Flux RSS

Archives de Tag: sécurité intérieure

Pour que la Loi Anicet le Pors soit respectée et qu’Alexandre Langlois devienne le référent des Gilets Jaunes sur les questions de Sécurité Intérieure

Pour que la Loi Anicet le Pors soit respectée et qu’Alexandre Langlois devienne le référent des Gilets Jaunes sur les questions de Sécurité Intérieure

Pétition : Pour que la Loi Anicet le Pors soit respectée et qu'Alexandre Langlois devienne le référent des Gilets Jaunes sur les questions de Sécurité Intérieure

Par Sylvain Baron

Pétition adressée à tous les citoyens

Alexandre Langlois est policier. Il dépend de la préfecture de Versailles et attaché aux services de renseignements. 

Son avis sur les questions de criminalité et de délinquance, que ce soit en terme de terrorisme ou des agissements des milices politiques est toujours éclairé. A travers le syndicat VIGI, il défend aussi parfaitement l’institution qu’est la Police Nationale, que ce soit pour rétablir son honneur, sa nécessité publique, les démystifications sur sa réalité sociale et ses méthodes de travail, ainsi que les besoins humains, réglementaires et matériels qui sont les siens.
Alexandre Langlois est aussi un juriste éclairé, et défend une vision politique équilibrée sur l’usage  nos forces de police et de gendarmerie, au profit de la Sécurité Publique et d’une meilleure entente avec la population générale. Evidemment, cela ne peut en rien satisfaire M. Castaner et consort qui ont une toute autre vision de l’usage qui doit être fait de la Police Nationale. Remettre en cause leurs méthodes, c’est s’exposer à leur arbitraire.
Bien que la Loi Anicet le Pors qui prévoit dans son article 6 que la Liberté d’opinion est garantie à tous les fonctionnaires (sans exceptions, ni « devoir de réserve »), Alexandre Langlois se retrouve menacé par sa hiérarchie pour « déloyauté ».
Gilets jaunes : un policier met le gouvernement en cause
En rien le message que peut adresser aux Français sur les questions de sécurité, ne porte atteinte à l’honneur de l’institution et aux intérêts supérieurs de l’Etat dans son devoir de maintien de la Sécurité Publique, bien au contraire.
A ce titre, cette pétition s’adresse à tous les Gilets Jaunes et à leurs soutiens (les 80 %) et se propose d’adresser un plébiscite pour qu’Alexandre Langlois devienne notre référent sur les questions de sécurité publique dans les médias ; lui proposer le ministère actuellement usurpé par M. Castaner à l’issue de notre révolution ; et imposer à la haute fonction publique de la Police Nationale, de se montrer digne et ne pas trahir les policiers qui la défendent avec courage et conviction face à l’oligarchie.
Attendu que l’article 7 de notre Constitution dispose qu’en cas de vacance de la Présidence de la République, le président du Sénat assure la continuité de la charge présidentielle par intérim, cette pétition se propose aussi de débuter la nomination d’un Gouvernement à imposer à M. Gérard Larcher désormais Président de la République, et subconséquemment des donneurs d’ordre légitimes à nos institutions.
Pour rappeler et faire ce que de droit souverain.

 

Signer la pétition ici

https://www.mesopinions.com/petition/social/loi-anicet-pors-soit-respectee-qu/58585

Risques d’attentats. Alerte aux Buttes-Chaumont et au parc Montsouris

Selon une source personnelle bien informée mais non autorisée, les services de sécurité auraient été alertées sur des risques d’attentat dans les parcs des Buttes-Chaumont et de Montsouris.

En effet, voici des cibles idéales pour faire le maximum de victimes dont nombre de jeunes enfants, en particulier durant les beaux jours-comme en ce moment- quand les familles pique-niquent sur les pelouses et que les petits enfants jouent autour des parents. Une cible idéale pour semer la terreur dans toute la population de France.

Cette information que je donne à titre préventif sans toutefois avoir la possibilité de la vérifier, me semble plausible dans la mesure où une filière djihadiste avait été identifiée autour des Buttes-Chaumont où les islamistes ont de bons soutiens du fait du parc important d’immeubles sociaux qui abritent énormément d’afro-musulmans, d’arabo-musulmans et de musulmans asiatiques (Pakistan, Bangladesh, Afghanistan…)dont certains s’acharnent particulièrement sur la population juive du XIXème arrondissement.

Ce n’est pas tout car la filière des Buttes-Chaumont a pu se faire des amis dans le quartier avant qu’elle ne soit démantelée, des amis d’autant plus utiles que certains membres de la bande ont fait une belle carrière dans le terrorisme. Non seulement  ces djihadistes de Daech ont pu conserver des amis sûrs autour des Buttes-Chaumont, notamment dans les nombreux immeubles sociaux alentour mais ils connaissent parfaitement le parc et l’arrondissement où ils posséderaient des caches d’armes et d’explosifs et seraient certains de pouvoir se fondre dans la population comme à Molenbeek en Belgique. Pour toutes ces raisons, l’alerte donnée sur les Buttes-Chaumont est tout à fait vraisemblable.

Je connais moins la situation actuelle du Parc Montsouris et de son environnement (sauf pour les nombreux immeubles sociaux qui l’entourent et la proximité de la cité universitaire internationale) pour pouvoir me prononcer sur ses risques. On se souvient toutefois que le faux étudiant assassin d’Aurélie Châtelain, Sid Ahmed Glam logeait dans une résidence universitaire du XIIIème arrondissement et bénéficiait d’une bourse, le veinard !.

Démantelée il y a dix ans, la filière islamiste du XIXe arrondissement parisien fut l’un des premiers réseaux d’embrigadement de jeunes Français. Certains, parmi eux, sont devenus des figures majeures du terrorisme.

De Charlie Hebdo au Bataclan, les attentats de 2015 ont placé au centre de l’actualité de jeunes Français déterminés à semer la terreur sur leur propre sol. Parmi eux, Saïd et Chérif Kouachi, qui ont exécuté douze personnes lors des attaques de janvier….

La filière des Buttes-Chaumont était l’une des premières. Elle s’organisait autour d’un jeune homme, Farid Benyettou, qui embrigadait les jeunes de son quartier. Parmi les convertis, nous avions repéré Chérif Kouachi, arrêté et incarcéré juste avant de partir pour l’Irak, et nous avions interviewé son éducateur. Par la suite, mon coauteur, Karim Baouz a rencontré les frères Kouachi et suivi leur parcours. Le nom de Chérif a resurgi en 2010 dans le cadre du projet d’évasion de l’artificier des attentats de Paris en 1995…

La filière a été démantelée il y a dix ans, mais plusieurs de ses membres sont devenus des figures majeures du terrorisme. Notamment Boubaker ­el-Hakim, l’un des premiers à être parti en Irak. Aujourd’hui considéré comme un haut cadre de Daech, il a revendiqué l’assassinat, en 2013, de deux opposants tunisiens, Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, et on l’accuse d’être derrière les attentats du Bardo. En 2005, nous nous étions aussi intéressés à ­Peter Chérif, un jeune homme incarcéré à Abu Ghraib, dont nous avions interviewé la mère. Depuis, il aurait rejoint al-Qaida au Yémen. Ces deux hommes sont sur la liste noire des Américains. Parmi les autres membres, certains se sont évaporés, d’autres se sont rangés.

http://television.telerama.fr/television/filiere-des-buttes-chaumont-la-naissance-d-un-djihad-made-in-france,134862.php

Malgré cette situation objective, lorsque j’ai appelé le commissariat du 19ème pour signaler simplement une activité suspecte, j’ai été jetée comme une délinquante par une policière agressive. Nous ne pouvons compter que sur nos propres forces individuelles et citoyennes. Je déconseille donc à mes concitoyennes et concitoyens de se prélasser sur les pelouses des parcs en période d’affluence.

Je déplore également l’ouverture nocturne des parcs qui favorise les noirs desseins de terroristes qui voudraient y cacher armes ou explosifs et éventuellement miner certains endroits dont les charges pourraient être actionnées à distance.

La Connectrice réaliste

Attentat à Munich. Déjà 9 morts !

Un internaute a utilisé l’expression «Je suis Munich», en faisant référence au «Je suis Charlie» né dans la foulée des attentats de janvier 2015, mais aussi aux «Je suis Paris» ou «Je suis Nice» qui s’en étaient suivis. Il a lui aussi assuré en avoir «marre de faire ces tours du monde» macabres.

Je suis Paris, Je suis Bruxelles, Je suis Istanbul, Je suis Nice, Je suis Munich et j’en ai marre de faire ces tour du monde

STOP!!! … Marre du sang et de la haine.

«Moins de prières, plus d’actions concrètes, s’il vous plaît. Je n’en peux plus de ces p*tains de terroristes», a tweeté une dernière internaute.

Mise à jour samedi 23/07 à 22h

Hubertus Andrä, chef de la police de Munich, a indiqué que l’auteur était un « Germano-Iranien de 18 ans de Munich » où il a grandi. Il n’était pas connu des services de police et avait la double nationalité allemande et iranienne. Il fréquentait une école de la ville et selon la police a probablement tendu un piège à un certain nombre des victimes en « piratant » un compte Facebook, afin de les attirer sur les lieux de la tuerie. Selon les médias locaux, il vivait avec ses parents, dans un logement social où résident de nombreux étrangers ou Allemands d’origine étrangère. D’après les premiers éléments, il souffrait « d’une forme de dépression » et semblait fasciné par les questions « liées aux forcenés ». « Je ne l’ai jamais vu en colère, je n’ai jamais entendu de problème avec la police ou avec les voisins », a témoigné Delfye Dalbi, 40 ans, auprès de l’AFP, qui affirme être une de ses voisines. Selon elle, le jeune homme est le fils d’un chauffeur de taxi.

Quelles sont les motivations du tueur ?

« Nous partons du principe qu’il s’agit dans cette affaire d’un acte classique d’un forcené » qui a agi manifestement sans motivation politique, a déclaré le procureur de Munich Thomas Steinkraus-Koch. « Il n’y a pas d’autres raisons » à cet acte qui a fait 9 morts et 16 blessés, a-t-il ajouté. « Nous avons trouvé des éléments montrant qu’il se préoccupait des questions liées aux forcenés » auteurs de tueries, notamment des livres et des articles de journaux, a précisé lHubertus Andrä. Les enquêteurs ont d’ailleurs établi un lien « évident » entre la fusillade et Anders Behring Breivik, 5 ans jour pour jour après le massacre de 77 personnes perpétré par le tueur norvégien.

Alors que la tuerie de Munich intervient quatre jours seulement après une attaque à la hache dans un train, lundi à Wurzbourg, également en Bavière, par un demandeur d’asile de 17 ans qui s’est réclamé de l’organisation jihadiste Etat islamique (EI), la police a indiqué samedi matin que la fusillade d’hier n’avait « absolument aucun lien » avec l’EI. Selon le chef de la police, le tueur, qui transportait sur lui quelque 300 munitions, a crié quelque chose au moment de passer à l’acte mais l’enquête n’a pour l’instant pas permis de préciser ses paroles. Certains médias, citant des témoins, ont affirmé qu’il a crié « Allah Akbar » (Dieu est grand) mais, samedi, la police a écarté tout lien avec la problématique islamiste.

Le ministre de l’Intérieur, Thomas de Maizière, a également précisé lors d’un point presse, que plusieurs éléments de l’enquête faisaient état d’une conversion du tueur au christianisme, une information qui n’a pas encore été confirmée par la police. 

Mes observations :

*Le tueur se serait converti au christianisme

*Le tueur aurait tendu un piège à ses victimes parmi lesquelles Trois Turcs, trois Kosovars et un Grec. Il avait prémédité son acte et choisi ses victimes : 7 étrangers/9

*D’après les enquêteurs le terroriste aurait agi jour pour jour à 5 ans du massacre perpétré par le Norvégien Breivik

*Le tueur serait un forcené traité pour troubles psychiatriques

*Beaucoup d’empressement de la part des autorités à affirmé, alors que l’enquête débute, que l’attentat n’a rien à voir avec l’Islam.

Vendredi, dès l’annonce du drame je posais la question : Extrême droite à la Breivik ou djihadistes à la Mohamed, on n’en sait rien.

Au lendemain de cette tuerie, les révélations des autorités laissent penser à une action de l’Extrême droite, organisée ou pas. Si c’est le cas, comme je l’écrivais vendredi, c’est une conséquence de la politique d’immigration de l’Europe.

Mise à jour samedi 23/07 à 8:00

Ce samedi matin, la police de Munich a levé son dispositif de traque et les habitants ont pu retourner chez eux. Il n’y aurait eu qu’un seul tireur qui a tiré avec une arme de poing et non trois tireurs armés de fusils d’assaut. Le tireur a été identifié. Il s’agit d’un jeune homme de 18 ans nanti de la double nationalité allemande et iranienne. Il s’est donné la mort près du centre commercial après son forfait. Une perquisition a été ordonnée au domicile de ses parents, dans un quartier bourgeois de la ville, avec lesquels il vivait. Pour l’instant on ne sait rien sur les motivations du tueur.

Notons seulement et sans tirer de conclusions sur les motivations du terroriste que les Iraniens sont en majorité chiites alors que l’Etat islamique est sunnite et se bat contre l’Iran. Pour en savoir plus sur leur lutte d’influence http://www.huffingtonpost.fr/2016/01/03/arabie-saoudite-chiites-sunnites-alliances-cartes_n_8907174.html

—————————————————-

Ce vendredi soir vers 18h, trois hommes armés de fusils ont mitraillé les clients d’un Macdo dans un centre commercial. A 23 h, on comptait 9 morts et des dizaines de blessés dont 16 dans un état grave.

On ne sait pas encore précisément quelles armes

ont été utilisées. Les trois terroristes auraient pris la fuite mais l’un d’entre eux se serait tiré une balle dans la tempe.

On peut suivre l’évolution en direct des événements ici et ici

En moins d’une semaine, l’Allemagne qui s’est montrée si généreuse avec les migrants, se trouve frappée. L’attaque de ce soir a forcément à voir avec les migrants qu’elle soit le fait d’une extrème droite qui se sent envahie ou le fait de djihadistes qui ont profité de la guerre pour renforcer moralement et matériellement les réseaux islamistes.

L’attaque à la hache et au couteau des voyageurs du train dans le Sud de l’Allemagne, par un demandeur d’asile Afghan de 17 ans, aurait été revendiquée par l’Etat islamique mais aujourd’hui, nous n’avons pas encore d’indices sur l’identité des tireurs. Extrême droite à la Breivik ou djihadistes à la Mohamed, on n’en sait rien.

Quelques questions se posent :

-Est-il si facile de se procurer des armes en Europe ? Est-ce grâce à Schengen et l’absence de contrôles aux frontières ? La sécurité intérieure des membres de l’Europe est-elle si impuissante à arrêter les trafics d’armes ?

-Est-il vraiment utile pour notre sécurité d’aller frapper des terroristes en Irak ou au Mali ? L’engagement de la France à l’étranger que ce soit en Afghanistan, en Libye, au Mali ou en Irak ne nous protège aucunement du terrorisme mais sert vraisemblablement les intérêts des compagnies pétrolières.

-Ne vaudrait-il pas mieux pour notre sécurité protéger nos frontières à la manière du village d’Astérix ? Les campagnes napoléoniennes se sont soldées par de cuisantes défaites, à voir trop loin, l’empereur s’est perdu.

-Ne vaudrait-il pas mieux dans un souci d’efficacité miser toutes nos forces polcières et militaires sur le renseignement et la sécurité intérieurs ?

-Il faut se rendre à l’évidence, notre conception de la liberté n’est pas partagée par tout le monde si ce n’est pour la détruire en nous contraignant à montrer les dents. C’est désolant mais c’est la réalité. Nous avons ouvert les portes de l’Europe à des pillards et des assassins. Il serait temps de prendre le taureau par ses cornes létales.

Un attentat pour Noël ?

Noël, fête des enfants et rassemblement des familles. Regroupements, déplacements, visite des grands magasins et rush sur les jouets et la nourriture festive au dernier moments …de bonnes occasions pour faire beaucoup de mal pour les terroristes de l’Etat islamique.

Selon la carte des signalements de l’unité de coordination de la lutte anti-terroriste du Ministère de l’Intérieur, toute la France est visée du fait de la présence de radicaux islamistes en nombre.

Barbare 2

Jihadistes en liberté. Et si la police était plus fûtée qu’on ne le dit ?

L’ami d’enfance de Mohamed Mérah, Imad Jjebali et deux de ses amis jihadistes, Gael Maurize et Abdelouahab El Baghdadi  le mari de Souad Merah ,   ont exprimé leur étonnement de ne pas avoir été accueillis à leur arrivée à Marseille par une escouade de policiers. Vraiment déçus les gars qui avaient exprimé l’intention de se rendre aux autorités françaises après quelques voyages en Syrie et peut-être ailleurs. Les civiques jihadistes auraient fait savoir par l’intermédiaire de leurs avocats, Mes Pierre Dunac et Apollinaire Legros-Gimbert  qu’ils étaient prêts à se rendre. C’est en tous cas ce que les médias nous serinent depuis hier.

Finalement, les aimables jihadistes se sont rendus mercredi matin à la police dans un petit commissariat de l’Hérault. Qu’ont-il fait entre temps ?

Les experts interrogés à la TV et la radio, dont l’ancien ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux m’ont semblé terriblement calmes pour qualifier l’évènement de « cafouillage » ou de « couac ». Ce matin sur RMC, l’UMP Bruno Le Maire a tenu à rendre un hommage très appuyé aux forces de police qui « font un travail admirable ». Curieuse intervention. On se serait plutôt attendu à ce qu’il tire à boulets rouges sur l’actuel ministre de l’Interieur, Bernard Cazeneuve, pour son « incompétence ». Ce dernier a finalement déclaré qu’il s’agissait d’un « dysfonctionnement » entre la police turque et la police française.

Histoire étrange que celle de ces trois jihadistes fichés et surveillés, interpellés par la police turque, en principe attendus à leur retour en France, qui non seulement prennent un autre avion que celui prévu et passent tous les contrôles très tranquillement à la faveur d’une panne informatique …Et dans tous ça, pas un mot sur l’épouse Souad Mérah et ses quatre enfants …

Personnellement, je serais tentée de croire que la police n’a pas du tout perdu la trace de ces jihadistes mais qu’elle les préfère en liberté pour préparer un grand coup de filet de toute la filière jihadiste depuis le conditionnement, une éventuelle conversion à l’Islam, en passant par le recrutement et jusqu’au passage au paradis de l’Etat islamique. J’ose imaginer que tous les contacts de ces trois jihadistes sont méticuleusement étudiés, que leurs mouvements sont surveillés, que leurs actes et leurs paroles sont scrutés.

N’a-t-on pas prétendu que Mérah avait été un agent double qui informait la police pour pouvoir mener à bien son entreprise criminelle ? Pourquoi n’imaginerions-nous pas que le trio de jihadistes serait mis à l’abri pour livrer des informations utiles ou stratégiquement déformées au profit de l’Etat islamique ? Pourquoi ne supposerions-nous pas que Djebali et ses comparses sont partie prenante des Sunnites ou des Chiites ou des deux qui partagent un but commun, soumettre le monde non musulman par le glaive et l’argent. Les Chiites d’Al Qaeda et du Hezbollah menacent autant l’Occident que les Sunnites de l’Etat islamique. Ces hypothèses pourraient expliquer qu’il vaut mieux pour la sécurité intérieure les avoir à l’oeil que les priver de la liberté de contacter leurs semblables.

Avec les taqiyaistes, on peut s’attendre à tout. Et avec la sécurité intérieure, on peut aussi s’attendre à tout à condition que son unique objectif oit de protéger la France et les Français et non pas de servir la politique erratique de nos gouvernants;

La Connectrice

Pour en savoir plus

Que sont devenus Souad et Abdekader Mérah soeur et frère du tueur de Toulouse et fiers de son action ?

Ou se trouve Souad Merah?

En mai dernier, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve avait annoncé que la soeur de Mohammed Merah, 36 ans, avait quitté la France avec ses quatre enfants pour rejoindre son époux en Syrie, en passant par Barcelone et la Turquie. Dans la foulée, la section antiterroriste du parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ». 

A-t-elle rejoint la Syrie? Son avocat, Me. Christian Etelin, interrogé par Reuters, a affirmé ce mardi qu’elle n’avait jamais été en Syrie et serait en Algérie. « Elle devrait revenir bientôt à Toulouse », a-t-il expliqué. 

Fichée depuis 2010 comme membre de la mouvance salafiste par les services de renseignements, Souad Merah était considérée, avant son départ, comme ‘la dernière des ‘historiques’ toulousains de la filière irakienne démantelée en 2007″, faisait valoir La Dépêche du Midi

Aucune charge n’avait été retenue contre elle, visée dans une enquête sur les complicités dont avaient pu bénéficier son frère pour commettre ses attentats. Dans un reportage en caméra cachée de M6, elle s’était cependant déclarée « fière » de son frère. Des propos qui lui ont valu l’ouverture d’une enquête pour apologie du terrorisme, classée sans suite en janvier 2013. 

Où se trouve Abdelkader Merah?

Le frère aîné du « tueur au scooter » se trouve toujours en détention. Fin août, celle-ci a été prolongée de six mois. Abdelkader Merah est mis en examen pour « complicité d’assassinats, association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme et vol en réunion ». 

Il n’a reconnu qu’une chose: le concours qu’il a apporté à son frère pour le vol du deux-roues utilisé lors des attentats. Mais les juges d’instruction le soupçonnent d’avoir joué un rôle plus d’important qu’il ne le dit, en particulier dans la radicalisation de son frère. 

Un enregistrement d’une conversation de parloir, réalisée à son insu en octobre 2012, et que L’Express a pu consulter, avait montré qu’il éprouvait de la fierté face aux crimes de son frère. Lors de son audition pour une remise en liberté refusée, fin mars 2013, Abdelkader a condamné les actes de Mohammed, en s’appuyant sur une décision en ce sens de théologiens saoudiens. 

 En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/interpellation-du-beau-frere-merah-ou-en-est-le-reste-de-la-famille_1578531.html#ZwhM3jKSq2DDL3qS.99

La Taqiya

http://fr.wikipedia.org/wiki/Taqiya

Mensonge stratégique, ruse divine, la taqiya imprègne tous les Musulmans et leur discours. Autrefois, on disait que le Mahométan était « fourbe » sans pour autant comprendre que sa culture était fondée sur le mensonge et la dissimulation.

Pour le chrétien le mensonge est un pêché, souvent impardonnable puisque c’est pour avoir menti, et non pour avoir couché, que Bill Clinton a été condamné et rejeté par la population américaine. Pour le Musulman, mentir est un devoir lorsqu’il s’agit de protéger l’oumma islamiya.

Mohamed Mérah agent double ?

http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-affaire-merah-valls-defavorable-a-la-declassification-d-autres-documents-27-01-2013-1620652_23.php

Mohamed Merah agent double ? C’est l’avis du juge d’instruction antiterroriste Marc Trévidic, mais pas celui du ministre de l’IntérieurManuel Valls, qui n’est pas favorable à la déclassification de certains documents estampillés confidentiel-défense. Vendredi, le magistrat de la galerie Saint-Éloi a lancé un pavé dans la mare sur le blog de Frédéric Helbert, un journaliste d’investigation spécialiste du renseignement. « Ils (les agents de la DCRI, NDLR) ont tenté un coup particulier, risqué, mais qui à leurs yeux valait la peine et qui aurait pu se montrer gagnant. Ils ont tenté de recruter [Mohamed Merah], tout simplement. De faire une infiltration. D’en faire un agent double. » C’est la première fois qu’un membre d’une autorité prend publiquement une telle position, aux antipodes de celle de l’ancien patron du renseignement intérieur Bernard Squarcini.

%d blogueurs aiment cette page :