Flux RSS

Archives de Tag: Ordre de Malte

Islamisation. Messe en arabe mais pas de prêches en latin

Afficher l'image d'origine

 

Le Dupont de Hergé est plus fort que le Roquefort…

La vision lucide de Hergé sur les musulmans…dénoncée comme vicieuse et agressive envers le Prophète…

A la suite de l’égorgement du père Hamel par des terroristes musulmans les chefs de l’église catholique et les chefs musulmans ont décidé de s’inviter mutuellement à célébrer ensemble des messes partiellement en arabe dans toutes les églises de France dont à Paris la cathédrale Notre-Dame et l’église Saint-Paul.

Pourquoi appartiendrait-il plus aux églises de France de parler le langage de la terreur qu’aux pratiquants du langage de la terreur de parler non seulement français mais en hommage au père Hamel de faire leur prêche en latin ?

Le Vatican mène depuis très longtemps une politique pro-musulmane, notamment par l’intermédiaire de son bras armé, l’ordre de Malte qui, au Moyen-Orient ne connait que « La terre sainte » et ignore Israël. Il s’agit de jouer les musulmans contre les juifs afin de garder le contrôle de sa raison de vivre, la Terre sainte et, en particulier, Jérusalem. L’amitié catholique-musulmane n’est donc pas une surprise et les cultes annoncés pour dimanche ne sont qu’une mystification de plus.

Une fois de plus, des institutions françaises se mettent à la portée de nos gentils musulmans.

Certaines écoles offraient déjà des enseignements en arabe à des enfants ne maîtrisant pas le français quand la ministre de l’Education propose de les généraliser.

L’église invite les musulmans alors que, contrairement aux mosquées, elles sont ouvertes à toutes et tous. Autrefois, les églises et les chapelles étaient ouvertes en permanence mais ayant été victimes de profanations, de vols et de saccages (auxquels certains musulmans ne sont pas étrangers) les responsables des lieux ont du restreindre ces ouvertures à l’horaire des messes, ce dont Kermiche a su profiter. Il était du coin, il avait fait des repérages et retenu l’heureux hasard qui faisait coïncider ses heures de sortie autorisées avec l’horaire des messes.

Depuis des années, nous décidons d’accommodements raisonnables au nom de nos valeurs sans prendre en considération les résultats. Au contraire, les relations avec les musulmans vivant en France empirent tant au niveau du quotidien que par les attentats et projets d’attentas décidés au nom d’Allah. Pourtant, les attentats musulmans ne font qu’augmenter en nombre et croître en horreur.

Dazns mon adolescence j’ai connu l’oecuménisme entre catholiques et protestants. J’étais trop jeune pour en faire une évaluation politique mais en pratique, cela fonctionnait très bien malgré la haine ancestrale des Huguenots contre les catholiques avec les souvenirs sanglants des guerres de religion. Dans ma famille laïque et anticléricale, si nous usions de mots fermes et violents contre le Vatican, il ne serait jamais venu à l’idée des enfants de différentes confessions de se battre, a fortiori de tuer, pour leurs convictions religieuses.

Cette opération entre catholiques et musulmans me semble plus relever de politique que d’amour et de paix. Elle ne changera rien à la haine que les musulmans vouent aux non musulmans et ne bridera en rien leur volonté de djihad, un devoir auquel ils croient bien plus qu’à l’œcuménisme.

La Connectrice qui déplore l’hypocrisie du Vatican et celle des musulmans

Frigide Barjot aux musulmans : « vous êtes notre espérance ». Le Vatican contre Israël ?

Publié le

Frigide Barjot est formidable. Elle a réussi a rassembler le peuple de France et a libéré sa parole. Mais, comme nous le savons trop bien, Nobody’sperfect. Nul n’est parfait.

Frigide Barjot se serait rendue à une assemblée de l’UOIF où elle aurait déclaré « Vous êtes notre espérance. On se souvient qu’à la fin de la grande manif pour tous, une voilée était montée sur le podium pour tenir le micro de son mari.

Si Frigide Barjot roule pour le Vatican, elle s’inscrirait alors dans sa discrète diplomatie mise en oeuvre par l’Ordre de Malte qui consiste à jouer les musulmans contre les juifs pour garder le contrôle de la « Terre sainte », en particulier de Jérusalem. Pour Bethléem, c’est déjà fait avec la maternité de l’hôpital de Saint Jean de Dieu où accouchent presque toutes les Palestiniennes.

J’ai traité de cette politique du Vatican dans différents articles.

La France est profondément, culturellement antisémite, le Juif occupant une place de choix dans sa paranoä quotidienne, son besoin de désigner un bouc émissaire pour renforcer l’unité nationale. Cet antisémitisme, passif la plupart du temps, redevient actif à la moindre occasion. Son économie est très simple, elle vise à masquer les véritables pouvoirs politiques et financiers qui sont aux mains du Vatican et de ses relais occultes, l’Opus Dei et l’Ordre de Malte. Ce dernier a dépensé en 2006, 900 millions de dollars, provenant en majorité de fonds publics. L’ordre de Malte met en avant son activité hospitalière pour détourner l’attention de son activité diplomatique très importante en tant qu’Ordre souverain siégeant aux Nations-Unis, accueillant les ambassadeurs de 102 pays, avec une représentation diplomatique à la Commission européenne et dans les principales capitales européennes. 

L’ordre de Malte, fondé par les Croisés au XIème siècle a pour devise « Tuitio Fidei et Obsequium Pauperum », protection de la foi et service des pauvres »[6]. 

Ces mêmes Croisés qui, au nom de la foi ont massacré moult Juifs et Musulmans sur leur passage. L’habileté diplomatique de l’Ordre souverain de Malte aujourd’hui consiste à contrôler la « Terre sainte » en noyautant les pays qui représentent à ses yeux le « berceau de la Chrétienté » : « la Terre sainte avec les pays de la Méditerranée orientale, le Liban, la Jordanie, la Syrie et l’Irak ».[7] On notera qu’Israël, comme la Palestine, ne figurent pas dans la liste sinon sous le vocable « Terre sainte ». Connaissant la réputation de subtilité diplomatique du Vatican à traver
s les âges, on ne peut douter de sa position qui serait de jouer l’Islam contre le Judaïsme, les Arabes contre les Juifs et les Palestiniens contre les Israéliens. Il n’est certainement pas neutre que la grande majorité des naissances palestiniennes se déroulent à l’Hôpital Saint Jean de Bethléem. Et comme j’ai mauvais esprit, j’irai jusqu’à suggérer que ce n’est sûrement pas dans cette maternité qu’on donne des conseils de régulation de naissances aux mères Palestiniennes, chair à canon oblige …

J’ai aussi expliqué pourquoi la France chrétienne était culturellement profondément antisémite . (Hier sur radio Courtoisie, la radio patriote et chrétienne,  j’entendais un « historien » rappeler l’action magnifique des hauts fonctionnaires français pendant la dernière guerre en citant entre autres mesures l’interdiction de vendre des biens aux étrangers. Il oubliait de préciser que les Juifs français faisaient partie de ces « étrangers » et que pour vendre ou acheter, un certificat de « non juif » était exigé. Il a ensuite déploré le harcèlement dont avait été victime Maurice Papon.)

Pendant deux mille ans, les Chrétiens, les Catholiques en particulier ont développé et entretenu la thèse du peuple déicide : les Juifs ont tué Jésus-Christ, fils de Dieu, son incarnation parmi les humains.

Partout où le catholicisme s’est implanté, il a transmis cette accusation incontournable, vecteur de haine et d’esprit de vengeance.
Le mal a contaminé également certains protestants, les Luthériens allemands en particulier.

C’est au nom de cette idéologie que les Juifs ont été chassés et persécutés dans toute l’Europe.

Les peuples chrétiens cherchaient partout des signes de la malédiction divine inscrite dans le Nouveau testament : « Le sang du Christ retombera sur la tête des Juifs ».

Au point que j’ai assisté à une scène hallucinante : un pasteur africain regardant fixement un homme qui venait de dire qu’il était juif en demandant : « Mais où est le sang ? »
Devant la stupeur générale il expliqua : « Mais où est le sang dans les yeux. Il est écrit dans la Bible que le sang du Christ retomberait sur la tête des Juifs … »

En Europe, il était courant d’entendre dans les cours d’école des enfants chrétiens et juifs se chamailler en criant : « les Juifs ont tué le petit Jésus ! »

Il n’y a pas si longtemps, en Europe de l’Est et en Russie, ce reproche faisait partie des arguments justificatifs de la haine du Juif. Il n’est pas sûr qu’on ne les y entende plus …

Toujours en Europe de l’Est, les chrétiens tremblaient pour leur enfants à l’époque des Pâques. Ils étaient persuadés que les Juifs fabriquaient le pain azyme avec du sang d’enfants chrétiens.

Lors de la grande vague antisémite de 68 en Pologne qui chassa les quelques Juifs qui étaient retournés dans leur pays, il y eut un regain de rumeurs sur l’assassinat d’enfants chrétiens pour confectionner du pain azyme.

Tous les Chrétiens ont été élevés avec la conviction profonde, la croyance indélébile, que les Juifs étaient mauvais et dangereux parce qu’ils étaient un peuple déicide qui avait tué Jésus.

Mais comme tous les Chrétiens ne sont pas naïfs, la haine du peuple déïcide s’est transformée en hantise du « lobby juif ». Une accusation beaucoup plus rationnelle et acceptable dans une société moderne.

En fait, l’arbre qui cache la forêt de l’influence puissante du Vatican.
La France est toujours « la fille aînée de l’église », malgré une apparence laïque.

 https://laconnectrice.wordpress.com/2008/03/24/pourkoi-tant-de-haine-contre-israel-et-les-juifs/

Pour en savoir plus sur l’islamophilie de Frigide Barjot

  • Un blog politique relaye une information peu connue, qui nous laisse, au sein des cercles patriotiques, plutôt songeurs, pour ne pas dire effrayés : Frigide Barjot s’est récemment traînée dans une réunion de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France) et s’y est distinguée en lançant aux dignitaires islamiques et aux musulmans présents cette phrase d’une dhimmitude consommée : « Vous êtes notre espérance ! » On prendra bien soin de regarder la capture d’écran effectuée par le blogueur du site Criticus, l’un des rares, pour l’instant, à relayer l’information.http://criticusleblog.blogspot.fr/2013/03/du-tea-party-la-manif-pour-tous.html …D’Alain Soral à Frigide Barjot, qu’est-ce qu’ils ont donc, tous ces patriotes, à virer islamophiles ? Bel aveu d’impuissance que de déclarer : « Vous êtes notre espérance ! » Comme si la France était incapable de ressourcer son espérance en elle-même… Comme si la France « souchienne » était incapable de militer toute seule ! Comme si l’islam était le seul remède capable de guérir nos maladies sociétales !  http://ripostelaique.com/le-pape-lave-les-pieds-dune-musulmane-frigide-barjot-leche-les-babouches-de-luoif.html
  • Il n’a pas suffi à Frigide Barjot de nous infliger en fin de manifestation, le 24 mars dernier, sur écran géant, une voilée censée représenter sa communauté avec remerciements aux musulmans présents, ni de qualifier l’objet de notre dérangement d’un « manif black-blanc-beur » quelque peu anachronique, même si la présence effective de blacks et de beurs dans notre foule majoritairement terroir achevait de remplir nos rangs…ésirant sans doute faire bonne figure face aux arguments fallacieux des opposants à cette manif qui accusent à la volée des millions de Français (tous n’étaient pas présents) d’homophobie, quand la question est évidemment ailleurs, et pétrifiée à l’idée de passer pour une facho, une catho pas très catholique un peu trop blanche et blonde pour être honnête, Frigide s’est fourvoyée plus que de raison en voulant en faire des tonnes…L’UOIF se fiche comme d’une guigne du mariage pour tous puisque de toute façon, ses membres comptent instaurer la charia lorsqu’ils seront en nombre suffisant pour récupérer notre pays moribond. Puis, lorsque que cela sera fait ils s’empresseront d’abroger toutes nos lois, puisque pour eux seule la loi islamique est valable. Ils pourront alors pratiquer la polygamie comme il est d’usage en pays musulman.http://ripostelaique.com/frigide-est-devenue-barjot-en-remettant-lavenir-de-la-france-entre-les-mains-de-luoif.html

 

Morale Catholique et genre à l’EN : on discute encore du sexe des anges

http://www.liberation.fr/societe/01012356982-orientation-sexuelle-80-deputes-ump-reclament-le-retrait-de-manuels-scolaires

80 députés UMP ont demandé mardi au ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, le retrait de manuels scolaires qui expliquent «l’identité sexuelle» des individus autant par le contexte socio-culturel que par leur sexe biologique.

Ces parlementaires, conduits par Richard Maillé, député des Bouches-du-Rhône, font ainsi écho aux critiques exprimées sur le même sujet au printemps par la direction de l’enseignement catholique.

Dans une lettre au ministre, ils estiment que ces manuels de SVT (Sciences et vie de la terre) de classe de première font référence à «la théorie du genre sexuel».

«Selon cette théorie, les personnes ne sont plus définies comme hommes et femmes mais comme pratiquants de certaines formes de sexualités: homosexuels, hétérosexuels, bisexuels, transsexuels», écrivent-ils. Il s’agit selon eux d’une «théorie philosophique et sociologique qui n’est pas scientifique, qui affirme que l’identité sexuelle est une construction culturelle».

Les études de genre dérangent l’église catholique

De quoi s’agit-il ? Il s’agit de prendre en compte les développements de la psychologie, de la psychiatrie, de la neurologie de la biologie, de la philosophie et de la sociologie et d’éclairer les enfants sur la part relative du déterminisme biologique dans la construction de la personnalité individuelle.

On ne parle jamais du lobby catholique qui est pourtant en France le seul groupe de pression organisé, puissant avec des ramifications dans toutes les sphères des pouvoirs politiques et économiques, médiatiques (Bayard  et le Monde, par ex.) et culturelle. Le lobby catholique romain est présent partout sous des formes ouvertes connues de toutes et tous mais aussi sous des formes occultes comme l’Opus Dei ou l’Ordre de Malte. La ruse du lobby catholique consiste à détourner l’attention sur d’autres lobbies mais surtout sur le lobby juif, beaucoup moins puissant mais dont la crainte et la haine qu’il inspire repose sur des thèmes bibliques ancestraux partagés consciemment ou inconsciemment par les catholiques, pratiquants ou non : « le peuple élu », « le peuple déïcide », « les Juifs ont tué le petit Jésus ». Et ce n’est pas la discrète et très récente déclaration du Pape sur le rejet de la qualification de « peuple déïcide » qui changera quoi que ce soit à des traditions et des convictions qui font partie intégrante de la construction du catholicisme.

Voilà donc 80 députés, majoritairement des hommes, parce que la majorité des députés sont des hommes et parce que les hommes ont le pouvoir de dicter la morale et de l’imposer d’autant plus qu’ils la transgressent allégrement, 80 députés qui protestent contre l’introduction du « genre » dans les manuels scolaires.

Comme il est actuellement politiquement correct de vilipender » lesféministes » dans un contexte de retour de bâton des avancées en faveur de l’émancipation des femmes et de la relative jeunesse de l’acquisition de leurs droits civiques (étalés sur une soixantaine d’années), on n’hésite pas à faire d’une pierre deux coups en accusant les féministes américaines d’être à l’initiative des « gender studies ». Les méchantes féministes et le méchant loup impérialiste américain sont ainsi mis dans le même sac pour être jetés aux orties sans autre réflexion.

Simone de Beauvoir : « on ne naît pas femme, on le devient » à l’origine des « gender studies »

Simone de Beauvoir, dans son ouvrage philosophique qui allait bouleverser le monde, a écrit la célèbre phrase : « On ne nait pas femme, on le devient ». « Le deuxième sexe » démontre en deux volumes que le sexe biologique sert de prétexte à construire le genre social. Habiller les filles en rose, leur mettre une robe, leur interdire de crier ou de grimper aux arbres, les orienter vers des carrières subalternes au service des hommes (aide, assistante,conseillère, auxiliaire), tout cela et bien d’autres choses ne sont pas de l’ordre du déterminisme biologique mais de l’ordre de la morale, du social, de l’économique. Ramener une femme à sa fonction de reproductrice n’a rien de naturel car une femme peut à la fois faire des enfants, penser, travailler, aimer, créer, gérer, décider.

Il est écrit dans la bible « Croissez et multipliez » mais il n’est pas dit que l’homme doive se contenter d’inséminer la femme.

Pour ce qui est du déterminisme biologique en général, de tous temps nous avons connu des hommes biologiques qui se sentaient femme et des femmes biologiques qui se sentaient hommes ou qui ne se sentaient pas déterminées par leurs ovaires et leur uterus pour occuper une place sociale.

Transsexualité, trangenre, bisexualité, homosexualité, hermaphrodisme ne datent pas d’aujourd’hui. Ils ont toujours existé mais la puissante église catholique les a bannis, les a considérés comme des monstres, les a discriminés et exclus au motif que ce n’était pas « naturel ».

Grâce aux travaux conjoints et multidisciplinaires des psychologues, des endocrinologues, des neurologues, des sociologues et des philosophes, nos sociétés ont appris lentement mais sûrement que les individus n’étaient pas exclusivement façonnés par leur biologie et que celle-ci n’était pas parfaite, que l’inné ne prédominait pas sur l’acquis. L’être social et psychologique est une construction qui évolue en fonction de son milieu. Nous naissons toutes et tous non finis mais avec des potentiels qui se développeront plus ou moins bien selon leur environnement.

Rappelons qu’un nouveau-né ne peut survivre seul sans l’aide d’adultes ou d’autres humains et que son cerveau et ses fonctions sensorielles ne sont pas terminées. Il faut compter environ trois ans pour que le cerveau d’un nouveau né soit arrivé à maturité, qu’il soit fini. Ce qui signifie qu’un bébé né avec des testicules ou des ovaires (lesquels sont indifférenciés chez le foetus) ne pourra prendre conscience de son sexe qu’à partir de trois ans. Il suffit qu’il se passe certaines choses dans le processus de maturation pour que le sexe ne corresponde pas avec le genre. Car la nature n’est pas parfaite comme le voudraient les religions pour mieux contrôler les humains. Elle est fantaisiste, complexe, imprévisible, surprenante tout simplement parce que la Vie est mouvement, que ce n’est pas un processus figé, monolithique et maîtrisable dans sa totalité.

Afin de pouvoir fonctionner, une société s’organise en fonction de données générales, des normes et des principes. Mais dans une société  respectueused’autrui et de tous ses membres, il est aussi nécessaire de prendre en compte les exceptions et les cas particuliers sous peine d’exclure. Si l’hétérosexualité est la norme dominante parce qu’elle concerne le plus grand nombre de citoyens, on ne peut pas ramener tous les individus à cette norme et les obliger à s’y conformer sous peine de totalitarisme.

L’être humain a ceci de merveilleux qu’il est plastique, il change car sans cette aptitude à changer il ne pourrait pas s’adapter à son environnement permanent ou ponctuel. L’expression ultime de l’intelligence humaine est précisément sa capacité d’adaptation. Vouloir figer le destin de l’être humain dans le créationisme, par exemple est une aberration du totalitarisme religieux. L’évolution est inhérente au vivant.

Transmettre des connaissances aux enfants, ce n’est pas seulement leur ordonner d’apprendre par coeur des règles mathématiques et orthographiques, c’est aussi leur apprendre à organiser leurs connaissances, à réfléchir en développant leur esprit critique pour d’avantage d’ouverture et d’adaptation à leur environnement.

%d blogueurs aiment cette page :