Flux RSS

Archives de Tag: relations hommes femmes

Protéger nos enfants de la pornographie. Pétition

Adressée à candidats élection présidentielle

Protéger nos enfants de la pornographie.

L’accès libre aux images pornographiques, souvent d’une violence extrême, est possible depuis plusieurs années sans aucune restriction pour les mineurs. Certains enfants, parfois de moins de 11 ans, développent une véritable addiction à ces images et en consomment deux à trois heures par jour. Leur vision de la sexualité est dès lors faussée avec la possibilité de conséquences durables sur les relations entre hommes et femmes.

 Dans leur grande majorité, ces sites pornographiques montrent un mode de relation sexuelle où les femmes subissent violences et situations dégradantes. Lorsque l’on tape « gang bang »  dans la barre de recherche, s’affiche une liste impressionnante de vidéos de viols collectifs en consultation libre et gratuite. Ceci participe de ce qu’on appelle la culture du viol, et on ne peut nier la dangerosité de ces images pour des enfants encore incapables d’un recul critique, avec en particulier des conséquences sur les violences faites aux femmes. Ces images sont faites par des adultes pour les adultes et pas pour les enfants, réservons les aux adultes.  Si on accepte cette diffusion libre, la protection des mineurs est alors de fait un vain mot.

 Aujourd’hui, les fournisseurs d’accès Internet ont le devoir de ne plus diffuser ces images sans restriction d’accès. Il est possible d’interdire l’accès des mineurs aux sites pornographiques, comme la loi l’exige, en demandant, avant la première image, un numéro de carte bancaire (cartes réservées aux majeurs). Le risque d’amendes importantes et la menace de fermeture d’un fournisseur d’accès en cas de récidive seraient sûrement suffisamment dissuasifs.

Nous demandons que les candidats à la présidence de la République prennent position sur ce sujet.

Cette pétition sera remise à:

  • candidats élection présidentielle

Lire la lettre de pétition

College National des Gynecologues Obstétriciens Français a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 45 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.

Boostez-la, freinez-le : peine à jouir contre éjaculateurs précoces

La dernière pub de « Durex orgasmique » a de quoi laisser pantois. La vidéo montre un disque qui va trop lentement marqué du symbole femelle et un disque qui va trop vite marqué du sigle mâle. Le « dispositif médical » de Durex promet de remédier à la chose.

Quelle vulgarité et quelle bêtise ! Alors comme ça, les femmes seraient des peines à jouir et les hommes des éjaculateurs précoces ? Voilà qui ramène le plaisir sexuel à bien peu de choses mais nous avons l’habitude de cette mécanisation du coït grâce à la vulgarisation d’une sexologie de bazar calquée sur les modèles pornographiques qui la ramènent à une génitalisation masturbatoire essentiellement phallique. Le pénis, sa bandaison et son éjaculation sont toujours au centre du débats et de tristes ébats.

Avec un tel modèle de relations entre femmes et hommes, il ne faut pas s’étonner de la recherche permanente de partenaires, le nomadisme sexuel, pour mettre la clef phallus dans le maximum de serrures vaginales, anales, buccales, une obsession frustrante qui conduit les pratiquants à la dépression, une spécificité française. Les nomades sexuels oublient facilement qu’autour d’un pénis ou d’un vagin, il y a une personne et que l’être humain ne serait pas humain s’il ne possédait l’aptitude à communiquer. Attention, il ne s’agit pas de communication telle qu’elle a été phagocytée par les nouvelles technologies de communication. Il s’agit de véritable échange fondé sur le respect d’autrui, de la curiosité d’autrui, de l’intérêt pour autrui et de la bienveillance profonde et universelle, jusqu’à l’amour de l’autre.

Dépouiller les pratiques sexuelles de toute notion d’affect ne peut conduire qu’au suicide  virtuel ( autosabotage de sa vie, conduites à risques dont l’alcool et les drogues chez les jeunes en particulier) ou réel. Le totalitarisme idéologique des vieux cochons capitalistes voudrait faire oublier que l’être humain est sensible, sentimental et affectivement fragile.

La nuit, les ondes de nombreuses stations radio bruissent de témoignages impudiques qui parlent essentiellement de la mécanique du sexe. On détaille l’utilisation de son machin, des trucs qu’il convient de faire pour améliorer son fonctionnement, des combines susceptibles d’amener la partenaire à subir les fantasmes  de l’homme immature et si on n’y parle pas franchement de viol, ça y ressemble beaucoup. L’homme voudrait toujours le faire et si la femme ne veut pas c’est qu’il ne sait pas y faire. Animateur et auditeurs vont gentiment le guider pour y parvenir.

Il faut avoir une piètre idée des relations hommes/femmes pour s’imaginer que les femmes seraient plus heureuses que ça aille plus vite et que les hommes ne sont pas capables de faire durer leur propre plaisir et celui de leur chérie. Euh, pardon, dans ces modèles de relation intime, il n’y a pas de chéri ou de chérie, on ne s’attend pas à ce que des machines génitales éprouvent des sentiments.

Défouloir : Ils ont les blondes, elles ont les connards

Publié le

Deux femmes ont créé le mois dernier le site http://www.monconnard.com/. Il fallait oser, elles l’ont fait.

logomcd1c

Vous êtes déjà tombée sur un connard ? 
Ici, c’est le bon endroit pour vous exprimer !

Comment faire la différence entre un canard et un connard ? :
Canard : n.m. (familier) désignant un homme romantique, attentionné et généreux.
Connard : n.m. (grossier) désignant un homme déplaisant, sans scrupule ni savoir-vivre.

Donc si c’est pas un canard, c’est un connard !

Coup de foudre, relations amoureuses, vie de couple, amour au travail, rencard, sexe friend, rupture amoureuse, drague… Bref, racontez toutes vos anecdotes sur les relations hommes femmes !
Attention : les signalements sont réservés à la gent féminine, mais les votes et commentaires sont ouverts à tout le monde.

Nous avons toutes été gavées de blagues sexistes souvent d’une vulgarité immonde qui s’ajoutent aux insultes et au mépris quotidien que nous rencontrons. Souvent, ces descriptions soit-disant drôles sortent directement de l’imagination malade des mecs.

Sur monconnard.com, des femmes relatent leurs mésaventures. C’est du direct, du réel, du vécu. Toute une chacune peut s’y retrouver. Enfin, un lieu où se défouler de toutes les misères que nos non-princes non-charmants nous font subir. J’espère qu’ils viendront nombreux sur ce site se regarder dans le miroir et trouver le moyen de devenir des « canards ». En effet, pas si vaches, les créatrices du site ont réservé une place au mecs gentils, les « canards ». Après chaque anecdote, nous sommes invitées à voter « connard » ou « canard ».

Pour l’instant, je trouve l’initiative intéressante, peut-être pédagogique. Nous verrons comment elle évolue.

%d blogueurs aiment cette page :