Flux RSS

Archives de Tag: musulmans

L’Islam a peur de la femme, alors il la voile

Publié le

https://salembenammar.wordpress.com/2014/04/14/accorder-des-droits-a-la-femme-musulmane-revient-a-mettre-a-mort-lislam-lui-meme/

ACCORDER DES DROITS À LA FEMME MUSULMANE REVIENT À METTRE À MORT L’ISLAM LUI-MÊME

Que tous ceux qui défendent les droits quasi-inexistants et insignifiants de la femme dans l’islam éclairent ma lanterne, est-ce qu’il existe des lois réprimant le viol conjugal, la violence faite aux femmes, le harcèlement moral, leur bannissement, leur état d’asservissement, le racisme anti-femme, les inégalités et les interdits de toutes sortes dont elles sont l’objet dégradants, humiliants et attentatoires à la dignité humaine ?

Est-ce que dans les pays de la barbarie juridique, la charia la pire loi de la jungle qui ait jamais existé,  les femmes ont accès à la propriété, le droit à la garde d’enfants, le droit à l’éducation de leurs enfants, le maintien au domicile conjugal en cas de divorce,  d’initier son divorce ?

La femme n’a que des devoirs ceux d’une esclave vis-à-vis de son maître.  Le statut de la femme est la dernière des préoccupations des pays musulmans y compris dont ceux qui ont cherché à lui donner sa dignité, seul importe la promotion et le renforcement du contrôle de la charia sur la vie des hommes et tout particulièrement celle de la femme qui doit être vaille que vaille maintenue prisonnière dans son bagne.

Accorder des droits à la femme revient à réformer l’islam lui-même. Ce qui est mission impossible puisque le statut de la femme est défini par Allah lui-même. On ne peut pas par conséquent apporter des correctifs, innover, retoucher à ce qui est considéré comme incréé et immuable. Valable en tous temps et tous lieux. L’islam a fait d’elle un être inférieur à l’homme elle ne sera jamais son égale.

Quel réformateur musulman oserait-il sortir la femme de son goulag coranique sans s’attaquer frontalement au Coran lui-même et les hadiths qui fixent et déterminent le statut de la femme et abroger ainsi les sourates (4 :11; 2 : 282; 2: 228; 5:6; 24:31; 2:223; 4:3; 53:27; 4:24; 33:52).

Cela revient aussi à faire fi des hadiths la deuxième source fondamentale du droit musulman et les jeter aux poubelles de l’histoire. Une violation qu’aucun musulman ne se permettrait de commettre ou ne serait-ce dénoncer leur caractère injuste, obséquieux, méprisant, insultant, dénigrant, avilissant pour la femme.

Bukhari (6:301) – « [Mahomet] dit: ‘N’est ce pas l’évidence que le témoignage de deux femmes vaut celui d’un homme?’ Ils acquiescèrent. Il ajouta: ‘C’est la faiblesse de son intelligence [à la femme].’ « 

Bukhari (6:301) – suite – « [Mahomet dit] ‘N’est il pas vrai qu’une femme ne peut ni prier ni jeûner durant ses règles?’ Les femmes acquiescèrent. Il ajouta: ‘C’est la faiblesse de sa religion [à la femme].’  »Allah a fait les femmes également imparfaites dans la pratique de la religion, en leur imposant les cycles menstruels. 

Bukhari (2:28) – Les femmes constituent la majorité des occupants de l’enfer. Ceci est important parce que les seules femmes au paradis que Mahomet a mentionnées, sont les vierges qui sont là pour satisfaire les désirs sexuels des hommes. (Un hadith de moindre importance, Kanz al-`ummal, 22:10, suggère même que 99% des femmes vont en enfer)

Bukhari (62:81) – « Le prophète dit: ‘les conditions les plus à même d’être respectées sont celles qui vous donnent le droit de jouir de ses parties intimes [à la femme] (c.-à-d. les conditions d’un contrat de mariage).’  » En d’autres mots, la chose la plus importante qu’une femme apporte lors de son mariage est ce qu’elle a entre les jambes.

Bukhari (62:58) – Une femme s’offre en mariage à Mahomet, mais celui-ci ne la trouve pas attirante, alors il la « donne » aussitôt à un autre homme.

Muslim (4:1039) – « Aïcha dit [à Mahomet]:’Tu nous as faites égales aux chiens et aux ânes’ « 

Abu Dawud (2:704) – « …l’apôtre d’Allah (que la paix soit avec lui)  dit: ‘lorsqu’un de vous prie sans qu’un sutrah, un chien, un âne, un cochon, un juif, un disciple de Zarathoustra ou une femme n’écourte sa prière, car if suffit que l’un d’eux vous passe devant à une distance d’un jet de pierre.’ « 

Ishaq 593 – « À Ali, il dit: ‘Il y a plein de femmes, et tu peux facilement en changer une pour une autre.’  » Ali fut élevé comme son fils par Mahomet. Il a été aussi le 4ème calife. Ce commentaire fut dit en présence de Mahomet sans que celui-ci n’y trouve rien à redire.

Ishaq 593 – « Parmi les captives de Hunayn, le messager d’Allah donna à Ali [son beau-fils] une fille esclave du nom de Baytab et il donna à Uthman [futur calife] une fille esclave de nom de Zaynab et à Umar [futur calife] une autre. » – Même dans ce monde, Mahomet considérait les femmes comme des cadeaux pour s’amuser, distribuant les filles esclaves à ses copains afin qu’ils en jouissent sexuellement.

Ishaq 969 – « Les hommes doivent commander les femmes gentiment car elles leur appartiennent et n’ont aucun contrôle sur leurs propres personnes. » – Le même texte justifie aussi le fait de battre les femmes pour s’être fait approcher par un homme qui n’est pas de sa famille.

Comme le résume honteusement et criminellement l’imam Ali : « La femme tout entière est malfaisante. Et ce qui est pire c’est qu’elle est un mal nécessaire. »

Le pouvoir absolu de domination et de contrôle du mal musulman sur la femme ne s’éteindra qu’avec l’islam et ce n’est pas pour demain.

La femme musulmane est l’exemple vivant de ce qu’était la femme dans les sociétés primitives  caractérisées par un état de subordination de la femme à l’homme où l’homme chevauchait son cheval et la femme le suivait à pieds.

Paradoxalement l’islam sous prétexte de l’état de faiblesse de la femme, sa fragilité, son immaturité intellectuelle et sa vulnérabilité plutôt que créer les conditions de sa désaliénation  et du desserrage  des chaînes qui l’entravent, il la place au coeur de son système sociétal et culturel en en faisant un rouage essentiel en sa qualité de gardienne des traditions. Celle qui les pérennise, les transmet, élève ses enfants selon les normes sexuelles établies par l’islam lui-même. Tout pour le mâle quasiment rien pour la femelle qui doit être à l’image de sa génitrice. Le cynisme de l’islam et ses fourberies sont sans limite on fait d’une opprimée la complice de ses oppresseurs et la gardienne de sa prison.

Faire d’une victime complice de ses bourreaux en lui donnant l’illusion qu’elle est la promotrice et la préservatrice des valeurs de l’islam.

De martyre et d’opprimée, l’islam en a fait une collabo.

De quel régime protecteur parle-t-on de l’apartheid sexuel, social et économique qui la frappe et qui est l’expression des lois islamiques inhumaines et scélérates lui déniant le droit de vivre par elle-même et pour elle-même ?

Les droits de la femme sont en net recul partout dans le monde dit musulman où tout est fait pour écarter les velléités de liberté chez la femme qui si jamais elle briserait ses chaînes marquera le glas de la fin de l’islam ou tout au moins son affaiblissement. Or, l’islam ne peut prospérer que dans un univers despotique, totalitaire, obscurantiste et hyper sexiste.

L’ennemie de l’islam est l’éducation de la femme.

Le modèle saoudien gagne du terrain où la femme n’existe pas en tant qu’être humain. Elle est un corps sans âme ni dotée de raison. Exclue de la vie sociale, cloîtrée  de conduire, de voyager et de circuler en toute liberté, d’exercer une activité salariée, d’étudier et  le choix de ses études, le droit à l’avortement, d’avoir ou ne pas avoir d’enfants, de décider de l’âge de sa maternité,  le droit de choisir son partenaire quelle que soit sa confession etc…

On ne protège pas les femmes en leur vouant une haine viscérale à l’exemple du Coran et de Mahomet  en les privant de liberté et les soumettant à un régime carcéral et liberticide, leur imposant de se couvrir de pied en cap pour ne pas réveiller le désir chez son prédateur,  et en leur déniant le droit à l’égalité et au respect de leurs corps.

Protéger la femme, en la méprisant, l’humiliant, la chosifiant, l’exclure de la société,  en lui refusant le droit à l’instruction, en lui imposant un régime carcéral, la mariant à 8 ans et la répudiant à 20, est-ce cela les bonnes valeurs de l’islam ?
Mahomet lui-même, pédophile, violeur et incestueux notoire, leur avait promis l’enfer à cause du soi-disant de l’esprit malin qui les habite.

Est-cela la protection de la femme en l’assimilant à un champ de labour. Est- ce la protéger en la dotant du statut d’esclave sexuelle et une bête de somme ? Est-ce la protéger en lui ordonnant d’obéir à son propriétaire mâle pou élevé par Allah au-dessus d’elle, car elle est censée être déficiente intellectuelle et impie  ?

Est-ce la protéger en reconnaissant la femme victime de viol coupable de son propre viol ? Est-ce la protéger en la reléguant au ban de la société ? Est-ce la protéger si son témoignage et son droit à l’héritage comptent pour la moitié de ceux d’un homme ?
Est-ce la protéger en lui interdisant le choix de son partenaire et lui imposant un mâle de sa confession ? Est-ce la protéger en la drapant dans son linceul dès la pré-puberté ? Est-ce la protéger en la réduisant à l’état d’un animal domestique ? Est-ce la protéger en faisant d’elle un orifice sexuel et un ventre porteur ? Est-ce la protéger en la mettant sous tutelle absolue de l’homme comme si elle était une déficiente mentale et intellectuelle ? Est-ce la protéger en la frappant d’une malédiction éternelle, en opprimant, la réprimant et la méprisant ?

Pourquoi en cas d’adultère c’est la femme qu’on enterre vivante jusqu’au cou ? N’a-t-elle pas le droit de partager sa vie avec un seul homme et de disposer en toute liberté de ses sentiments et de son corps ? Comment l’islam peut-il protéger la femme en la dépossédant de son propre corps pour la réduire en l’état d’un champ de labour à finalité sexuelle et d’être un ventre porteur des futurs djihadistes dont l’islam est féru pour répandre la terreur dans le monde ?   Allah couvre de ses bienfaits et ses grâces les femmes qui lui fournissent sa chair à canon qui pourraient avoir le privilège d’avoir le paradis couler sous leurs pieds ainsi que celles qui ont fait preuve de soumission à l’égard de leurs époux.

Les femmes qui exercent leur libre-arbitre  sont vouées aux feux ardents de l’enfer.

Il ne peut y avoir de religion sans équité et justice entre les femmes et les hommes.

L’islam a peur des femmes, c’est pourquoi il a créé de tels garde-fous pour les empêcher de prendre conscience de leur état d’avilissement et d’asservissement afin d’empêcher toute tentative de résilience qui pourrait lui être fatale.

Terrorisme musulman. L’oumma islamiya est responsable.

Publié le

Tandis que la gauche tente de rallier les foules pour assurer sa survie, les terroristes musulmans frappent encore à Bruxelles dans l’aéroport et le métro.

Hier encore on s’étonnait de ce que le terroriste Abdeslam ait pu se cacher près du domicile de ses parents pendant 4 mois, au sein de la commune bruxelloise de Molenbeek, au sein de sa communauté . Il faut avoir de sacrées œillères idéologiques pour oublier la prégnance de l’oumma islamiya. Tout musulman se doit, par obligation religieuse et par terreur, d’aider un autre musulman. Les complices du terroriste sont les millions de l’ensemble de la communauté musulmane. Il semble que, dans le monde, seuls les Israéliens l’aient compris parce qu’ils sont aux premières loges.A l’occasion d’un voyage en Israël, un soldat m’avait dit : nous devons nous protéger contre l’ennemi de l’intérieur. Hé bien aujourd’hui, les Européens doivent se protéger de l’ennemi de l’intérieur, ces millions de musulmans qui n’obéissent qu’à l’oumma islamiya et haïssent les koufars.

J’entends en ce moment René-Georges Querry dire qu’on continue à dire que « les racines du mal se trouvent en Syrie » alors que maintenant, les terroristes sont parmi nous soit actifs, soit passifs par non dénonciation et protection.

Le musulman est à l’oumma islamiya ce que le doigt est à la main. Il est dans l’incapacité totale de se désolidariser de sa communauté parce que c’est un devoir de sa religion de soutenir et protéger tous les musulmans pour la seule raison qu’ils sont musulmans et a fortiori s’il s’agit de se défendre contre les non musulmans qui auraient la prétention de vouloir appliquer les lois de leurs pays..

Nos dirigeants et nos zélites n’ont toujours pas admis le fonctionnement de l’oumma islamiya et la logique implacable du Djihad malgré des preuves quotidiennes.

Je ne fais pas de différence entre les islamistes, les musulmans modérés et les musulmans parce que le plus gentil des musulmans modérés ne dénoncera jamais un membre de l’oumma islamiya, quoiqu’il fasse, de la petite délinquance au crime.

Il serait tant de reconnaître que les musulmans sont en état d’insurrection quand ils affirment que « les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République » et que même s’ils ne le clament pas haut et fort, ils le pensent.

Les exemples publics de la solidarité musulmane sont nombreux :

*plus d’une trentaine de personnes étaient au courant de la séquestration d’Ilan Halimi par le musulman Youssouf Fofana et il ne s’en est pas trouvé une seule pour le sauver

*un chauffeur de bus musulman aide un violeur poursuivi par la police à s’échapper

*Mohamed Mérah aidé et protégé par sa famille et ses amis, son père abandonnique menaçant d’attaquer la France pour sa mort

.*Coulibaly et frères Kouachi aidés par de nombreux amis

*Émeutes contre l’arrestation de l’un des leurs avec mise à feu des commissariats et bâtiments publics, agression des policiers lors de contrôles ou d’arrestation en flagrant délit (Trappes, Argenteuil, Villiers le bel, etc.)

*Émeutes dans les tribunaux quand un musulman est condamné pour avoir commis un crime (Sohane, )

*Solidarité des familles et des amis lors d’une perquisition pour trafic de drogue et recel, exemple nombreux dans les documentaires sur l’action des polices

Quant à la misère qui serait à l’origine de l’action des terroristes, une misère dont nous, européens serions responsables, arrêtons donc avec la politique de l’excuse, des accommodements raisonnables, de la préférence de l’autre. Ces gens étaient misérables dans leur pays d’origine incapables de les éduquer, de les soigner, de les nourrir, de leur donner un espoir de développement personnel et national. Leur religion leur interdit de s’intégrer chez nous : celui qui fait comme le koufar n’appartient pas à l’Oumma islamiya.

Les musulmans sont entièrement responsables de leur propre misère et ils n’ont aucune excuse parce qu’ils refusent de partager et ne pensent qu’à conquérir, le djihad, ou mourir pour gagner des vierges au paradis d’Allah.

Ceux qui les excusent, au nom de nos valeurs qu’ils dévoient, sont des criminels par musulman interposé.

La Connectrice

 

*

 

Viols de Cologne. Réponse d’une féministe historique à des féministes islamophiles

Afficher l'image d'origine

Anne Zélensky, féministe historique, co-fondatrice de la Ligue du Droit des Femmes avec Simone de Beauvoir, auteure,  répond au collectif Droits des Femme

Résultat de recherche d'images pour "anne zelensky livres"

Source photo de gauche à droite : Anne Zélensky, Simone de Beauvoir, Emmanuelle Escal

Bonjour, j’ai eu un éclair d’espoir en lisant votre communiqué interpellant
les violences commises à Cologne contre les femmes par des migrants.  Mais
j’ai bien vite déchanté. Vous avez entonné votre éternel couplet antiraciste
en accusant l’extrême droite de « récupérer » les atrocités machistes
perpétrées un peu partout en Europe par des migrants musulmans.
Quand donc sortirez-vous de votre aveuglement antiraciste qui voile la
réalité du sexisme de ces cultures que vous défendez becs et ongles ? Vous
vous trompez constamment de cible : vous préférez attaquer vos sœurs
féministes qui, comme moi, depuis des décennies, dénoncent la progression
fatale en Europe, d’une idéologie incompatible avec les droits des femmes.
Partout, jaillit l’interrogation « Où sont passé les féministes ? ». Pourquoi
leur silence sur ce machisme venu d’ailleurs ? Mais à l’évidence, nous ne
nous réclamons pas du même féminisme. Le vôtre est gangrené par un gauchisme
qui a toujours préféré l’Autre, fut-il barbare, aux siens. Le féminisme est
une pensée et un combat qui vise l’autonomie et qui rompt avec les
dépendances idéologiques. Etes-vous sûres de faire partie de cette noble
entreprise ? Je ne me suis jamais reconnue dans vos positions, calquées sur
celles de l’extrême-gauche, qui ne donnent pas la priorité à la cause des
femmes. Réveillez-vous mes sœurs ! Sortez donc de la colonisation
idéologique qui vous barre la route à une pensée libre.

Anne Zelensky.

————————————————————————–

Communiqué de presse : A propos de CologneCollectif national pour les droits des femmess

lundi 11 janvier 2016

L’innommable a été commis à Cologne dans la nuit du 31 décembre. A Cologne et dans d’autres villes d’Allemagne : des agressions sexuelles, des viols, des vols. Et les victimes sont légion puisque 516 plaintes ont été déposées dont 40% pour des faits d’agressions sexuelles. Nous serons toujours solidaires des femmes victimes de violences et nous souhaitons ardemment que les agresseurs et violeurs soient retrouvés le plus rapidement possible pour répondre de leurs actes devant la justice.

Visiblement ces forfaits ont été perpétrés en bande organisée, rappelant les mêmes actions organisées au Caire sur la place Tahrir, afin d’affaiblir la révolution égyptienne.
Des demandeurs d’asile feraient partie des agresseurs et violeurs. Cela ne nous fait pas plaisir mais la lutte contre les violences faites aux femmes ne se divise pas. Ils doivent être sanctionnés par la justice.
Ceci dit, à la suite de ces exactions, Angela Merkel a été contrainte de durcir son discours vis-à-vis des réfugié-e-s. Et l’extrême droite allemande, Pegida en tête, s’en donne à cœur joie contre les réfugiés et la politique d’accueil d’Angela Merkel.
Nous n’avons jamais vu l’extrême droite se préoccuper des violences faites aux femmes sauf quand ces violences sont le fait de migrants ou d’immigrés. Les violences que subissent les femmes ne doivent pas être instrumentalisées à des fins racistes. Comme le disent les féministes allemandes :
« Non à la violence contre les femmes, que ce soit à Cologne, à la fête de la bière ou dans la chambre à coucher ».

Attentats islamistes à Paris ce vendredi 13 novembre 2015. 127 morts, 80 blessés graves, des milliers de traumatisés. Le gouvernement doit démissionner.

Sonnerie aux morts

127 morts, 80 blessés graves, des centaines de blessés légers, des milliers de traumatisés sur 6 ou 7 sites parisiens et au stade de France à Saint-Denis. Les terroristes ont tiré dans le tas au Bataclan et à des terrasses de café.

Mes condoléances aux familles. Ma compassion aux survivants.

Marche funèbre de Chopin jouée à l’occasion de l’hommage rendu aux Invalides du dernier poilu de la guerre de 14-18

L’Etat islamique (EI, Daech, Isis, Dawla al islamiya revendique les attentats 

Voir l'image sur Twitter

L’Etat islamique nous avait prévenus à plusieurs reprises donnant des conseils de meurtre précis à ses affiliés.

Nous savions que des centaines de Français musulmans s’engageaient dans la guerre sainte, le Djihad, aussi bien en France qu’en Syrie, en Irak, au Yemen, au Mali, au Nigéria ou en Afghanistan.

Nous savions que nos prisons regorgeaient de criminels musulmans se radicalisant grâce à Jack Lang qui les évaluait à 60% de la population carcérale pour réclamer plus d’imams dans les prisons.

Nous savions que nous nourrissions en notre sein des musulmans qui se vantent de « niquer la France », qui clament que les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République, qui ne dissimulent pas leur haine du blanc et qui sont en perpétuel état d’insurrection.

Nous savions, au vu de l’épidémie de voiles et de barbes que les Musulmans intégristes et revendicatifs, voire revanchards, étaient de plus en plus nombreux parmi nous.

Nous savions que chaque musulman est à l’oumma islamiya ce que le doigt est à la main. Quoiqu’un musulman fasse, il aura le soutien de ses coreligionnaires grâce au téléphone arabe. Délinquant ou criminel il sera protégé par ses semblables qui le dissimuleront et le protégeront de la Justice de la République comme ce chauffeur de bus qui avait aidé un violeur à échapper à la police.

Malgré cela, l’Etat n’a pas cessé de choyer ces insurgés en accédant à toutes leurs demandes et en refusant de sanctionner sérieusement leurs crimes et leurs délits par « souci d’apaisement ».

Malgré cela, l’Etat n’a pas cessé d’inviter et d’accueillir aux frais du contribuable des hordes de musulmans, ces migrants agressifs, égoïstes, incultes, délinquants qui nous donnent dans la jungle de Calais une idée du chaos qu’ils sèment comme Attila dont on disait que là où il passe l’herbe ne repousse pas.

Et ce soir, devant ce carnage, le Président et ses sbires prennent des airs catastrophés et promulguent l’état d’urgence pour nous en jeter plein les oreilles alors qu’ils sont entièrement responsables de ces attentats de par leur islamo collaboration, leur cynisme, leur mépris du peuple qui subit quotidiennement les méfaits de l’islamisation de la France, leur indulgence vis à vis des islamistes et leur déni de l’islamisation conquérante, destructrice et mortifère.

Tout ce beau monde a déjà commencé à verser des larmes de crocodile mais ce carnage aurait pu être évité si ces responsables irresponsables avait seulement appliqué nos lois. Dura lex sed lex.

Après les massacres de l’hypercacher, de Charlie Hebdo et de Montrouge, comme se tuent à le dire tous les médias de réinformation, Hollande, la gauche et les bien pensants n’ont pris aucune mesure sérieuse pour protéger le peuple de France. Le carnage de ce soir en est la terrible conséquence. Le gouvernement doit démissionner.

PS

On rappelle que la dernière déclaration de l’état d’urgence date de 1961, pendant la guerre d’Algérie …Les barbares d’aujourd’hui ont souvent la même origine…

Insurrection. L’oumma attaque la police à Villemoisson

Il ne faut pas s’attaquer aux musulmans qui clament que « les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République », ce à quoi notre gouvernement répond gentiment « par souci d’apaisement », ce qui concrètement signifie qu’il ne faut pas les contrarier sous peine d’émeute.

La nuit dernière, une fois de plus, la police a été victime d’intimidation pour avoir interpellé un conducteur en état d’ivresse dans le tranquille village de Villemoisson/Orge.

Alors que le conducteur était installé dans la voiture de police, des individus sont intervenus pour le libérer en cognant contre les vitres et le capot de la voiture.

Bien sûr, la presse ne donne pas le nom des insurgés mais ce genre d’évènement est tellement fréquent qu’il serait difficile de douter de la culture de ces délinquants qui ne manquent pas de nous rappeler qu’un musulman est à l’oumma ce que le doigt est à la main.

Placés en garde à vue, il y a fort à parier qu’ils seront rapidement libérés par crainte de voir le commissariat flamber et subir des émeutes pendant un mois. C’est la loi de la terreur qui gouverne la France.

LC

Villemoisson : ils s’attaquent à une voiture de police

19 Sept. 2015, 16h12 | MAJ : 19 Sept. 2015, 16h12 http://www.leparisien.fr/villemoisson-sur-orge-91360/villemoisson-ils-s-attaquent-a-une-voiture-de-police-19-09-2015-5107905.php

Illustration. Un simple contrôle d’alcoolémie a dégénéré ce samedi matin.(LP/Olivier Boitet.)

Un contrôle de police a sérieusement dégénéré très tôt ce samedi matin à Villemoisson-sur-Orge. Peu avant 4 heures, une patrouille contrôle un conducteur dont l’alcoolémie dépasse le taux légal.

L’homme est alors installé à bord du véhicule de police lorsque des témoins de la scène décident de s’interposer. 

Ils se mettent à donner de violents coups sur les vitres et les portières. L’arrivée de renforts permet l’interpellation de trois fauteurs de trouble.

Ils ont été placés en garde à vue aux côtés du conducteur alcoolisé au commissariat de Sainte-Geneviève-des-Bois.

.

Le Coran questionné sur France culture, avec Sami Aldeeb

Publié le

Savoir ou se faire avoir

INFORMATION ET DÉBAT AUTOUR DES RELIGIONS EN GÉNÉRAL, ET DE L’ISLAM EN PARTICULIER. LA CHOUETTE, SYMBOLE DE LA SAGESSE, NOUS APPREND QU’IL FAUT OBSERVER ET RÉFLÉCHIR AVANT DE PARLER OU D’AGIR.

http://www.blog.sami-aldeeb.com/

Sami Aldeeb, professeur, directeur du cantre de droit arabe et musulman, explique les origines du Coran et les modalités de sa lecture ce dimanche 17 mai sur France culture.http://www.franceculture.fr/emission-tire-ta-langue-0

Il faut couper les racines de l’Islam

17 fois par jour les Musumans prient contre les Chrétiens et les Juifs

Résumé de l’émission

Comme la Bible, le Coran est une compilation de textes réunis plus de 150 ans après la mort de Mahomet.

80% des Musulmans ne lisent pas l’arabe ,ne s’intéressent pas à la signification des versets et citent le Coran dans ce qui les arrange.

 700 versets sur plus de 1 200 ont de lacunes, des trous qui les rendent impossibles à comprendre car les textes sont des copier/coller de différentes origines et dates, Ces lacunes sont de vrais cauchemars pour les traducteurs. Leur traduction littérale est impossible alors certains inventent des fioritures. Souvent le passage d’un verset n’a rien à voir avec le verset lui-même. Il y a aussi des rajouts pour une question de rime . Ce sont des extraits intrus destinés à enjoliver les versets, c’est la « queue ». Le musulman essaie de trouver un lien entre cette queue et le verset. Par exemple 50 interprètes donneront 50 versions différentes.

Sami Aldeeb est d’origine palestinienne, arabophone et formé en Suisse.Le Coran est un texte qui n’a aucun rapport avec Dieu pour interpréte. Il a trouvé environ 2 500 erreurs mais les musulmans ne veulent pas en entendre parler car si un professeur l’admet, tout le Coran s’écroule. Si un musulman soulève ces erreurs il est coupable d’apostasie et passible de la peine de mort. En conséquence, tous les professeurs d’université se taisent.

Pour Sami Aldeeb le coran n’est pas parole de Dieu, c’est comme la Bible une parole des hommes sur Dieu. Seuls la pluie, le soleil et les excréments des oiseux tombent du ciel.

résumé par La connectrice

Pour en savoir plus

La personne qui se cache derrière ce blog est Sami Aldeeb.

Chrétien d’origine palestinienne, de nationalité suisse, licencié et docteur en droit de l’Université de Fribourg, diplômé en sciences politiques de l’Institut de hautes études internationales de Genève, habilité à diriger des recherches de l’Université de Bordeaux 3, et professeur des universités (CNU France, sections 1 et 15), responsable du droit arabe et musulman à l’Institut suisse de droit comparé (1980-2009), directeur duCentre de droit arabe et musulman, Professeur invité dans différentes universités françaises, italiennes et suisses. Auteur de nombreux ouvrages et articles sur le droit arabe et musulman, dont une traduction du Coran par ordre chronologique en français(et prochainement en italien et en anglais). Vous trouvez sur mon site plus de 8000 pages de mes écrits à télécharger gratuitement. Et si vous souhaitez savoir plus sur moi, vous pouvez voir mon curriculum vitae, l’article de Wikipedia et ces vidéos.

  • De nombreuses vidéos de Sami Aldeeb sur youtube

Par exemple Sami Aldeeb sur la Taqiya, le mensonge stratégique

Génocide arménien. Des chrétiens exterminés par des musulmans et ça continue !

Publié le

Des Arméniens se recueillent au Mausolée du génocide, mardi 21 avril à Erevan.

Le mausolée du génocide arménien à Erevan. Source http://www.lefigaro.fr/international/2015/04/23/01003-20150423ARTFIG00305–erevan-la-tragedie-de-1915-reste-le-socle-du-sentiment-national-armenien.php

En ce jour de mémoire du génocide arménien perpétré par les Ottomans, les médias restent très pudiques sur  le fait qu’il s’agit de l’extermination de chrétiens par des musulmans au nom de l’Islam et de son prophète. C’est écrit dans ce Coran que les musulmans doivent apprendre par cœur dès leur plus jeune âge.

Coran Sourate 9, verset 29: « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés »

Coran 5:51 : les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend Pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. [Coran 9:30] Les Juifs disent : « Zuhayr est fils d’Allah » et les Chrétiens disent : « Le Christ est fils d’Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ?

Le centième anniversaire de cette tragédie serait pourtant l’occasion de se ressaisir en mettant en lumière le fait que la chasse aux chrétiens est loin d’être terminée, que c’est l’un des fondements de l’Islam qui nous donne chaque jour des preuves de la vitalité de sa guerre sainte, le Djihad. Hier encore, une jeune femme, Aurélie Chatelain, était assassinée par un djihadiste algérien nourri par la France, hébergé aux frais du contribuable dans un logement réservé aux étudiants alors que Sid Ahmed Ghlam ne fréquentait plus l’université de Jussieu depuis le mois d’octobre et qu’il avait falsifié ses notes pour y être admis.

Rendre hommage aux martyrs arméniens est la moindre des choses mais en tirer les leçons pour l’avenir serait l’unique moyen de démontrer la sincérité de cet hommage. Le fait que la Turquie refuse de reconnaître ce génocide est un aveu implicite de son soutien réel aux terroristes musulmans.

La Connectrice

Le négationnisme musulman du génocide chrétien arménien

Le génocide arménien, auquel il est illégal de faire allusion en Turquie, fut le plus grand génocide de notre ère perpétré par des musulmans contre des chrétiens. Plus d’un million d’Arméniens furent massacrés par les Musulmans et les survivants émigrèrent en masse pour préserver leur vie. Il reste très peu d’Arméniens en Turquie et ceux qui vivent en Arménie soviétique émigrent, quand ils le peuvent, pour fuir la pauvreté.

commons/thumb/4/46/Adanabodies.JPG/220px-Adanabodies.JPG

L’Arménie a été le premier royaume à adopter le christianisme comme religion d’État en 301. Les Arméniens ont été dominés par les byzantins, les perses et les Ottomans. En 1080 est fondé le royaume arménien de Cilicie qui devient le centre du nationalisme arménien. Ces Arméniens entretiennent des relations sociales, culturelles, militaires et religieuses avec les croisés. Ce royaume succombe aux Mamelouks en 1375. L’Arménie orientale a été absorbée par les Russes tandis que l’Arménie occidentale était absorbée par les Ottomans. Toutefois les Arméniens ont pu conserver leur identité grâce à leur foi chrétienne.
Dans l’Empire ottoman, les Arméniens étaient discriminés et ne bénéficiaient pas des mêmes droits que les Musulmans, conformément à la charia. Au XIXème siècle, ils commencent à réclamer l’égalité des droits aux sultans, ce qui leur vaudra d’être accusés de trahison au profit de la Russie. Ces accusations justifieront leur génocide aux yeux de masses musulmanes misérables, incultes et fanatiques excitées par des politiques nationalistes islamistes qui leur promettaient la richesse.
Il est déplorable de noter que, officiellement, le génocide arménien et les persécutions contemporaines vis-à-vis des Arméniens turcs n’ont pas de fondement religieux mais uniquement un fondement politique nationaliste, les « Jeunes turcs » en 1915, le MHP aujourd’hui.
Une chose est claire, il ne fait pas bon être chrétien en Islamie turque, que ce soit sur le continent ou à Chypre.

Le génocide arménien a bien été perpétré au nom de l’Islam, les Arméniens ont bien été combattus, dominés et opprimés par les musulmans et c’est au nom d’Allah que les turcs refusent de reconnaître le génocide arménien. De même, à notre connaissance, aucun pays musulman n’a reconnu ce génocide. Les amis des pays arabes se tâtent encore, près de 100 ans après pour décider si ce massacre correspond bien à la définition de « génocide » et dans quelle catégorie entrent ses milliers de victimes. Comme pour la Shoah, une foule de beaux esprits ergote sur des faits dont les derniers témoins se font de plus en plus rares, âge oblige, et ne gêneront bientôt plus les négationnistes.

Les Arméniens restés en Turquie continuent à être discriminés et persécutés. Ainsi, le 1er octobre 2010, des centaines de musulmans turcs ont fait les prières du vendredi – namaz – en la Cathédrale de la Sainte Vierge à Ani où ils se seraient rendus en chantant « Allah Akhbar ». Devlet Bahceli, le chef du Mouvement Nationaliste (MHP), a affirmé qu’ils suivaient les pas du conquérant Seldjoukide Alp Arslan, qui, en envahissant Ani en 1064, avait démonté la croix placée au sommet la cathédrale. Le dirigeant nationaliste a rappelé qu’il agissait en signe de protestation contre la liturgie du 19 septembre qui s’est tenue en l’église Sourp Khatch à Aghtamar en mémoire du génocide arménien.

Hayk Demoyan, le directeur de l’Institut du Musée du Génocide arménien, a déclaré que « Pour gagner des dividendes politiques, le leadership turc utilise la religion et l’héritage culturel d’autres nations. Prier sur les ruines d’Ani montre la face hideuse du nationalisme turc… En permettant ce namaz, les autorités turques impliquent Allah dans leur campagne anti-arménienne. » Demoyan a de plus caractérisé les prières de « coup et défi sérieux » à l’héritage culturel européen. « Le namaz est une claque infligée à la civilisation européenne, » a-t-il dit. « Cette action devrait recevoir la réponse adéquate non seulement de l’Arménie, mais de l’Europe aussi. »
En d’autres termes, Demoyan nous appelle au secours.

extrait de mon article sur la persécution des chrétiens par les musulmans dans le monde https://laconnectrice.wordpress.com/2011/03/02/lislam-persecute-les-chretiens/ et ça continue !

%d blogueurs aiment cette page :