Flux RSS

Archives de Tag: racisme anti blanc

Dossier. Meurtre antisémite de Sarah Halimi

Publié le

Dans son livre L’Affaire Sarah Halimi, Noémie Halioua enquête sur les «défaillances» qui ont abouti au meurtre de Sarah Halimi et expliquent ce long mutisme sur son caractère antisémite.

Près d’un an: c’est le temps qu’il aura fallu à la justice pour reconnaître le caractère antisémite du meurtre de Sarah Halimi, cette Française juive de 67 ans torturée aux cris d’«Allah akbar!» dans son appartement parisien de Belleville, puis défenestrée, dans la nuit du 3 au 4 avril 2017. Près d’un an de bataille pour la famille de la victime. La juge d’instruction Anne Ihuellou, qui avait mis son bourreau Kobili Traoré en examen le 10 juillet pour meurtre, n’a retenu l’antisémitisme de ce Franco-Malien de 28 ans comme circonstance aggravante que la semaine dernière. Dès juillet, lors de la commémoration des 75 ans de la rafle du Vél’ d’Hiv, Emmanuel Macron avait pourtant demandé à la justice de faire «toute la clarté» sur ce meurtre, «malgré les dénégations du meurtrier». Au risque de se voir reprocher d’enfreindre la séparation des pouvoirs.

– Crédits photo : _ISA

Dans L’Affaire Sarah Halimi, Noémie Halioua, responsable des pages «Culture» du magazine Actualité juive, enquête sur les «nombreuses défaillances» qui ont abouti au meurtre de Sarah Halimi et expliquent ce long mutisme sur son caractère antisémite.

Sur les pas de William Attal, le frère de la victime, elle nous emmène d’abord dans cette HLM du XIe arrondissement de Paris où Sarah Halimi vivait depuis une trentaine d’années. C’est peu dire que les locataires, immigrés du Maghreb ou d’Afrique noire en majorité, n’accueillent pas le tandem à bras ouverts. Personne, sauf épisodiquement ses voisins de palier, ne fréquentait cette Juive orthodoxe portant jupe longue et perruque. Un monde sépare ce côté du boulevard de Belleville de La Bellevilloise, où la gauche branchée aime célébrer la «diversité».

Dans l’immeuble de Sarah Halimi, une seule femme accepte de raconter à la journaliste, sous couvert d’anonymat, «l’islamisation de la population maghrébine de Belleville qui s’est intensifiée, surtout chez les jeunes».

Kobili Traoré est l’archétype de ce phénomène. Après avoir quitté l’école en troisième, il vivote grâce au RSA et au deal. Incarcéré quatre fois, il compte quatre condamnations pour vol, six pour violences – dont une pour avoir brûlé un individu afin de le détrousser -, huit pour usage ou trafic de stupéfiants, deux pour outrage, un pour port d’armes… La liste n’est pas exhaustive.

«Le soir du meurtre, la connotation islamiste ne laissait aucun doute, ni pour les témoins ni pour les policiers présents»

Noémie Halioua

Noémie Halioua a reconstitué son emploi du temps le jour du meurtre. Il s’est rendu deux fois à la mosquée Omar, rue Morand, qu’un témoin qualifie de «fabrique de tueurs». Puis il a «zoné» dans le quartier avec ses copains et est rentré se coucher. Une journée habituelle, sauf que lorsqu’il se réveille, vers 3 h 30 du matin, il va chez la famille Diarra, dont l’appartement permet l’accès à celui de Sarah Halimi. C’est un membre de la famille Diarra qui va alerter la police, un peu plus tard, en entendant les vociférations et les appels à l’aide chez la voisine. Pourquoi, alors que trois agents de la BAC sont arrivés sur place à 4 h 25 du matin, Traoré n’a-t-il été interpellé qu’à 5 h 35, après avoir défenestré sa victime? Pour le savoir, Me Gilles-William Goldnadel, avocat de la sœur de Sarah Halimi, a déposé plainte pour «non-assistance à personne en danger». Les parties civiles ont demandé une reconstitution, refusée par la juge en raison de l’état mental du prévenu. Noémie Halioua dénonce une «inertie policière» et explique ce refus par le souci de dissimuler «le grave dysfonctionnement des forces de l’ordre ce soir-là».

C’est en faisant appel de cette décision que le parquet et les parties civiles ont enfin obtenu la
reconnaissance du caractère antisémite du crime. La juge a préféré anticiper une possible «évocation» – c’est le terme juridique – du fond du dossier par la cour d’appel. Mais que de temps perdu! «Le soir du meurtre, affirme Noémie Halioua, la connotation islamiste ne laissait aucun doute, ni pour les témoins ni pour les policiers présents.»

La responsabilté des médias

Police, justice, mais aussi médias: L’Affaire Sarah Halimi pointe les responsabilités de tous ses acteurs, chacun à leur niveau. La «vulgate journalistique» qui qualifie de «déséquilibrés» des islamistes pourtant revendiqués, les journaux qui ont choisi de «différer la publication de l’information pour “ne pas faire le jeu de Marine Le Pen”», parce que Sarah Halimi a été tuée en pleine campagne présidentielle, ont joué eux aussi un rôle dans ce drame.

Dès le 1er juin 2017, 17 intellectuels, dont Elisabeth Badinter, Alain Finkielkraut, Marcel Gauchet, Jacques Julliard et Michel Onfray avaient publié une tribune dans Le Figaro pour demander que «toute la vérité soit établie sur le meurtre de Sarah Halimi», mais aussi que «toute la vérité soit dite sur la profondeur des fractures françaises». Le livre de Noémie Halioua y contribue.

L’Affaire Sarah Halimi, de Noémie Halioua, Cerf, 140 p., 16 €. En librairie le 16 mars.

 

Source:©  Radioscopie de l’affaire Halimi

Marchés aux esclaves en Libye. Les acheteurs sont arabes

D’après les protestations des anti-esclavagistes, les blancs, européens, capitalistes et néo-colonialistes sont responsables de l’existence de marchés aux esclaves en Libye.

Rien sur les acheteurs et peu sur les vendeurs.

Les vendeurs seraient les passeurs et les bandits qui enlèvent les migrants dans l’espoir d’obtenir le paiement d’une rançon. Faute de paiement, ils vendent leurs otages à des esclavagistes qui les maltraitent férocement quitte à en racheter lorsqu’ils meurent.

Mais qui sont ces esclavagistes ? Je n’ai trouvé qu’une mention dans un article du Guardian daté du 10 avril 2017

“The men on the pick-up were brought to a square, or parking lot, where a kind of slave trade was happening. There were locals – he described them as Arabs – buying sub-Saharan migrants,” said Livia Manante, an IOM officer based in Niger who helps people wanting to return home.

Assez de coller aux européens en général et aux français en particulier tout la responsabilité des crimes racistes à travers l’Histoire. Facile de trouver des excuses aux rois nègres qui ont entretenu l’esclavage, vendu leurs propres esclaves aux arabes qui ont inventé la traite et ont castré leurs esclaves noirs pour qu’ils n’aient pas de descendance dans les pays musulmans, ce qui explique qu’il n’y ait pas de mouvement de libération noire dans ces pays.

Ce n’est pas une solution que d’inverser le racisme et encourager le racisme anti blanc, une bêtise stérile qui fait douter de l’intelligence et de l’humanisme des noirs et des métis.

LC

Lapin Taquin. Féminisme musulman

 

 

Ajoutée le 9 déc. 2016

Partage si toi non plus t’es pas convaincu par le projet de convivialité islamo-féministe

Twitter : https://twitter.com/LeLapinTaquin
Facebook : https://www.facebook.com/lelapintaquin/

Sources :
Reportage de France 2 à Sevran
https://twitter.com/Marion_M_Le_Pen/s…
Documentaire de Sophie Peeters sur le harcèlement de rue à Bruxelles
https://www.youtube.com/watch?v=wmZU0…
http://www.sudinfo.be/468479/article/…
Rokhaya Diallo pour la normalisation du voile islamique
https://twitter.com/LNE/status/806470…
Dossier Tabouche par Widad K et Sihame Assbague contre Bernard de La Villardière
https://twitter.com/paul_denton/statu…
Agression de Bernard de La Villardière
https://twitter.com/tprincedelamour/s…
Femme journaliste insultée aux Pays-Bas
https://www.youtube.com/watch?v=_xdrU…
Thierry Ardisson aime bien les kebabs mais loin de chez lui
https://www.youtube.com/watch?v=Hhcpw…
Camp d’été interdit aux Blancs
http://www.lefigaro.fr/actualite-fran…
Najat Vallaud-Belkacem se tait face à un islamiste décomplexé
https://www.youtube.com/watch?v=BHTJN…
Deux Français d’origine maghrébine dénoncent la montée de l’islamisme dans les Grandes Gueules sur RMC
http://www.fdesouche.com/797785-93-se…
Scène d’Independance Day
https://www.youtube.com/watch?v=vjFG-…

Musique :
Thème des Chocobos – Final Fantasy II
https://www.youtube.com/watch?v=vm2mj…
Thème des Chocobos – Final Fantasy III
https://www.youtube.com/watch?v=v8BK-…
Thème des Chocobos – Final Fantasy IV
https://www.youtube.com/watch?v=BxBtv…
Thème des Chocobos – Final Fantasy V
https://www.youtube.com/watch?v=agfnB…
Thème des Chocobos – Final Fantasy VI
https://www.youtube.com/watch?v=uIHEc…
Thème des Chocobos – Final Fantasy VII
https://www.youtube.com/watch?v=RHpn-…
Thème des Chocobos – Final Fantasy VIII
https://www.youtube.com/watch?v=lPC5G…
Thème des Chocobos – Final Fantasy IX
https://www.youtube.com/watch?v=ZCTd-…

Féministe, je qualifie les voilées de racistes et de complices des violeurs

laconnectrice.wordpress.com

 

femmes-djihadistes1

source image https://salembenammar.wordpress.com/2016/04/03/a-chaque-fois-quune-musulmane-se-voile-une-djihadiste-se-devoile/

fillette avec voile

Source image https://ldlltunisia.wordpress.com/2015/07/01/crie-dalarme-dune-psychiatre-les-filles-voilees-souffrent-de-troubles-psychogenes/

Des femmes voilées, musulmanes et non musulmanes, ont brandi leurs slogans invitant à la rencontre et au dialogue.

Nous n’avons pas peur de vous, mesdames, nous avons peur POUR vous et pour nous ! Les préjugés, le racisme, la xénophobie, la misogynie, le sexisme, la discrimination, la ségrégation, l’ignorance et l’irrespect, c’est vous qui les imposez ! LC

Une cinquantaine de femmes, musulmanes et non musulmanes, se sont rassemblées samedi après-midi, place de la Mairie à Rennes. Leur mot d’ordre : dire non au racisme et à la discrimination à l’encontre des femmes voilées. « Nous voulons apporter une réponse citoyenne et collective, disent d’une même voix Marjolaine, Marine et Fouzia, réunies au sein du collectif organisateur. Nous voulons ouvrir la discussion pour effacer tous les préjugés ». http://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-des-femmes-voilees-contre-lislamophobie-436195

Féministe, je qualifie les voilées de racistes et de complices des violeurs

Publié le 31 août 2016 – par

Source article ci-dessous http://ripostelaique.com/feministe-qualifie-voilees-de-racistes-de-complices-violeurs.html 

Dans toutes les situations de rapport de force entre hommes, les femmes sont le maillon faible de la guerre. (Depuis l’enlèvement des Sabines, les viols de guerre depuis toujours et maintenant les Yazidis, les 300 écolières enlevées au Soudan par Boko Haram esclavagisées et violées, l’exploitation sexuelle des jeunes vierges par l’EI, les femmes abandonnées avec leurs enfants par ceux qui vont faire le djihad en Europe ou en Syrie et, dans un autre registre celui de la guerre des chefs : la décapitation d’Olympe de Gouges, le sacrifice de Jeanne d’Arc, le sacrifice par les mouvements ouvriers des ouvrières qui volent le travail des ouvriers, les coups encaissés par Flora Tristan, le sacrifice d’Edith Cresson, celui des « Jupettes », celui de Ségolène Royal et aujourd’hui la glorification de la prostitution, de la PMA, de la GPA et j’en passe..LC.)

Dans la guerre sainte, le djihad, que nous font les musulmans, les femmes jouent un rôle stratégique auquel elles se soumettent pour garder leur mec. C’est ce que La Boëtie appelait la servitude volontaire.

Alors que les terroristes œuvrent dans l’ombre nourris et protégés par leurs femmes, celles-ci s’exhibent en se stigmatisant par le port d’étendards de l’islam comme le voile, la burqa, le hijab, tous les chiffons qu’elles ramènent du fond des âges et, maintenant par le burkini. On peut dire qu’elles peuvent être fières d’avoir semé une belle zizanie et ridiculisé la France mais qu’elles ne se leurrent pas, au premier signe de désobéissance, couic, elles y passeront comme les Françaises et autres non musulmanes qu’elles stigmatisent et discriminent afin de les envoyer se faire violer par leurs hommes, pour être tranquilles. Comme on le sait, la sexualité du mâle musulman n’est pas très satisfaisante pour sa partenaire, c’est sans doute la raison pour laquelle ils sont si férocement jaloux. Ils craignent que leur femme ne fasse des comparaisons et abandonnent leur servitude sexuelle et domestique…

Leurs mecs les envoient provoquer sur tous les fronts :

Le gîte de Fanny Truchelut que firent fermer deux provocatrices voilées

La Crêche BabyLoup où une employée a voulu imposer le voile malgré le reglement

Les hôpitaux où elles exigent des doctoresses sinon leur mec cogne. Leurs demandes de certificat de virginité qui encombre les services médicaux.

Les plages de Nice et de la région où elles provoquent en burkini  malgré le massacre de la Promenade des Anglais

Le restaurant de Tremblay dont le patron a perdu un ami au Bataclan, ce qu’elles ne pouvaient pas ignorer : deux militantes islamistes voilées dans un lieu qui n’est pas halal. La provocation est énorme mais nos responsables irresponsables et stupides marchent

Devant les écoles à la rentrée scolaire pour exiger des menus halal

Dans l’espace public, elles portent la burqa malgré la loi, afin de provoquer des émeutes anti flics et l’insurrection de leurs hommes

Elles imposent d’accompagner les écoliers en affichant leur soumission et leur religion. Quel exemple pour les enfants !

Dans leur propre famille, les musulmanes discriminent leurs filles pour les éduquer à se soumettre aux hommes et à les servir, tandis qu’elles entretiennent des relations incestuelles avec leurs fils qu’elles installent sur un piédestal pour mieux les vénérer et les encourager à considérer toutes les femmes comme des salopes…sauf maman. (les filles musulmanes ne sont pas traitées à égalité avec les garçons . Même éducation à la cuisine et au ménage ? mêmes possibilités d’étudier et mêmes études ? mêmes mariages forcées? même châtiment en cas de fréquentation amoureuse de non musulmans ? mêmes libertés de circulation ? mêmes voiles et autres chiffons ?J’ai même entendu dire que les mères musulmanes suçaient le pénis de leur bébé mâle pour le calmer alors que je n’ai jamais entendu dire qu’elles suçaient la vulve et le clitoris de leur bébé femelle pour l’apaiser..LC.)

Etc.

Ces militantes islamistes qui affichent partout l’étendard de l’islam par leur accoutrement médiéval au nom de la pudeur, manquent de pudeur morale (savent-elles seulement ce que c’est ?) quand elles acceptent d’être manipulées par leurs hommes et encore plus de dignité lorsque elles abdiquent tout respect pour leurs propres enfants témoins de leur guéguerre et les autres femmes musulmanes ou non qui ne se soumettent pas au diktat islamiste.

Ayant récemment interpellé une enchiffonée, je me suis entendue répondre en termes de laïcité, de droit et de démocratie. Des arguments tout à fait conformes à ceux de celles et ceux, musulmans ou non, qui les défendent . Ces musulmans sont tellement futés quand il s’agit de conquérir le monde non musulman qu’ils ont totalement inversé le sens de nos principes, à l’instar de Tarik Ramadan et ont convaincu toute une noria de collabos, il est donc inutile désormais de leur répondre sur ce terrain.

Personnellement, j’ai choisi de leur répondre en tant que féministe éclairée (je précise parce que la plupart des féministes choyées par les médias sont affiliées au PS et à l’extrême gauche si ce n’est au crypto-marxisme) en les traitant de stigmatisatrices, de racistes, de xénophobes (qui n’appartient pas à l’oumma islamiya est étrangère), de misogynes, sexistes et complices des violeurs.

Alice Braitberg, féministe historique

Refus de Black M à Verdun. Français de gauche, de droite, du centre et d’ailleurs crient victoire

Publié le

Rebondissement au 17/05/2016

François Hollande revient sur l’annulation de la prestation de Black  sous la pression des associations anti racistes et anti esclavagistes comme »,  Mémoires et Partages.. Honteux !

L’Etat est prêt à mettre «les moyens pour sécuriser» un éventuel concert du chanteur Black M à Verdun, a annoncé François Hollande mardi sur Europe 1. «Cette initiative était après la cérémonie, pour que des jeunes puissent avoir un moment festif, a souligné le président.

 Je comprends que des jeunes puissent aussi être associés aux commémorations. Le maire a subi des pressions inouïes, de violence, de haine. Ne voulant pas créer d’incident, il y a renoncé. C’est sa seule décision, puisque l’Etat n’avait pas à en connaître. Si le maire voulait, l’Etat mettrait les moyens pour sécuriser le concert. Et les subventions seraient maintenues.», a-t-il ajouté.

http://www.leparisien.fr/politique/black-m-a-verdun-l-etat-pret-a-mettre-les-moyens-pour-securiser-le-concert-17-05-2016-5802657.php

Nouveau au 16/05/2016

http://www.leparisien.fr/politique/black-m-une-association-appelle-a-reprogrammer-le-concert-de-verdun-16-05-2016-5800125.php

Mémoires et Partages appelle ce lundi le gouvernement à revenir surl’annulation du concert de Black M prévu à Verdun (Meuse) le 29 mai.

 L’association franco-sénégalaise estime que cette représentation, initialement organisée en marge des commémorations du centenaire de la bataille qui porte le nom de la ville, pendant la Première Guerre mondiale, doit se tenir. 

«Il est encore possible de revenir sur cette annulation, parce que même le crayon du bon dieu a une gomme.» C’est par cette citation de l’homme politique et poète martiniquais Aimé Césaire que l’association demande au gouvernement d’«user de tous ses pouvoirs pour défendre l’unité de la jeunesse française dans sa diversité (…) et le droit à la participation et à la citoyenneté de tous ses enfants, fussent-ils égarés», ajoute Mémoires et Partages.

«Cette exclusion, véritable capitulation de l’Etat face à la haine extrémiste et frontiste, est un massacre institutionnalisé de la solidarité nationale», déclare Karfa Sira Diallo, son directeur.Cette association, basée à Bordeaux (Gironde) et à Dakar (Sénégal), a obtenu le label de la Mission 14-18 pour son exposition Frères d’âmes, présentée à La Rochelle (Charente-Maritime).

————————————————————————-

Les médias, fidèles à la doxa socialiste ont attribué l’annulation du concert de Black M à Verdun au FN, ce qui est inexact. Une majorité de Français, quelle que soit leur sympathie politique se sont largement exprimés contre le choix indécent, pour célébrer le centenaire du carnage de Verdun, d’un individu qui avait conspué la France et promettait aux jeunes de « bien s’amuser » à son concert.

Pour preuve de l’indignation des Français de toutes opinions, je vous invite à parcourir les 212 commentaires qui suivent l’article du journal Le Parisien annonçant l’annulation de la venue du rappeur douteux http://www.leparisien.fr/societe/le-rappeur-black-m-ne-chantera-pas-pour-le-centenaire-de-la-bataille-de-verdun-13-05-2016-5792417.php

QUESTION DU JOUR

12222 votants

Comprenez-vous l’annulation du concert de Black M à Verdun ?

Oui 79,4%     Non 20,6%

Quelques exemples de commentaires :

Z111222a publié le 14 Mai 2016 à 10:05

Gérard92 : Ce n’est pas seulement l’extrême droite qui a obtenu l’annulation de ce spectacle, mais ce sont tous les français qui respectent la mémoire de tout ceux qui ont perdu la vie pour défendre notre patrie bien attaquée actuellement.

Santiago25a publié le 14 Mai 2016 à 10:05

Je n’aurais jamais l’idée d’aller voir un concert de Johnny le jour de la toussaint !?. Et vous ? Alors contentons nous d’une cérémonie de recueillement pour nos poilus, point final !!! Je propose à Monsieur le Maire d’inviter Black M pour la fête de la musique. Là au moins les jeunes se retrouveront pour s’amuser  à Verdun comme à Espelette …

Santiago25a publié le 14 Mai 2016 à 10:05

Je ne comprends pas que l\’on puisse mettre en avant son grand père qui aurait soit disant combattu aux côtés des poilus? Vu l\’âge du gamin, c\’est mathématiquement impossible !!! Un mensonge de plus qui entraîne la polémique inutilement. Stop stop stop ……..

Golfechoindiaa publié le 14 Mai 2016 à 09:05

@Jereagispointcom. Ce n’est pas une histoire de perte de mémoire de la part du maire, car il est prof d’histoire. C’est pire, c’est par idéologie : Privilégier les « jeunes » (Hollande en avait fait sa priorité tout au long de son quinquennat, c’était l’une des promesses mais aussi, et surtout par clientélisme) au mépris des anciens combattants. Sauf que les anciens combattants ont des descendants aussi et ne peuvent concevoir « faire la fête sur des tombes ». Il ne me semble pas que lors de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, il y a quelques jours dans les jardins du Luxembourg, il y ait eu un concert de Booba. Toujours ce 2 poids, 2 mesures chez ces donneurs de leçons.

Zelia80a publié le 14 Mai 2016 à 09:05

Apparemment ,plus des 3/4 des français approuvent la déprogrammation mais l’extrême gauche et les bobos parisiens crient au scandale ! Je ne pense pas que ce soi disant chanteur ( les rappeurs récitent mais ne chantent pas ) était le placé pour rendre hommage aux soldats de 14-18 ; Mes aïeux sont morts pour la France ,ils auraient été révolté par les paroles !!

La  Connectrice

PS, une confusion règne sur la participation du grand-père de Black M à la défense de la France en 14-18. Le rappeur invoque sa mémoire comme tirailleur sénégalais en 39-45…http://www.jeuneafrique.com/325897/societe/verdun-black-m-evoque-memoire-de-grand-pere-guineen-ex-combattant/

Lisez ci-dessous l’article très juste d’Elisabeth Lévy dont je partage l’analyse.

(J’ai souligné en gras ce que je trouve particulièrement juste)

Black M: la victoire de Verdun

L’antiracisme obsédé par les races

Elisabeth Lévy

Elisabeth Lévy est fondatrice et directrice de la rédaction de Causeur. Publié le 16 mai 2016 / Politique

Mots-clés : , ,

Si le concert de Black M prévu pendant la commémoration de la bataille de Verdun a finalement été annulé, c’est uniquement parce que ce rappeur s’est permis d’insulter la France. Seuls ses défenseurs, antiracistes autoproclamés, convoquent sa couleur de peau dans le débat.

verdun black m antiracisme

La première fois une tragédie, la deuxième fois une farce. Et la troisième – ou en l’occurrence la centième –, comment la qualifier ? Une énorme galéjade ? Le canular du siècle ? Je l’avoue, la nouvelle poussée de fièvre antifasciste, à propos de l’annulation du concert de Black M à Verdun, me tire des larmes de rire. À chaque nouvelle déclaration indignée pour défendre un chanteur de variété rap pour ados qui, dans sa jeunesse, chantait sa détestation de son pays de kouffars, je n’en crois pas mes oreilles : là, ils le font exprès, ça ne peut pas être sérieux. Ces gens bien habillés, de gauche (ou de la bonne droite qui n’a pas tardé à rallier cette croisade hautement comique), ne peuvent pas croire aux fadaises qu’ils débitent au kilomètre. Pour l’instant, ma préférée, c’est la ministre de la Culture qui a parlé d’ « ordre moral nauséabond », on notera une certaine recherche dans l’assemblage des mots-clés. Juste après, arrive le secrétaire d’Etat aux Anciens combattants, dont on aimerait savoir ce qu’il avait fumé quand il a déclaré : « C’est  le début du totalitarisme et je dis que c’est vraiment le fascisme qui nous attend »… Mais entre Jack Lang, Christiane Taubira, Benoist Apparu et quelques autres, la compétition pour la plus grosse énormité sur le sujet est serrée.

Faire la fête à Verdun, il fallait l’inventer

On dirait bien que tout ce monde ne touche plus terre, en tout cas, pas celle de France, pour ne pas comprendre à quel point l’invitation du rappeur heurtait la décence commune et la mémoire des poilus, et ceci, bien au-delà du FN, et même de la droite – sauf à considérer que Natacha Polony ou Régis de Castelnau soient de droite. Beaucoup de Français de toutes origines et de tous horizons ont le cœur serré quand on évoque les soldats sacrifiés de Verdun. « Faire la fête » à Verdun, il fallait l’inventer. Et après ce sera quoi, le festival d’Auschwitz ? Rave à Austerlitz ? (Ah non, c’est vrai, on ne commémore pas les victoires…) Mais qu’en plus, on choisisse un artiste qui exprime pour son pays des sentiments aussi délicats que Black M montre en quelle estime on tient la nation que l’on prétend honorer et rassembler. Il est proprement scandaleux que la Mission du centenaire, bras armé et financier de l’Etat pour les célébrations, ait accordé 67 000 euros de subventions à un événement qui n’a strictement rien à voir avec l’histoire.

Significativement, notre Voltaire du 9-3 n’a trouvé, pour mobiliser ses partisans, qu’un argument : « Venez, on va bien s’amuser ! ». Sans doute a-t-on eu peur d’ennuyer les jeunes gens (Français et Allemands) conviés pour leur édification, et pour incarner en quelque sorte un devoir de transmission, avec trop de discours et trop de gravité. Tout ce passé, sans la moindre touche festive, cela devait sembler atrocement ringard aux organisateurs.

Antifas de tréteaux

C’est une classique, plus nos antifas de tréteaux se sentent minoritaires, plus ils enragent, trépignent et insultent. Tout en rivalisant de dinguerie dans la dénonciation de la « haine raciste » qui les aurait obligés à annuler le concert, ses initiateurs se rejettent la responsabilité de l’idée les uns sur les autres. Le maire de Verdun, Samuel Hazard jure qu’elle vient de Paris, la Mission du centenaire qu’elle émane de l’agglomération du Grand Verdun et la rumeur parisienne que l’Elysée n’y est pas étranger. C’est pas moi, c’est l’autre. Face à une bronca qui ne vient évidemment pas de la seule extrême droite, ils ont prudemment – et sagement – capitulé en rase campagne mais bien sûr, ils n’assument ni l’invitation, ni son annulation. Et pour noyer le poisson de leur défaite, ils traitent tous leurs contradicteurs de fascistes. N’empêche, peut-être se sont-ils dits qu’une manif d’anciens combattants au milieu des célébrations, ce ne serait pas génial pour la photo.

Le plus désopilant, comme me le souffle l’ami Gérald Andrieu, c’est que ces antiracistes de choc sont en réalité des racialistes primaires. Parmi les détracteurs de Black M, pas un seul n’a évoqué la couleur de sa peau. Tous se sont référés à ses chansons et déclarations. En revanche, ses défenseurs ne voient pas en lui un chanteur passible de critique, mais un Noir, et seulement un Noir – donc une victime.  Et comme ils ne voient que cela, ils croient que tout le monde est comme eux et que ceux qui attaquent Black M sont forcément des racistes. Au fait, qui est obsédé par la race ?

La lâcheté a gagné

En réalité, ces éructations qui visent à masquer leur défaite en rase campagne n’ont plus la moindre importance et du reste, nos résistants ne semblent pas avoir pris de mesures particulières pour combattre le fascisme qu’ils voient à nos portes (si ça devait vraiment se produire, mieux vaut ne pas trop compter sur eux). La bonne nouvelle, en plus de leur capitulation elle-même, c’est qu’ils ont réussi à démonétiser complètement les invectives qu’ils aiment le plus. Etre traité de facho, ça fait maintenant rigoler tout le monde. Et tant pis si, à Verdun, ce n’est pas le bon sens, mais la lâcheté qui a gagné. En attendant, en fait de reconquête, nos honorables gouvernants ont surtout réussi à montrer qu’ils n’avaient pas la moindre idée de qui sont ceux qu’ils gouvernent.

Rouen 19 décembre 2015. Elise violée et assassinée avec Julien par un rwandais récidiviste

3-IMG_1347RIP Elise Fauvel 24 ans, Julien Tesquet 31 ans 

Toute mes sincères pensées aux familles et aux proches 

Les médias n’en ont pas parlé. Seulement une information locale.

Si le programme de censure de l’Internet, PHEME, avait été opérationnel, les articles ci-dessous auraient été stigmatisés d’un bandeau rouge comme non véridiques.

Deux jeunes martyrisés et assassinés à la veille de Noël par un migrant africain libéré par anticipation après un premier viol connu et condamné à être expulsé du territoire, mesure non effectuée. Merci à la justice Taubira qui n’allait tout de même pas sévir contre un noir-victime-du-racisme-des-blancs.

Jean-Claude Nsengumuzika n’était pas raciste, il a choisi deux victimes blanches, un pur hasard diront les droits-de-lhommiste, si un couple de noirs était tombé sur lui, c’est sur qu’il aurait violé la femme et assassiné le couple pareillement ….Un pauvre innocent vous dis-je, une victime de la société raciste des blancs et un justicier qui a châtié comme elles le méritaient deux jeunes saouls qui s’étaient encanaillés dans une boite de nuit. Les coupables, ce sont les victimes comme c’est très souvent le cas dans notre société pseudo démocratique.

Vivement 2017 qu’on en finisse avec les hypocrites incapables et haineux qui nous dirigent.

Moi c’est décidé, je voterai pour le changement quel qu’il soit, ce ne saurait être pire que ce que nous subissons actuellement

La Connectrice

Rouen, un peu plus de quatre heures du matin, dans la nuit du 19 au 20 décembre. A la sortie d’un bar, une jeune femme essaie d’aider son ami, sérieusement éméché, qui peine à tenir debout. Et cela va être dur car il reste encore un kilomètre pour rentrer à l’appartement.

Qui peut-elle bien voir, la jeune Elise, dans cet homme qui propose son aide ? Imaginons. Un parfait inconnu, dont il faut se garder de lui accorder une confiance aveugle, ou un homme noir, un migrant, un réfugié, peut-être, en tous les cas, un « être humain comme moi « ? A quoi donne-t-elle la priorité, Elise : au plus élémentaire principe de précaution, qui consiste, face à un homme qu’elle ne connaît ni d’Eve ni d’Adam, à faire preuve de prudence, d’abord, et de sagesse, ensuite, en ne l’invitant pas chez elle ? Ou s’attache-t-elle plutôt à la couleur de peau de ce Rwandais ? Vingt ans passés sur les bancs de l’Education nationale dans une société qui a érigé l’antiracisme en religion, ne laisserait pas de traces ? Alors, Elise, 24 ans, n’est pas raciste et elle le prouve.

Parlons maintenant du «  bon Samaritain »,  le suspect présumé,  sur lequel pèsent d’accablants faisceaux de présomption. Condamné à huit ans de prison, en 2011 pour viol, assortis d’une interdiction définitive du territoire français – alors qu’il y effectue sa peine ! –  Jean-Claude Nsengumuzika, 34 ans, avait été remis en liberté, il y a trois semaines. En outre, il venait juste d’être arrêté, officiellement pour ne pas avoir signalé son lieu de domicile, comme son inscription au FIJAIS l’y obligeait, officieusement parce que la SRPJ – grâce aux caméras de vidéosurveillance, le soupçonnait d’être l’auteur du double-meurtre rouennais.

Récapitulons. Premièrement, libéré en novembre 2015 pour une peine de huit ans de prison prononcée en 2011, le violeur aura donc effectué exactement la moitié de la période requise. Deuxièmement : l’obligation faite à un détenu libéré de donner une adresse fixe peut ainsi être remplie… quand il se révélera impossible de le localiser, autrement dit, après sa sortie et non avant, comme le commanderait la logique. Troisièmement, il semblerait que l’avis de l’expert psychiatre quant aux troubles psychotiques et à l’altération de discernement au moment du premier viol, en 2009, n’ait pas été pris en compte par la justice. Auquel cas, s’il avait été hospitalisé au long cours dans le service médical concerné, Elise et Julien n’auraient pas été étranglés ni Elise violée.

Et le plus intolérable, dans cette tragédie ? Ce violeur Rwandais, arrivé en France en 2001, se trouve depuis toujours en situation irrégulière ! Pire, il aurait dû être expulsé, seulement 14 ans plus tard donc, dès sa sortie de prison, fin novembre 2015 !

Voilà ce qu’engendre la conséquence de l’aveuglement idéologique et de l’impéritie de la justice conjugués à l’effacement de l’instinct de conservation par réflexe pavlovien antiraciste. Et, à cause de cela, c’est deux familles de plus, cette année, qui pleurent ses êtres chers…

Caroline Artus

http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/4776596/accueil/double-meurtre-a-rouen–le-suspect-apprehende-par-la-pj-a-deja-ete-condamne-pour-viol#.VoN3XxWLTIW

Le jury populaire avait prononcé une interdiction définitive du territoire français, mais cette décision n’a pas été exécutée.

Ecrivain

Nous connaissons l’assassin mais qui sont les complices de ce double meurtre ?

Élise Fauvel, 24 ans, assistante de direction en recherche d’emploi, et Julien Tesquet, 31 ans, infirmier au CHU de Rouen, ont été assassinés dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre 2015.

Élise a été violée avant d’être tuée.

L’auteur de ce double meurtre, et du viol, vient d’être arrêté. L’ADN retrouvé sur les lieux du double crime (l’appartement d’Élise Fauvel, à deux pas de la place du Vieux-Marché à Rouen) prouve sa culpabilité sans le moindre doute.

Les deux corps dénudés étaient allongés côte à côte sur le sol.

Le « tueur présumé » : il s’agit d’un Rwandais de 34 ans, Jean-Claude Nsengumukiza, en situation irrégulière en France depuis 2001.

Condamné en 2011 à 8 ans de prison par la cour d’assises de la Seine-Maritime pour avoir (déjà) violé une jeune Rouennaise dans la nuit du 4 au 5 août 2009.

Il avait été libéré trois semaines plus tôt, en novembre, du Centre pénitentiaire du Havre, après seulement quatre années d’emprisonnement.

Le jury populaire avait prononcé une interdiction définitive du territoire français. Il aurait donc dû être expulsé dès sa libération, mais cette décision n’a pas été exécutée.

Alors je pose cette question : le coupable – ce monstre – va payer, certes, mais les complices de ce double meurtre :

– ceux qui l’ont fait sortir de prison 4 années plus tôt,

– ceux qui l’ont laissé libre de circuler dans la région rouennaise,

– ceux qui n’ont pas procédé à son expulsion

ne sont-ils pas les complices de ces deux assassinats ?

Sans leur laxisme, le délitement de leurs fonctions, le désintéressement total de la vie d’autrui, le manque total de fermeté de leurs hiérarchies, deux jeunes Français innocents seraient toujours en vie aujourd’hui.

Ces magistrats et ces fonctionnaires vont-ils poursuivre leurs carrières en toute tranquillité ? Auront-ils des nuits calmes ? Ne seront-ils pas hantés par les fantômes d’Élise et de Julien ?

C’est tout le malheur que je leur souhaite, puisque je n’ai pas le pouvoir de les condamner !

Madame le garde des Sceaux, Christiane Taubira, êtes-vous fière de votre justice ?

Comme il est dommage, certaines fois, que la peine de mort ait été abolie ! C’est le seul châtiment que mérite ce genre de monstre !

Il vaut mieux niquer la France que caricaturer Mahomet

On peut niquer la France, brûler son drapeau, insulter les Français, transgresser les lois de la République, tout cela sans risques. Les zélites vous pardonneront ou pire vous excuseront au nom de leur culpabilité post-coloniale, de relents de marxisme mal digérés, de l’anticapitalisme, de l’antisionisme, de l’antiaméricanisme, de la haine de soi et de la passion pour l’Autre, typiquement un djeun auquel on refuse l’entrée en boite ou le djeun ignare, inculte, agressif, impoli et magouilleur au profit des siens qu’aucun patron ne voudra embaucher dans son entreprise. Les fautes, crimes et délits de l’Autre seront respectés par les institutions et les droitsdel’hommiste au nom de l’antiracisme.

Par contre, si vous osez vous rebeller contre l’islamisation, si vous osez critiquer la religion-de-paix-et-d’amour, si vous caricaturez son prophète bien aimé, c’est la mort au pire et au mieux l’accusation de racisme, d’intolérance, de fascisme, d’extrême droitisme, les menaces et l’ostracisme.

Les musulmans, soit-disant « stigmatisés » stigmatisent les non musulmans sans vergogne avec l’appui des gouvernants, des partis politiques, de certains artistes et intellos en vogue et de tout ce que la France compte de bien pensants, sachant que la bienpensance est à géométrie variable.

Or, s’il y a en France une véritable discrimination qui ne cesse de progresser au rythme de l’islamisation, c’est le sexisme qui relègue les femmes au rôle d’assistante, de pute, de mère porteuse, de repos du guerrier, de servante, de bonniche, de faire valoir et de potiche. L’islam qui méprise les femmes arrive à point pour renforcer les machos dans leurs prérogatives et leur gestion catastrophique de la France, de l’Europe et du monde.

La discrimination universelle des femmes est semble-t-il bien moins injuste que porter plainte contre ceux qui niquent la France et appellent au viol de ses femmes.

La Connectrice

image: http://lagauchematuer.fr/wp-content/uploads/2015/12/agrif.jpg

agrif

La justice Taubira acquitte les auteurs de « Nique la France » au motif qu’il n’y a pas de délit avéré

De Manuel Gomez, Journaliste, Ecrivain
. Politique
13 décembre 2015
151 Vues
Manuel Gomez
Journaliste, Ecrivain

 

« La blancheur » ne constitue pas une composante juridique de la qualité des Français » !

Saïd Bouamama et le rappeur Saïdou, du collectif ZEP (Zone d’Expression Populaire) ont enregistré en 2010 un disque intitulé « Nique la France », dont les paroles opposent les « petits gaulois de souche » et « les culs tout blancs présents de l’Assemblée Nationale » ainsi que « Ses odeurs, ses relents, ses murs, ses remparts et ses délires capitalistes. Son passé colonialiste et impérialiste » aux Arabes, Noirs et musulmans.

L’AGRIF qui avait déposé plainte pour « injures publiques à caractère racial et provocation à la discrimination et à la violence à l’égard d’un groupe de personnes » vient d’être déboutée, ce 19 mars 2015, par la 17e chambre. Selon la procureure « la blancheur ne repose sur aucun critère scientifique et ne constitue pas une composante juridique de la qualité des Français »

 
 
Ouverture dans 3
Contenu sponsoriséFordCrédit au taux exceptionnel de 0% sur la gamme Ford.Lire la suite
Lire la suite
 

byimage: https://aksdk.s3.amazonaws.com/images/branded_moment/adn_couleur-temp%402x.png

 

Saïd Bouamama, était l’auteur du torchon intitulé également « Nique la France » dont la couverture reproduisait l’image d’une franco-algérienne, Houria BOUTELDJA, dressant son doigt majeur !

Saïd Bouamama est l’un des meneurs du Parti des Indigènes de la République, directeur de recherche à l’IFAR situé à Villeneuve d’Ascq et Houria BOUTELDJA était à l’époque salariée de l’Institut du Monde Arabe (subventionné par la France) et est connue pour ses discours haineux anti-français.

L’objectif de ce parti est de « rééduquer le reste de la société, la société occidentale. Nous voulons changer ce pays nous-mêmes, de l’intérieur et rien ne nous arrêtera ». Et cela se poursuit par une insulte aux soldats morts pour la France : « En ce premier novembre où nous célébrons le déclenchement de la Révolution anticoloniale en Algérie, quelques mois après la magnifique victoire de nos frères vietnamiens à Dien Bien Phu ». Cette « magnifique victoire » qui a coûté la vie à des milliers de soldats français.

(Nous attendons toujours des réactions officielles à cette atteinte à l’honneur de nos morts.)

**Quand Madame Taubira s’estime dénigrée par certaines caricatures et par sa couleur noire, le tribunal condamne les auteurs. Il reconnait donc la couleur noire de Mme Taubira et l’existence des noirs alors qu’il nie celle des blancs. A contrario selon le tribunal de Cayenne, si la race blanche ne constitue pas une composante juridique, la couleur noire oui.

Existe-t-elle vraiment cette justice égale pour tous ?

La Ligue des Droits de l’Homme s’est félicitée que soit reconnue le droit à l’insulte antiraciste et SOS racisme approuve ces paroles chantées par « nos chances pour la France » :

– J’baise votre nation – A la moindre occasion dès qu’tu l’peux, faut les baisers (les flics) – Pour mission exterminer les ministres et les fachos – Frères je lance un appel, on est là pour tous niquer – Les keufs sont lynchés, il faut que Paris crame – J’aimerais voir brûler Panam au napalm – J’ai envie de dégainer sur ces faces de craie – Ma carte d’identité avec laquelle je m’suis plusieurs fois torché – Par tous les moyens il faut leur niquer leurs mères Gouers (Français) – La France est un pays de putes – J’suis venu manger et chier là – Quand j’vois la France les jambes écartées j’l’encule sans huile – J’rêve de loger dans la tête d’un flic une balle de GLOCK – Dans vos rues on va faire couler votre pu – Hauts de Seine on te saigne – J’aime voir des CRS morts – Un jour j’te souris, un jour j’te crève – J’perds mon temps à m’dire que j’finirai bien par leur tirer d’ssus.

On a le droit d’insulter la France en chantant, de la diffamer et même de l’encu…, de la niquer (dans un livre), de se torcher le cul avec son drapeau (photo FNAC) et on ne risque pratiquement rien (amende avec sursis).

**Au cours d’une récente manifestation dans la commune de Sidi Salem, Algérie, près d’Annaba (ex-Bône) des manifestants ont sorti des drapeaux français pour réclamer des logements sociaux, comme ils en avaient « au temps béni des colonies ».

Cette marche de protestation vigoureusement réprimée par la brigade anti-émeute s’est soldée par de nombreuses arrestations. Les « émeutiers » ont crié des slogans hostiles au FLN et à Bouteflika et ils ont brûlé le drapeau algérien symbole de corruption, d’absence de liberté et d’appauvrissement. Dix-huit personnes ont été interpellées et elles ont été condamnées à de lourdes peines de prison, de 2 à 8 ans fermes. Toutes les personnes condamnées ont en outre écopé d’une amende d’un million de dinars (10.000 euros, somme énorme pour eux).

On comprend mieux que des centaines de milliers d’Algériens d’origine préfèrent vivre en France, manifester, chanter, écrire et brandir à la première occasion le drapeau algérien et ça leur coûte bien moins cher…quand ils sont condamnés !

En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2015/12/13/la-justice-taubira-acquitte-les-auteurs-de-nique-la-france-au-motif-quil-ny-a-pas-de-delit-avere/#r6P3iFRCTzoo6IrW.99

La RATP assassine les Chrétiens d’Orient une deuxième fois

Publié le

Plusieurs médias se sont indignés de la demande de la régie publicitaire de la RATP de supprimer la mention « Chrétiens d’Orient » de leur affiche annonçant le prochain concert de « Les prêtres », un trio de chanteurs au répertoire très agréable et apprécié par les croyants et les non croyants. La bonne et belle musique est avant tout de la musique et les amateurs des émissions de Jean-François Zygel ne me démentiront pas.

Les arguments de la RATP pour la censure de l’affiche sont repris par plusieurs medias : laïcité et neutralité politique.

…cette décision intervient dans le cadre d’une application « des règles strictes de laïcité » que la RATP et sa régie publicitaire Metrobus s’imposent…Cependant, selon le communiqué diffusé mercredi par le groupe de transport, l’origine caritative du concert ne heurterait pas la seule neutralité confessionnelle mais également la neutralité politique inscrite dans les règles d’affichage de la régie. « La RATP et sa régie publicitaire ne peuvent prendre parti dans un conflit de quelque nature qu’il soit, même si elles ne sous-estiment pas l’émotion que suscite la situation dramatique des Chrétiens d’Orient », explique l’entreprise de transports dans son communiqué…

Des explications qui ne convainquent pas Monseigneur di Falco, à l’origine de l’événement et qui a révélé l’affaire. Cité par Le Parisien, l’évêque de Gap explique avoir demandé à ce que le message supprimé figure sur l’affiche. « Mais au nom, soi-disant, de la laïcité, poursuit-il, il a été supprimé. Le président de la RATP m’a appelé pour m’expliquer ce choix mais je ne le comprends pas. Il ne faut pas confondre la laïcité avec l’intégrisme laïc ». Même incompréhension du côté du député PRG des Hautes-Alpes, Joël Giraud, qui s’est dit « sidéré » dans des courriers adressés au Premier ministre, Manuel Valls, ainsi qu’aux ministres des Affaires étrangères Laurent Fabius et des Transports Ségolène Royal, à qui il demande d’intervenir pour que la régie parisienne revienne sur cette décision « aussi inacceptable qu’incompréhensible ».

Dans les médias et sur les réseaux sociaux, les réactions se multipliaient jeudi. « Vous avez bien lu. Pour la RATP, les Chrétiens d’Orient sont juste un camp face à l’autre, un camp pour lequel on ne peut pas prendre parti », s’insurge l’abbé Grosjean, secrétaire Général de la Commission « Ethique et Politique » du Diocèse de Versailles, dans une tribune publiée sur le site du Figaro.

Une grande majorité des Français ne croit pas aux arguments avancés par la RATP et mettent cette censure sur le compte de la christianophobie qui augmente au fur et à mesure que l’islamopilie se confirme et que les actions terroristes meurtrières sur notre territoire au nom d’Allah se multiplient. Les responsables de la sécurité des Français choisissent l’autocensure sachant que dans ce cas précis les catholiques ne lanceront pas une fatwa contre la RATP et ne fomenteront pas d’émeutes dans les « quartiers ».

RATP sous influence, commentaire d’un internaute :

Il va falloir que l’on nous explique ! La RATP a signé fin novembre un contrat avec l’Arabie Saoudite : création et exploitation d’un réseau de 100 lignes et 1000 bus dans la capitale saoudienne. Le marché signé représente 1,7 milliards d’euros. La RATP possédera 20% des parts de la joint venture crée … alors, la neutralité l’étique et la laïcité sont-elles réellement à l’origine de cette censure, ou bien il y a t il d’autres raisons, d’autres pressions beaucoup moins avouables que saura peut-être nous expliquer Monsieur Pierre Mongin, PDG de la RATP ?

Nos responsables ont lâchement choisi de se soumettre à la charia au détriment de la grande majorité des Français qui rouspètent sans lancer des bombes. 60 millions de Français sont pris en otage par 10 millions de Musulmans sur le territoire, des gens qui affirment tout haut que « les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République », sont en état d’insurrection, refusent de s’intégrer parce que leur religion leur interdit de faire comme les non musulmans et qui s’imposent pas la terreur. Ce n’est plus le bien commun des Français qui guide les politiques mais la peur des islamistes avec pour conséquent des « accommodements raisonnables » qui grignotent nos libertés.

Personnellement J’ai fait les frais de l’ islamisation de la RATP. Depuis environ trois ans, je ne peux plus monter dans le bus, les chauffeurs musulmans me l’interdisent avec l’appui des voyageurs musulmans qui me disent que je suis « sale ». Jusqu’à il y a trois ans, je pouvais voyager dans le bus avec l’autorisation du chauffeur. Il y avait une tolérance par rapport au règlement qui oblige les propriétaires de chiens à les mettre dans un sac, ce qui est impossible avec les gros chiens.Je demandais gentiment si je pouvais monter avec ma chienne, une labrador, donc un chien assez grand. La plupart des chauffeurs acceptaient aimablement, me demandant de rester auprès d’eux ou de me mettre au fond pour ne pas déranger. Tout se passait très bien. Aujourd’hui, je n’essaie même plus de monter dans un bus. Mais les handicapés et les aveugles sont souvent interdits de bus par les chauffeurs musulmans alors que la loi les autorise à y monter.

Dans la vidéo ci-dessus, des employées de la RATP témoignent de son islamisation et des difficultés qu’elles rencontrent avec leurs collègues musulmans qui refusent de leur serrer la main, leur rappellent qu’elles sont impures et les insultent régulièrement. Les Musulmans prient dans la salle de repos et même dans les bus. La religion est omniprésente à la RATP. La DRH laisse faire.

La Connectrice

ajoutée le 14 déc. 2012

Des femmes machinistes chauffeurs travaillant à la RATP témoignent de la grave détérioration des conditions de travail, causée par certains de leurs collègues musulman

Publicité illicite pour la RATP

Concert les pretres

http://info.catho.be/2015/04/01/les-pretres-oui-les-chretiens-dorient-non/#.VRznMeFcq8A

La RATP a un problème avec les chrétiens d'Orient mais pas avec le Secours islamique ou les affiches qui moquent le christianisme

L’affiche des « Prêtres » dans le métro taguée « Et la laïcité ??? » source image http://euro-jihad.com/blog/

La pub licite pour la RATP

Le ramadan et le halal

Les affiches publicitaires dans le métro à Paris

source image http://miledeux.over-blog.com/2014/07/les-affiches-publicitaires-dans-le-metro-a-paris.html

Source image http://www.lesobservateurs.ch/2014/06/25/paris-ramadan-publicite/

http://www.lesobservateurs.ch/2014/06/25/paris-ramadan-publicite/

Buzzmobile dans le métro parisien

http://www.al-kanz.org/2014/06/23/ramadan-buzzmobile-hijab/

halshop

http://www.al-kanz.org/2011/10/03/strategie-halal-halshop/

Le secours islamique

Le Secours islamique s'affiche dans le métro

http://www.al-kanz.org/2012/08/22/secours-islamique-metro-rer/

Secours islamique dans le métro parisien

http://www.al-kanz.org/2013/08/01/secours-islamique-campagne-metro/

La propagande islamique

Vers une guerre de religion, infos du 15 au 17 janvier 2015

L’affiche du film qu’Allah bénisse la France a été placardée dans le métro pendant plusieurs jours choquant de nombreux Français non musulmans et encourageant les musulmans à conquérir la France et y imposer la charia. Source image http://www.troisiemeguerremondiale.net/2015/01/vers-une-guerre-de-religion-infos-du-15-janvier-2015.html

Le sexe

ejaculation precoce pub metro paris

http://www.stylistic.fr/2013/11/pub-ejaculation-precoce-metro-paris_35712

Paris-2-4453.JPG

http://www.emmacollages.com/article-la-pub-du-metro-une-expo-une-conversation-paris-printemps-102218495.html

Paris-2-4450.JPG

http://www.emmacollages.com/article-la-pub-du-metro-une-expo-une-conversation-paris-printemps-102218495.html

La « Morteau » s’affiche dans le métro parisien depuis hier.  Photo DR

http://www.leprogres.fr/jura/2014/02/24/la-saucisse-de-morteau-s-invite-dans-le-metro-a-paris

gleeden_affiche_resolution

http://radionotredame.net/2015/societe/gleeden-un-site-de-rencontres-extra-conjugales-et-de-promotion-de-ladultere-assigne-en-justice-33840/

Gleeden-campagneprint062012

http://blog-mastere2-rp-events.ecs-paris.com/general/ladultere-pourquoi-pas-vous

Pour en savoir plus

Cet article fait la liste de tous les pays où sont persécutés les chrétiens en date de mars 2011. Depuis cette date, les exactions contre les chrétiens n’ont cessé d’empirer, notamment du fait de Boko Haram et de l’Etat islamique.

A l’occasion de l’assassinat au Pakistan du ministre chrétien des religions, il est utile de rappeler les faits marquants de la guerre permanente menée par les musulmans contre les chrétiens.

Ce Coran qui encourage la chasse au chrétien

Les attentats qui viennent d’endeuiller les communautés chrétiennes d’Irak et d’Égypte ne sont que la suite de persécutions cycliques qui se sont particulièrement accentuées depuis le XXème siècle. Ces persécutions sont la conséquence de l’application stricte de certains hadiths et sourates du Coran qui proscrivent l’exercice d’autres religions que l’Islam et appellent au djihad contre les non musulmans, en particulier les juifs et les chrétiens…

Coran Sourate 9, verset 29: « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés »

Coran 5:51 : les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend Pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. [Coran 9:30] Les Juifs disent : « Zuhayr est fils d’Allah » et les Chrétiens disent : « Le Christ est fils d’Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ?

IbnKathir, Tafsir9 : Allah l’exalté encourage les croyants à combattre les polythéistes, les incroyants juifs et chrétiens, qui ont prononcé leurs terribles idées et prononcé des mensonges contre Allah l’exalté. Les juifs, ils ont prétendu qu’Uzayr était le fils d’Allah, alors qu’Allah est libre de tout ce qu’on lui attribue. Quant à l’erreur des chrétiens concernant Jésus, elle est évidente. C’est pourquoi Allah a décrété que ces deux groupes étaient menteurs.

Certains musulmans islamistes appellent au Djihad sur la base du Coran :

http://www.youtube.com/watch?v=1hUqb9le8dQ&feature=player_detailpage

« On ne peut pas prendre les armes parce qu’on n’a pas encore la force pour prendre les armes »

« Celui qui n’aime pas les musulmans, qu’il déménage dans un autre pays »

« On est ici pour prendre, pour dominer. Allah nous a clairement dit que l’islam doit dominer, pour le faire dominer sur tous les systèmes, sur toutes les croyances, sur toutes les idéologies, on est ici pour dominer »

« On n’arrêtera pas jusqu’à ce que le drapeau blanc (pas celui de la paix, celui avec des écritures arabes) soit sur l’Élysée et la Maison Blanche »

http://www.youtube.com/watch?v=1hUqb9le8dQ&feature=player_detailpage

« Si les mécréants nous attaquent c’est qu’on est sur la bonne voie mais s’ils nous disent qu’on est des bons musulmans, alors là on a un problème, il faut se poser des questions »

« Il faut donner la victoire à ton frère même s’il fait une injustice, on ne va jamais condamner un frère musulman. Les mécréants peuvent ramener les preuves qu’ils veulent, ils sont innocents »

« On se désavoue de ces démocraties »

Les coptes, communauté chrétienne la plus ancienne du Moyen-orient, sont régulièrement persécutés par les Musulmans en Egypte où ils représentent environ 10% de la population mais aussi en Libye où ils trouvent du travail sur les chantiers de reconstruction.

Nous venons d’apprendre que 21 coptes travaillant en Libye avaient été enlevés et décapités par l’Etat islamique. Dans le reportage ci-dessous, on apprend que 13 cousins d’un même village du Sud de l’Egypte font partie des victimes et que le quotidien de ces migrants économiques est une vallée de persécutions…

Le violeur musulman a été aidé à s’enfuir par un chauffeur de bus musulman qui sera accusé de « recel de malfaiteur ».

« Après avoir semé ses poursuivants, il a pu monter dans un bus. Mais le chauffeur, grâce à l’alerte lancée, l’a reconnu et lui a conseillé de descendre. Au lieu de nous appeler, il l’avait laissé à un arrêt à Mantes-la-Ville », déplore une source proche de l’affaire.

  • Qu’est-ce que l’œuvre d’Orient qui organise le concert des « prêtres » à l’Olympia?

Tous les Chrétiens qui vivent au Moyen-Orient et sont persécutés par les musulmans ne sont pas rattachés au Vatican par exemples les églises orthodoxes orientales. On trouvera sur wikipedia leur répartition. Toutefois, ils sont tous discriminés et persécutés par les musulmans.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chr%C3%A9tiens_d%27Orient#Les_chr.C3.A9tiens_d.27Orient_aujourd.27hui

Suivant les chiffres avancés par le périodique catholique Témoignage chrétien en octobre 201042, quatre catégories sont à distinguer parmi les chrétiens d’Orient :

http://www.oeuvre-orient.fr/

Fondée en 1856 par des laïcs, professeurs en Sorbonne, l’Œuvre d’Orient est la seule association française entièrement consacrée à l’aide aux chrétiens d’Orient. Œuvre d’Église, elle est placée sous la protection de l’Archevêque de Paris.

Grâce à ses 100 000 donateurs, elle soutient l’action des évêques et des prêtres d’une douzaine d’Églises orientales catholiques et de plus de 60 congrégations religieuses qui interviennent auprès de tous, sans considération d’appartenance religieuse…

Chrétiens d’Orient rattachés au Vatican

 Les Chrétiens d’Orient en France

18/01/2011

« C’est une longue tradition en France d’avoir de l’intérêt pour les chrétiens d’Orient. Les français doivent avoir le souci de connaitre les Églises orientales en France, de les reconnaitre, de les rencontrer.  Ils doivent se rendre compte de tout ce patrimoine «  à portée de main ». A Paris, à Lyon, à Marseille, mais également dans d’autres villes de France, il y a ces communautés catholiques orientales qui vivent et célèbrent chaque dimanche » nous dit Mgr Gollnisch.

Église copte catholique

  • Paris — Chapelle Notre-Dame d’Égypte, 15, rue Philippe Girard 75010 Paris – tél 01 43 18 15 28

Église chaldéenne

  • Paris — Église Notre-Dame de Chaldée, 13-15, rue Pajol 75018 Paris – tél. 01 42 09 55 07 — http://www.mission-chaldeenne.org
  • Sarcelles — Eglise Saint-Thomas Apôtre 7-11, rue du Champ Gallois 92500 Sarcelles – tél. 01 39 33 31 64
  • Lyon — Paroisse Saint Ephrem — Célébration dans l’église Saint Joseph : 57, rue Roger Salengro 69120 Vaulx-en-Velin — Messe dominicale à 11h30
  • Marseille — Église Notre-Dame de Chaldée 187, avenue Corot 13004 Marseille- tél. 04 91 78 90 99

Église syro-malabare catholique

  • Paris — Mission étrangère de Paris 128, rue du Bac 75007 Paris

Église syriaque catholique

  • Paris — Église Saint Ephrem 17, rue des Carmes 75005 Paris – tél. 01 43 54 77 52

Église syro-malankare catholique

  • Paris — Mission étrangère de Paris 128, rue du Bac 75007 Paris

Église maronite

  • Paris — Église Notre-Dame du Liban 17, rue d’Ulm 75005 Paris – 01 43 29 47 60 http://www.notredameduliban.org/
  • Lyon —  Église Notre-Dame du Liban 29, rue Berty Albrecht 69007 Lyon – 04 78 45 47 13
  • Marseille — Église Notre-Dame du Liban 5, avenue du Parc Borély 13008 Marseille – tél. 04 91 77 81 89

Église grecque-melkite catholique

Église grecque-hellène

  • Corse — Saint Spiridon Rue de Grèce 20130 Cargèse

Église gréco-catholique de Roumanie

  • Paris — Saint-Georges 38, rue Ribera 75016 Paris – tél. 01 45 27 22 59

Église catholique russe de rite byzantin

  • Paris — Sainte-Trinité 39, rue François Gérard 75016 Paris – tél. 01 42 24 05 53
  • Lyon — Saint-Irénée 25, rue Sala 69002 Lyon – tél. 04 78 42 16 07

Église arménienne catholique

Église ukrainienne catholique

  • Paris — Cathédrale Saint Volodymyr le Grand 186, bd Saint-Germain 75006 Paris – tél. 01 45 48 48 65
  • Colmar — Foyer Notre Dame — 03 89 51 08 73
  • Metz — Chapelle Sainte Blandine dans l’Hôpital Sainte Blandine Messe le 1er dimanche dimanche du mois — 03 87 21 06 03
  • Montbéliard — Église Notre Dame du bon accueil — 03 89 51 08 73
  • Reims — Paroisse St Thomas — 03 89 51 08 73

 

Blancs et Français de souche n’existent pas selon la XVIIème chambre correctionnelle

Publié le

La relaxe des « nique la France » est justifiée par la XVIIème chambre du tribunal correctionnel par l’argument juridique de l’inexistence de Français blancs de souche en tant que groupe social.

Ce matin trois femmes dont, en tant que féministe, je suis très fière, dénoncent avec ironie cette aberration qui nie l’existence de la grande majorité de la population française avec sa culture, ses idéaux, son Histoire, ses coutumes et son attachement à la nation France.

A force de nous imposer le déni de tout ce qui constitue une identité personnelle et nationale (origines, sexe, race, famille), on ne s’étonnera pas de la démission des parents et, surtout, de celle des enfants qui, en dehors de jeux de cour de récréation, ne voient pas très bien ce qu’ils font à l’école. La vraie vie est évidemment ailleurs, dans la rue, les halls d’immeuble sociaux, le chouf des trafics de drogue et d’armes,  les fonds de cave et, surtout, dans les films porno, les jeux vidéos, les prêches d’imams sur le net et l’action glorieuse à leurs yeux de l’Etat islamique pour la renaissance de l’Oumma islamiya dans le pays de Sham.

Les jeunes Français diplômés ont compris, ils quittent la France par milliers chaque année.

Je-suis-invisible

La contrepartie de ce déni des réalités des Français est l’autorisation implicite donnée aux revanchards haineux de poursuivre leur œuvre de destruction corps et âme de notre pays France. Comme le observateurs sont de plus en plus nombreux à le dire, nos dirigeants sont schizophrènes. Ils sont tous « Charlie » pour s’afficher dans les rues en tête d’un cortège de millions de Français mais ils encouragent la haine de la France et de ses valeurs en relaxant le club des Indigènes de la République qui de Houria Bouteldja au rappeur Saïd et à Bouamama répandent les mêmes arguments que les Djihadistes : colonialisme, esclavagisme, capitalisme, sionisme et impérialisme.

D’un côté ce gouvernement schizophrène embauche des policiers et édicte des lois liberticides pour réprimer le terrorisme, de l’autre il encourage implicitement les appels haineux et belliqueux à l’encontre de la nation France et des Français blancs.

L’avenir est sombre, bien sombre.

La Connectrice

NB Pour vous faciliter la lecture rapide, j’ai souligné en gras le meilleur de ces articles

Les beaux articles

  • Puisque les Blancs doivent disparaître, je deviens invisible

« Je vous prie d’ôter vos doigts de mes yeux ! » disait la voix aérienne du ton d’une prière farouche. « La vérité est que je suis là tout entier, tête, mains, jambes, et le reste ; mais il se trouve que je suis invisible. C’est bien ennuyeux, mais c’est ainsi »

(L’Homme invisible – HG Wells)

Je-suis-invisible

Au moment où vous lirez ces lignes j’aurai disparu. Et vous aussi…

… puisqu’à en croire le verdict du tribunal de Paris, les Français blancs ne constituent pas un groupe de personnes, ce que conteste bien entendu le CRAN qui, lui, estime que nous sommes encore trop présents et trop visibles. Alors qui croire ?

Cette facétieuse association se plaint que dans 80 départements la représentation de personnes « issues de la diversité », donc non blanches, soit de 0%. On pourrait rétorquer à Louis-Georges Tin que le taux d’hermaphrodites et de roux dans ces mêmes départements n’atteint pas non plus des sommets et qu’il ne faudrait pas qu’il prenne systématiquement toute représentativité un peu basse de diversité colorielle pour une attaque personnelle.

Le CRAN, connu pour son humour racialiste, se base sur des données précises autres que les statistiques ethniques qui sont toujours interdites, à savoir le délit de faciès d’après photographies, le pays d’origine et le nom. Louis-Georges Tin et ses proches amis ont donc étudié à la loupe chaque patronyme et chaque visage des soixante-quatre millions d’individus peuplant l’hexagone.

Devant un travail d’une telle ampleur on ne peut qu’être profondément admiratifs.

Si cela peut rassurer M. Tin, par un phénomène étrange et tout à fait inexpliqué, dans les autobus de mon quartier ainsi que dans les prisons de nos beaux départements de France, ces chiffres s’inversent du tout au tout.

On pourra éventuellement rétorquer au CRAN qu’au Ghana, bizarrement, la majorité des habitants est noire et que là-bas sans doute aussi il faudrait peut-être songer à y introduire quelques « whites », à moins de soupçonner les Ghanéens de racisme… Bref, le CRAN a du pain sur la planche et il devient urgent d’ouvrir des succursales partout dans le monde.

Mais comme de toute façon il paraît que les races n’existent pas plus que les sexes, on ne voit pas trop où M. Tin veut en venir avec ses photos. Noirs, blancs, jaunes, hommes, femmes, on s’en fout puisque de tout cela a été fait table rase pour donner vie à une créature nouvelle, hybride, mi-homme mi femme, café au lait, dont la beauté et le cerveau atteindrait des capacités jusqu’ici inégalées, à en croire certains politiciens.

On pensera notamment à Sarkozy qui a pour visée de nous contraindre à nous métisser par la force si nécessaire, à l’heure où les écologistes s’émeuvent bruyamment de la disparition de l’ours blanc, où les humanistes déplorent avec fatalisme la disparition lente des millénaires Tibétains avec l’indifférence planétaire qui sied à un pays sans pétrole, où les bien-pensants nous sortent à tout bout de champ de leur chapeau l’épouvantable disparition des Indiens d’Amérique. Il est des disparitions pour lesquelles il est de bon ton de s’apitoyer, mais allez donc protester de votre refus de disparaître sous le métissage forcé auprès de tous ces marchands de regrets, allez leur expliquer que le monde est beau de sa diversité et non d’une uniformité où les humains auraient tous le même visage et la même couleur de peau de Sofia à Tamanrasset, de Lahore à Reykjavik, et ils vous riront au nez. L’humanité perd ce que le temps, la géographie et le climat ont patiemment façonné durant des millénaires pour le profit d’une poignée de salopards qui nuisent à toute la planète pour mieux en jouir. Il faudrait donc accepter qu’en quelques décennies soit anéantie cette merveille de la nature qui fait que les Suédois sont blonds aux yeux bleus et les Togolais noirs aux cheveux crépus…

L’important, on l’aura bien compris, est de couper toute racine pour que l’arbre occidental meure et laisse la place aux futurs exploités des puissants. Personnellement, je préfère encore être à ma place de future disparue que de devenir ce que nos remplaçants sont appelés à devenir : des esclaves. Car si nos remplaçants fanfaronnants se figurent que si on les a introduits chez nous c’est dans le but de faire d’eux les futurs rois du monde, ils se mettent le doigt dans l’œil bien profond, pauvres inconscients naïfs qu’ils sont à ricaner et à insulter les Français de souche sur les forums, impatients de devenir les soumis de demain que nous-mêmes ne pouvons être de par notre culture et notre foi absolue en la démocratie et en nos droits. Quand on songe que « musulman » signifie « soumis », on se dit qu’il y a du destin dans l’air… soumis par le fil du glaive de Mahomet jadis, soumis par les requins de la finance demain… Ceux-là aussi mangent leur pain blanc. Les Bouddhistes diront que c’est leur karma et que, ma foi, ils paient leurs méfaits passés.

Un signe annonciateur de notre disparition est ce curieux phénomène à la limite du paranormal, une sorte de triangle des Bermudes qui se serait déplacé sur notre pays. Comme dans Retour vers le Futur, notre représentation s’efface peu à peu de la photo. En effet, comme je vous le disais ci-dessus, le tribunal correctionnel de Paris a estimé que la notion de « Français blancs dits de souche ne recouvre aucune réalité légale, historique, biologique ou sociologique », que cette population ne constitue pas « un groupe de personnes » au sens de la loi française, et que la « blancheur » ou « race blanche » n’est « en aucune manière une composante juridique de la qualité des Français »… Eh bien !

Nous voilà donc plusieurs millions à être balayés, karchérisés, désintégrés, gommés, effacés, moralement génocidés avant de l’être physiquement. Encore qu’au rythme des égorgements, on peut présumer que celui-ci a déjà commencé et va suivre son cours.

Alors nous pourrions de prime abord en être choqués, outrés, indignés, ce serait légitime, mais songez aux perspectives intéressantes de ce verdict : si l’on n’existe pas on ne peut pas payer d’impôts, on ne peut pas solliciter nos voix électorales, on ne peut pas nous demander de payer au supermarché ni nous réclamer d’agios à la banque, on ne peut pas nous arrêter si on arrache le voile d’une niqabée ou qu’on tire la barbe de son mari, on ne risquera rien si on balance des maquereaux avariés sur Hollande au prochain 14 juillet, ni si on va filer des baffes à tous ceux qui nous insultent, ou qu’on balance un gros seau de glycéro blanche sur l’écharpe de Christophe Barbier, ni non plus si on va mettre le boxon dans les diners mondains communautaristes des politiques. Bref, les possibilités offertes grâce à notre nouvelle nature invisible sont multiples.

Non, il faut être positif, il y a forcément du bon à disparaître. Tiens, demandez donc aux Aztèques…

Caroline Alamachère

  • Les innombrables Français de souche n’ont pas à avoir honte d’exister

Etre Français de souche n’est pas une insulte aux gens qui ne le sont pas, mais un fait. Certains (comme Aurélie Filipetti) font semblant de ne pas savoir ce qu’est un Français de souche et pour eux c’est un gros mot puisque c’est une extrême violence, selon Cécile Duflot :

D’autres, comme Didier Raoult, disent que le Français de souche n’existe pas : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/le-francais-de-souche-n-existe-pas-23-08-2012-1498404_445.php et que la France est un mythe. A souhaiter que M. Raoult n’existe pas non plus. Mais Taubira, elle, a droit à ses Guyanais de souche :

http://www1.rfi.fr/fichiers/MFI/PolitiqueDiplomatie/2068.asp

deux poids, deux mesures.

Même François Hollande s’est pris les pieds dans le tapis et la main dans le pot de confiture. Trop nier revient finalement à reconnaître ce qu’on voudrait cacher.

Bravo à Finkielkraut qui remet les choses en place :

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/02/07/31003-20140207ARTFIG00274-alain-finkielkraut-une-partie-de-la-gauche-a-perdu-la-raison-et-la-memoire.php

Mais voilà, ce 19 mars, la justice a nié l’existence des Français de souche : http://www.leparisien.fr/politique/racisme-anti-blanc-la-justice-rejette-le-concept-de-francais-de-souche-19-03-2015-4618383.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

d’après elle, nous n’existons pas !…

Selon Michèle Tribalat, un Français de souche est un Français né en France de parents Français tous les deux. En ce qui me concerne, je suis française de souche . Devrai-je me cacher ? Changer d’identité ? Mentir ? Fuir très loin ?…Comment peut-on être persan, comment peut-on être français de souche ?…C’est pourtant bien simple : dans mon cas, comme dans celui de millions (encore) de Français de souche, il a suffi de faire des recherches généalogiques et de tirer le fil : tout est venu avec, très facilement, et bien plus que mes deux parents !… Ma famille est française depuis plusieurs siècles et sans contribution étrangère. C’est un fait. Je le dis haut et fort, non par fierté (encore que…), mais tout simplement parce que je tiens à être reconnue comme existante, et même, goûtant la vie (française) à belles dents, et prête à continuer.

Et, l’immigration de masse étant récente quoi qu’on nous raconte,  tellement de Français sont  « de souche » !… Presque tous, même si certains ignorent encore comment. Ce n’est pas une définition, c’est une réalité, comme la pluie et le beau temps. Ils sont presque tous de souche lointaine car n’ayant que peu bougé, contrairement à ce qu’on veut leur faire croire. Les Auvergnats, les Bretons, etc, sont montés à Paris, on le sait. Mais ils sont bien enracinés dans leurs provinces d’abord, et dans Paris ensuite. Il suffit de faire une étude sur les patronymes et les régions pour s’en convaincre. Pourquoi, si c’était faux, y aurait-il cette coqueluche pour la généalogie ? Pourquoi les Français hanteraient-ils massivement les archives de l’état civil, s’ils devaient ne rien y trouver ? S’ils étaient Patagons ou Javanais il n’y aurait pas ces salles bondées aux archives départementales. Mais ils sont Français, ils sont d’ici. Et ils n’en ont pas honte. Ils n’ont pas à s’excuser de ce qu’ils sont. Leurs familles ont contribué au cours de l’histoire à construire la France, de manière plus ou moins visible, plus ou moins cachée. Elles ont cultivé la terre, construit les routes, les maisons, les églises, les édifices communaux. Elles ont pris part à la vie politique depuis bien avant le suffrage universel, en choisissant leurs édiles locaux, en payant ou en refusant de payer leurs impôts, en manifestant contre les potentats locaux, en sortant leurs fourches ou leurs fusils, en faisant les guerres locales ou lointaines, et en s’y faisant tuer. Et en faisant des enfants. Les Français de souche récente eux aussi participent à la France dès lors qu’ils l’aiment et qu’ils acceptent ses règles.

Les tenants de la fable selon laquelle nous serions tous métissés seraient comiques s’ils n’étaient pas aussi mensongers. Métissés de régions françaises proches les unes des autres, oui, mais c’est tout. Le Français est suffisamment typé, physiquement et moralement, pour qu’on le reconnaisse à l’oeil nu et qu’on ne le confonde pas avec un Finlandais ou avec un Andalou. Nulle trace de métissage dans ma famille, mes voisins, mes amis : ils sont Français, c’est tout et c’est comme ça. Nous sommes un nombre écrasant dans ce cas et encore une fois, nous n’avons pas à nous en excuser.

Certains, croyant légitimer ainsi l’immigration, disent que nous descendons tous de Clovis qui était un envahisseur franc. Peut-être, mais c’était un curieux envahisseur dans ce cas : il avait adopté à l’avance nos coutumes et pour parachever, il a épousé Clotilde, une femme de la contrée envahie, et s’est converti à sa religion : qui dit mieux ?… ah, si nos envahisseurs actuels en faisaient autant, il n’y aurait plus de problème.

Les Français récents sont aussi de souche, mais d’une souche autre, ils ont construit autre chose, ailleurs, ou du moins en ont eu l’opportunité. Il n’y a aucune comparaison à faire, aucune fausse honte à avoir. Mais pour leur faire visiter la maison France, avec ses règles, ses coutumes, il n’y a que les Français de souche qui puissent le faire, de même qu’on visite beaucoup mieux une maison accompagné des gens qui y vivent. Et qui savent par exemple pourquoi à tel endroit il y a une lame du parquet qui craque, et comment telle poignée de porte tourne. C’est pourquoi seuls les Français de souche peuvent communiquer les caractéristiques de la France aux nouveaux venus. A conditions que ceux-ci le veuillent. Or la volonté n’y est plus, ni d’un côté ni de l’autre.

La volonté n’y est plus du côté des Français parce que les « autres » sont trop nombreux et commencent à se montrer menaçants pour l’ identité française. Du côté des « autres » elle n’y est pas non plus parce qu’on leur fait croire qu’il n’y a tout simplement pas de Français de souche : la boucle est bouclée. Il suffit d’aller sur le site internet « oumma » pour s’en convaincre en lisant des commentaires d’une sottise alarmante. On leur a dit que la France était récente, qu’elle appartenait à tous, que c’était une sorte de no man’s land, de terrain vierge, de friche inculte (malgré ses champs à perte de vue, ses voies romaines, ses clochers romans ou autres, ses châteaux-forts…), et qu’on pouvait en faire ce qu’on voulait et qu’on n’avait donc pas à être documenté sur des lois, des us, coutumes et traditions n’existant pas et que si par hasard il y en avait, ces lois, us et coutumes pouvaient être transformés au gré des arrivants et remplacés par les leurs !… La vérité, c’est qu’on veut supprimer ceux qui étaient là « avant » et faire de la France une terre quasiment vierge pour mieux laisser la place aux nouveaux venus. Une sorte de nouveau monde où il y aurait à peine quelques vieux Indiens honteux, dépravés et consanguins, à parquer dans des camps, pas d’Histoire, et pas de monuments, pas de culture, pas de patrimoine.

Puisque nos gouvernants prétendent mensongèrement qu’il n’y aurait « que » 5 à 6 % d’immigrés en France (il y en a bien plus certainement), prenons les au mot : que sont les habitants de France autres que ces 6 % s’ils ne sont pas «Français  de souche » c’est à dire nés en France avec deux parents français ?… On aimerait bien avoir une réponse là-dessus. Nos gouvernants, piégés par eux-mêmes, se taisent et interdisent les statistiques. Oui, qui sont ces 94 % autres que les immigrés  : des zombies ? Des fantômes ? En effet nous risquons à terme de le devenir si on continue avec cette immigration aussi massive.

Pourquoi cette flagrante contradiction qui consiste à nier l’existence des Français de souche  tout en essayant de nous faire croire qu’il y a très peu de nouveaux venus ?… Et quel est ce « vivre ensemble » qui exclurait les Français de souche ?…Quel est ce pays dans lequel seuls les étrangers pourraient être fiers de ce qu’ils sont et où il vaut mieux être Congolais ou Malien que « banalement » Français ?…Quel est ce génocide qui ne dit pas son nom ?…Et qui est un non-sens, car tout Français récent a vocation a donné le jour à des Français de souche…( du moins s’ils ne sont pas « de papier »)…qui seront génocidés à leur  tour.

Or, manque de chance, les Français de souche ne sont pas prêts à se laisser éradiquer comme cela et même, comble de l’impertinence, ils lèvent la tête quand par exception on parle d’eux et ils disent : « nous sommes là ». Et ils y sont. La France n’est pas une « terra incognita » à prendre (terra incognita : territoire qui n’a jamais été exploré par l’homme). La France existait bel et bien et même remarquablement bien, bien avant le début de l’immigration de masse.

Mais puisque nous, les Français de souche (récente ou ancienne, peu importe), encore largement majoritaires dans ce pays, nous n’existons pas, nous allons commencer par ne plus jamais voter pour des gens qui ne reconnaissent pas notre existence. Ne leur donnons pas non plus d’existence. Ce sera la moindre des choses. Et le début de la reconquête.

Sophie Durand

 
Si la justice française voulait instaurer un apartheid racial, s’y prendrait-elle autrement ?
Ancien chef d’entreprise
 

L’affaire remonte à 2010, quand le sociologue Saïd Bouamama et le rappeur Saïdou – du collectif ZEP (Zone d’expression populaire) – enregistrent un disque Nique la France – Devoir d’insolence, entraînant une plainte de l’AGRIF pour « injure publique à caractère racial et une provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’un groupe de personnes ».

Nique la France martèle le passé colonialiste et impérialiste du pays, « ses odeurs, ses relents, ses murs, ses remparts et ses délires capitalistes » et oppose les « petits Gaulois de souche » et « les culs tout blancs présents à l’Assemblée nationale » aux « Arabes, Noirs et musulmans ».

L’AGRIF relève alors l’escroquerie du procédé sémantique consistant à amalgamer ces trois catégories « comme si tous les Arabes et les Noirs étaient musulmans et comme si tous les musulmans étaient anti-français ». 

La XVIIe chambre du tribunal de Paris vient pourtant de débouter l’Alliance générale contre le racisme et l’identité française de sa plainte au motif que « la blancheur » ne repose sur aucun « critère scientifique », et ne constitue pas « une composante juridique de la qualité de Français ». En outre, la « blancheur », pour le juge de la XVIIe chambre, « varie selon les époques, les cultures et les classifications administratives propres à chaque pays ».

Nous avons donc, d’un côté, Nique la France qui voit la France indubitablement composée de « petits Gaulois de souche » et de « culs tout blancs » – qu’ils ont été et sont encore majoritairement –, de l’autre, l’AGRIF, qui estime ces expressions injurieuses… et, entre les deux, un tribunal qui affirme que le blanc n’existe pas !

Notons, au passage, que si la blancheur n’a aucune existence scientifique reconnue – et aucune visibilité -, la XVIIe chambre – en cohérence avec elle-même – aurait donc dû souligner comme nulles et non avenues les paroles de Nique la France…

L’AGRIF revendiquait vouloir protéger tout autant la majorité des Français blancs que tous les autres groupes de personnes française non blanches. Arabes, Noirs et musulmans mis dans le même panier – tous musulmans et anti-français. Mais cela ne retiendra pas l’attention du tribunal, qui préfère se focaliser sur la couleur blanche qui n’existe pas…

Semblable jugement pose question. Quand madame Taubira, s’estimant dénigrée par certaines caricatures, dépose plainte pour les mêmes raisons et que le tribunal en condamne les auteurs, ce même tribunal reconnaît donc la couleur noire de madame Taubira. Ainsi donc, un tribunal s’octroie le droit de reconnaître explicitement l’existence des « Noirs » tandis qu’un autre nie celle des « Blancs ».

Mieux : quand un tribunal stipule – à juste titre – que la race blanche ne constitue pas une « composante juridique », en donnant raison à une personne noire se disant victime de racisme, le tribunal de Cayenne, lui, attribue bel et bien une composante juridique à la couleur noire…

Autre question : qu’adviendrait-il de la plainte pour discrimination ou incitation à la haine raciale, émanant d’une personne métissée, objectivement ni noire ni blanche ? Aux yeux de ce même tribunal, aurait-elle à moitié tort ? À moitié raison ?

Si la justice française voulait instaurer un apartheid racial, s’y prendrait-elle autrement ?

Justice. « Nique la France » relaxé. Nique l’Algérie, nique le Qatar, nique l’Arabie saoudite, nique la Palestine ! Faut plus se géner.

Publié le

Le procès du rappeur et du « sociologue » qui niquent la France s’est soldé par une relaxe en harmonie avec la relaxe de leur égérie, Houria Bouteldja qui avait menacé les sous-chiens que nous sommes.

Heureuse d’apprendre que notre justice protège la liberté d’expression, je peux donc nique le Qatar, l’Algérie (dont sont issus Bouteldja et ses copains), l’Arabie saoudite, le Maroc ou la Palestine sans risquer d’être convoquée devant la tristement célèbre 17ème chambre correctionnel. Génial, faut pas se gêner ! J’imagine que je peux également traiter ces gens de sous-français, de sous-morpions ou de sous-hommes sans risquer de condamnation.

Bien entendu, je ne niquerai pas le prophète saw car c’est une personne et non pas un pays. Restons dans les limites de l’interprétation de la loi.

Je dois dire que les mettre en accusation pour « racisme anti-blanc » était comme se tirer une balle dans le pied, le « racisme anti-blanc » n’existant pas officiellement en France, ce que les défenseurs se sont fait une joie de démontrer dans les termes du Boboland. Et d’ailleurs, les races n’existant plus dans notre constitution, on se demande pourquoi des associations anti-racistes existent encore et comment elles peuvent être subventionnées. Il n’y a que les victimes du racisme anti-blanc pour témoigner de sa réalité et on sait avec quel respect on les traite. J’ai personnellement été insultée plusieurs fois en tant que « blanche » forcément « salope », on m’a même craché à la figure pour cette raison mais c’est moi qui suis raciste …

Je vous invite à lire et relire le texte de Renaud Camus d’après « les habits neufs de l’empereur » de Hans Andersen. Il peint la culture du déni dont ce jugement est une parfaite illustration.

La Connectrice

http://www.bfmtv.com/societe/racisme-anti-blanc-les-auteurs-de-nique-la-france-relaxes-870255.html

Un rappeur et un sociologue avaient publié en 2010 un livre et un CD au titre commun, Nique la France. Accusés de racisme anti-blanc par une association, ils ont été relaxés ce jeudi. La justice a rejeté, de facto, le concept de « Français de souche ».

%d blogueurs aiment cette page :