexit-hollande-reste-ferme-face-a-theresa-may-2016072.php?Yu4JbkTY1rcKwttH.99. )

L’opinion de David Thomson, spécialiste des questions jihadistes va dans le sens d’une provocation au profit du califat-cf la citation ci dessus.

The woman appeared to be sleeping when the officers approached her on the beach 

Avez-vous vu beaucoup de femmes qui s’allongent sur la plage sans serviette de bain ni accessoires mais en burkini ?

La femme semblait dormir quand les policiers se sont approchés http://www.dailymail.co.uk/news/article-3761350/French-mayors-vow-CONTINUE-burkini-beach-ban-struck-court-ruling.html?ito=social-twitter_mailonline

Photo published for French mayors vow to CONTINUE burkini beach ban despite court ruling

Nice, 28/08/2016 https://twitter.com/MailOnline?ref_src=twsrc%5Etfw

https://twitter.com/MailOnline?ref_src=twsrc%5Etfw

Photo published for This image from Brighton beach split UK opinion

Sur la plage de Brighton, les Britanniques seraient partagés sur la question  https://twitter.com/DailyMailUK/status/770179453582446593

A qui profite le crime ?

Afficher l'image d'origine

1-aux musulmans qui sortent vainqueurs de l’épreuve et voient leurs provocations  pour le djihad (guerre sainte) approuvées et admirées et à l’Etat islamique qui compte sur le chaos qu’il crée pour étendre son califat

2-aux mâles qui trouvent dans la stigmatisation du corps des femmes un motif pour agresser celles qui ne se soumettent pas au diktat de la charia et de la mode musulmane

3-aux divers courants politiques français qui exploitent la zizanie pour imposer leur vision afin de tirer leur épingle du jeu en période électorale

4-au gouvernement qui amuse le peuple pour le distraire de ses problèmes quotidiens

5-à l’Europe qui entend briser l’entente franco-allemande pour affaiblir chacune des nations qui la composent

6-aux pays étrangers qui règlent leur compte à la politique étrangère de la France pour servir leurs intérêts stratégiques

Etc.

Toujours selon David Thomson il n’est pas impossible que cette polémique génère une fracture, un dégoût de la France chez certains musulmans, au-delà même des cercles salafistes ou jihadistes. A l’heure où l’on parle de la nécessité de développer un discours pour contrer le narratif jihadiste, on s’aperçoit que non seulement ce contre-discours n’existe pas, mais qu’en plus, certaines autorités françaises offrent de quoi renforcer ce contre quoi elles pensent lutter.

La Connectrice outrée de voir tout le monde tomber dans le panneau du burkini

Boston, Mérah, 9/11 : rien que du complot, vous dis-je !

Publié le

Chaque fois que des attentats se produisent, il se trouve une pléthore de gens « supérieurement intelligents et informés » (!) pour nous expliquer en long, en large et en travers, que si ça ressemble à un attentat islamiste, il ne faut pas se fier aux apparences car, en réalité, c’est une manipulation du Mossad, de la CIA et du FBI, de la DCRI et de Bielderberg réunis pour décrédibiliser la grande religion de paix et d’amour dont nous pouvons chaque jour expérimenter les bienfaits.

Les mêmes cerveaux nous expliquent que si les armes ont été portées par des musulmans, ce n’est que pure coïncidence car ces innocents ont été manipulés par de méchants impérialistes occidentaux sans foi ni loi.

Je ne doute pas que les hommes soient capables de comploter pour arriver à des fins plus et plutôt moins louables, au nom de la raison d’état mais aussi au nom d’intérêts plus prosaïques et personnels. Mais comment expliquer que, dans la plupart des cas, les exécuteurs soient des musulmans fervents ? Personne ne pourra nier, dans les attentats du 11 septembre,  de Boston et de Toulouse-Montauban, que les criminels sont des musulmans qui se revendiquent sans hésitation comme tels. Qu’il y ait ou nom du complot dans ces affaires, Mérah et les frères Tsarmaev ont assassiné et meurtri au nom de l’Islam.

La théorie du complot est une activité intellectuelle qui donne à des milliers de personnes des raisons de vivre mais qui ne donne aucune raison d’agir, bien au contraire.  On pourrait penser que la théorie du complot est un processus psychologique qui vise à se recentrer sur l’image de soi afin de conjurer son impuissance devant une marche du monde qui nous dépasse. A défaut de pouvoir agir, je pense et je sais, parce que je suis très fort, que les événements sont produits par des forces obscures et manipulatrices. Qui dit forces obscures dit sociétés secrètes, Satan, Francs-maçons et Juifs. Les tenants de la théorie du complot sont généralement des antisionistes convaincus, tout ce beau monde s’exprimant abondamment sur Internet, en particulier sur Agoravox.

——————————————————————————————

L’expression théorie du complot (également désignée, de façon plus récente, par les néologismes conspirationnisme ou théorie conspirationniste1) désigne une interprétation spéculative d’événements suivant un plan concerté et orchestré secrètement par un groupe malveillant. La conspiration secrète civilecriminelle ou politique visée par la théorie du complot agirait généralement dans l’objectif de détenir ou conserver une forme absolue de pouvoir (politique, économique ou religieux).

Du point de vue majoritaire des observateurs en sciences sociales, la théorie du complot tend à se soustraire à la réfutation, toute démonstration contraire pouvant être interprétée comme un faux réalisé par les conspirateurs, et discrédite donc les explications dites officielles, établies par les pouvoirs publics et relayées par les grands médias d’information. Pour certains philosophes et sociologues[Qui ?], c’est un concept aux limites floues, dont l’usage abusif viserait parfois à déconsidérer une thèse. Il s’agit dans ce cas de « l’équivalent d’une insulte » qui est utilisée pour éluder la discussion.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_complot

—————————————————–

Il se trouve toujours des gens  pour nous démontrer qu’il n’est pas possible que les Tsarnaev (Tsarmaev, Tsatmaïev) aient utilisé eux-mêmes des autocuiseurs et des armes. Un certain Morice sur Agoravox, le journal « si moyen » s’est fait une spécialité de dénoncer tous les complots du monde et, comme il en voit partout, ses articles ne se comptent plus sur cet organe spécialisé dans la thèse du complot. Et on notera que, dans sa conclusion, l’auteur prend soin de prévenir ...Il ne s’agit en rien de remettre en cause les véritables auteurs de l’attentat afin de justifier un message des plus confus.    A l’en croire, les frères Tsarnaev seraient les victimes directes d’un résidu de guerre froide en Tchétchénie, abcès de fixation de l’affrontement Russie/US, les victimes collatérales du marathon sacrifiées pour la raison d’Etat, le but final étant l’envoi de troupes américaines en Tchétchénie et dans la région …

Oh, évidemment, à Boston, dès l’attentat produit, on a eu droit à tout (*) Aux accusations en ligne, en particulier comme celle d’un jeune étudiant (Salaheddin Barhoum) désigné par certainscomme poseur potentiel de bombes, ce qui dans un pays de gens à la gâchette sensible peut représenter un danger extrême, des accusations reprises bien trop aventureusement par le NW Post (**). De la délation en ligne, rien d’autre, pour laquelle l’état US via le FBI a dû intervenir en demandant de cesser de le faire (était visé notamment le site du manipulateur d’extrême droite texan Alex Jones, partisan des armes à feu). Mais aussi, et c’est beaucoup plus intriguant, d’une catégorie de personnes hautement repérables grâce à leurs logos portés sur leurs couvre-chefs, notamment, apparus avant les explosions, et dont le rôle reste à établir, vu qu’il s’agît d’un groupe façon mercenaires de Blackwaterbaptisé Craft, une société spécialisée… dans la protection événementielle et les communications, fondée par un ex-sniper à son retour d’Irak. Ce qui laisserait entendre qu’on se doutait de quelque chose à Boston, car sinon on ne voit pas l’intérêt de convoquer sur place ce genre d’escouade, au prix faramineux auquels ils facturent leur prestation. Le plus intriguant, peut-être, de toute l’histoire étant le slogan arboré fièrement par les membres de l’équipe de Craft…

...Il ne s’agit en rien de remettre en cause les véritables auteurs de l’attentat, entendons nous bien, mais d’établir plutôt le degré de connaissance que certains en avaient avant le départ du marathon pouvant expliquer l’imposant dispositif mis en place et qui n’a donc servi à rien au final avec ce déchaînement de violence gratuite touchant des innocents. La présence de la société Craft au Marathon de Boston surprend et surtour indispose, en effet, quand on prend au final connaissance de son slogan : « Violence does solve problems. » La violence tchetchène résoudrait donc un problème ? Lequel ? Celui de la prochaine absence des adversaires talibans qu’il conviendrait de remplacer par un ennemi intérieur ? Ou du renforcement de l’image de la police américaine démontrée prompte à cerner deux terroristes dont on ignore tout à ce jour du cheminement ou des contacts ? A voir les applaudissements nourris de la population après l’annonce de la capture du second jeune terroriste, on peut déjà répondre qu’aux Etats-Unis, société violente, oui, la violence résout -hélas- des problèmes, là-bas. Pour en fabriquer d’autres, plus tard, mais ça n’a pas l’air d’être le sujet de préoccupation actuel de l’américain moyen qui ne juge que dans l’instant. Pour le moment l’ennemi intérieur a été contenu, selon lui. Le premier abattu, le second, blessé et réfugié dans un bateau mis au sec dans un jardin, a été arrêté après un échange de tirs nourris. Jusqu’au prochain attentat ou la prochaine fusillade pour « résoudre le problème »…

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/que-faisaient-donc-ces-mercenaires-134578 et publié aussi sur Wikistrike http://www.wikistrike.com/article-que-faisaient-donc-ces-mercenaires-au-marathon-de-boston-117265784.html

De manière générale, les thèses complotistes ramènent à un complot américano sioniste. Curieusement, ces esprits éclairés, amlgré les évidences, ne dénoncent jamais un évident impérialisme musulman qui s’illustre dans la grande majorité des attentats terroristes à travers le monde.

http://ripostelaique.com/merah-boston-memes-aveuglements-policiers-memes-mensonges-mediatiques.html

  • Quelle autre « religion » est terroriste à part l’islam ? 20 725 attentats terroristes islamiques depuis le 11 septembre 2001 ! Faut-il encore attendre encore et toujours un ou deux de plus..

…Dans le même temps où, enfin, le dernier frère Tsarnaev était arrêté par les policiers américains, après une vingtaine d’heures de traque, la famille Moulin-Tournier otage avec leur quatre enfants était libérée. Qui les avait pris en otage ? Des bouddhistes ? Des hindoues ? Des protestants ? Des animistes ? L’actualité tourne en boucle autour des méfaits de la fameuse religion-de-paix-d’amour-de-tolérance ! Il y a un an c’était encore et toujours chez nous l’affaire Merrha. Encore des innocents tués, froidement. Et il ne faut pas stigmatiser ?…

…Le mal s’étend comme le nazisme des funestes années trente. En face des benêts tel notre président (toujours sans majuscule) qui avec son air niais était « côtent » ce matin du retour des otages français en évitant de parler de l’ignominie d’avoir été enlevés, en famille par une secte à la c… islamique et en promettant des sanctions. Le seul à avoir fait part de sa colère c’est un ancien otage Jean Louis Normandin (je crois) qui expliquait que le retour des otages de ce matin ressemblait à un film que l’on passe encore et encore et toujours en boucle. Il s’indignait que le président ne parle pas de punition à l’encontre de ceux qui enlèvent des citoyens français ! OK tout le monde est content disait-il, bien évidemment, et après ? cela va continuer ? Bientôt personne ne pourra plus faire un tour de roue en Afrique sans avoir peur de se faire enlever par une bande de bédouins se revendiquant d’une obscure secte islamique.

http://ripostelaique.com/horreur-les-freres-tsarnaev-ne-sont-pas-bouddhistes.html

  • Aux-Etats-Unis même, la thèse du complot fleurit comme le rapporte le journal Le Monde en donnant quelques exemples de raisonnements complotistes comme celui-ci Rédacteur en chef du site Infowars, Alex Jones a rapidement réagi après les explosions de mardi. C’est la présence de chiens démineurs sur la scène des attentats qui l’a interpelé. Selon lui, la police savait (grâce aux chiens) que des bombes avaient été déposées, mais ont gardé cette information secrète délibérément car les attentats ont en fait été perpétrés par le gouvernement dans le but de contrôler l’opinion publique par la peur… Toutefois Le Monde donne trois raisons de ne pas croire à un complot :Tout d’abord, le nombre important de vidéos disponibles des explosions – issues des caméras de surveillances ou de films amateurs – laisse peu de place à l’imagination et donc à la déformation de la réalité.

    Ensuite, les rumeurs et les fausses informations, sur lesquelles sont en général basées les théories du complot, ont une durée de vie limitée aujourd’hui car elles sont rapidement démenties sur les réseaux sociaux ou corrigées par les médias eux-mêmes sur leurs sites internet.

    Enfin, facteur déterminant, aucun homme politique ne bénéficierait cette fois-ci d’une quelconque théorie du complot.

    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/04/18/conspiration-les-attentats-de-boston-se-pretent-mal-a-la-theorie-du-complot/

Le macho et sa collabo : Yves Calvi et Marcella Iacub

Publié le

Nouveau au 27 février

Je reconnais que comme beaucoup, l’indignation a recouvert chez moi le dégoût et la répugnance que j’éprouvais pour DSK. A se demander si ce n’était pas l’objectif de la Iacub, amoureuse dingue de son cochon. Parce que je ne suis pas la seule à penser qu’on ne s’acharne pas sur un homme à terre et qu’accabler l’ex présidentiable est trop facile pour être excitant. DSK est définitivement fichu dans sa vie personnelle comme dans sa vie professionnelle et dans ses ambitions politiques. Il a été largement puni par là où il a pêché et ce n’est que justice. Pas la peine d’en rajouter, à ce niveau, la pitié s’impose et le silence aussi.

Extraits : Marcela Iacub est une prétendue féministe, qui explique que l’égalité entre les hommes et les femmes n’existera que quand ces dernières ne seront plus obligées d’enfanter. Elle délire donc sur des grossesses extra-utérines, avec bien sur des donneurs de sperme anonymes, qui émanciperont les femmes de leur rôle de pondeuse, et briseront à jamais une famille bourgeoise bien trop conformiste et oppressante à ses yeux, avec un papa, une maman et des enfants….Nous autres, gens du peuple, sans doute victimes de notre éducation traditonnelle, voire, horreur, un peu chrétienne, nous avons tendance à trouver le comportement de Iacub pour le moins putassier, sans éprouver pour autant la moindre compassion pour Strauss-Kahn, et pas davantage pour Anne Sinclair, qui se rêvait présidente. Mais le propos n’est pas là. A cause de ces deux caricatures, les journaleux de la presse bien comme il faut s’étripent, et c’est cela qui vaut le coup…Le baston commençait à être intéressant, mais inégal. A ma gauche, Le Nouvel Observateur et Libération, à ma droite, seulement Le Monde. Il fallait donc équilibrer le combat, et que Marianne rentre dans la bataille. Ce fut chose faite quand Maurice Szafran a apporté sa contribution. Il a fait fort, Maurice. Il a encensé ses camarades du Nouvel Observateur et de Libération, pour mieux dire que Marcela Iacub était une pute et qu’il n’aurait jamais accepté que Marianne publie de telles saloperies, au nom de la déontologie journalistique….Mais rassurez-vous, à part les affaires de cul DSK-Iacub, ils sont d’accord sur tout, Le Nouvel Obs, Marianne, Le Monde, Libé : taper sur les salauds qui osent contester le mariage homo, insulter les fachos qui sont contre le droit de vote des étrangers, traîner dans la boue les nationalistes qui sont contre la grande Europe fédérale, lyncher les râââcistes qui osent amalgamer islam, insécurité et immigration. Et surtout dissimuler l’ampleur de la crise que subissent les peuples, pendant qu’eux et leurs copains écolo-socialo vivent bien sur la bête. Bref, des employés de banque (leurs patrons) déguisés en journalistes, au service de la mondialisation libérale…

  • Lire aussi le billet de Philippe Randa qui fustige les « médiacrates » dont fait partie Iacub

     On achève bien les truies

    Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

     À force d’être capable de tout, les médiacrates(1) finiront-ils par rendre sympathique Dominique Strauss-Kahn ? Impossible ? Voire… Lorsqu’ils avaient affaire à l’ex-patron du FMI, ex-prétendant à la Fonction Suprême et ex-mari de la richissime Anne Sinclair, combien d’entre eux ont-ils jamais osé une ligne ou une parole désagréable à son encontre ? C’est un euphémisme de dire « bien peu »…(2)

    Aujourd’hui, pas un média auto-proclamé d’informations n’est en reste pour brocarder ses frasques sexuelles, réelles ou fantasmées, quelle que soit l’heure d’écoute…

    L’énième péripétie judiciaire de DSK, cette fois en tant que victime d’atteinte à sa vie privée, prouve à nouveau l’abjection de certains médiacrates. Non pas pour les révélations scabreuses – fictives pour la plupart – contenues dans le livre Belle et Bête, mais pour la personnalité de son auteur, Marcela Iacub, soit une « juriste », « principalement connue pour sa défense d’idées à contre-courant du féminisme dans ses expressions socialement majoritaires », tel que présentée par le Who’s who le plus lu à notre époque, soit l’encyclopédie sur internetWikipédia.

    On ne savait pas qu’une liaison avec un obsédé sexuel soit « socialement majoritaire » chez les représentantes d’un sexe qu’on imagine bien peu faible en l’occurence… surtout quand l’obsédé en question, dixit Marcela Iacub, n’a qu’un très lointain rapport avec le Casanova historique de Venise, mais bien davantage avec le personnage d’Edmond le cochon.(3)

    Un tel livre promis aux latrines de l’édition n’aurait sans doute pas bénéficié d’un tel battage médiatique s’il n’avait été annoncé en Une du Nouvel Observateur, l’hebdomadaire de prédilection de la gauche dite intellectuelle… ce qui ne peux surprendre que ceux qui ignorent qu’« en 1985, pour renflouer les caisses du Nouvel Observateur en difficulté, Claude Perdriel (lança) le 3615 JANE et ALINE, deux services de “messageries roses”. »(4)

    Rien d’étonnant donc à ce que ce fleuron de la presse progressiste assure à Marcela Iacub une telle promotion… et pour ne pas être en reste avec celle du quotidien Libération auquel elle collabore régulièrement…

    A ce sujet, toutefois, la Société civile des personnels de Libération (SCPL) a publié un texte de réprobation suite à la publication de plusieurs pages « Événement » consacrées au livreBelle et bête qui « dérogeait à la règle déontologique longtemps en usage à Libération, selon laquelle on réserve un traitement minimal aux ouvrages de (ses) collaborateurs. »

    Comme quoi, même chez les gauchistes salariés d’Édouard de Rotschild, certaines pratiques soulèvent le cœur et font déborder le pot de chambre du copinage promotionnel.

    On sait ce matin que les avocats de DSK ont obtenu ce qu’ils espéraient… Outre 50 000 euros de l’auteur et de l’éditeur – ce qui n’est pas chère la publicité faite au lancement du livre – il y a l’obligation, bien plus grave, de faire figurer un « encart » sur la moitié de la une du Nouvel Obs, qui en avait publié les bonnes feuilles – humiliation dont l’hebdomadaire n’a guère l’habitude – et surtout dans chaque exemplaire du livre controversé, alors qu’à « l’audience mardi matin, l’avocat des éditions Stock Me Christophe Bigot avait prévenu qu’il était “matériellement impossible” d’insérer un encart dans les 40 000 premiers exemplaires déjà mis en place dans les librairies. »(5)

    La note risque donc d’être conséquente pour l’éditeur.

    Après l’admiration (pour certains), la fascination (pour quelques-uns), le dégoût (pour la plupart), Dominique Strauss-Kahn est-il en passe de susciter la pitié (pour beaucoup) face à l’acharnement démentiel que certains déploient à son encontre ? Acharnement qui n’a plus rien de politique, encore moins de moral, mais répondant uniquement à des motivations « sonnantes et trébuchantes ».

    En exploitant sur la place publique sa coucherie avec DSK, Marcela Iacub aura en tout cas prouvé que si tous les hommes ne sont pas des gentlemen, ce qu’on savait, toutes les femmes ne sont pas non plus des « gentlewomen », ce que beaucoup découvrent sans doute avec stupéfaction. Seul(e)s les inconditionnel(le)s de la parité apprécieront. Peut-être…

    Notes

    (1) « Le terme médiacratie est une expression récente utilisée pour décrire un régime politique ou une organisation de la société où le pouvoir serait détenu par les médias(télévision, radio, presse écrite, Internet…) » (www.toupie.org).

    (2) En dehors des journaux d’opinions hostiles à l’étiquette politique de DSK qui ne pourfendaient l’intéressé, comme il se devait, que par rapport à son action publique, citons, puisqu’il le mérite bien, Jean Quatremer, correspondant de Libération à Bruxelles qui « le premier, en 2007, écrivit sur son blog, le tout premier chapitre du roman vrai de la vie de l’ancien patron du FMI. Au nom d’une transparence revendiquée, Jean Quatremer s’est battu pour que tombe l’omerta, ce tabou qui voit la presse française protéger la vie privée d’une classe politique prompte à l’instrumentaliser quand le besoin s’en ressent. Sexe, mensonges et médias (Éditions Plon), se veut ainsi un regard critique sur les réflexes d’une classe journalistique qui aura protégé DSK comme un seul homme, quand il était au pinacle. Avant de le broyer une fois sur le banc des accusés, de New York à Lille » (http://blogs.lexpress.fr).

    (3) « Bande dessinée animalière humoristique, créée en 1978 par Jean-Marc Rochette et scénarisée dès 1979 par Martin Veyron. Roi de la loose, Edmond est avant tout terrifié par l’idée de finir en saucisson. Et ce ne serait que justice pour cet animal pervers, vénal, profondément lâche, jaloux, lubrique et on en passe… Farce d’une puissance humoristique exceptionnelle, cet avatar français du Fritz the cat de Crumb est un monument de contre-culture trash et décadente » (http://fr.wikipedia.org).

     (4) http://www.lanouvellerepublique.fr.

    (5) www.franceinfo.fr.

    © Philippe Randa est écrivain, chroniqueur politique et éditeur (www.francephi.com). Ses chroniques sont libres de reproduction à la seule condition que soit indiquée leurs origines, c’est-à-dire le site www.francephi.com, « Espace Philippe Randa ».

  • Sorti hier, le torchon de Iacub se vend bien. Les acheteurs croient-ils en apprendre de meilleures que dans le Kama-soutra ? Personnellement, je le feuilletterais volontiers sur un étal de librairie pour conforter mon opinion sur le style inné-branlable de Marcella, histoire de juger sur pièces car je déteste médire ou encenser à tort.

Nouveau au 21 février 2013

Marcella fait encore parler d’elle à l’occasion de la sortie du récit de sa liaison avec DSK http://tempsreel.nouvelobs.com/l-affaire-dsk/20130221.OBS9635/le-texte-de-marcela-iacub-sur-dsk-est-un-tres-grand-livre.html

Pourquoi l’Obs a-t-il choisi de faire sa Une et de consacrer un dossier de 8 pages à ce livre ? « Quand les éditions Stock ont proposé à Jérôme Garcin ce texte de Marcela Iacub, on a découvert un grand livre, répond Eric Aeschimann. C’est une histoire qui aurait pu être légère, vulgaire, mais pas du tout. C’est un très grand livre, c’est un récit intimiste et une expérience intellectuelle. »

« En montrant qu’il y a en Dominique Strauss-Kahn, et en somme en nous tous, une part de cochon, Marcela Iacub s’inscrit dans une tradition littéraire de métaphore animalière, ajoute Eric Aeschimann, qui va de Kafka, avec « la Métamorphose », à « Truisme » de Marie Darrieussecq, auquel on ne peut pas ne pas penser quand on lit ce livre. »

  • DSK et Anne Sinclair ont l’intention de la poursuivre en justice pour atteinte à leur vie privée.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/02/21/01016-20130221ARTFIG00542-marcela-iacub-une-femme-perverse-pour-anne-sinclair.php

http://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/livre-de-marcela-iacub-strauss-kahn-fait-part-de-son-degout_1223259.html

Elle est cohérente la Iacub, en août 2011, elle prenait la défense de son héros urbi et orbi et en Janvier 2012, elle commençait une relation avec lui sans être aucunement dégoûtée par les révélations sordides concernant ce personnage répugnant auquel la justice demandait des comptes.

Iacub révélerait dans sa prose encensée par le NouvelObs que DSK est un cochon poétique. Rien de nouveau sous le soleil puisqu’un vieux dicton français nous dit que « dans tout homme sommeille un cochon ».

J’éprouve plus de dégoût pour la Marcella qui trahit les femmes, ose taper sur les fémiistes et rationalise dans son jargon juridico-psy-anarco -pathologique sa propre perversion, que pour DSK qui n ‘est qu’un pauvre mâle au cerveau obstrué par son phallus. Heureusement pour nous, il n’a pas accédé à la présidence quoique son copain François ne soit pas mal du tout avec son harem. A ce propos, La Valérie fait penser à la Sinclair qui surveillait son étalon comme le lait sur le feu;-)

Je suis très agacée de lire un peu partout que Iacub serait féministe. Encore un prétexte pour dévaloriser la philosophie féministe en lui associant des femmes qui sont pires que les machos, qui ont complètement intégré leurs pratiques. Dans l’actuel retour de bâton contre le féminisme, les sexistes hommes et femmes sont ravis de renvoyer les femmes dans l’ombre en mettant en lumière quelques femelles qui sont prêtes à faire n’importe quoi pour se faire remarquer. Le féminisme ne se résume pas au libertinage, à la prostitution et à la GPA (gestation pour autrui, mères porteuses).

———————————————————————————————————————-

J’ai déjà exprimé ici mon opinion sur le macho cireur de pompes manipulateur Yves Calvi. Les émissions qu’il anime, « C’est dans l’air » ou « Mots croisés » se distinguent par l’omniprésence des mêmes interlocuteurs-qui-ne-fachent-pas, la connivence de Calvi avec ses favoris et l’absence de femmes.

Hier soir, pour évoquer l’affaire DSK, il avait invité Marcella Yacub, sa préférée qui avait droit à un traitement de faveur, c’est tout juste s’il ne la prenait pas par les épaules, et Caroline de Haas, porte-parole de « Osez le féminisme » et membre de base du PS.

http://www.pluzz.fr/mots-croises-2011-05-30-22h15.html

Marcella Yacub, je l’ai repérée depuis longtemps, elle sévit sur les plateaux chaque fois qu’un animateur cherche à ridiculiser les femmes et le féminisme. C’est la sociologue anti féministe de service, super libérale, la femme expert qui a du recul sur la question des femmes, celle qui pense que la liberté sexuelle est sans limite et qui soutient la liberté des prostituées à vendre leur corps et celle de leur clients à l’acheter. Marcella zozotte et bafouille avec son accent d’ailleurs, dérive pour afficher ses convictions misogynes, généralise et fait des amalgames maniant la confusion avec le plus grand art. Les machos applaudissent leur collabo préférée. Yves Calvi l’avait tellement à la bonne que je me disais qu’ils avaient passé beaucoup de temps ensemble et se retrouveraient après l’émission pour continuer à s’encourager mutuellement dans leur convictions idéologiques. (non, je ne fais pas d’insinuation d’ordre sexuel).

Hier, non seulement Calvi lui donnait la parole plus que nécessaire mais il lui accordait beaucoup plus de temps de parole qu’à Caroline de Haas qui avait le mérite de tirer parti de cette situation inégale en étant concise, factuelle et claire. En voilà une qu’on peut saluer pour sa performance quand tout est contre elle, le fond et la forme. Bravo, Caroline!

Calvi s’est montré très mauvais animateur, laissant Vincent Peillon déverser tout son amour pour DSK pendant des heures, lui permettre d’interrompre et de couper la parole sans vergogne aux autres interlocuteurs, posant des questions insidieuses dans le but évident de « coincer » Jean Quatremer et Caroline de Haas qu’il semblait n’avoir invités que dans ce but.

Calvi, Yacub et Peillon étaient tellement autoritaires et abusifs que le pauvre Eric Woerth apparaissait sympathique par contraste.

Yves Calvi est une honte pour le journalisme français, il ne creuse pas l’information, il la noie lorsqu’elle ne convient pas à sa ligne idéologique. Il fait semblant de poser des questions quand il se livre à des démonstrations. Il est à l’information ce que le brouillard est au soleil. Vivement qu’on le vire!

Je ne suis pas la seule à être indignée par les pratiques sexistes de Calvi : Regardez maintenant la composition d’un plateau d’émission française composé de journalistes. « C dans l’air » est un modèle du genre : jamais de femmes ou presque. Notre pays souffre d’une organisation sociale rétrograde et sclérosante.

C’est Marie-Joseph Bertini, philosophe et essayiste des médias, qui le dit dans une lumineuse interview http://www.lesnouvellesnews.fr/index.php/chroniques-articles-section/chroniques/1172-pasionaria-egerie-muse-mere-madone

Lire aussi un article complet sur le copinage et la nullité de C dans l’air http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/c-dans-l-air-a-du-plomb-dans-l-99154

%d blogueurs aiment cette page :