Flux RSS

Archives de Tag: modèles criminels

Nounours, bougies, bisous contre camions, couteaux, explosifs et kalachnikovs. Qui gagnera ?

Publié le

Hier Cambrils et Barcelone. Aujourd’hui Turku (aux dernières nouvelles le meurtrier est un djihadiste marocain) et Wuppertal. Et demain ?

Les nounours, les bougies, les bisous, les déclarations de solidarité et d’amour, les désapprobations diplomatiques vont-il arrêter ces carnages ? Les terroristes doivent se bidonner devant tant de réactions innocentes.

Certains gouvernements parlent de canarder les terroristes en Lybie, au Mali, en Irak ou en Syrie et s’avouent impuissants à neutraliser leurs compatriotes qui sont déjà installés chez eux et fomentent tranquillement leurs crimes.

Il est certain que nos pays occidentaux ne font pas le poids face à des ennemis infiltrés, déterminés, fanatisés et ivres d’héroïsme. Ils l’admettent eux même comme notre ministre de l’Intérieur Gérard Collomb qui pleurniche ce soir qu’il est « difficile d’arrêter le terroristes ». Si notre flic en chef qui a tous les outils disponibles pour organiser notre sécurité s’avoue impuissant, alors à quel saint se vouer ? C’est sans doute pour cela que le peuple terrorisé s’en remet aux prières, au ciel, aux bougies et à l’amour idéal.

Le terrorisme est une pandémie organisée par les fous d’Allah et qui contamine tous les inhumains de la terre, les primitifs, les débiles, les décérébrés, les abrutis. Pour l’instant, on ne sait pas si les attaques au couteau de Turku et de Wuppertal sont le fait de musulmans mais les modalités sont identiques à celles des attentats revendiquées par les djihadistes. Le tabou a été levé sur l’interdiction du meurtre et aujourd’hui n’importe quel malveillant sait qu’il peut se bricoler un carnage avec ou sans motivations politiques. Plus élégamment pour noyer l’horreur, les médias parlent de terrorisme « low cost ». Rien à voir avec le café du pauvre, vous savez le calin post prandial…Contrairement à ce que prétend l’idéologie dominante, la pauvreté n’explique pas les crimes et la bêtise. C’est d’ailleurs un son de cloche qui commence à pointer parmi les experts : les terroristes sont avant tout des nuisibles qui prétendent justifier leurs crimes par des motifs nobles et héroïques.

Vouloir à tout prix dégager un attentat de causes islamistes est déjà un crime en soi, un enfoncement de plus dans ce déni qui sert de prétexte à la passivité et l’abandon des peuples au danger terroriste.

La onnectrice

%d blogueurs aiment cette page :