Flux RSS

Archives de Tag: mosquées

Humour. Allah Pero revendique un attentat contre une mosquée

"Superdupond" de Jean Solé

Dessinateur de presse, illustrateur et caricaturiste, Jean Solé est un hyperactif de la plume. Cofondateur avec Gotlib du mensuel satirique Fluide Glacial, il collabore à de nombreux titres de la presse hebdomadaire, crée affiches de publicités et de films et donne naissance, le 21 septembre 1972, à Superdupont, personnage éponyme d’une série de bande dessinée française.

Source image http://culturebox.francetvinfo.fr/expositions/peinture/le-superdupont-de-jean-sole-sinstalle-a-limoges-capitale-du-dessin-de-presse

Ce matin, trois individus fortement moustachus, portant le béret basque et lourdement armés de saucissons et de pinard, ont attaqué une mosquée en lançant des saucissons pur porc de gros calibre et en balançant des bouteilles de pinard titrant 14 degrés.

Les trois terroristes sont ensuite partis en hurlant :

« Allez au Bar ».

La mouvance Allah Péro aurait revendiqué l’attentat.

Ce brin d’humour m’a été envoyé par une amie, je n’en connais pas la source

Tous à Sainte-Rita dimanche à 10h30. Il faut sauver cette église gallicane exceptionnelle, arche des animaux !

Publié le

 

Sainte Rita Dimanche 29 mars 10h30, 27 RUE FRANCOIS BONVIN 75015

Eglise Sainte Rita

Sur cette image de l’église Sainte-Rita on constate que le quartier est déjà très dégradé avec ses tours et la disparition des immeubles anciens qui structuraient cet environnement urbain. Source photo http://www.lesarchesdesainterita.fr/category/medias/infosgenerales/

Les Arches de Sainte Rita (ASR)

Une tradition sur le point de disparaître

D’aucuns trouveraient assez saugrenue l’idée d’assister à une messe du dimanche aux côtés d’une vieille personne et d’un chien et cela fait pourtant des années que la petite église accueille entre ses murs paroissiens à deux et à quatre pattes.

Chaque 1er dimanche de novembre, une messe est même spécialement organisée pour pouvoir bénir les animaux de tout bords et tout poils tandis que le reste de l’année voit également défiler une ribambelle de bêtes.
Tout ceci risque cependant d’être de l’histoire ancienne depuis qu’un promoteur immobilier s’est rendu propriétaire de l’église, demandant par la même occasion aux occupants des lieux de s’en aller.

Privés de lieu de culte, paroissiens et animaux devraient aller voir ailleurs mais il n’est pas certain qu’une autre église soit vraiment prête à accueillir tout ce beau monde.

Le miracle se fait attendre pour Sainte-Rita, l'église des animaux

Source photo 

Msg Dominique Philippe s’apprête à bénir un chameau et un lama, dans l’église Sainte-Rita à Paris, le 9 novembre 2014 afp.com/Franck Fife

L’église gallicane Sainte-Rita est menacée de destruction au profit de la construction de logements sociaux qui, comme d’habitude, hébergeront une majorité de personnes musulmanes venues piller la France et son système d’aides sociales et médicales. Rappelez-vous, la plupart des émeutes, trafic de drogue, recel, délinquance, crimes et viols, insurrection, caillassage de flics, de pompiers et agression de medecins sont le fait de racailles logées dans l’habitat social.

Quoiqu’il en soit, l’église gallicane Sainte-Rita ne mérite pas d’être détruite car c’est une église de quartier à laquelle sont attachés les riverains mais aussi parce qu’elle est la seule église de France à bénir tous les animaux que la terre peut produire, une fois l’an. Une exception française, donc un trésor culturel à protéger.

Eglise Sainte Rita

Source photo http://ip3blog.com/2014/03/23/eglise-sainte-rita/eglise-sainte-rita-4/

© Marlene Awaad / IP3; Paris, France le 16 mars 2014 – L’Eglise Sainte Rita (patronne des causes desespérées), une des rares paroisses en France, à permettre la présence des animaux de compagnie durant l’office, est menacée de démolition.
Francisca et son chien Vinci.

Une messe pour Saint François D'Assise ouverte aux animaux à l'église Saint Pierre D’Arène à Nice, le 7 octobre 2012 (BEBERT BRUNO/SIPA).

Source photo http://tempsreel.nouvelobs.com/l-histoire-du-soir/20121219.OBS3018/les-animaux-vont-perdre-leur-lieu-de-culte-en-france.html

A l’heure où une mosquée jaillit de terre chaque jour, on accepterai la destruction d’une église pour construire des logements sociaux qui ne manqueront pas d’entraîner la construction d’une nouvelle mosquée ?

A l’heure où handicapés moteurs et aveugles se heurtent au refus des chiens guides et aidants dans les établissements publics, les transports et une hostilité manifeste dans l’espace public; A l’heure où Paris est la seule capitale européenne à ne pas offirr de parc canins aux chiens et à leurs propriétaires; à l’heure où la population musulmane est de plus en plus nombreuse à agresser les chiens et leurs propriétaires; la destruction de Sainte-Rita va légitimer l’intolérance grandissante aux chiens. Ce n’est qu’un exemple que je connais bien car j’ai une chienne et je rencontre de plus en plus de difficultés à déambuler sereinement avec elle dans la ville.

Voici un dossier complet sur le sujet réalisé par Christine Tasin et publié sur Riposte laïque.http://ripostelaique.com/ne-manquez-pas-la-prochaine-messe-a-sainte-rita-meme-si-vous-etes-athee.html

On lira ici le récapitulatif de l’histoire :

http://resistancerepublicaine.eu/2014/sainte-rita-eglise-gallicane-abandonnee-des-catholiques/

http://resistancerepublicaine.eu/2014/samedi-rassemblement-pour-defendre-leglise-sainte-rita-a-paris/

http://resistancerepublicaine.eu/2014/samedi-rassemblement-pour-defendre-leglise-sainte-rita-a-paris/

Et la dernière manche ici, où l’on découvre que pour 150000 euros, Monseigneur Dominique Philippe, responsable de l’association cultuelle dont dépend Sainte-Rita aurait vendu son âme, dépouillé les murs de Sainte-Rita… et mijoterait même de la fermer à clé (et de jeter la clé dans la Seine, tant qu’à faire !)…

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/03/21/01016-20150321ARTFIG00043–sainte-rita-le-torchon-brule-entre-le-pretre-et-les-paroissiens.php

Où l’on apprend que pour une dette de 45000 euros un bijou de notre histoire et de notre patrimoine va être démoli.

Juste quelques chiffres en regard :

Célébration du ramadan à la Mairie de Paris : 70000 euros

Subventions à la Ligue des Droits de l’homme : 80000 euros

Subventions pour la construction de L’Institut des Cultures d’islam : 26 millions d’euros plus une autre subvention de 1 million d’euros….

ici

Crédits de fonctionnement de l’Institut du monde Arabe : 12,6 millions par an….

Quand on veut tuer son chien, on l’accuse de la rage. Quand on veut faire disparaître notre patrimoine chrétien et une église en activité, on la laisse se dépatouiller au milieu des soucis financiers, on regarde ailleurs…

J’étais lundi invitée sur Radio courtoisie pour parler des Assises, de la liberté d’expression, et de Sainte-Rita, j’ai évoqué à ce propos la « haine de soi » professée par Hidalgo et les siens.

Une seule réponse, mobilisation autour de Sainte-Rita. La prochaine messe, ce sera dimanche à 10h30, 27 RUE FRANCOIS BONVIN 75015 . Et si une bonne âme avait fermé l’église, foi de Résistants, la messe aura lieu devant l’église, célébrée par monseigneur Samuel Poué, qui racontait avoir eu les larmes aux yeux de devoir officier dimanche dernier dans une église aux murs désespérément nus…

Ce n’est pas la laïque que je suis qui jettera la première pierre à l’association Les Arches de Sainte-Rita et à l’évêque. Contrairement à ce qui se passait pour les prières dans la rue qui étaient une façon d’imposer l’islam en France, d’obliger les pouvoirs publics à subventionner la construction de mosquées malgré la loi, de montrer la force islamique en territoire français, ici il s’agit de préserver notre héritage, qu’on soit chrétien ou pas, et de s’élever contre un deux poids deux mesures absolument inacceptable.

Christine Tasin

Résistance républicaine

Print Friendly

Trop forts, ces musulmans !

Il est trop fort ce Pierre Cassen, fondateur et rédacteur en chef de Riposte laïque. Dans ce petit billet publié ce jour sur Boulevard Voltaire, il nous rappelle tout ce que nous devons à l’Islam depuis une vingtaine d’années.
Alors que nous venons d’être secoués par une terrible vague d’attentats commis au nom de l’Islam, c’est encore les Musulmans qui se plaignent le plus et que leurs protecteurs plaignent le plus. Les pauvres innocents sont annoncés comme les principales victimes de des djihadistes qui ont fait 17 morts et des dizaines de blessés. Interrogés après les attentats, les premières paroles des dignitaires étaient pour eux-mêmes : ce ne sont pas de véritables musulmans qui ont fait ça mais ce sont eux qui vont en subir les conséquences, je crains pour notre sécurité … ». Ils ont osé le dire alors que les membres de l’oumma, leur communauté, ne cessent d’insulter, menacer et tuer les non musulmans et que leurs jeunes ont eu l’impudeur de ne pas respecter la minute de silence consacrée aux victimes des attentats et qu’ils prennent les assassins pour leurs nouveaux héros et justifient les morts.
Je vous laisse vous rafraîchir la mémoire.
LC
Un groupe politico-religieux ultra-minoritaire a réussi à imposer des reculs ahurissants à un pays qui paraissait très fier de son modèle laïque.
Militant associatif et auteur
Fondateur de Riposte Laïque

Je l’avoue : je suis admiratif devant le savoir-faire musulman, tel qu’il s’exerce en France depuis les années 1980.

Un groupe politico-religieux ultra-minoritaire a réussi à imposer des reculs ahurissants à un pays qui paraissait très fier de son modèle laïque.

Dans nos usines automobiles, à partir des années 1980, ils ont imposé des salles de prière.

Dans nos écoles publiques et laïques, ils ont imposé le voile islamique, entre 1989 et 2004. Cette tenue a toujours sa place dans nos universités. Elle s’est imposée massivement dans nos rues, portée par des mineures de plus en plus jeunes.

On est passé à 2.500 mosquées sur l’ensemble du territoire, avec un rythme d’un nouvel édifice tous les cinq jours et demi.

À présent, la moitié des Français mange halal, sans le savoir.
Nos entreprises, une fois par an, vivent au rythme du ramadan, qui est même commémoré par la mairie de Paris.

Des procès ont été intentés contre Houellebecq ou Charlie Hebdo, accusés de délit de blasphème… Les Premiers ministres Fillon et Valls ont inauguré en grandes pompes les mosquées d’Argenteuil, Cergy et Strasbourg, violant la loi de 1905. Des maires leur financent leurs lieux de culte, pour assurer leur réélection.

La majorité des prisons est occupée par des disciples de l’islam, à l’exemple de celle de Villeneuve, où il est admis que 70 % des détenus sont musulmans.

Des milliers de jeunes « Français » sont partis faire le djihad en Syrie et en Irak, et reviennent en France avec l’intention de mettre en application ce qu’ils ont vu et appris.
 
Dans le monde, depuis le 11 septembre 2001, 25.000 attentats mortels ont été commis au nom de l’islam. En France, les attentats de 1986 et 1995 ont la même origine.

À chaque agression qui défraie la chronique, les assassins sont des soldats de l’islam, et s’appellent Kelkal (1995 à Lyon), Fofana (sordide affaire Halimi, en 2006), Merah (à Toulouse et Montauban, en 2012), Nemmouche (assassinats de Bruxelles en 2014). Les attentats contre Charlie Hebdo et ceux des heures suivantes n’ont pas fait exception à la règle, puisque les trois assassins se nomment Kouachi et Coulibaly. Etc.
 
Dans un pays avec un président normal, on s’interrogerait, devant un tel passif, sur l’apport de la religion musulmane, et sa compatibilité avec nos lois. On donnerait la parole à des vrais spécialistes de l’islam, ceux qui prouvent, comme le professeur Sami Aldeeb, directeur du Centre de droit arabe et musulman, que ces assassinats sont légitimés par le Coran. On envisagerait toutes les mesures possibles pour protéger au mieux les Français.
 
Quelques jours après les assassinats de Charlie, on pourrait croire que les responsables musulmans, qui n’ont pas brillé par leur présence le 11 janvier, raseraient les murs. C’est mal les connaître. Ils se présentent d’abord, à l’image de Boubakeur, comme les principales victimes des attentats ! Se croyant tout permis, l’ineffable Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) de 2008 à 2013, réclame des moyens pour lutter contre ceux qu’il appelle les musulmans radicaux, et nous fait le coup de de l’islam de France, rempart à l’extrémisme !
 
Il ose donc proposer que la France paie les imams, leur accorde un statut social et les forme. Autrement dit, il demande la mort de notre modèle laïque. Et, pourquoi se gêner, il exige encore davantage de prêcheurs dans les prisons !
 
Moralité : plus les musulmans radicaux tuent, plus les musulmans modérés réclament des sous à la France et la somment d’en finir avec sa laïcité ! Et cela risque de marcher, si on se souvient que Valls était d’accord pour que l’Etat finance les mosquées.
 
Vraiment trop forts, ces musulmans !

2012 : Année officielle de l’athéïsme

Publié le

La Connectrice déclare officiellement 2012, année de l’athéisme.

La Connectrice ayant déclaré que :

-les religions divisent,  séparent, sèment la guerre et la haine, ce qui est prouvé chaque jour par le massacre de Chiites par des Sunnites, de Chrétiens par des Musulmans, d’Hindous par des Musulmans, de Musulmans par des Bouddhistes, de Musulmans par des Juifs, de Juifs par des Musulmans et que le maintien des pratiques religieuses dans la sphère privée doit protéger la France et les Français de ces luttes inhumaines.

-on oublie les millions de Français qui ne croient pas en Dieu mais par exemple dans le libre arbitre, les forces de la nature, l’ordre du chaos universel, le potentiel de la vie humaine mais aussi animale et végétale et dans toutes sortes de choses de la vie qui se dégustent sans idéologie, sans diktats et privilégient le respect du vivant.

-on doit penser à toutes celles et ceux qui ne se reconnaissent dans aucune religion et dont la conscience est suffisamment éclairée pour ne pas avoir à se vouer à des saints, quels qu’ils soient.

La Connectrice exige  :

-que le 1er avril soit la fête nationale, fériée, chômée, payée, de l’athéisme.

-que toutes les municipalités de France mettent à la disposition des athées des salles de réunion, de rassemblement, de recueillement, de mariage et de banquets républicains, que les athées bénéficient des mêmes droits et avantages que toutes les religions. Les athées veulent aussi des baux emphytéotiques, des casernes désaffectées et des Instituts des cultures de l’athéisme. Qu’il soit créé dans chaque commune un athéodrome pour faire connaître l’athéisme à toute la population avec des animations, des évènements et des espaces ludiques.

-que l’athéisme soit enseigné dans les écoles

-que le Grand Palais, la Sorbonne, le Musée du Louvre et le Musée d’Orsay organisent des expositions et des colloques sur l’art et la culture de l’athéisme

-que tous les signes religieux soient bannis de l’espace public, intérieur et extérieur, afin de ne pas polluer la pensée athée et porter atteinte à la liberté de pensée des athées

-que toute référence à la religion soit bannie des discours publics

-que tous les signes religieux architecturaux soient masqués par des voiles, des palissades afin de ne pas offenser la pensée athée

-que les croix disséminées dans les recoins les plus cachés de nos campagnes et de nos montagnes soient recouvertes afin de ne pas perturber les rêveries bucoliques des athées

-que Pâques redevienne ce qu’elle est depuis la nuit des temps, la fête du printemps, la célébration de la fertilité

-que Noël 2012 retrouve son sens premier, à savoir la célébration antique du solstice d’hiver, fête de la lumière et du sapin, rituel du passage de la maturité de l’automne à l’hibernation de l’hiver.

La Connectrice demande que l’athéophobie soit sanctionnée par la loi.

-Non, mais !!! Ya pas de raison que les athées n’aient pas des espaces à eux payés avec leurs impôts !!! La Connectrice exige un athéodrome pour toute mosquée construite avec les deniers publics. Les athées sont plus nombreux que les Musulmans, ils doivent être respectés et entendus Messieurs les candidats à la présidence de la République.

Atheism is beautiful !

Seine-Saint-Mohamed remplace Seine-Saint-Denis

Publié le

http://www.a-voix-haute.net/index.php?option=com_content&view=article&id=38:seine-st-denis-lieux-de-priere-&catid=3:dernier-article-publie&Itemid=12Information communiquée par Fanny Truchelut

La Seine Saint Denis, premier département

à avoir plus de lieux de prière de la religion musulmane

En juin 2009, lorsque André Gerin demandait une commission d’enquête concernant le port de la burqa, dans une lettre ouverte aux Députés, j’écrivais : »Si La France est parsemée d’églises catholiques, c’est le témoignage d’une histoire millénaire. La religion musulmane ne bénéficie en France d’aucun « héritage » en matière de lieux de culte.

Deux ans après la Seine Saint Denis est le premier département à avoir plus de lieux de prière de la religion musulmane (mosquées, salles de prière) que de lieux de prière de la religion catholique (Eglises, Chapelles)……

Lieux de prière de la religion musulmane Lieux de prière de la religion catholique
Aubervilliers

9

Aubervilliers

2

Aulnay sous Bois

8

Aulnay sous Bois

6

Bagnolet

4

Bagnolet

3

Bobigny

6

Bobigny

4

Bondy

5

Bondy

1

Clichy sous Bois

4

Clichy sous Bois

3

Coubron

1

Drancy

5

Drancy

5

Dugny

3

Dugny

1

Epinay sur Seine

4

Epinay sur Seine

4

Gagny

2

Gagny

3

Gournay sur Marne

1

La Courneuve

10

La Courneuve

3

Le Blanc Mesnil

4

Le Blanc Mesnil

3

Le Bourget

1

Le Pré Saint Gervais

1

Le Pré Saint Gervais

1

Le Raincy

2

Les Lilas

1

Les Pavillons sous Bois

2

Livry Gargan

2

Livry Gargan

3

Montfermeil

10

Montfermeil

3

Montreuil

16

Montreuil

7

Neuilly Plaisance

1

Neuilly Plaisance

2

Neuilly sur Marne

3

Neuilly sur Marne

2

Neuilly sur Seine

2

Neuilly sur Seine

4

Noisy le Grand

4

Noisy les Grand

5

Noisy le Sec

1

Noisy le Sec

3

Pantin

3

Pantin

2

Pierrefitte

3

Romainville

2

Romain

3

Rosny sous Bois

5

Rosny sous Bois

3

Saint Denis

12

Saint Denis

4

Saint Ouen

8

Saint Ouen

3

Sevran

7

Sevran

4

Stains

3

Stains

3

Tremblay en France

4

Tremblay en France

4

Vaujours

1

Villemomble

3

Villemomble

3

Villepinte

4

Villepinte

2

Villetaneuse

1

Villetaneuse

1

143

112

Je suis athée et si mon athéisme n’engendre pas chez moi le rejet des religions, je ne peux m’empêcher de m’inquiéter de ce phénomène d’implantation des mosquées surtout en tant que femme. La religion musulmane prônant l’infériorité de la femme, le voile, la burqa étant la première visibilité de cette soumission.

il a fallu que les femmes portent un voile plus enveloppant qui s’appelle la burqa pour que les politiques s’inquiètent de ce phénomène et votent une loi pour en interdire le port. Le coran ne mentionne pas que les femmes doivent porter la burqa nous dit-on, sauf que tous les reportages où les femmes s’expriment, elles disent le porter par soumission à leur dieu et de ce fait refusent de l’enlever et refusent par là de se soumettre aux lois de la République.

Voir mon article : http://www.a-voix-haute.net/index.php?option=com_content&view=article&id=37:aout-2011&catid=3:dernier-article-publie&Itemid=12

La stratégie de vouloir faire reculer la démocratie marche à plein, avec la complicité des politiques et des maires de communes.

25 août 2011 – FR3 reportage

« je pense qu’en cette période la mosquée des caves est révolu et qu’aujourd’hui, il y a une vague de construction de mosquées qui sont digne de l’islam de France. »

commentaire de Baddre-Eddine Bentaïb – source

http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/france-focus-sur-le-ramadan-2935282/#read-2935282

Il faut dire qu’il y a un net progrès tout de même, on le voit dans le reportage, l’islam des caves n’existe plus ou pas tellement, il y a une raison pour cela, une prise de conscience des deux côtés :

  • les croyants musulmans ont pris conscience qu’ils ne peuvent plus prier dans les rues, ils font des efforts

  • les autorités publiques ont pris conscience, ils ont vu en effet que ce n’était pas bon de laisser les musulmans prier dans la rue

commentaire de Malek Chebel – même source

Mon inquiétude grandit encore, car dans ces mosquées, des cours sont dispensés les mercredis et les week-ends aux enfants et aux adultes pour l’apprentissage de la langue arabe et l’étude du coran, en attendant surement qu’il y ait autant d’écoles privées musulmanes que d’écoles privées catholiques voire plus.

Juste un petit rappel, la loi de mars 2004 qui interdit le port du voile à l’école ne s’applique pas aux écoles privées musulmanes et comme il n’est pas interdit dans la rue, les petites filles qui fréquentent ces écoles sont voilées dès leur plus jeune âge et en permanence dans l’indifférence générale des féministes!!!!

Femmes, réveillez-vous!

Islam en France : le chantage continue

Publié le

La revendication d’accommodements avec la charia fait l’objet d’un véritablement harcèlement de la part des imams et de leurs ouailles. Ils n’ont jamais assez de dérogations à la loi de 1905 sur la laïcité et refusent cette loi de la République comme les autres arguant du fait que « les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République ».

Non seulement ces musulmans veulent imposer à 60 millions de Français non musulmans leur lois religieuses mais ils ne cessent de les harceler pour se faire payer des mosquées et les frais d’accomodements compatibles avec la charia.

Le dernier coup de force en date est le refus de quitter les rues pour prier dans une ancienne caserne de pompiers http://ripostelaique.com/rue-myrha-apres-le-refus-de-la-caserne-quattendent-sarkozy-gueant-pour-passer-le-karcher.html Non seulement Delanoë et ses acolytes comptaient faire payer au contribuables l’aménagement, l’occupation et l’entretien des lieux mais les Musulmans qui, à l’appel de leurs imams viennent occuper les rues du XIIIème arrondissement pour prier en public trouvent que mettre des locaux à leur disposition n’est pas suffisant.

Qui douterait encore de l’offensive concertée des Musulmans contre la laïcité et les lois de la République ne serait pas honnête.

Rappelons que les prières dans les rues sont organisées, que les croyants n’habitent pas dans le 18ème mais viennent des autres arrondissements de Paris, de toute la banlieue et même de la grande couronne, de province s’il le faut. Plusieurs enquêtes l’ont prouvé et pour celles et ceux qui en doutent encore, il suffit de se rendre sur les lieux et de regarder les sorties du métro proche, les immatriculations des voitures qui stationnent dans les environs. Les prières des rues sont une offensive concertée contre la République et réalisée avec la bénédiction de Delanoë et ses amis du PS sous l’oeil bienveillant de l’UMP qui y trouve motif à faire chanter le PS. C’est donnant donnant.

Le peuple français trinque. C’est lui qui paie des impôts et qui supporte tous les inconvénients de l’offensive musulmane. Ces classes moyennes que le PS prétend choyer sont en première ligne et s’apprêtent à voter massivement pour le FN , à voter blanc ou s’abstenir.

Aujourd’hui, le peuple de France, ce ne sont plus les agriculteurs ou les ouvriers mais les cols blancs, les employés, la classe moyenne, laquelle est la plus pressurisée par les taxes directes et indirectes, ls incivilités urbaines, la criminalité contre les biens et les personnes, la dégradation du service public et, en particulier, celui de l’Education nationale.

5 millions de musulmans voudraient nous ramener vers la dictature, l’analphabétisme, le racisme, l’oppression des femmes, l’insécurité et l’abandon de nos valeurs républicaines de liberté, fraternité et solidarité. Les politiques trop préoccupés par le souci de se faire réélire semblent n’avoir aucune conscience de ce que subit le peuple de France. L’élite intellectuelle et économique n’est préoccupée que par la protection de ses prérogatives et se laisse aveugler par les cadeaux que lui fait Sarkozy. Le peuple de France ne peut plus se fier qu’à lui-même. En attendant, désespéré et blasé, il cocoone, roucoule, cherche des combines pour contrebalancer la chute drastique de son pouvoir d’achat et il nourrit sa haine contre ses dirigeants irresponsables.

« Ces maires qui courtisent l’islamisme », ouvrage censuré par les médias

Publié le

Nouveau au 06/02/2015

Joachim Veliocas vient de sortir une nouvelle édition de son ouvrage avec des données actualisées. On construit en France une mosquée tous les cinq jours et demi. On est passé de quelques 4 mosquées en 1975 à plus de 2500 aujourd’hui.

L’UMP vient de donner 2 millions pour la mosquée de Tours

Voir la vido de l’interview de Véliocas http://ripostelaique.com/interview-exclusive-de-joachim-veliocas-auteur-de-ces-maires-qui-courtisent-lislamisme/

 Je viens de recevoir le message ci-dessous. J’y ai ajouté la présentation de l’ouvrage par l’éditeur et le site de l’auteur

 » Une enquête de 270 pages sur les subventions publiques aux islamistes censurée par les médias.  »  

Une enquête, pourtant parue en librairie (Fnac, Virgin…) a démontré que des hautes personnalités politiques collaborent avec les Frères Musulmans en France (incarnés par l’UOIF) en leur donnant des terrains publics pour des Grandes mosquées ou subventionnant leurs « associations culturelles »…

Ce livre qui est une bombe politique aux effets potentiellement ravageurs pour l’UMP et le PS, a été censurée par les grands médias. En effet, des élus comme Alain Juppé , Jean-Claude Gaudin ou Jean-Marc Ayrault sont gravement mis en cause par la révélation de documents inédits et irréfutables.

Il s’agit du livre « Ces Maires qui courtisent l’islamisme », paru aux éditions Tatamis en octobre 2010, dont aucun journaliste ou « expert » de l’islam n’a pu contester les révélations. La meilleure preuve est sans doute l’absence de procès intenté à son auteur, Joachim Véliocas, pour diffamation par les hommes et formations politiques concernés, accusés ni plus ni moins de collaborer avec l’islamisme.

Des universitaires islamologues, tel le palestinien Sami-Aldeeb (site), considéré comme un des meilleurs spécialistes du droit musulman, ont félicité l’auteur pour la qualité de son rigoureux travail d’enquête. D’autres universitaires courageux se sont joints à l’auteur pour co-signer un appel à être ferme contre les Frères Musulmans qui ont appelé à conquérir Rome…depuis la France !

L’institut Hannah Arendt de l’université de Dresde, centre de recherche de référence en Allemagne sur l’analyse des totalitarismes, a commandé plusieurs exemplaires de l’ouvrage et va publier un compte-rendu dans sa revue…

En France, les groupes de presses, tous liés à des intérêts financiers et donc politiques, ont ostracisé sans surprise un livre qui pourrait bousculer les lignes politiques.

L’association Contribuables Associés (140 000 membres !), scandalisée, a consacré une page au livre dans son mensuel Le Cri.

L’ouvrage ne coûte que 19 euros, frais de port compris, pour 270 pages. Après l’avoir lu, vous comprendrez comment l’ UMP, PS, Modem, PCF sont prêts à brader toutes les valeurs de la république pour tenter d’obtenir les voix musulmanes aux élections. Quitte à financer le diable, en l’occurrence ceux qui se réclament des Frères Musulmans, la plus grande nébuleuse islamiste du monde…

Transférer ce courriel à vos contacts est un acte civique, un acte de résistance.
2500 personnes sont destinataires de ce courriel, si il est relayé à vos contacts, l’effet peut être explosif pour ces politiques qui forment selon les mots de l’auteur « La nouvelle Collaboration »
Pour la France, où demain où devront vivre nos enfants, Merci.


Présentation de l’éditeur
Alain Juppé dit avoir  » d’excellentes relations  » avec les  » principaux leaders  » de la communauté musulmane de Bordeaux. Tareq Oubrou, futur imâm de la Grande Mosquée de Bordeaux, est pourtant un laudateur des Frères musulmans, un mouvement qui milite pour la restauration du Califat et la réunion des musulmans d’Istanbul à Bordeaux, la frontière étant  » une méprisable hérésie « . A Marseille, Jean-Claude Gaudin ménage quant à lui toutes les composantes de l’islamisme local, sa mairie allant jusqu’à réaliser les dossiers de presse du mouvement Tabligh. A Paris, Bertrand Delanoé offre 20 millions d’euros pour un Institut musulman, dont le site officiel nous informe qu’il comprend des salles de culte, c’est-à-dire une mosquée. A Strasbourg, la nouvelle mosquée – financée par les collectivités locales – entretient des liens étroits avec l’islam radical. Certains élus UMP demandent une loi punissant l' » injure au fondement d’une religion « , soit le délit de blasphème prévu par la charia, à la suite de l’affaire des caricatures de Mahomet. Etc, etc, etc.
Biographie de l’auteur
Après avoir dressé la longue liste des courtisans de l’islamisme, l’auteur s’interroge sur la capacité de nos démocraties modernes à endiguer les totalitarismes. Auteur de l’étude  » L’islamisation de la France  » (2006), Joachim Véliocas dirige l’Observatoire de l’islamisation devenu une référence sur le sujet. http://www.islamisation.fr/
%d blogueurs aiment cette page :