Flux RSS

Archives de Tag: Roger Madec

Les anciens maires Delanoë et Madec s’incrustent sans titre dans leur ancienne mairie

Publié le

Le Conseil de Paris s’apprête à attribue un bureau et un demi-secrétariat à Bertrand Delanoë qui, officiellement a démissionné de sa fonction de maire au profit d’Anne Hidalgo qui, en bonne soldate de son parti ne protestera pas officiellement, tenant au contraire à justifier le maintien dans les lieux de son mentor.

Moi, à sa place, je me sentirais humiliée d’être ainsi contrôlée.

On s’en doutait, une femme ne pouvait pas dirigeait seule la prestigieuse mairie de la capitale. Elle n’a été élue que sous tutelle du parti, entourée d’hommes qui la surveillent et la contrôlent. Encore une femme alibi. C’est triste ;-(((

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-delanoe-pourrait-disposer-d-un-secretariat-a-la-mairie-15-05-2014-3842445.php

Sur le site du journal Le Parision,  88,9 % des 11 643   votants  désapprouvent  le maintien de Delanoë

Est-il normal qu’un bureau soit attribué à Bertrand Delanoë à la mairie de Paris ?
OUI 
11.1 %
 NON 88.9 %
A la mairie du XIXème, même scénario, Roger Madec, maire démissionnaire soit-disant pour raisons de santé ne s’est jamais aussi bien porté que depuis qu’il occupe la grande salle de réunion située au dessus du bureau de son dauphin, François Dagnaud. Riveraine de la mairie du 19ème, je n’ai jamais autant croisé Roger Madec sur la place de la mairie depuis l’élection de Dagnaud qui doit bouillir intérieurement car il ne semble pas manquer de personnalité et il a assuré l’absence de charisme et de présence de Madec depuis des années.
Qu’un ancien maire continue à contrôler SA mairie n’est pas un bon signe pour le renouvellement des équipes municipales et encore moins pour le changement, même minime des politiques locales.
Qu’un politique renonce à ses privilèges en refusant de passer les rennes de la gouvernance à son successeur officiel démontre, s’il en était besoin que ceux qui devraient s’occuper du bien commun ne songent en réalité qu’à cultiver et faire croître et embellir leurs avantages personnels.
Sur le plan financier, on ne nous fera pas croire que la présence de deux maires dans une mairie ne coûte rien car la mise à disposition d’une bureau dans des bâtiments anciens à surface limitée de fait peut obliger à louer ou acquérir des locaux supplémentaires pour héberger le personnel municipal; une secrétaire à mi-temps a un coût non négligeable; les frais d’investissement et de  fonctionnement doivent également pris en compte comme la consommation d’énergie (électricité et chauffage en particulier), de papier pour les photocopieuses et papier qui va avec ainsi qu’autres relieuses, ordinateur, téléphone, tablettes, réceptions, papier à en-tête, éventuel aménagement et décoration du bureau et personnel de la mairie contraint de donner la priorité à Monsieur le maire, etc.
C’est comme cela en France, cette monarchie républicaine, les politiques ne renoncent jamais à leurs privilèges, qu’ils soient de droite comme de gauche, triste monde. On comprends pourquoi tant de citoyens renoncent à voter …

 

Clientélisme et dictature socialiste. Paris 19ème est au PS ce que la Crimée est à Poutine

Publié le

Dimanche soir, au premier tour des élections municipales, j’interpelle poliment un homme qui sort de la mairie. -Bonsoir monsieur, pouvez vous me donner les scores ? -C’est bon pour nous, Dagnaud fait 42%, EELV 12 et avec NPA on est sûrs de gagner ! Il jubile et s’en va tout guilleret. Moi, j’en ai mal au bide parce que j’espérais très fort un changement d’équipe municipale et parce que cet affidé m’a prise d’office pour socialiste comme si le territoire était blindé par le parti et qu’il y régnait en dictateur.

Dans cet arrondissement, pour peu qu’on ait un comportement citoyen et responsable, on ne peut qu’agir pour le parti sinon en être. J’ai été bénévole, je sais de quoi je parle, j’ai observé de prés et en situation les manipulations et mensonges du PS, des pratiques que j’ignorais naïvement lors de mon engagement libre et sincère dans le bénévolat social.

Signe éloquent, la rue de Crimée, peut-être la plus longue de l’arrondissement, se trouve dans le 19ème.

Comme l’électorat pro-russe de Crimée a été fabriqué par Poutine (distribution de passeports russes, contrôle de l’administration,nombreux emplois générés par les bases navales,  présence de l’armée navale, etc.) l’électorat socialiste du 19ème a été fabriqué en distribuant de nombreux avantages , parce qu’autrefois ouvrier et toujours le plus pauvre de Paris en termes d’UC (unité de consommation). Il est la chasse gardée de la gauche (siège du parti communiste) et de la gôche (PS et Verts bobos). Mais il y a longtemps que les ouvriers ont disparu de l’arrondissement avec la fermeture des usines et des ateliers, leur transformation en ateliers d’artistes, duplex chic et choc et résidences privées clôturées. Le 19ème n’a plus de populaire que la misère intellectuelle, économique et citoyenne qui s’entasse dans les logements sociaux, les squatts et la banlieue proche de Pantin et Aubervilliers.

Par exemple, le quartier charmant et arboré de la Mouzaïa est loti de petites maisons construites au 19ème siècle par les patrons des carrières de gypse (plâtre de Paris) des Buttes-chaumont pour y loger leurs ouvriers comme il était d’usage à l’époque (phalanstères, cités ouvrières, etc.). ces petites maisons d’environ 50 m2 sur deux niveaux s’arrachent à pris d’or par les bobos et certaines professions libérales qui ne peuvent s’offrir la villa Mozart dans le 16ème. Certaines de ces maisonnettes ont été détruites pour être remplacées par des maisons plus vastes et stylées Art déco dans les années 30-40. L a résidence du maire précédent se situait dans ce beau quartier  habitait réellement en grande banlieue chic. Ce n’est pas parce qu’on est maire d’un arrondissement populaire qu’il faut se contraindre à fréquenter le peuple des petites gens, des retraités et des immigrés que l’on fait venir en masse comme caution sociale. Si vous avez jamais vu Madec en plein air, vous comprendrez ce que je veux dire …(raide, glacial, fermé et peu amène.

Il y a deux jours j’ai croisé Dagnaud et Madec qui distribuaient des tracts sur le trottoir et j’en ai profité pour interpeller Dagnaud sur différents sujets. Madec est resté à l’écart comme si j’avais une discussion intime avec le maire sortant et pourtant cet ancien garçon de café devenu sénateur surveille sans titre son successeur.Il occupe la grande salle de réunion au-dessus du bureau du maire et figure en second sur la liste socialiste pour être sûr de devenir conseiller de PARIS, éventuellement adjoint d’Hidalgo aux finances comme il l-avait attendu sans succès de Delanoë.

Dagnaud est sympathique, dommage qu’il soit socialiste …

Depuis 19 ans que les socialistes occupent la mairie du 19ème ils ont donné à leurs militants et soutiens des logements, des emplois et des rentes politiques de situation. La Ville de Pris a distribue des millions ou peut-être des milliards de subventions aux associations, en partie au nom de la Politique de la Ville, ce programme dont les fruits se font attendre depuis 19 ans.

Jugez-en : Augmentation de la délinquance à la personne et des cambriolages, délinquance de plus en plus juvénile, bandes de cités, trafic et consommation de drogues, échec et désertion scolaire, analphabétisme et illettrisme, regroupement d’immigrés illégaux, urgences médicales engorgées par les immigrés qui ne veulent pas payer un généraliste, pollution sonore aux abords de la mairie et dans le parc des Buttes-Chaumont, etc on n’entend plus parler français dans les rues du 19ème et j’ai même entendu mon épicier kabyle rouspéter parce que des clients lui parlaient d’office en arabe…

le 19ème n-est pas, contrairement à une légende socialiste, un quartier populaire parce que les ouvriers et les employés l’ont quitté ne pouvant accéder à la propriété par contre ils sont nombreux à y travailler passant tous les jours devant des logements sociaux occupés en grande partie par des immigrés d’Afrique du Nord et de l’Ouest qui font beaucoup d’enfants, qui ne parlent pas français et qui vivent d’aides sociales parce qu’ils sont des rentiers pauvres, plus riches au final que les travailleurs pauvres trop riches pour avoir des aides. Rentrés dans leur banlieue, ces ouvriers et employés voteront FN par dépit ou s’abstiendront par découragement.

Elections municipales Paris XIXème : les habitants sont mécontents de la gestion socialiste

Publié le

Habitante du XIXème arrondissement depuis 34 ans, j’ai subi ces dernières années des transformations qui portent atteinte à ma tranquillité, ma qualité de vie et ma sécurité. Je suis loin d’être la seule à faire ce triste constat.

1)      Les trottoirs

Les trottoirs sont devenus des zones à haut risque pour les piétons : piste cyclable tracée sur le trottoir où les cyclistes pédalent )à toute vitesse dans les deux sens et la nuit sans lumière. Ils frôlent les piétons et les insultent lorsque, par mégarde, ils ont franchi la ligne blanche qui délimite la piste cyclable

Les motos et scooters volumineux stationnent en masse sur les trottoirs qu’ils polluent. Pour se garer ou partir, ils pétaradent sans égards pour les clients des terrasses de café qu’ils polluent de leurs émanations toxiques , nauséabondes et bruyantes. Ils n’hésitent pas à rouler sur les trottoirs à vitesse rapide en frôlant les piétons.

2)      La place de la mairie

Une place de mairie est comme une place de village où les gens flânent, se rencontrent, discutent et où les enfants jouent. Malheureusement, cyclistes, motos et scooters traversent sans vergogne pour éviter de faire le tour de la place.

A l’occasion de mariages ethniques nombreux et bruyants, des invités font vibrer et pétarader leur moto près de l’escalier principal de la mairie en guise d’hommage aux mariés. Le plus beau jour de leur vie avec tintamarre de klaxons, c’est toute la journée et tous les jours pour les riverains

 des camions administratifs stationnent en permanence sur la place.

3)      Passages piétons

Ils représentent un grand danger pour les enfants qui se rendent à l’école, au collège ou au lycée, pour les parents avec poussettes, pour les personnes âgées et pour tous les piétons car les voitures qui tournent ne respectent pas le passage prioritaire. Des feux clignotants orange devraient équiper les passages piétons les plus fréquentés, notamment aux abords de la mairie.

4)      Le parc des Buttes-Chaumont

Ce parc a été imaginé pour que les citadins puissent y rêver, s’y délasser, flâner et s’y reposer de la vie trépidante et bruyante de la ville.

Malheureusement, des commerces et manifestations avec musique amplifiée déploient une intense pollution sonore qui ne permet pas le repos.

De plus en plus de coureurs/joggeurs envahissent les allées sans tenir compte du rythme lent des autres usagers. La suppression des trottoirs ne permet plus aux flâneurs de se mettre à l’écart. Inciviques, ces coureurs houspillent et parfois insultent les pauvres promeneurs qui se trouvent sur leur chemin. Les coureurs devraient être canalisés dans des allées avec barrières comme à Central Park à New-York.

5)      Les Chiens

La filière canine représente chaque année près de 4 milliards d’euros et occupe près de 30 000 emplois. La vente de chiens vient de Passer à 10% de TVA pour atteindre 20% au 1er juillet. Les aliments pour chiens sont taxés à 19,6%. Malgré des profits conséquents pour l’Etat, rien n’est fait en retour pour faciliter la vie du chien à Paris, contrairement à toutes les grandes villes d’Europe qui disposent d’espaces canins avec pelouse grillagée, point d’eau, poubelles et bancs.

Le réaménagement du parc des Buttes-Chaumont devrait être l’occasion de créer un espace canin afin que les chiens puissent s’y amuser en liberté et qu’ils ne gênent pas certaines populations qui les craignent.

Alors que d’un côté les scientifiques préconisent l’intervention du chien dans les maisons de retraite, les écoles, les hôpitaux et les laboratoires pour la détection de certaines maladies, que le chien est indispensable pour guider les aveugles, assister les handicapés, assister la police et l’armée, repêcher les gens en mer ou ceux qui sont enfouis sous les avalanche, la Ville de Paris reste sourde aux demandes d’aménagement d’espaces canins.

6-dépréciation de l’immobilier

le 19ème arrondissement est l’un des moins chers de Paris en valeur foncière et risque de le demeurer du fait de l’insécurité qui y régne. Les cambriolages, les dégradations et les risques de squat y sont une réalité quotidienne.

De même les agressions de personnes, surtout les femmes âgées prennent la forme de vols à l’arraché de sacs, de portables, de chaines et de cartes bancaires. plusieurs personnes de ma connaissance ont été attaquées dans le hall de leur immeuble, souvent par des adolescents.

7-Ghettoïsation des élèves non francophones dans les établissements scolaires

La proportion d’élèves non francophones est déjà très élevée dès la maternelle et l’école primaire, ce qui donne l’illusion d’une mixité sociale car, en réalité chaque enfant peut imposer sa culture s’il est agressif et que son éducation familiale ne lui a pas transmis les valeurs républicaines. On peut imaginer que ces petits enfants se sentent de fait à part du monde des blancs et, surtout des Français qu’ils en viendront à haïr et persécuter parce qu’ils les pensent plus aimés, plus riches et privilégiés mais que leur religion, souvent musulmane, leur interdit de côtoyer et d’imiter (voir plus bas).

Il semble que les enseignants ne soient ni formés ni disponibles pour faire face efficacement à ce contexte difficile et quasi général à Paris et en région parisienne. Les « emplois jeunes » et autres cautères sur la jambe de bois de l’insertion des enfants de la population immigrée ne sont pas plus formés que les enseignants.

Je me souviens d’une scène pathétique lors de la fête de la maternelle de mes enfants. Dans la petite chorale formée par la prof de musique se tenait au fond du groupe une fillette noire debout comme les autres mais les genoux pliés pour dissimuler le fait qu’elle était beaucoup plus grande -et sans doute « en retard »- que ses camarades de classe. Comment peut-on laisser ainsi souffrir une enfant ? Qu’en peut-il être de son insertion sociale à venir ?

Les élèves des collèges doivent se défendre d-agressons physiques et de rackett à l’intérieur comme à l’extérieur des établissements scolaires dont les responsables minimisent les risques.

les élèves des lycées rencontrent régulièrement des vendeurs de cannabis ou d’autres drogues dans l’enceinte du lycée ou à sa proximité. Il n’est pas rare de voir des lycéens fumer un joint sur un banc ou dans le parc des Buttes-Chaumont.

Beaucoup de parents habitant l’arrondissement, inscrivent leurs enfants dans des établissements privés parfois très éloignés de leur domicile. Il en résulte une évasion de la jeunesse blanche, francophone, francophile et chrétienne des établissements publics. La proportion d’élèves arabes, africains et musulmans ne cesse de croître et il suffit de passer devant les établissements publics pour s’en rendre compte par soi-même. A la sortie des classes, les élèves parlent dans un sabir qui leur est propre mais n’a rien à voir avec la langue française que certains parents interdisent à leurs enfants à la maison. On se doutent aisément que les résultats scolaire pâtissent de ce fait.

De façon générale, on n’entend pas parler français dans le XIX ème. Pourtant les mairies et leurs associations proposent gratuitement ou moyennant une petite participation, des cours d’alphabétisation. Pole emploi propose aux chômeurs des formations rémunérées dont on peut s’interroger sur l’efficacité car j’ai rencontré des personnes qui en avaient bénéficié et ne semblaient en avoir tiré aucun profit. Il serait inapproprié de prétendre que ces élèves sont stupides ou paresseux. En réalité ils sont inhibés par leur culture. pour la plupart musulmans, il leur est interdit de faire comme les kouffars ou les Français dans le cas qui nous intéresse. Il est interdit de – ressembler aux infidèles dans la manière de s’habiller, de se comporter, de parler etc. de sorte à traduire l’amour que l’on nourrit à leur égard. Car le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Celui qui s’assimile à un peuple en fait partie ». Il est donc interdit de chercher à ressembler aux infidèles en leurs spécificité, en leurs habitudes, en leurs pratiqueras cultuelles, en leur mode de vie et en leurs moeurs, comme le rasage de la barbe, le développement des moustaches, l’utilisation superflue de leur langue, leur manière de s’habiller, de manger, de boire, etc.

…Allah n’a autorisé à rester en pays mécréants que les opprimés qui ne peuvent pas émigrer et ceux dont le séjour dans lesdits pays comporte un intérêt religieux comme l’appel à Allah et la diffusion de l’Islam dans ce pays. Séjourner chez eux est interdit sauf en cas de nécessité. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Je désavoue celui qui s’installe au sein des polythéistes » 

http://islamqa.info/fr/2179

Place des fêtes, une habitante me racontait que des « jeunes » fument du crak dans les halls des immeubles sociaux, terrorisent les locataires verbalement ou les bloquent dans les ascenseurs lorsqu-ils protestent. La place des fêtes est connue depuis des décades pour ses trafics de drogue, ses receleurs, ses gymkhanas de scooters volés, ses voleurs à l’arraché et agressions aux abords de distributeurs de billets. Depuis 19 ans de mandature socialiste, l-insécurité n’y a pas régressé et un policier m’a cofié que c’éytait un abcés de fixation planifié car « tant qu’ils sont là ils ne sont pas ailleurs. »

8-Trop d’immeubles sociaux

Paris XIXème compte le plus grand nombre de logements sociaux, tous organismes confondus : RIVP, HLM, La Sablière, 3F, etc. Delanoë a récemment inauguré un ensemble d’habitat aidé rue du Maroc et il s’en construit encore rue de Crimée et de côté de la porte d’Aubervilliers proche du parc du Millénaire. Il n’y a pas de crise du bâtiment dans le XIXème mais une crise du logement sans fin étant donné que le flux des « mal logés » venus du Sud ne tarit point.

Les plus beaux appartements des immeubles sociaux, terrasses, ateliers d’artistes, duplex, maisons individuelles, immeubles anciens rénovés sont  attribués aux amis du maire militants et soutiens du PS (un peu d’EELV) aussi qui ont de petits salaires dans les très nombreuses associations de l’arrondissement et les diverses antennes de la « Politique de la Ville ».Tous ces gens chouchoutés ont concouru efficacement au maintien de l’équipe socialiste depuis 19 ans.

Le PS a fait avec le XIXème l’équivalent de ce que Poutine a fait en Crimée en invitant la population russe à s’y installer et en lui distribuant des passeports russes pour y revendiquer une large majorité. Tous les idéologues partagent les mêmes pratiques.

9-Un arrondissement sale

population négligente, dépôts d’ordures devant les immeubles sociaux, détritus jetés par les fenêtres de certaines cités, poubelles insuffisantes, employés de la voirie non formés, containers à verre toujours engorgés entourés de boutilles, sppression des poubelles aux Buttes-chamont pendant les travaus et poubelles insuffisantes les jours d’affluence avec un seul employé le lundi matin pour ramasser les détritus, remontées d’odeurs d’égouts permanentes au coin de la rue Manin et de la rue de Crimée, Vélib abandonnés pendant des jours devant les cités, etc

Elections municipales Paris XIXème. Listes blanches, rues basanées.République française absente

Publié le

Proclamation de la République françaiseproclamation-de-la-republique-francaise

Les listes des candidats au conseil municipal de Paris XIXème réservent de jolies surprises. On y trouve trés peu de noms arabes alors que la population maghrébine y est fort nombreuse et peu de noms à consonance musulmane alors que foulards et barbes prolifèrent ainsi que les commerces halal et les mosquées. La liste PS compte des élus qui ne semblent pas tirer d’autres revenus que ceux que leur procure nos deniers dans leur fonction de conseiller de Paris ou d’arrondissement. Seules trois listes sur 8 indiquent la profession des candidats. La mention « République française » n’est visible que sur deux listes sur 8.

Une mention bien toutefois pour ces 8 listes qui respectent la parité. les sanctions ont du être persuasives.

  • Je trouve stupéfiant que l-on demande aux électeurs de voter pour des gens qu’ils ne connaissent pas et sur lesquels on ne précise même pas l-indication minimale de la profession
  • Je trouve étonnant que ces partis de gauche qui prétendre défendre les immigrés avec et sans papiers, qui hurlent à la moindre tentative de régulation de l’immigration, enrôlent si peu d’immigrés sur leurs listes
  • Je trouve inquiétant que des candidats au port de l’écharpe tricolore n’affichent pas qu’ils représenteront la République française

illustration-maire-elections-municipales_1489932

source image http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/puy-de-dome/riom/2014/03/03/municipales-encore-16-communes-sans-candidat-dans-l-arrondissement-de-riom_1897477.html

J’expliquais dans mon précédent article que les élus des listes gagnantes seraient divisés en deux groupes selon leur ordre d’inscription. les 14 premiers seraient conseillers de Paris et éliraient. Les 14 suivants deviendraient conseillers d’arrondissement. Il est donc intéressant d’examiner ces listes pour savoir à quelles personnes nous allons donner le pouvoir d’élire notre maire et de gérer le quotidien de l’arrondissement.

Il faut garder à l-esprit que le maire d’arrondissement a peu de pouvoirs car il ne dispose que du budget que lui accorde le Conseil de Paris. En revanche, la mairie de Paris dispose d’un énorme budget et un adage dit que pour toucher beaucoup de sous il faut être proche des gros sous.

FN – la force du bon sens

République française

pas de profession pour les candidats de la liste

deux noms arabes/42

UMP – une nouvelle énergie pour les Parisiens

République française

professions indiquées

un nom africain

Paris libéré – un nouveau souffle pour Paris

pas de République française sur les documents

pas d’indication de profession

environ 22 noms africains

EELV – Vivre mieux à Paris

pas de République française sur les documents

professions mentionnées

deux noms africains

un nom arabe

PS-Paris qui ose

pas de République française sur les documents

Professions mentionnées sauf pour quatre adjoints et conseillers

Roger Madec dont Delanoé n’avait pas voulu comme adjoint figure en troisièpe place pour être choisi cette fois par Hidalgo mais Dagnaud, son poulain a été beaucoup vu aux côtés de la dame

trois noms arabes, un nom africain

NPA-Paris anticapitaliste

pas de République française sur les documents

professions non mentionnées

un nom arabe

Front de gauche – A Paris place au peuple

pas de République française sur les documents

professions non mentionnées

un nom arabe

une citoyenne italienne

Lutte Ouvrière – faire entendre le camp des travailleurs

pas de République française sur les documents

professions non mentionnées

un nom arabe

Nuisances sonores : autorisées pour les copains du maire de Paris 19ème

Publié le

Pour la plupart des bobos ignorants mais idéologisés par la gôche, le XIXème ‘arrondissement de Paris est une allégorie du Paris populaire où on peut aller s’encanailler, à l’image de tous les quartiers mal famés de Londres, Berlin, Madrid, Rome ou Bruxelles qui, pendant des siècles ont accueilli aristocratie et bourgeoisie en mal de sensations. Ce fantasme du dévergondage est resté ancré dans la culture socialiste parisienne puisque je l’ai entendu de la bouche des fauteurs de troubles et nuisances sonores : On a bien le droit de faire la fête dans un quartier populaire !….Ils viennent de tout Paris et de la campagne (j’ai entendu : vivez à la campagne comme moi si le bruit vous dérange !) pour s’éclater aux Buttes-Chaumont, au Rosa Bonheur, au Pavillon du lac , au kiosque ou dans les buissons avec leurs bouteilles de pinard, de champagne ou leurs caisses de bière bien que, officiellement, la consommation d’alcool soit interdite dans les lieux publics. Tout ceci, je l’ai observé de mes propres yeux et oreilles puisque je suis heureusement  (pour le micro climat) et malheureusement riveraine du parc.

Les nuisances sonores ne se limitent pas au parc et s’étendent au parvis de la mairie qui est le lieu de mariages ethniques de plus en plus fréquents. Normal, le 19ème abrite plus de 40% d’étrangers, sans compter les clandestins. Les cortèges musulmans tiennent à se faire connaître, tout le monde doit y participer, marche ou crève. Tambours, trompettes, youyous, vrombissement des moteurs de moto et de voiture, klaxons, cris …aux beaux jours, ça n’arrête pas. Et comme la mairie du 19ème se vante d’y célébrer le plus grand nombre de mariages de la capitale, imaginez la nuisance qui ne s’arrête pas au vacarme. Nous devons aussi zigzaguer au milieu de voitures garées n’importe comment sur les trottoirs et les passages piétons, en double file devant l’arrêt des bus et dernièrement, obstruant complètement la place de la mairie que les piétons ont l’habitude de traverser, tout comme les cyclistes et motocyclistes d’ailleurs. Si on ose protester, insultes et menaces pleuvent de toutes parts. Le piéton de Paris ne doit pas être un électeur pour les maires socialistes. Réservons leur des surprises en 2014.

Les mariages « ethniques » sont aussi une démonstration de force virile et de machisme. Bonne chance à ces mariées …surtout si elles ont « choisi » des émules de Yacine Chaouat, 4ème adjoint du maire du 19ème condamné pour violences conjugales et protégé par le maire. https://laconnectrice.wordpress.com/2013/02/23/condamne-pour-violences-conjugales-yacine-chaouat-est-toujours-4eme-adjoint-a-la-mairie-du-xixeme/

Il faut dire que, dans cette société qui a perdu la boule, la collusion machiste islam/homosexualité mâle prospère. Ils ont en commun de mépriser et exploiter les femmes. J’en parlerai ultérieurement sur ce blog.

Dans sa dernière édition, le journal de la mairie « Le Paris du 19ème » présente page 17 , un encart sur les recours contre les nuisances sonores. Inu tile de vous dire que je me suis jetée dessus. Enfin, chouette, les responsables irresponsables deviennent responsables ! Las ! c’est plus fort que du Roquefort ! Rien, absolument rien sur les nuisances sonores des Buttes-Chaumont et de la mairie. J’hallucine ! Je relis l’articulet, ça se confirme, les nuisances sonores dont je souffre au point d’avoir acheté un casque anti-bruit, n’existent pas pour les édiles du XIXème. Pourtant, l’association « Vivre les Buttes-Chaumont »- a maintes fois saisi le maire pour certaines de ces nuisances sonores, puisque ses responsables sont les riverains malheureux de la guinguette Rosa Bonheur . Le maire est donc largement informé. Pourquoi ignore-t-il délibérément ces requêtes ? Quels intérêt supérieurs à ceux de ses propres administrés le guident ?

On sait que le maire démissionnaire, Roger Madec avait été très déçu de ne pas avoir été convié à seconder le maire de Paris, Bertrand Delanoë et qu’on imagine qu’il a reçu des lots de consolation en terme de chantiers de logements sociaux (le 19ème héberge déjà 60% de tous les logements sociaux de la capitale et que le  ghetto continue de croître http://www.evous.fr/46-nouveaux-logements-sociaux-dans-le-19e,1181956.html) , de subventions pour les associations amies et, vraisemblablement de gracieusetés de toutes sortes. Il n’est pas impossible d’imaginer que son successeur, François Dagnaud, poursuive les mêmes ambitions en vue de la prochaine mandature. Heureusement, l’échéance des prochaines municipales approche et les citoyens éclairés pourront voter utile.

Pour être juste et honnête, je dois préciser que « Le Paris du 19ème » précise La mairie d’arrondissement exerce toute sa vigilance en la matière pour sensibiliser les organisateurs. Si vous deviez constater des excès, votre interlocuteur privilégié est le commissariat du 19ème arrondissement. Je l’ai fait, j’ai appelé le commissariat qui a botté en touche, n’est pas intervenu et m’a envoyée paître ailleurs,un comportement habituel de ce commissariat au dire des habitants de l’arrondissement…

Condamné pour violences conjugales, Yacine Chaouat est toujours 4ème adjoint à la mairie du XIXème

images

Nouveau au 21/06/2015 à 20h

Yacine Chaouat aurait présenté sa démission de secrétaire adjoint à l’intégration républicaine avec un argument qui laisse pantois tant il est de mauvaise foi : il serait « démissionné » parce que musulman, autrement dit il serait victime de racisme, une accusation habituelle des musulmans lorsqu’un koufar ose protester contre sa mauvaise conduite.

Selon nos informations, Yacine Chaouat a déjà présenté sa démission. «Il a confié à Cambadélis (qu’il le) remerciait de cette 2e chance mais que, musulman, il n’avait pas le droit à l’oubli dans la France d’aujourd’hui, et qu’il préférait démissionner», explique t-on à la direction du Parti socialiste ce dimanche.http://www.leparisien.fr/politique/gouvernement-du-ps-une-condamnation-pour-violences-conjugales-qui-derange-21-06-2015-4880577.php

Nouveau au 21/06/2015

D’après le site Fdesouche, Yacine Chaouat, le chéri de ces messieurs (promotion canapé à tous les étages du PS) vient d’être nommé secrétaire adjoint à l’intégration républicaine du secrétariat national du PS. En tabassant et séquestrant son épouse, il a donné un bel exemple d’intégration républicaine. A l’image de Staline et conformément à la takkiya musulmane, le PS a vidé les mots de leur sens et affirme chaque jour davantage son mépris des Françaises et des Français.

LC

Nouveau au 21 janvier 2014

Yacine Chaouat exclu de la campagne pour les municipales ne figure pas sur la photo de groupe de l’équipe Dagnaud. Le courageux Bertrand Jullien a eu gain de cause-apparemment car on ne sait pas quel pont d’or a été offert au gentil Yacine –

Attention, contrairement à ce qu’écrivent certains sites, Chaouat n’a pas démissionné. Il figure toujours en qualité d’adjoint sur le site de la mairie du XIXème. Autrement dit, même s’il n’est pas officiellement membre de la campagne pour les municipales, il continue à faire partie de l’équipe du candidat François Dagnaud.

M. Yacine CHAOUAT

Adjoint au Maire chargé de la propreté, des relations avec le monde combattant et de la mémoire

Coordonnees
Tél : 01 44 52 28 34
Fax : 0144522903

Renseignements complementaires

 Ci-dessus, copie du site de la mairie du XIXème réalisée le 21/01/2014

Le PS parisien contraint de se séparer de son élu agresseur sexiste (Ce titre induit en erreur, Chaouat reste en place L.C.)

03 DÉCEMBRE 2013 |  PAR BERTRAND JULLIEN

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. » 

Y a des soirs comme ça qui ont le goût de la victoire. 
On vient de m’apprendre que Yacine Chaouat, adjoint socialiste au maire du 19 serait retiré de la liste PS pour les municipales de 2014. Trois ans de combat, combat qui m’a coûté mon emploi. Trois ans pendant lesquels ce triste individu condamné pour violences conjugales aggravées, qui cognait sa femme à coups de ceinture, a été soutenu et protégé par le maire du 19, son premier adjoint (aujourd’hui nouveau maire du 19), avec la complicité des instances du parti socialiste, des plus hauts responsables de l’Hôtel de Ville. Trois ans où l’hypocrisie socialiste a éclatée au grand jour : féminisme de façade et compromission avec la violence sexiste. 
Je n’ai jamais baissé les bras, subis les pressions, les insultes, les insinuations, les attaques et la perte de mon taff mais grâce à touTEs celles et ceux qui m’ont soutenu j’ai tenu bon. Nous étions déterminéEs à porter le fer au coeur de la campagne municipale. Devant le travail que nous avons poursuivis sur les réseaux, devant les craquements dans le PS lui-même où des femmes, des hommes se sont aussi dresséEs contre cette ignominie, l’appareil PS a pris peur, a senti que la situation était intenable, que nous ne lâcherions rien et que nous allions leur pourrir leur campagne s’il maintenait un salopard sexiste sur la liste. 
Je n’ai aucune illusion, suis lucide, si nous n’avions pas lutté et lutté, rien ne se serait passé et ce salaud sexiste aurait poursuivi tranquillement sa carrière d’élu. Bien sûr, tous ceux qui se sont compromis dans cette affaire, tous ceux qui devraient avoir honte de leurs propos, de leurs actes sont toujours là mais ça ne nous gâchera pas notre plaisir : nous avons gagné ! Et c’est aussi la victoire contre les violences faites aux femmes, une victoire des droits des femmes. Une petite victoire mais une victoire. Que touTEs celles et ceux qui m’ont accompagné dans ce combat en soit remercier, Bernard Jomier, seul élu du 19, adjoint écologiste à avoir réagi et combattu, EELV Paris, les TumulTueuses, une pensée pour les conseils de l’AVFT et touTEs les militantEs qui ont expriméEs leur solidarité, qui ont participé à la longue chaine internet/FB de protestation. Merci aux amiEs qui ont su être à mes côtés et m’ont entouré de leur fraternité et sororité et à celles qui m’ont supporté, dans tous les sens du terme 
Dans cette période où les bonnes nouvelles se font rares, on ne peut que se réjouir de ce succès. Nos valeurs valent plus que vos compromissions, vos lâcheté et petits arrangements.
Osez lutter, osez vaincre ! disait-on dans mes jeunes années militantes.http://blogs.mediapart.fr/blog/bertrand-jullien/031213/le-ps-parisien-contraint-de-se-separer-de-son-elu-agresseur-sexiste

Signez la pétition demandant le départ de Yacine Chaouat http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/bertrand-delano%C3%AB-limoger-yacine-chaouat-adjoint-au-maire-du-19%C3%A8me-arrondissement

Yacine Chaouat avait été condamné en 2010 à 6 mois de prison avec sursis pour avoir séquestré et battu sa femme. Il avait eu le culot de faire appel et sa condamnation avait été confirmée. A l’époque, le maire PS du XIXème, un de ces homosexuels qui « aiment » les femmes, avait fermé les yeux et gardé Chaouat comme attaché parlementaire et adjoint. L’affaire avait indigné EELV, les féministes des Tumultueuses avaient manifesté et Madec avait licencié celui par qui le scandale était arrivé, à savoir non pas le cogneur mais Bertrand Jullien, un collaborateur qui avait dénoncé l’affaire.

« Aucune leçon n’a été tirée du scandale DSK, » a lancé Lola, membre du collectif féministe les Tumultueuses, à l’issue de la séance. « À la mairie du 19e arrondissement, on peut être condamné, en première instance et en appel, pour violences conjugales et rester adjoint. Pire, celui qui ose dénoncer cette situation est renvoyé. »

Madec avait joué du violon idéologique pour protéger l’infâme avec ces mots clefs si chers à son électorat bobo diversité et double peine. Cette semaine, le maire du XIXe arrondissement de Paris, le socialiste Roger Madec, a accusé les écologistes de la capitale de vouloir «l’application de la double peine» à l’encontre d’un «élu de la diversité». http://paris13.eelv.fr/ps-et-eelv-saffrontent-sur-le-cas-dun-elu-condamne-pour-violences-conjugales/

 Il fallu l’intervention de Bertrand Delanoë au Conseil de Paris pour que Yacine Chanouat soit suspendu de ses fontions. En réalité, le maire se contenta de faire un geste en changeant l’élu de fonction. De la « Médiation », on l’affecta à la propreté et aux anciens combattants http://www.dixneufinfo.com/politique/article/yacine-chaouat-suspendu-de-ses

On aurait pu croire que le nouveau maire, François Dagnaud, allait exclure définitivement le délinquant de la mairie. Nenni. Dans « Le Paris du 19ème », le magazine d’informations municipales n°25 de février/mars 2013, édité par la mairie, je constate avec stupéfaction que Chaouat est toujours en place.en 4ème position dans la liste des 14 adjoints au maire. Il est adjoint chargé de la propreté, des relations avec le monde combattant et de la mémoire.

Quel exemple pour la jeunesse et quel réconfort pour les nombreuses femmes victimes de violences conjugales. Notre société nous demanderait de respecter un élu condamné par la justice pour violences conjugales qu’un maire excuserait en le gardant comme collaborateur! Un signal fort envoyé aux hommes violents afin qu’ils puissent perpétrer leur forfait en toute impunité.

J’avais déjà évoqué cette présence révoltante et cette indulgence coupable du maire du 19ème dans un article https://laconnectrice.wordpress.com/tag/yacine-chaouat-violences-conjugales/

Monsieur Yacine Chaouat a été condamné en mars 2010, par la 29 e chambre du tribunal correctionnel à six mois de prison avec sursis et dix-huit mois de mise à l’épreuve pour violences conjugales sur sa jeune épouse. En août 2009, Fatma, 21 ans, arrivée récemment de Tunisie, avait été battue à coups de ceinture et retenue à son domicile. Elle avait porté plainte contre son époux qui la brutalisait. « Il voulait la réduire à l’état d’esclave », s’émeut M e My-Kim Yang-Paya, l’avocate de la victime qui a depuis entamé une procédure de divorce. Le jugement a été confirmé en appel le 18 novembre 2011.

A quelques jours de la Journée internationale des femmes, on aimerait que le nouveau maire, François Dagnaud, prenne position contre les violences conjugales en exigeant la démission définitive de Yacine Chaouat et que le PS  soutienne le nouveau maire en retirant sa carte à ce délinquant.

Révision au 2 juillet 2013

Lire l’excellent article de Caroline Alamachère qui rappelle les faits et rajoute quelques pistes dont je me doutais bien. Le lobby homosexuel est partout et son grand mécène protège ses brebis à coup de piécettes.

Une pétition vient de voir le jour pour réclamer le départ de Yacine Chaouat qui continue de célébrer parfois des mariages (4). Bien entendu du côté des médias mainstream le silence est de rigueur. Entre gens de la même caste politique partageant les mêmes porte-couteaux, on ne se désavoue pas. Les droits des femmes ne relèvent en réalité pour ces gens que de la simple communication marketing.

Nous attendons depuis trois ans que dure cette situation d’entendre la condamnation ferme et l’annonce du décollage immédiat et sans indemnités du bourreau Chaouat par Delanoë et par son acolyte Anne Hidalgo, future candidate à la mairie de Paris et ancienne conseillère au Secrétariat d’Etat aux droits des femmes ayant participé à l’élaboration des lois sur la parité professionnelle. Au lieu de cela, un silence plus que feutré entoure les coupables manigances misogynes de la place Armand Carrel.

http://ripostelaique.com/delanoe-madec-protegent-yacine-chaouat-un-maire-adjoint-qui-cogne-sa-femme.html

Révision au 5 juillet 2013

L’affaire Yacine Chaouat embrase l’imagination des habitants de l’arrondissement à la gestion duquel il participe contre toute logique humaniste. Le téléphone arabe colporte un conte noir.

Dans une collectivité locale régnait un homme qui aimait les hommes. Comme il aimait les hommes, il s’entourait d’hommes qui aimaient les hommes et comme il y avait dans cette organisation beaucoup d’hommes qui aimaient les hommes, ils étaient surtout préoccupés du sort des hommes qui aimaient les hommes et leur manifestaient une solidarité résistant à tous les cyclones, les tempêtes et les orages.

Il arriva que le papa d’un homme qui aimait les hommes contraignit son fils à afficher une vie normale et lui trouva une épouse en la personne d’une jeune fille innocente qui était prête à quitter son village natal à n’importe quel prix.

L’homme qui aimait les hommes, terrorisé par son papa qui n’était pas commode et menaçait de le déshériter, se résigna à ce mariage arrangé. Il du même subir une fête interminable au son de youyous stridents et se plier à la cérémonie du drap taché de sang qu’on exhibe le matin de la nuit de noces. L’homme qui aimait les hommes souffrit beaucoup et jura de se venger. Sa rancœur fut telle qu’il se vengea sur la première personne qu’il vit, incarnation de sa souffrance et sa frustration. La jeune et innocente épouse en prit plein la gueule au sens propre et figuré. éberluée, assommée, elle subit mortifications, insultes et coups jusqu’à ce que, attachée à un meuble elle finisse par rompre ses chaînes pour aller déposer plainte au commissariat le plus proche. L’affaire fit grand bruit dans le village et l’homme qui aimait les hommes fut condamné par la Justice de notre pays. Il aurait du être démis de ses responsabilités mais ils n’en fut rien.

Tous les hommes qui aimaient les hommes compatirent au sort que lui avait imposé son papa et restèrent indifférents aux souffrances de la victime malgré leur reconnaissance par la justice de notre pays.

La conclusions de cette histoire est que selon que vous serez un homme qui aime les hommes, tout vous sera permis, vous serez intouchable, pardonné de cogner les femmes, exhibé en héros par vos semblables et maintenu dans des privilèges immérités.

Le lobby gay occupe la chaîne parlementaire la veille de la manifestation « pour l’égalité ».

Jean-Luc Romero,http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Luc_Romero président du comité de soutien à Florence Cassez, parlementaire ouvertement lobbyiste pour les gays, conseiller régional d’Île-de-France, apparenté PS après avoir fait sa carrière à l’UMP, a écrit le scénario d’un documentaire sur la politique et les homosexuels. « Homopoliticus » a été diffusé sur LCP pour la première fois le 21 décembre et ne cesse d’être rediffusé depuis.http://www.tetu.com/actualites/television/jeudi-sur-lcp-homopoliticus-50-ans-de-combats-politiques-lgbt-22747

Aujourd’hui, alors que « Homopoliticus » ne figurait pas sur les programmes TV, j’ai eu la surprise de tomber dessus au hasard de mes zappings. Curieuse coïncidence que la diffusion de ce film la veille de la grande manif annoncée pour « légalité ».

La première chose qui m’a frappée est que les personnes interviewées étaient toutes des hommes, des hommes qui avaient fait publiquement leur coming out. Une fois de plus, quand il s’agit de politique, les hommes sont sur le devant de la scène.

Deux femmes étaient interrogées parce qu’elles avaient participé au vote en faveur du PACS, Roselyne Bachelot, la madone des gays et Elisabeth Guigou, Garde des sceaux à l’époque. Elles n’étaient pas consultées sur leurs pratiques sexuelles, à l’opposé des messieurs présents dans le film, mais sur leur soutien à la cause homosexuelle masculine. Mais Où donc sont passées les lesbiennes ? Elles n’étaient pas concernées par le PACS ? Ce n’est pourtant pas ce que m’a raconté Anne Zélensky, présidente de la ligue internationale des femmes et amie d’Yvette Roudy qui a oeuvré pour le PACS.

C’est tout de même curieux que nous sachions tout sur les pédérastes, leurs amours et leurs couples mais que nous ne sachions quasiment rien sur les lesbiennes. Elles ne feraient pas leur coming out ? Je ne dois pas être au courant mais alors, pourquoi suis-je au courant , sans chercher à l’être, des pratiques sexuelles de Delanoë, Christophe Girard, Jean Luc Romero, Roger Madec, Bruno  julliard, Jack Lang, et bien d’autres dont je n’ai pas retenu le nom.

Pour les femmes, je ne connais que la peintre animalière Rosa Bonheur qui ne craignait pas d’afficher son homosexualité au XIXème siècle.

Mais ce que j’ai retenu de ce film c’est l’aveu par Roméro du mensonge du lobby gay. Il y dit en substance : Bien sûr qu’au-delà du PACS, nous visions le mariage mais il n’était pas question de le dire publiquement et nous nous passions la consigne dans le milieu gay.

De quoi donner du grain à moudre à mes amies lesbiennes et féministes qui s’opposent au « mariage pour tous » pour la bonne raison que c’est la porte ouverte à la PMA et, surtout à la GPA (gestation pour autrui, mères porteuses). Il y a fort à parier que cette fois aussi, le lobby gay s’est passé la consigne de ne surtout pas évoquer la GPA.

Les gays ne sont pas aussi ringards qu’il y paraît en militant pour le mariage dont ils n’ont rien à cirer. Ce qu’ils veulent, c’est pouvoir avoir des enfants comme les femmes mais comme c’est impossible, ils entendent bien les prostituer en louant leur utérus.

Les gays envisagent la PMA et la GPA comme une partie de plaisir. Facile quand on ne sera jamais enceint. La réalité est qu’il n’y a pas de maternité, même normale, sans risques pour la santé et la vie de la mère. La PMA multiplie par 7 les risques mortels d’embolie pulmonaire. Du fait de l’augmentation du volume sanguin pendant la grossesse, les mères risquent des phlébites et gardent souvent des varices et des hémorroïdes, leurs dents se déchaussent. Ne parlons pas de celles dotées d’une superbe poitrine qui gonfle comme les mamelles d’une vache et se dégonfle, la lactation terminée, pour comme le décrit Zola, ressembler à deux sacs de blé vides. Et puis la prise de poids qui aime bien s’incruster, parfois la chute des cheveux, quelques douleurs lombaires et juste après l’accouchement les sensibles cicatrices de la césarienne ou de l’épisiotomie. Ce ne sont que quelques exemples du coût physique des maternités.

Le comportement du lobby gay est totalement machiste même si les gays revendiquent une part de féminité mais sans féminitude, la condition qui est faite aux femmes par les hommes du simple fait de leur appartenance sexuelle. Non seulement les homosexuels bénéficient des avantages du patriarcat mais il voudraient aussi prendre la place des femmes dans la société et dans la famille auprès des enfants.

En tant que féministe, je ne peux pas soutenir les revendications du lobby gay qui représente tout ce qui m’opprime parce qu’ils sont hommes et parce qu’ils veulent de surcroît entrer en rivalité avec ce qui à ce jour me donne quelques lots de consolation en tant que femme, la maternité.

Je suis définitivement machogayphobe !

%d blogueurs aiment cette page :