Flux RSS

Archives de Tag: psychogénéalogie

GPA: priver de tous droits parentaux les acheteurs d’enfants

Publié le
Publication: 03/10/2014 22h15 CEST Mis à jour: 03/10/2014 22h15 CEST
 

Le législateur doit se prononcer sur le statut des enfants nés sous contrat de mères porteuses.
Nous sommes des féministes opposées aux contrats de mères porteuses. Nous préconisons qu’il prenne les dispositions suivantes, basées sur deux idées maitresses.

Premièrement : l’interdit des contrats de mères porteuses repose sur l’idée qu’il s’agit d’un acte de maltraitance envers les enfants.

Maltraitance car l’enfant est né d’une femme qui vit sa grossesse en refusant de s’attacher à l’enfant, l’enfant est arraché à sa mère « matricielle », celle qui l’a porté, l’enfant est dans certains cas coupé de tout lien avec sa mère génétique, celle qui a donné un ovocyte (lorsque la GPA est réalisée avec don d’ovocyte et fécondation in vitro).

Maltraitance car l’enfant confié à un homme (le père biologique) qui a fait subir toutes ces peines physiques et émotionnelles à sa mère (épreuve physique de la grossesse, épreuve psychologique d’une forme de dédoublement pour ne pas s’attacher à l’enfant porté, puis de s’en séparer).

Maltraitance car l’enfant selon certaines études naitrait plus fréquemment prématuré…

Il est important de noter qu’il y a ici une différence non pas fondamentale mais très importante avec la situation en cas de PMA, en raison de la grossesse. La PMA prive l’enfant du lien avec son père (ou sa mère génétique), et même de toute connaissance de ce parent génétique si le (ou la) « donneur » est inconnu. Fondamentalement l’enfant est privé d’un de ses « vrais » parents. Mais il n’y pas entre eux ce lien de la grossesse avant la naissance : la différence avec la GPA est considérable.

 
Deuxièmement : pour protéger tous les enfants, la législation doit à la fois être dissuasive envers les adultes envisageant de recourir à une mère porteuse, et reconnaitre à l’enfant ses droits fondamentaux, à savoir : voir sa véritable filiation reconnue, avoir une nationalité.

Aussi, en pratique, pour régler convenablement ce statut, il faut distinguer les différents éléments qui s’y rapportent : filiation des enfants, nationalité des enfants, droits et devoirs parentaux, sanction pénale des acheteurs d’enfants.

Les partisans de la GPA jouent sur la confusion entre ces éléments pour se livrer cyniquement au chantage suivant : si vous me privez de droit, l’enfant vivra privé de droits essentiels, si vous me privez de mes droits sur l’enfant, il vivra apatride … Ils présentent faussement le choix à faire comme étant le choix entre les droits des enfants déjà nés de GPA et le droit des enfants à venir de ne pas être objet de tels contrats.

En réalité le législateur n’a pas ce dilemme à résoudre s’il prend les dispositions que le CERF préconise et que je résumerai ainsi :

Pour protéger tous les enfants, la loi doit dire aux adultes envisageant une GPA qu’ils n’auront jamais l’enfant quoi qu’ils fassent.

La pénalisation de l’incitation à l’abandon doit être étendue aux français ou résidents français ayant recouru à la GPA à l’étranger.

Actuellement, les enfants nés sous GPA à l’étranger, ont des actes de naissance étrangers indiquant comme parents, le père biologique et sa (peut être son) conjointe ou compagne.

L’enfant a le droit de voir établie sa filiation véritable. Ses véritables parents sont ses parents biologiques. Son père biologique sera en général connu. Sa mère biologique est celle qui l’a portée.

Si l’un de ses parents est français, il sera français et l’Etat civil français devra comporter l’inscription de sa naissance et de ses parents réels.

Mais cette inscription sera immédiatement suivie d’une déchéance des droits parentaux des deux parents.

Les enfants seront élevés comme pupilles de l’Etat. Ils seront éduqués par des adultes responsables, par des familles adoptantes remplissant les conditions pour être réellement de bons parents.

Bien entendu des mesures intérimaires différentes sont à prévoir pour les enfants déjà élevés depuis plusieurs années par des couples acheteurs.

Anne Vigerie, porte parole du Cercle d’Etude de Réformes Féministes le CERF, est co-auteure avec Anne Zelensky de « Laicardes puisque feministes »

 

Lire aussi:

Manif pour tous le 5 octobre contre la PMA et la GPA

En tant que Féministe, je suis opposée à la GPA (gestation pour autrui, mères porteuses) qui est pour moi une forme de prostitution. La preuve étant que seules les femmes pauvres louent leur utérus ou vendent leurs ovocytes à des femmes ou hommes riches qui ont les moyens de se payer un enfant sans se soucier de son avenir. Tout être humain a un besoin absolu de connaître ses origines et décider de le priver a priori de cette nécessité est un abominable crime. J’ai déjà posté plusieurs articles sur ce sujet :

https://laconnectrice.wordpress.com/2014/05/19/loi-sur-la-famille-le-lobby-homosexuel-se-prepare-pour-la-legalisation-de-la-gpa/

https://laconnectrice.wordpress.com/2014/05/01/le-commerce-du-corps-des-femmes-gpa-meres-porteuses-et-prostitution/

https://laconnectrice.wordpress.com/2014/01/17/gpa-45-000-euros-pour-avoir-sa-chose-a-soi-sans-passer-par-le-coit/

https://laconnectrice.wordpress.com/2013/05/27/comite-consultatif-national-dethique-ces-hommes-qui-gerent-le-ventre-des-femmes-avec-la-pma-et-la-gpa/

https://laconnectrice.wordpress.com/2013/01/25/revue-du-cerf-des-feministes-et-des-lesbiennes-face-au-mariage-pour-tous-a-la-pma-et-la-gpa/

https://laconnectrice.wordpress.com/2009/04/26/quand-les-femmes-riches-loueront-leur-ventre-aux-femmes-pauvres/

https://laconnectrice.wordpress.com/2012/05/23/accouchement-sous-x-cest-bon-pour-les-sages-mais-pas-pour-les-enfants/

Si je suis totalement opposée à la GPA, je suis plus réservée sur la PMA qui peut être acceptable si le père est connu et si le projet d’enfant est celui du couple.

Je suis opposée à l’accouchement sous X, le don anonyme de sperme ou d’ovocyte dans l’intérêt de l’enfant à naître. Je le redis : décider a priori de priver un être humain de la connaissance de ses origines est un crime autant pour des raisons psychologiques que médicales. A quoi sert-il en effet de faire des recherches généalogiques, psychogénéalogiques ou génétiques si par ailleurs on barre totalement les origines ?

Si tous les êtres humains naissaient de parents anonymes, les promoteurs de procréation médicalement assistée (PMA) deviendraient plus riches que riches, les généticiens seraient au chômage avec les généalogistes et toute la filière de recherche et d’identification de l’ADN. Les médecins qui travaillent sur les maladies génétiques et la prévention de leurs effets seraient licenciés des laboratoires pharmaceutiques qui se recycleraient dans la production d’hormones pour favoriser la PMA.

Nous ne saurions plus si nous descendons du singe, de Lucie, du pithécanthrope de Java, des Celtes ou des Mongols.

Quant aux enfants nés de mères porteuses ils ignoreraient toutes les influences environnementales et humaines qu’ils ont subies pendant neuf mois, des influences qui font l’objet dune grande attention de la part des spécialistes, par exemple la méthode Tomatis (audio-psycho-phonologie (APP). Pourquoi s’étale-t-on sur l’importance de ce que peut ressentir un foetus dans le ventre de sa mère, de l’attention qu’il porte à sa voix, à celle du père et de tout l’environnement si par ailleurs, avec la GPA on la nie ? Qu’a pu entendre et ressentir le foetus d’une mère indienne cloitrée avec d’autres sous surveillance constante dans une clinique quelque part à Bombay ou Delhi ? Et que devient la mère porteuse isolée de son environnement familial et abandonnée à son baby blues (dépression périnatale) ?

La Connectrice

Chacun de nous est responsable de la mobilisation :
merci de diffusez à tout votre carnet d’adresse !
Fb Tw YT
La Manif Pour Tous
Dimanche 5 octobre 2014
RDV à PARIS à 13h
RDV à BORDEAUX à 14h
Place des Quinconces
France

Trains & cars
Trouver un transport
en commun

Co-voiturage
Trouver ou
proposer

Hébergement
Trouver ou
proposer

Baby-Sitting
Trouver ou
proposer

Pot commun
Participer à
la solidarité
📆 Rejoindre l’événement Facebook
Parce que l’exploitation de la femme est intolérable
Parce que l’enfant n’est pas un objet
Parce que tous les enfants ont besoin d’un père et d’une mère

La Manif Pour Tous appelle à manifester
Pour l’abolition universelle de la Gestation Pour Autrui
Défendons le mariage, la complémentarité homme-femme
et la filiation père-mère-enfant !
Protégeons nos enfants des idéologues ! Non au gender à l’école !
Devenez bénévole !
Devenir bénévole
Pour la réussite de ces manifestations à Paris et Bordeaux nous faisons appel à vous pour encadrer les centaines de milliers de personnes qui seront présentes à Paris.
Comme toujours, c’est très simple : un formulaire à remplir,
5 amis à réunir pour former son équipe, et hop, on est parti !
Devenir bénévole
Sécurité

Homme majeur
uniquement
Accueil

A partir de 16 ans
Accueil et animation
Logistique

Disponible samedi
ou dimanche très tôt
Entraide
Pot commun
Faire un don pour aider ceux qui viennent de loin et qui ont des frais important pour venir défendre leur conviction avec nous à Paris et Bordeaux. Pensons à eux et soyons solidaires.
Participer au pot commun
WE facile
Inscrivez vous sur we-facile, le site partenaire de La Manif Pour Tous et échanger des annonces de logements à Paris et Bordeaux et de co-voiturage pour participer à ces manifestations.
Aller sur WE-Facile
Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Facebook
Faire un don

www.lamanifpourtous.fr

La Manif Pour Tous est un mouvement spontané, populaire et divers qui s’oppose à la généralisation de la PMA, à la GPA (mères porteuses), à l’enseignement du concept de genre tout en condamnant toute forme d’homophobie.

Née en octobre 2012 pour marquer le refus du peuple français de la loi Taubira dont elle demande toujours l’abrogation, La Manif Pour Tous a rassemblé des foules immenses lors d’événements historiques pour rappeler que le mariage Homme-Femme et la filiation Père-Mère-Enfant constituent les fondements de la société et de son avenir.

%d blogueurs aiment cette page :