Flux RSS

Archives de Tag: réserve parlementaire

François Fillon n’a rien fait d’illégal, c’est tout le scandale

Publié le

Si l’affaire Fillon révèle un scandale, c’est celui de l’ utilisation de l’argent du contribuable à des fins injustifiables qui privilégient les parlementaires aux dépens du Bien commun. Tout le reste est un écran de fumée pour dissimuler l’ abus de l’argent public par les parlementaires de tous bords.

Au total et en dehors de son indemnité/ rémunération personnelle, un  député brasse mensuellement 25 458  euros bruts au minimum (3), sachant que lecrédit collaborateurs peut tomber dans sa poche et s’ajouter à sa  rétribution personnelle  de 7 185.60 € bruts 

Source :       http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/role-et-pouvoirs-de-l-assemblee-nationale/le-depute/la-situation-materielle-du-depute

François Fillon n’a rien fait d’illégal, il a blanchi l’argent public en argent privé comme l’y autorise la disposition d’ Edgar Faure de 1975 et dont profitent TOUS les parlementaires, députés et sénateurs. C’est le député Julien Aubert qui l’explique https://www.valeursactuelles.com/politique/affaire-fillon-la-contre-offensive-juridique-de-julien-aubert-64470  François Fillon n’est pas plus escroc que l’ ensemble des parlementaires qui se sont voté des dotations et des avantages pléthoriques et excessifs pour des résultats très insatisfaisants au regard de la situation critique de la France .

Curieusement, dans sa dénonciation, le Canard n’a pas tout dit, son schéma est incomplet en ce qui concerne les sommes qui tombent dans le giron des parlementaires, notamment la réserve parlementaire qui sert théoriquement àfinancer des associations. Fillon en a fait légalement bon usage en distribuant des sommes allant de 5 000 à 1000 euros à des associations parisiennes de son choix : associations catholiques dont l’ Ordre de Malte , boulistes, comité des fêtes de lamairie du Vème, etc.(2)

Combien  touche un député ?

Les montants donnés dans le schéma ci-dessus publié dans le Canard sont incomplets. Ils omettent la réserve parlementaire, les indemnités spéciales non fiscalisées selon la fonction qu’occupe le député à l’Assemblée, les frais detransport (RATP, SCNF 1ere classe , Avion classe affaires, voitures de fonction, taxis, etc.), les investissements en informatique et communication , les servicescommuns de l’Assemblée, un bureau ainsi que la restauration et l’hébergement . Pour avoir une idée plus précise de ce que touchent les députés, je me suis rapportée à la source, le  site de l’Assemblée nationale . Et encore, je n’ai analysé que la fiche de synthèse…Mon estimation de 25 000 euros mensuels ne représente donc pas la totalité de ce que reçoit un député et de ce qu’il coûte à la collectivité . Pour avoir une idée plus précise, il faudrait y ajouter les avantages en nature dont les services de l’Assemblée et la gratuité des transports et des frais de communication. Le détail de ces avantages en nature est donné sur le  site de l’Assemblée nationale.

L’omission du Canard révèle que son but n’était pas d’ informer les citoyens mais d’accabler François Fillon sur ordre pour changer le cours des élections présidentielles. Dans quel but ? Favoriser Emmanuel Macron ? Favoriser Marine Le Pen selon le souhait de l’Etat islamique qui veut mettre la France à feu et à sang pour en ramasser les morceaux ? Donner toutes les chances à Benoit Hamon ?Permettre à un candidat providentiel de sortir de l’ombre ? Empêcher le lauréat de présider avec sa majorité pour favoriser son opposition ???

1 – Indemnité, salaire ou traitement

Depuis le 1 er  février 2017, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes :

– indemnité de base : 5 581,05 € ;

– indemnité de résidence (3 %) : 167,43 € ;

– indemnité de fonction (25 % du total) : 1 437,12 €.

Soit  brut mensuel , 7 185,60 €.

2 – Indemnité spéciale non imposable (1)

Elle varie selon la position et l’occupation du parlementaire (1) De la plus haute duPrésident  : 7 243,08 €, à la plus basse des   Secrétaires du Bureau : 689,82 €

3 – Frais de mandat et de  secrétariat

Les députés disposent en outre d’un crédit affecté à la rémunération de collaborateurs. Calculé en principe pour trois collaborateurs, il peut toutefois, au gré du député, être versé au profit d’un nombre de personnes variant de un à cinq. Le député a la qualité d’ employeur  : il recrute , licencie, fixe les conditions de travail et le salaire de son personnel.

Le crédit ouvert pour chaque député est revalorisé comme les traitements de lafonction publique. Au 1 er février 2017,  le montant mensuel du crédit est de 9 618 €.

En cas de non- emploi de la totalité du crédit, la part disponible demeure acquise au budget de l’ Assemblée nationale ou peut être cédée par le député à son groupepolitique pour la rémunération d’employés de ce groupe.

4 – Indemnité représentative de frais de mandat

Au 1er février 2017, le montant mensuel de cette indemnité est de 5 840 € brut et n’est pas assujettie à des justificatifs.

5 – Réserve parlementaire (2)  

Réserve parlementaire : +ou- 10 000

Ce que révèle en outre l’affaire Fillon

Domicilié dans la Sarthe, François Fillon est député de Paris depuis 2012 ce qui explique l’attribution exclusive de sa réserve parlementaire à des associations parisiennes. Cet exemple de parachutage injustifiable au regard de l’ intérêt public lui a valu la vindicte de Rachida Dati qui, à ce titre est soupçonnée d’avoir vendu lamèche.

Les journalistes ne font pas leur travail d’investigation et d’information , ils rongent l’os qu’on leur tend au lieu d’enquêter  sur le fond de l’affaire. Craignent-ils de perdre leur  déduction fiscale forfaitaire de 7650 euros ? A cela s’ajoutent les millions de  subventions allouées à la Presse . Politiques et journalistes se tiennent par la barbichette afin de ne pas perdre leurs avantages pécuniaires

Les abus révélés par l’affaire Fillon-bouc-émissaire profitent aux politiques qui s’engraissent avec l’argent public pour se faire élire, réélire en finançant leur parti, leur clientélisme et finançant illégalement leurs campagnes électorales tout en ménageant les exploiteurs et fossoyeurs de la France. Les citoyens ont désormais une bonne raison d’ examiner ce que font les parlementaires de leur argent.

Les députés et sénateurs coûtent beaucoup trop cher aux contribuables au regard des services qu’ils leur rendent  en particulier santé, économie , sécurité , préservation du bien commun. S’ils étaient efficaces, la France ne serait pas dans un tel état de déréliction.

Pourquoi deux chambres (Assemblée nationale et Sénat) qui font sensiblement le même travail mais qui engendrent des dépenses faramineuses et inutiles ?

Eut-il été humble, Fillon aurait pu se dédouaner en dénonçant ce système. Non seulement il aurait épargné des humiliations et souffrances à sa famille mais il aurait  gagné des voix. Trahir sa caste pour la cause du Bien commun semble plus coûteux que défendre ce dernier. Muet comme une carpe, il conserve le soutien de ses amis politiques et l’espoir d’accéder à la mandature suprême , ce à quoi il rêve depuis qu’il a une barbe à raser tous les matins en se regardant dans son miroir.

Alice Braitberg

(1) Les indemnités spéciales,  destinées à compenser des sujétions attachées à l’exercice de certaines fonctions, sont attribuées aux titulaires de différents postes. Elles sont plafonnées à 1,5 fois le montant cumulé de l’indemnité parlementaire et de l’indemnité de fonction.

Leur montant brut mensuel est le suivant :

– Président : 7 243,08 €

– Questeurs : 4 986,81 €

– Vice-présidents : 1 034,73 €

– Président de commission et rapporteur général de la commission des finances : 876,64 €

– Président de la commission spéciale chargée d’apurer les comptes : 876,64 €

– Président de l’Office d’ évaluation des choix scientifiques et technologiques : 876,64 €

– Secrétaires du Bureau : 689,82 €

Sur le plan fiscal , l’indemnité parlementaire de base majorée de l’indemnité de résidence et de l’indemnité de fonction, à l’exclusion des indemnités spéciales, est imposée suivant les règles applicables aux traitements et salaires.

(2) La réserve parlementaire est de 90 M€ pour les députés et de 55 M€ pour les sénateurs.  Depuis 2013 et la nouvelle majorité à l’Assemblée nationale, la répartition de la réserve parlementaire entre les députés est faite de manière beaucoup plus équitable :  chaque député se voit allouer 130 000 €, via son groupe politique . Il n’y a plus autant de différences qu’auparavant entre députés de la majorité ou de l’opposition, ou entre députés « influents » ou députés « de la base ».

Toutefois, les parlementaires de l’Assemblée nationale ayant des fonctions particulières, telles que président d’une commission ou d’une délégation, peuvent avoir une enveloppe complémentaire . Il faut noter que, l’attribution se faisant par l’intermédiaire des groupes politiques, certains peuvent décider de mutualiser une partie de la réserve parlementaire de leurs membres, soit pour financer des projetscommuns, soit pour attribuer une somme plus importante à quelques députés. https://www.barbararomagnan.eu/reserve/

(3)  Calcul de la somme d’espèces brassée par un député  sous réserve d’omission

Rémunération des collaborateurs : 9 618

Frais de mandat : 5 840

Réserve parlementaire : +ou- 10 000

Indemnité spéciale non imposable : + ou – 1 000 euros

(2) Répartition de l’ensemble de la réserve parlementaire selon l’Assemblée Nationale

On trouvera sur le site de l’Assemblée Nationale le détail de la répartition de la réserve parlementaire http://www2.assemblee-nationale.fr/reserve_parlementaire/plf/2015?idDemandeur=&typeTri=mont  Le classement est donné dans l’ordre décroissant du montant des attributions.

(2) Répartition de la réserve parlementaire de François Fillon en 2015 source

FILLON François Les Républicains A chacun ses vacances 66, avenue de Breteuil 75007 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Amicale bouliste des arènes de Lutèce 98, rue Mouffetard 75005 PARIS Fonctionnement 5000.00
FILLON François Les Républicains ASSERAP Maison des associations 4, rue Amélie 75007 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Association Art Saint-Germain des Prés 27 rue Guénégaud 75006 PARIS Fonctionnement 3000.00
FILLON François Les Républicains Association CEP entraide étudiants 5, rue de l’Abbaye 75006 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Association des jeunes Bernardins 13 bis, rue des Bernardins 75005 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Association du patronage Sainte-Mélanie 19 ter, rue Tournefort 75005 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Association Vivre Lire 1, rue Frédéric Sauton 75005 PARIS Fonctionnement 20000.00
FILLON François Les Républicains Cœur du Cinq PARIS 24, rue Daubenton 75005 PARIS Fonctionnement 4000.00
FILLON François Les Républicains Comité d’action culturelle et sociale 78, rue Bonaparte 75006 PARIS Fonctionnement 5000.00
FILLON François Les Républicains Comité d’aménagement du 7e arrondissement 105, rue Saint-Dominique 75007 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Comité des fêtes et des œuvres de solidarité du Ve PARIS21, place du Panthéon 75005 PARIS Fonctionnement 32000.00
FILLON François Les Républicains Comité municipal d’animation et d’action sociale du 7e Maison des associations Boîte 30 4, rue Amélie 75007 PARIS Fonctionnement 3000.00
FILLON François Les Républicains Conférence Saint-Vincent de Paul de Saint-Etienne du Mont PARIS Paroisse Saint-Etienne du Mont 30, rue Descartes 75005 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Conservatoire de musique et d’expressions artistiques 80, boulevard Saint-Germain 75005 PARIS Fonctionnement 1500.00
FILLON François Les Républicains Croix Rouge délégation du 5e arrondissement PARIS 9, rue Laplace 75005 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Ecritures buissonnières 79, rue Claude Bernard 75005 PARIS Fonctionnement 1500.00
FILLON François Les Républicains Entraide amitié partage 39 boulevard Saint-Germain 75005 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Inter 7 105, rue Saint-Dominique 75007 PARIS Fonctionnement 5000.00
FILLON François Les Républicains Jazz’N’Klezmer/Centre d’art et de culture Centre d’art et de culture 39 Rue Broca 75005 PARIS Organisation d’un festival de musique 2000.00
FILLON François Les Républicains Le parloir du Colombier 9, rue du Vieux-Colombier 75006 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Les amis du Champ-de-Mars Maison des associations 4, rue Amélie 75007 PARIS Fonctionnement 3000.00
FILLON François Les Républicains Les bébés du Gros Caillou 92, rue Saint Dominique 75007 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Office municipal des sports (OMS) PARIS 21, place du Panthéon 75005 PARIS Fonctionnement 3000.00
FILLON François Les Républicains Old up Maison des Associations 4 rue Amélie 75007 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Ordre de Malte, délégation du 5e arrondissement PARIS 42, rue des Volontaires 75015 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Partage 5/6/7 3 place Saint-Thomas d’Aquin 75006 PARIS Fonctionnement 3000.00
FILLON François Les Républicains Péniche du Cœur PARIS Quai Saint-Bernard Jardin Tino Rossi 75005 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Philomuses 55, quai des Grands Augustins 75006 PARIS Fonctionnement 1500.00
FILLON François Les Républicains Protection civile de Paris, antenne du 5e PARIS 6, rue Larrey 75005 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Société des poètes français 16, rue Monsieur le Prince 75006 PARIS Fonctionnement 1000.00
FILLON François Les Républicains Sports 7 17, rue Augereau 75007 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Association des commerces et riverains de la rue Bertholet

 

Pour un Parlement exemplaire, signez la pétition

http://e-mosaique.hautetfort.com/media/01/01/1485825389.jpg

https://usbeketrica.com/article/democratie-changer-les-regles-du-jeu

Un député brasse au minimum 25 000 euros/mois en sus des indemnités qui constituent sa rémunération. En outre il bénéficie de toutes sortes d’avantages en nature, y compris le privilège de profiter des ors de la République grâce à l’argent du contribuable.

L’intérêt de l’affaire Fillon est d’avoir mis au jour les prébendes considérables des élus députés et sénateurs.

Ben, si j’avais su, j’aurais choisi un avenir de politique et j’y aurais préparé mes enfants ! Malheureusement, je suis incapable de faire une chose en laquelle je ne crois pas et qui m’obligerait à mentir, dissimuler, intriguer, manipuler, jouer à dix bandes, collaborer à des entreprises immorales, tromper et mépriser autrui…..

On trouvera dans l’article ci-dessous les détails des fabuleux avantages des députés en espèces comme en nature. Les données chiffrées sont accessibles à tout le monde sur le site de l’Assemblée nationale 

http://ripostelaique.com/francois-fillon-na-rien-fait-dillegal-cest-justement-tout-le-scandale.html

La Connectrice

Partout des citoyens se mobilisent et appellent à une plus grande transparence de leurs élus.
Pour transformer l’indignation en action, interpellons les parlementaires pour qu’ils modifient d’urgence les règles des assemblées.

Le 22 février aura lieu la dernière réunion du bureau de l’Assemblée nationale de cette législature. Cette instance a le pouvoir de prendre des décisions et de modifier le code de déontologie. Si nous sommes nombreux nous pourrons les convaincre d’adopter nos 4 propositions pour un Parlement transparent et une démocratie rénovée.
Signez la pétition de Transparency France et Powerfoule !

Nos 4 propositions clés :

 Pourquoi c’est important ?

Le 25 septembre 2012, Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, promettait de faire de l’Assemblée « une maison de verre, transparente, exemplaire, irréprochable ». Malgré quelques avancées indéniables les règles d’intégrité de l’Assemblée nationale et du Sénat restent largement en dessous des attentes des citoyens. 77% des français estiment en effet leurs députés et sénateurs corrompus selon notre sondage d’octobre dernier*.

Face à ce constat alarmant, nous ne pouvons plus nous contenter de demi-mesures d’autant plus que les solutions existent ailleurs : en Allemagne, aux Etats-Unis, les parlementaires ont interdiction d’employer leurs proches, au Royaume-Uni, les parlementaires doivent rendre publiques leurs dépenses.

Ces mesures simples peuvent être adoptées immédiatement. La crise de défiance grave que traverse notre démocratie appelle des réponses rapides et concrètes.

Le 22 février aura lieu la dernière réunion du Bureau de l’Assemblée nationale. Ensemble nous devons les convaincre de saisir cette opportunité pour agir.

Signez pour obtenir enfin un Parlement exemplaire ! Pour signer la pétition http://foulepower.org/5lCPCdvyto4

Plus d’informations :

Source de la lettre à Bartolone pour un parlement exemplaire https://www.powerfoule.org/campaigns/penelopegate/parlement/pour-un-parlement-exemplaire
%d blogueurs aiment cette page :