Flux RSS

Archives de Tag: sexisme

Violences en France. Une femme tuée tous les deux jours. Une femme violée toutes les 6 mn

On nous assomme avec le racisme, les discriminations vis à vis des pauvres arabes qui sont refusés dans les boites, la discrimination à l’embauche pour les Mohamed et autres Rachid, la misère qui pousse les gars des cités à trafiquer de la drogue, la misère des Roms qui les pousse à voler et vendre des enfants, la misère des maquereaux qui sont obligés de mettre sur le trottoir des filles de l’Est et du sud encore plus misérables qu’eux parce que dans ces pays, une fille c’est une malédiction, la discrimination au faciès mais pas au sexe. Des dizaines d’associations qui ont découpé la déclaration universelle des droits de l’homme en chapelles communautariste et pas universelles pour un sou.

Mais qui s’insurge avec autant de force, en descendant dans la rue, en mobilisant des milliers de personnes contre le sort des femmes exploitées, méprisées, battues, cognées à mort et violées ? Aucun mouvement de grande envergure ne s’intéresse à cette discrimination qui est la plus ancienne et la plus universelle. L’évidence est là, les femmes sont des sous-hommes et ce n’est pas une journée officielle de lutte contre les violences dont elles sont victimes qui va changer leur sort radicalement.

Lutter contre les violences infligées aux femmes devrait être un engagement de tous les jours, partout et tout le monde, hommes et femmes devrait en faire une cause obligatoire, permanente et universelle qui n’a qu’un moteur, le respect universel de la vie.

Egalité entre femmes et hommes, la France au 45ème rang sur 136 pays !

Révisé le 29/10/2013

Le forum économique mondial publie une carte interactive de l’égalité entre femmes et hommes qui place l’Islande au premier rang pour la cinquième année consécutive, la France au 45ème rang. Cette mise en images a été faite d’après le "Global  Gender Gap Report 2013", un rapport édité chaque année par le "World Economic Mondial Forum"  qui se réunit à Davos, en Suisse, chaque année.

_70677308_100_women_promos336D’un  coup d’œil, visualisez les pays où il fait meilleur être femme, en vert foncé. En orange les pays où la condition des femmes est la pire. Source image "100 women" http://www.bbc.co.uk/news/world-24371433

Toutefois, la France occupe le premier rang pour l’égalité dans la santé et l’éducation. Dans le monde du travail, la France se situe au 67ème rang/136 et au 45ème pour la parité en politique.

L’évolution 2006–2013 de l’égalité en France montre qu’elle a stagné depuis 8 ans pour le travail, l’éducation et la santé. On observe une régression de la parité en politique après une amélioration entre 2002 et 2010. http://reports.weforum.org/global-gender-gap-report-2013/

On remarque que tous les pays musulmans, en orange sur la carte interactive, sont les derniers du classement pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Ceci a du échapper à toutes celles et ceux qui encouragent l’islamisation de la France qui n’avait vraiment pas besoin de cette pression idéologique pour aggraver son cas.

La Turquie qui se prétend européenne est classée globalement au 120 ème rang/136 pour l’égalité entre hommes et femmes. Pour l’égalité professionnelle, elle occupe le 127ème rang. Voilà une raison claire de refuser son entrée dans l’Europe, à moins qu’elle ne change la situation des femmes, ce qui est peu probable avec le retour du voile et les islamistes au pouvoir.

Je salue le travail de Titan effectué par les chercheurs et chercheuses du Forum économique mondial pour recueillir toutes les données de 136 pays avec les difficultés qu’on peut imaginer.

 

  • Les dix premiers gagnants de l’égalité entre femmes et hommes sont :
  1. Iceland holds the top spot for the fifth consecutive year, continuing to boast the narrowest gender gap in the world. Iceland’s overall score moves up due to improvements in economic participation and opportunity, as well as political empowerment.
  2. Finland continues to hold the second position despite slight losses in its overall score due to a decrease in economic opportunity and participation.
  3. Norway follows next, with a light increase in its overall score. Norway has just appointed a female prime minister, Erna Solberg, and is also one of the top 10 countries for the number of years during which it has had a female head of state.
  4. Sweden continues to hold the fourth position. Although no country has yet achieved gender equality, all of the Nordic countries, with the exception of Denmark, have closed over 80% of the gender gap. On the whole, these economies have made it possible for parents to combine work and family, resulting in more women in the workforce, shared childcare and a better work-life balance for both women and men.
  5. The Philippines moves up three places this year due to small improvements in economic participation and opportunity. The highest-ranking country from Asia, Philippines is 10th overall for political empowerment and is the only country in Asia and the Pacific to have fully closed the gender gap in both education and health.
  6. Ireland slipped one place this year due to losses in economic participation and opportunity, though it remains the highest European country outside the group of Nordic economies.
  7. New Zealand moved down one place, mainly due to a decrease in wages women are paid for doing similar work to men.
  8. Denmark lost one place in the overall ranking this year despite an improvement in political empowerment.
  9. Switzerland moved up one spot due to increases in women’s salaries.
  10. Nicaragua continues to be the only country from Latin America and the Caribbean in the top 10 overall best performers.
  • Présentation de la carte interactive par nos amis belges

Une carte interactive mesure l’écart entre les sexes dans le monde

SOCIETE | Mis à jour le dimanche 27 octobre 2013 à 18h09

 
"Quelle est le meilleur endroit au monde pour les femmes?" BBC News a voulu répondre à cette question en établissant une carte interactive basée sur les résultats du rapport 2013 de l’écart global entre les sexes, publié par le Forum économique mondial (WEF).

La carte de la BBC fait état d’un bon score pour le continent européen qui, de façon globale (tous critères confondus), porte sept pays dans le top 10.

L’Islande arrive première du classement et reste donc, depuis 5 années consécutives, le pays où l’écart entre les sexes est le plus petit au monde. Les femmes y jouissent de l’accès le plus égalitaire aux soins, à l’éducation et de la meilleure intégration dans le monde politique et économique.

La Belgique occupe la onzième place et se démarque principalement pour le faible écart mesuré dans le monde politique. Au niveau mondial, c’est ce critère qui accuse les écarts les plus importants. Selon Saadia Zahidi, responsable du rapport WEF,"dans le monde entier, les femmes occupent seulement environ 20% des rôles de direction dans les positions politiques".

Elle souligne toutefois un écart qui rétrécit de façon globale, avec des améliorations observées au sein de 86 pays sur 133. Cependant "le changement reste très lent",dit-elle.

Sur son site web, la BBC propose d’explorer ces écarts de façon globale, ou suivant ces quatre critères que sont la santé, l’éducation, l’économie et la politique.

G.R.

  • Comparaison par continents
How do the continents compare?

North America

Canada and the US come in at 20th and 23rd in the overall rankings. Both countries score well on education, where they are joint top alongside several other nations.

The US comes below Canada on politics, 60th to Canada’s 42nd place, but the US is ahead of its neighbour on economics, at sixth, and health, at 33rd, where Canada comes ninth and 49th respectively.

Latin America and the Caribbean

The three strongest-performing countries here are Nicaragua, Cuba and Ecuador, who all make the top 25 nations overall. Brazil’s position is unchanged from last year at 62nd.

“The health and education gap was closed here years ago. So it’s a continent ready to take off in terms of labour and political participation,” says Saadia Zahidi.

Europe and Central Asia

Northern European countries generally fare well compared with other countries. The WEF attributes this, in part, to policies that help people balance the twin demands of work and family life.

In southern Europe, the gender gap in education was reversed a number of years ago. However, there are lower levels of female participation in the workforce.

Middle East and North Africa

This is the region where some of the greatest gender inequalities exist. But the picture is far from uniform. For instance, the Gulf states have tended to invest heavily in female education, with a reverse gender gap taking place in the United Arab Emirates. Many more women than men are now finishing university here.

This contrasts with countries like Yemen, where levels of female education are very low.

Sub-Saharan Africa

Some of the countries with the widest gender gaps can be found here; Chad and Ivory Coast all come close to the bottom of the overall rankings.

But southern Africa has some nations where a high level of labour force participation and political empowerment have helped bring them into the top 30 countries. Lesotho reaches 16th, South Africa is one place behind and Mozambique comes in at 26th.

Asia

The Philippines stands out as the most equal country in Asia. This is down to closing the gap in health and education. The country also has a high level of economic participation, says the WEF.

China comes 69th overall, ahead of India at 101st. India’s low rank is due to poor scores from the WEF on education, health and economics.

Continue reading the main story

How are the rankings made?

In order to compare relative gender gaps, the WEF creates an index from more than a dozen different sets of data. A score of one (or 100%) represents equality; zero (or 0%) represents inequality. Countries are then ranked on their results.

Continue reading the main story

Written and produced by John Walton, Sophia Domfeh, Martyn Rees and Claire Shannon., BBC

  • Les auteurs du Global Gender World Report 2013

Absence remarquable des universités françaises et de chercheurs français … Ne vous fiez pas aux noms, Annabel Guinault est suisse. L.C.

The Global Gender Gap Report 2013 is published by the
World Economic Forum. The Global Gender Gap Index 2013
is the result of collaboration with faculty at Harvard University
and the University of California, Berkeley.
AT THE WORLD ECONOMIC FORUM
Professor Klaus Schwab
Founder and Executive Chairman
Börge Brende
Managing Director
Saadia Zahidi
Senior Director, Gender Parity and Human Capital
Yasmina Bekhouche
Project Manager, Women Leaders and Gender
Parity Programme
Annabel Guinault
Team Coordinator, Constituents
Amey Soo
Senior Research Associate, Women Leaders
and Gender Parity Programme
AT HARVARD UNIVERSITY
Professor Ricardo Hausmann
Director, Center for International Development
AT THE UNIVERSITY OF CALIFORNIA, BERKELEY
Professor Laura D. Tyson
S.K. and Angela Chan Professor of Global Management,
Haas School of Business
We are very grateful for the support of Divya Nair at the
World Economic Forum, Valentina Stoevska at the ILO,
Amélie Gagnon and Saïd Ould Ahmedou Voffal at UNESCO,
Kareen Jabre at the IPU and Martina Viarengo, Lucia Di Rosa
and Mireille Velazquez Carrasco at the Graduate Institute,
Geneva.
A special thank you to Michael Fisher for his superb
copyediting work and Neil Weinberg for his excellent interior
graphic design and layout.
Thank you to Kamal Kamaoui and the World Economic
Forum’s Publications team for their invaluable collaboration
on the production of this report.
The terms country and nation as used in this report do
not in all cases refer to a territorial entity that is a state as
understood by international law and practice. The term
covers well-defined, geographically self-contained economic
areas that may not be states but for which statistical data are
maintained on a separate and independent basis

  • Qui sont les 100 femmes de cette conférence ?

http://www.bbc.co.uk/news/world-24579511

Sauf erreur ou omission de ma part, je n’y vois pas une seule française, même de celles qui organisent le Women’s forum de Deauville.

Discrimination universelle des femmes. Excision féminicide

Dossier réalisé par Cristine GMD à consulter avec les images et les videos sur son site http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/excision-feminicide.html

Excision féminicide

"Votre sourire, votre dédain me diront qu’est-ce que sauver l’homme ? Ce n’est pas le mutiler et c’est lui donner sa chance de justice qu’il est le seul à concevoir" Lettre à un ami allemand,
(Malheureusement, ni la mutilation symbolique des femmes, ni même les tortures de mutilation des petites filles ne lui venaient alors à l’esprit)
"Trente millions de fillettes ou d’adolescentes …risquent encore d’en être victimes dans les dix prochaines années, selon l’Unicef." Voir étude comparative 2012 plus bas-

Toutes les couches de la population perpètrent cette torture sur petites filles, copte (descendante par la langue des anciens Egyptiens de culte orthodoxe - 6 à 10% de la population estimée à 84 millions) et arabe musulmane… avec la bénédiction des institutions – "Après l’opération pratiquée à l’insu d’Inayate, Dounia explose face à la vieille femme : « Tu croyais la protéger en faisant ça mais tu l’as égorgée, tu l’as éteinte ! Sa cuisine sera toujours froide, sur n’importe quel feu ». Jocelyne Saab a aussi choisi de terminer son film sur un chiffre, peu connu : « Selon Amnesty International et le PNUD, 97% des Egyptiennes sont excisées ». Une phrase qu’elle est obligée d’enlever pour sortir son film en Egypte." http://www.rfi.fr/actufr/articles/075/article_42824.asp

Dès lors qu’un rituel quelconque s’aviserait d’amputer le gland des petits garçons pour les marier et leur éviter la prétentaine, sans ronds de jambe aucuns, ce masculicide serait interdit et de lourdes sanctions à la clef. En France, le mot ne figure même pas dans le Code pénal d’excision féminicide ou de féminicide excisionnel… Exigeons GEL immédiat de tout don aux pays qui voilent, violent et excisent en toute tolérance petites filles et femmes. http://www.crashdebug.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=7026%3Ala-france-accorde-a-l-egypte-une-subvention-non-remboursable-d-une-valeur-de-300-000-000-dans-le-cadre-de-l-extension-du-metro-du-caire&catid=90%3Aca-sest-dit-par-la&Itemid=54

Quand va-t-on convoquer un tribunal pénal international ? Pas assez de victimes, trop de survivantes ? Le féminicide excisionnel ravage les petites filles et on n’en a cure ? A quand tous les féminicides, y compris celui-là, pas moins nombreux ou graves que les pratiques génocidaires dans le Code pénal ?

EUROPE - Pourtant, environ 60 000 habitantes excisées et le danger qui plane sur 40 à 50 000 petites filles. L’Institut pour l’égalité des sexes européen EIGE s’alarme du risque sur 180 000 fillettes, et selon l’OMS, 500 000 excisées habitant l’Europe. Des Etats-Unis, de prétendus intellectuels, anthropologues pour certains, osent prôner l’hygiène de l’excision. Autodétermination à la torture et au servage pour les femmes, quel avenir sombre veulent-ils donc inventer pour nos petites filles ? Quel respect devoir à ces criminels qui préconisent  la torture d’excision féminicide sur petites filles !

Ignorance, déséquilibre, instrumentalisation par l’activisme queer qui veut justifier la croyance en l’avènement du sexe neutre (prothèse de la vieille croyance dans le troisième) d’annihilation du sexe féminin, de rendre courantes les mutilations sexuelles des trans en liberté de désir et de choix mariés aux libertariens qui nous enfoncent dans la gorge bien profond la liberté individuelle s’asseyant sur l’égalité des sexes ? http://www.sbs.com.au/news/article/1737516/Women-with-FGM-can-have-healthy-sex-lives-expert-s

Revenons au patriarcat cristallisé et leurs mâles champions de l’excision féminicide -Pour mémoire 83 000 000/2 d’Egyptiennes pour lesquelles l’on sait tout cela dans le détail depuis le scandale de 97 : "91,8 % des Egyptiennes ont été excisées (source : Planning familial). Plus de 1 million d’excision (3600 par jour – source : ministère de la Santé) sont exécutées chaque année. 85 % sont faites par des matrones et par des « barbiers chirurgiens ». 1 300 petites filles décèdent chaque année avant l’âge de dix ans à la suite d’une excision pratiquée hors de l’hôpital. 25 % des stérilités, 35 % des inflammations chroniques chez les femmes ont pour origine l’excision. 85 % des problèmes de l’appareil génital féminin seraint le résultat d’erreurs commises par les non médecins (source : Association égyptienne des obstétriciens)." http://spark.pagesperso-orange.fr/excision.html

"CHIR. Action d’enlever, à l’aide d’un instrument tranchant (un fragment d’organe malade, des tissus nécrosés, une tumeur généralement peu volumineuse). Excision d’une plaie, d’une verrue, d’un panaris excision au bistouri; faire une excision. Chirurgiens plastiques, spécialistes de l’excision du double menton (Morand, New-York,1930, p. 215). La thérapeutique consiste à obturer l’orifice de la carie après excision du tissu mortifié (QuilletMéd.1965, p. 178)." http://www.cnrtl.fr/definition/excision

  • Biologie des organes sexuels féminins
Il existe manifestement un grave déficit en simple connaissance anatomique et il est donc vital de clairement afficher l’anatomie toute simple du corps humain de sexe féminin car pour des raisons absconses ces croquis sont retirés de sous les yeux malgré leur évidente utilité et alors que, par ailleurs, sont laissées en vue des photographies d’exhibitions de servage sexuel sur milles plateformes nétiques-
En première illustration, la démonstration médicale et anatomique en 3 D de l’organe massacré de la petite fille :
Description anatomique des organes internes et externes du sexe féminin
Illustration 1 - Conférence audiovisuelle du Dr Odile BUISSON
Hormis la différence anatomique, comparer les deux avec pour but de les mettre au même niveau de mutilation se révèle injuste et dangereux pour les filles victimes de cette mutilation de "déféminisation" et stérilisation (semi réversibles), maîtrisées, contrôlées par la hiérarchie patriarcale. Les femmes, toutes depuis des générations, convaincues de gré ou de force qu’en cas de refus de se plier au rituel ne trouveraient pas leur place dans la société, ainsi que leurs filles. Plus que symbolique, plus que castration partielle.

Peut-on ajouter foi à un interview de femme médecin égyptienne embauchée du fait du manque de formation au Yémen, au courant des "bonnes" méthodes "fignolant" au fil métallique selon leur "spécialité [qui] s‘appelle l’ablation "harem" de plus en plus recherchée (février  2007) !? Certes des références précises et fiables seraient nécessaires mais sachant que l’OMS connait les chiffres et soutient la médicalisation des excisions par des doctoresses afin d’éviter les septicémies et pratiques traditionnelles moins hygiéniques, que la traite des blanches et les harems ne sont pas non plus des découvertes de la dernière pluie… http://instinctdesurvie.blogspot.fr/2006/12/de-lexcision-et-de-la-traite-des.html

En France, sont notables par relativisme culturel et absence totale de féminisme les condamnations ridicules à la limite de l’invite à la récidive élude les responsabilités, toujours fondées sur l’antienne du statut social, la culpabilité et le paternalisme ?  http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/06/excision-feminicide-la-chaine-nevers.html

Nous allons donc continuer à parler ici du féminicide de l’excision du clitoris. Il n’est pas trop tôt qu’enfin l’on intensifie non seulement la parole mais le droit contre les féminicides excisionnels. En parler, on ne fait que cela depuis des siècles. En décembre 2012, l’ONU rappelle qu’il s’agit d’un crime et met sur pied la Journée Internationale contre l’excision – Enfin interdit par expression claire et sans détour – Il ne manque plus que le féminicide et son sale type excision soit mis en Code pénal- Plus perpétré que les tortures génocidaires ! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/12/mgf-feminicide-dexcision-bannirarchivenu.html
Hérodote (484-424 avant notre ère), Strabon (vers 25 av.n.e.) relatèrent et surtout les momies témoignent ! En Egypte, pendant la "sixième dynastie (2340 -2180 ANE -avant notre ère-), comme si cela était une justification. Malheureusement, comme on le voit ici, certains font tout pour garder les racines de cette coutume vivantes par des justifications oiseuses..

Encore au XIXème, ces mutilations féminicides faisaient l’objet de monographies de voyageurs. Duhousset Emile, Les huis-clos de l’ethnographie : Moeurs orientales, Londres : impr. particulière de la Société d’anthropologie et d’ethnologie comparées 1878  http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5719939q/f2.image

 

"L’OMS définit l’excision comme l’ablation du clitoris et ou les lèvres ou toute intervention sur le sexe féminin pour les buts non thérapeutiques. Elle est restée pratiquée dans les régions du Haut Nil, où les momies infibulées et /ou excisées ont été retrouvées. Cette pratique s’est étendue à l’Afrique orientale [17 ; 18 ; 27]." "Les momies qui ont montré que l’excision était pratiquée en Egypte du temps des pharaons XVIème siècle avant Jésus Christ confirmant que l’excision se pratiquait dans la zone qui correspond au foyer de la première néolithisation occidentale, à savoir l’Egypte, l’Ethiopie, la Syrie et la Perse. C’est d’ailleurs la technique constatée qui a été à l’origine de ‘‘l’excision pharaonique" Issa Keita, Thèse de médecine, Bamako, 2008 http://www.keneya.net/fmpos/theses/2008/med/pdf/08M347.pdf
Il n’y a pourtant plus de pharaons… le régime a changé, et pourtant les femmes sont toujours réduites à néant ! "[Selon une étude du ministère égyptien de la Santé, réalisée en 2009, 91% des femmes âgées de 15 à 49 ans seraient excisées]" mais les petites filles sont toujours violées et mutilées en série ! http://blog.slateafrique.com/femmes-afrique/2012/01/23/30-ans-dexistence-du-gams-loccasion-de-dresser-un-bilan/
Les Egyptiennes ont grand mal à se sortir de cette situation de torture constante - 96 % de femmes excisées, ce n’est rien ? http://dailynewsegypt.com/2012/11/15/the-battle-against-female-genital-mutilation/
Suffisamment d’entraves sont mises aux femmes et au féminisme – Il est temps que le monde entier se débarrasse des tentations résectionnelles et résiduelles. A suivre Marie Bonaparte, dont pourtant son appréhension de la distance entre meat urinaire et clitoris officier en frigidité le lui fit déplacer trois fois par des opérations en clinique suisse, coachée par Sigmund Freud lui-même persuadé que le clitoris constituant un "pénis vestigial" (il reste curieux que ce médecin n’ait jamais vu ou réalisé que l’urètre ne passe jamais par le clitoris et un meat ne pourra jamais le couronner) – C’est donc du pipeau de comparer un seul instant pénis et clitoris. Et ce n’est pas de crier à la symbolique phallique qui fera rentrer les choses dans l’ordre… "Les hommes se sentent menacés par ce qui aurait une apparence phallique chez la femme, c’est pourquoi ils insistent pour que le clitoris soit enlevé" Marie Bonaparte, Notes sur l’excision, Revue française de psychanalyse XII, 1946 http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Bonaparte
Puis part encore plus loin en sa justification, c’est dramatique de lire cela et de ne voir personne crier au scandale !?"l’occasion d’examiner beaucoup de femmes excisées en Égypte et qui conclut dans La sexualité de la femmeen 1951, que cette mutilation est parfaitement justifiée "puisqu’elle parfait la féminisation en supprimant un reliquat inutile du phallus". » (sic !) (Ibid. p. 97)" http://unevingtaine.blogspot.fr/2010/08/femmes-et-liberation.html

Négligé, renié le clitoris, nous sommes vaginalisées au point de crier au clitoridisme "Marie Bonaparte en conclut que le dommage était vraiment minime, et que l’« opération » avait l’avantage d’empêcher les femmes de succomber au « clitoridisme ». Une maladie imaginaire dont seraient atteintes les vilaines « clitoridiennes ». Celles qui sont d’enragées masturbatrices et/ou des lesbiennes plus ou moins bien refoulées, alors que la femme adulte normale se doit d’être une pure « vaginale », renonçant aux prétentions viriloïdes, revendicatives, du clitoris." suivant religieusement en cela "Freud de traiter hardiment le clitoris d’organe masculin, mais avorté, inabouti : c’est « le prototype de l’organe inférieur », citation textuelle de la conclusion de son article sur le fétichisme paru en 1927" https://laconnectrice.wordpress.com/2011/03/19/le-drame-de-lexcision-par-louisiane-dore-miloch/

Waris Dirie témoigne et supplie
Ce n’est déjà pas joli joli de persécuter un adulte pour raison politique mais persécuter systématiquement les filles de moins de 15 ans pour raison sexiste, qu’est-ce donc ? Et mettons tout de suite les choses d’équerre, cette amputation déféminisante, torture, se trouve précédé d’un féminicide agravé de viol en réunion par personnes ayant ascendant.Ce qui se pourrait aller jusqu’à être traduit en inceste non prohibé. "Affaire de femmes", loin de là, puisque les "pères d’églises" très divers (manisme, animisme, islam, chrétiens… ) tolèrent, tout autant que les chefs traditionnels, sorciers et guérisseurs – Quel homme s’y oppose ? Dîtes-le nous donc.  http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=20247&Cr=mutilations&Cr1=
  • Pas encore à la Cour Pénale Internationale pour incitation à la mutilation des filles ? 
Non seulement, il faut juger les Etats qui perpètrent par procuration l’excision féminicide, ou Mutilations Génitales Féminines (MGF ou Female Genital Mutilation FGM) mais aussi tout individu qui en fasse publicité, continuant à oser énoncer publiquement qu’elle relève de l’esthétique et du traitement médical.http://www.mosaiquefm.net/fr/index/a/ActuDetail/Element/18228-habib-ellouze-l-excision-des-filles-est-une-operation-esthetique
L’Organisation Mondiale de la Santé qui se contente de compter le nombre de fillettes torturées doit répondre de sa responsabilité de laisser perpétrer en toute connaissance de cause cette torture féminicide subie par 120 000 000 de femmes vivantes à ce jour et ne comptabilisant même pas les quelques 5 % d’infantes et de jeunes accouchées décédées de l’excision féminicide, doublement féminicidées.
Ci-dessous, des moyens de droits à faire valoir contre ceux tant en Tunisie qu’ailleurs qui veulent rendre polygamie et excision légales ! On peut y rajouter des articles du Protocole de Maputo.  http://www.dreuz.info/2013/03/tunisie-instauration-de-la-polygamie-et-lexcision-des-femmes/
Tableau des droits bafoués par les féminicides excsionnels, ) calquer comme un gant pour tout féminicide
p. 33 http://www.eige.europa.eu/sites/default/files/EIGE-Report-FGM-in-the-EU-and-Croatia.pdf
L’UNICEF en 2005 évaluait que la "convention sociale néfaste" de "l’excision/mutilation génitale féminine (E/MGF)" touchait trois millions de petites filles (à l’année, je suppose, une paille…). Les fact sheets se suivent et se ressemblent. http://www.unicef.ch/sites/default/files/documents/unicef_fs_mutilation_sexuelles_feminines_2012_2.pdf
Dans le rapport UNICEF 2011, jamais le mot de viol sur mineure n’est utilisé, ni de castration partielle, ni "de déféminisation", ni de féminicides, ni de torture, ni de pédocriminalité, ni d’inceste. Pourtant, qu’est ce d’autre donc d’autre que du FEMINICIDE pédocriminel, pur et simple ?. A savoir que le viol parfois nommé par certains "meurtre psychique", d’autant plus sur des enfants) : p. 41 "Mutilation génitale féminine/excision La prévalence de la mutilation génitale féminine/ excision (MGF/E), bien qu’en déclin, est toujours très répandue dans 29 pays. Plus de 70 millions de filles et de femmes âgées de 15 à 49 ans ont subi une mutilation génitale féminine/excision (MGF/E), généralement à l’aube de leur puberté. Les MGF/E sont extrêmement dangereuses, …. Elles peuvent entraîner des problèmes à long terme et accroître le risque de complications pendant l’accouchement, tant pour la mère que pour l’enfant. Elles nuisent également au développement sexuel, normal et sain des jeunes filles. ….Mais les progrès sont lents et des millions de filles continuent d’être menacées par cette pratique." http://www.unicef.org/french/sowc2011

L’Unicef, lundi 22 juillet 2013 - "établie à partir des études réalisées au cours des vingt dernières années dans les vingt-neuf pays les plus touchés par ces pratiques. Au niveau planétaire, l’estimation avoisinerait 140 millions de femmes et fillettes, selon l’agence des Nations unies consacrée aux droits de l’enfant."
Pendant paix, guerres, famines, misère, crises, les fêtes, rituels, opérations d’excisions féminicides et autres féminicides continuent ! Au XXème siècle, environ 150 000 000 femmes mutilées x 3 cohortes = 450 000 000-  Bien sur, il faut souligner les avancées en chirurgie réparatrice remarquables qui peuvent restituer l’orgasme à environ moitié des opérées mais qui, cependant, ne viendront jamais à bout de centaines de millions d’excisions féminicides. Et puis tout de même être obligés de réparer ce que d’autres sagouins criminels détruisent et laissent à l’état de moignon… http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(12)60400-0/fulltext
"Pour soutenir nos amies africaines dans l’abandon de l’excision, l’association Marche en Corps organise deux marches : La première, du 8 mars au 7 avril 2013 entre Quimperlé (Bretagne, France), ville jumelle de Nara (située dans la zone sahélienne du Mali) et Angers, ville jumelle de Bamako."  http://marcheencorps.wordpress.com/
Nous sommes loin de la prévision d’éradication en 2015 de cette torture sur petites filles, tendant à les déféminiser, forme subtile, si l’on peut dire, de castration et de contrôle et la Belgique constate les blessures – Résultats de SPF Santé publique d’étude de prévalence de juin 2010 par l’Institut de médecine tropicale : 6.220 femmes (très probablement) excisées et 1.975 fillettes qui risquent l’excision, dont moitié dans la région de Bruxelles-
CEUX qui APPELLENT à l’EXCISION se révèlent trop NOMBREUX – Et si l’on si prend un par un, cela peut durer… car pourquoi la demande ne serait adressée qu’à l’Indonésie parmi la trentaine de pays qui tolère de fait ou de droit le "féminicide excisionnel" ? http://asie-info.fr/2012/12/27/lonu-demande-a-lindonesie-de-ne-plus-tolerer-lexcision-515325.html
Mieux, des conseils de phallocrates avoués prétendent en Indonésie que torturer une petite fille en lui enlevant partie de son sexe fait partie des "droits humains garantis par la Constitution" ! Indonésie : le Conseil des Oulemas déclare que l’excision est recommandée, et que cette mutilation barbare fait partie des "droits humains garantis par la Constitution". http://www.asianews.it/news-en/Indonesian-Ulema-in-favour-of-female-circumcision:-a-human-right-26948.html
Me Borchra Belhaj Hmida par son dossier de dépôt de plainte, contre le prédicateur égyptien et associations l’invitant, pour incitation à la haine et la violence, avec le soutien de la Ligue des Droits de l’Homme de Tunisie avec toute la Tunisie qui clame ce 15 février 2012 son opposition à l’Excision / Mutilation Génitale Féminine qui n’est pas une opération esthétique comme l’on ose encore le prétendre  : http://www.leaders.com.tn/article/les-partis-d-opposition-et-la-societe-civile-unanimes-pour-condamner-les-propos-de-ghenim-sur-l-excision?id=7709
Surtout que des personnes au sein même des organisations des droits de l’Homme promeuvent la torture contre les petites filles car, à nouveau et toujours, obligées de reparler de ceux qui prônent ouvertement le crime de l’excision féminicide- Encore un médecin de la mort ! Et sur Internet sa propagande prétendant qu’il n’y aurait pas de mal à exciser une enfant, au contraire ! http://www.desertflowerfoundation.org/en/fgm-is-a-crime-stop-this-doctor/
Ainsi la proportion microscopique de condamnation de l’excision féminicide par la société humaine et ses tribunaux reste redoutable. Ne reste de commun entre les deux rituels opératoires que l’atteinte à l’intégrité du corps sans consentement de l’intéressé du fait de décision prise par les parents, sous la pression de l’entourage. Ce qui ne suffit absolument en rien à poster en même catégorie les rituels d’excision et de circoncision, religieux ou coutumiers. Axe rhétorique de la neutralité des corps, prétendu épicène ? Alors que l’on sait que justement sur le point de protéger des féminicides, ses victimes et plaignantes, les lois restent indigentes, absentes, semi muettes, aveugles à constater le nombre effarant de féminicides excisionnels de sexisme systémique.  Il n’est qu’à voir qu’il suffirait de licencier un pédiatre qui croit à l’"honneur" de la mutilation sexuelle féminicide, se réclamant de vénérer " l’honneur" phallocentrique (au sens strict) de coutumes patriarcales criminelles, pour le dédouaner ? Que ferait-on si c’était sur un pénis ? http://www.desertflowerfoundation.org/en/achievement-fgm-supporting-pediatrician-fired/
Moins importante parfois que l’intactivisme qui fait florès pour combattre la circoncision qu’il lui est bien pratique de classer comme l’excision féminicide- Malheureusement à négliger la gravité de cette dernière, l’intactivisme se révèle et montre tout son hominisme peu humaniste en toutes conséquences.
Ou que d’autres médecins opèrent criminellement aux Royaume-Uni pour déféminiser par excision dans la plus parfaite tolérance : Against FMG femicide in UK http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2012N23969 (cf. Britain’s 100,000 mutilated women Mazher Mahmood and Eleanor Mills 22/04/12 http://www.thesundaytimes.co.uk/sto/)
Encore à mi-mai 2012, la Fondation du Désert appelle à arrêter les médecins criminels de torture féminicide pédocriminelle au Etats Unis : http://www.desertflowerfoundation.org/en/fgm-scandal-in-the-us/
  • Rappelons que, en 2000 aux EUA selon recensement  hospitalier, 227 887 en risque FGM/excision - Seules 20 sur 50 états répriment la torture de mutilation génitale de déféminisation féminicide sur petites filles -http://theahafoundation.org/pdf/FGMLAWSFINA.pdf
Osera-t-on nous dire que les médecins partent aussi du bon sentiment qu’il vaut mieux mutiler d’une partie de leur sexe les bébées sous scialytique comme aux Philippines ? Les pages du sexe féminin complet auraient-elles été arrachées des manuels de médecine et de leurs serments ? Des gouttes de sang dans l’océan - L’on tente de mettre en place des rites d’abandon de l’excision qui reste en contradiction avec les rites de passage d’initiation à l’âge adulte et à la soumission aux classes d’âges plus et au sommet aux hommes puisque les populations d’éleveurs de bétail fonctionnent sous un régime patriarcale phallocrate fort de pouvoir exclusivement masculin- Et des que les hommes auront envie que cela recommence, cela recommencera car cela sert à calmer et civiliser les femmes, à les "tenir" http://www.epochtimes.fr/front/12/10/23/n3507307.htm
Mais avant de basculer dans le sujet féminicide de l’excision, introduction sommaire sur l’introcision féminicide :"Introcision : Cette forme de mutilation est pratiquée par les aborigènes Pitta-Patta d’Australie : Lorsqu’une fillette atteint la puberté, l’ensemble de la tribu (des deux sexes) se réunit. L’officiant, un homme âgé, élargit l’orifice vaginal en le déchirant vers le bas à l’aide de trois doigts attachés par une ficelle d’opossum. Dans d’autres régions, le périnée est déchiré à l’aide d’une lame en pierre. Cette opération est généralement suivie d’actes sexuels, sous la contrainte, avec de nombreux jeunes hommes. L’introcision est également pratiquée au Pérou, notamment chez les Conibos, branche des indiens Panos dans le Nord-Est du pays : dès qu’une fillette atteint sa maturité, elle est droguée et soumise à des mutilations devant son groupe. L’opération est pratiquée par une femme âgée, à l’aide d’une lame en bambou. Elle consiste à découper l’hymen à l’entrée du vagin et à le séparer des lèvres, tout en exposant le clitoris. Des herbes médicinales sont ensuite appliquées avant d’introduire dans le vagin un objet légèrement humecté, en forme de verge, fabriqué en terre cuite." http://www.ipu.org/wmn-f/fgm-what.htm
  • Ce n’est pas une coupure, "cutting", c’est une EXCISION. Ce n’est pas une circoncision "circumcision", c’est une EXCISION, torture, mutilation, amputation, viol sur infante.
Une coutume prépubertaire, en avant-propos aux rites de passage, consiste en quelques mois à allonger les nymphes externes ou grandes lèvres et le capuchon du clitoris en tirant dessus au moyen de bâtonnets de ricin, notamment. En Afrique australe et orientale, ce "tablier hottentot" serre en fait principalement au plaisir masculin ainsi que les scarifications sur leurs cuisses (lomué). Ce qui explique notamment le succès de l’exhibition de cirque et la prostitution dont fût victime la Vénus hottentote à Londres puis Paris jusqu’en 1815. Les aborigènes envahis vers le XVIème par les Zulus, guerriers et pasteurs, qui depuis les tenaient fréquemment en esclavage- Les langues zulus comportent des cliques de ces appropriations des femmes khoï -Me référant à mes propres terrains en Haute Zambézie à partir de 1991-
Ainsi, jusqu’aux rumeurs qui ont la peau dure, surtout lorsqu’elles sont racistes : "le capuchon clitoridien ou prépuce », ce « repli, peu développé chez les occidentales est beaucoup plus long chez certaines asiatiques ou africaines, ce qui fait procéder à une circoncision (chez les abyssins notamment)" dixit une urologue un tant soit peu attardée scientifiquement parlant de ce qu’elle avait constaté sur ses patientes (manifestement sans avoir su leur poser les questions adéquates) et copiant tel quel en référence "repli préputial est relativement peu développé dans nos races européennes. Chez certains peuples de l’Asie et de l’Afrique, il atteint une longueur beaucoup plus considérable et l’on sait que quelques-uns d’entre eux, notamment les Abyssins pratiquent la circoncision chez la femme aussi bien que chez l’homme." « Vulve », in P. Brenot (dir.), Dictionnaire de la sexualité humaine, L’esprit du temps, 2004, p. 702 & L. Testut, Traité d’anatomie humaine, t. 4 (« Appareil de la digestion – Appareil uro-génital – Embryologie »), Paris, Octave Doin éditeur, 1905, p. 778
Aff. Brigitte Mauroy c/ Antoine Fischetti et Charlie Hebdo http://charlieenchaine.free.fr/?Les-cinq-arguments-de-Charlie
Egalement tolérée sous ce terme idiot et révoltant, du fait de la bénédiction donnée au XVIe siècle pour faciliter l’évangélisation. http://labrique.net/numeros/nouvelle-rubrique/article/proces-brigitte-mauroy-contre 
Liberticide et dignicide, de plus, gravement, criminellement discriminatoire. Vous devez savoir que l’excision féminicide excise le clitoris, tranche son capuchon de peau et les lèvres génitales, nymphes, parfois de femmes jeunes accouchées. Ainsi, utiliser un mot pour un autre se révèle négationnisme de la torture du féminicide excisionnel et doit être condamné en tant que tel.
Sexes féminin et masculin – Vue de profil
L’excision du clitoris (5 figure de gauche, sexe féminin) sans comparaison possible
à la circoncision du prépuce (6 figure à droite, sexe masculin) protégeant le gland (5 à droite)
Il n’y a pas de débat possible : 8 000 terminaisons nerveuses en partie externe du clitoris (6 000 au gland du pénis)- Les deux restent incomparables pour encore une autre raison : les petits garçons ne sont circoncis, bien que ce soit évidemment du fait de leur sexe masculin, ni par sexisme, ni par misandrie, ni pour les garder fidèles, ni les "civiliser". Ne s’agissant alors ni de torture, ni de castration partielle et n’empêche pas de jouir normalement de leur sexualité et de leur vie d’homme.
La circoncision ne représente donc aucune caractéristique de "masculicide" puisque pas de contrôle patriarcal phallocrate viriarque pesant sur les bénéficiaires statutaires. Seule la peau du prépuce masculin est coupée à la circoncision et absolument pas excisé son pénis. Alors que l’excision reste l’expression de la domination, de la maîtrise et du contrôle des filles en toutes leurs dimensions, en supprimant toutes leurs chances d’équilibre et de liberté. D’avoir entendu sur le terrain, les effets de l’emploi à tort (-turant et tuant) et pernicieux de la circoncision pour les petites filles, que l’on ose faire passer pour opération esthétique ! Combien de personnes se dépêchent d’aller exciser les filles parce que ce serait égalitaire et que ce n’est pas si grave que cela ; se référant fièrement à leur propre circoncision, qui fût une si belle fête ! L’expression "circoncision féminine" devra être strictement interdite et mis en demeure de retirer de tout document officiel, et de tout document circulant en media et Internet. Ce terme impropre va à rebours, annihile les campagnes de sensibilisation, et se ligue contre les femmes qui luttent
Ce terme fautif de circoncision féminine tentant de masquer l’excision féminicide et de la faire passer pour de l’hygiène ou de l’esthétique grippe toute velléité de s’en défaire car

- favorise la thèse d’opération d’égalité abusivement mais ce à quoi croient beaucoup de populations,
- fragilisant ainsi jusqu’à ruiner les efforts des campagnes de sensibilisation de maintes associations
- met en péril les décisions d’abandon du rituel criminel de 6 000 communautés répertoriées à ce jour.
Rituels de passage connus de tout temps http://www.icl-fi.org/francais/oldsite/excision.htm Quoi de nouveau depuis ? Beaucoup mais encore pas assez ! http://www.icl-fi.org/english/womendrev/oldsite/FGM.HTM Il y a onze ans, ce qui se disait et vous pouvez ajouter en commentaires pour faire le point, vos données des villages qui ont abandonné cette convention sociale de coutume contraire au Droit en commentaires http://susaufeminicides.blogspot.com/2012/02/violences-femincides-et-abandon-de.html?showComment=1329402625435#c721646435021594514
  • Séquelles de l’extrême violence du "féminicide excisionnel"
(dessin gracieux de Carlos Latuff)
A propos de l’excision du clitoris (étant un clitoris, ce n’est ni un gland, ni un pénis et les quatre lèvres génitales, nymphes n’étant pas un prépuce, qui n’est pas non plus un vagin- Seul le prépuce pourrait éventuellement et uniquement être comparable au capuchon du clitoris, dit aussi prépuce clitoridien – soyons claires !)
PURE TORTURE de MUTILATION SEXOSPECIFIQUE UNILATERALE de castration partielle de "déféminisation" des petites filles et des jeunes accouchées, dont les éléments anatomiques disent que l’excision est incomparable à la bénigne opération de circoncision :
"Les Conséquences des MGF/E préjudiciables pour la santé sont : non cicatrisation ; formation d’abcès ; kystes ; croissance excessive des tissus cicatriciels ; infections urinaires ; rapports sexuels douloureux ; prédisposition renforcée au VIH/SIDA, à l’hépatite et à d’autres maladies transmissibles par le sang ; infections de l’appareil reproducteur ; pelvipéritonites ; stérilité ; règles douloureuses ; obstacle urinaire chronique/ calculs vésicaux ; incontinence urinaire (fistules) ; arrêt de progression du travail ; risque accru d’hémorragie et d’infection pendant l’accouchement."  Source : UIP-IPU / CIAF-IAC – Il est estimé que les décès dus à ces féminicides portent sur 5 à 15 % de petites filles mutilées. Et précisément http://nenehawa.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1486%3Ales-consequences-sanitaires-ignorees-des-mutulations-geneitales&catid=44%3Asoc&Itemid=63
Prévalence  - Légende Vert pâle – Sans / Vert très clair – Rare ou limité à des enclaves de minorité ethnique / Vert clair – 11-25 % des femmes dont le sexe est excisé / Vert moyen – 26-50 % des femmes dont le sexe est excisé / Vert foncé – Plus de la moitié des femmes ont eu le sexe excisé / Gris – Sans données http://womanstats.org/data/images/infibmap_correct2011.jpg
APPEL à l’action contre les tortures féminicides aggravées – De la mise en danger d’autrui et de mineures, d’incitation à la violence, à la haine, à la torture des filles et jeunes femmes
a - Qui va enfin solliciter la Cour Pénale Internationale concernant l’incitation à la torture féminicide par "criminel en temps de paix" et demande d’un tribunal pénal international sur les féminicides (tortures des viols féminicides, féminicides excisionnels jusqu’à la mort) qui relèvent du Traité de Rome art. 7 et de la Convention UN génocides et autres textes des Nations Unies ?
b - Certains condamnent mais tellement d’autres criminels appellent au crime du féminicide excisionnel Les seconds sont beaucoup plus nombreux. "Wejdi Ghenim, le défenseur de l’excision enflamme la coupole d’El Menzah". A noter qu’il va contre une condamnations religieuse des mutilations féminicides http://susaufeminicides.blogspot.com/2006/11/condamnation-du-feminicide-excisionnel.html
c - Action positive notable de la part des Gynécologues sans Frontières et de cliniques en France qui restaurent partiellement le clitoris, sans pour cela que soient annulées les séquelles personnelles et sociales de l’excision féminicide. Attention - A noter que la secte Clitoraid.Raël.Clonaid, afin de concurrencer toutes les d’implantations chrétiennes en Afrique et se faire adopter par les autres croyances, tente de s’engouffrer dans la brèche médicale et lever des fonds pour ses cliniques, profitant de l’esprit syncrétique très développé en Afrique. En 2009, le docteur Pierre Foldès "Ce n’est pas aux Raëliens de prendre une telle initiative. L’influence religieuse ou sectaire est néfaste, surtout sur le sujet des mutilations. Ce projet de clinique ne doit pas être soutenu, car les motivations ne sont pas claires et servent des objectifs qui ne sont pas la simple santé des femmes. Une telle structure doit dans l’idéal reposer sur le système de santé officiel et respecter la pyramide de soins." http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20090806173135/
Stopper toutes incitations à la prévention du SIDA par l’excision sur la Toile www (appelée fallacieusement circoncision) & d’incitation JE RELANCE APPEL : Faites retirer, interdire et poursuivre les sites Internet -et forums d’appel à « circoncision féminine », cette expression devant être immédiatement interdite pour toutes les mutilations génitales MGF/FMG- et les cinq vidéos de l’américain qui s’en fait l’apôtre (minois de bébées qui défilent sur YT Top 5 reasons…) ?!! Je me refuse à mettre ce lien criminel ici, la vidéo (/watch?v=9r46b-Lm25s) figure dans un groupe FB féminicide et androcides
Alors, où sont les Anonymous sur ce coup-là ? Je croyais qu’ils s’intéressaient à combattre la pédocriminalité ? Où sont ceux qui devraient porter cela devant la Cour Pénale Internationale ? Le pénal n’est réservé qu’aux guerres et, en tant de paix, l’on peut massacrer les petites filles ?
Quand donc les enfants ne verront plus les tortures féminicides des filles et des femmes, en particulier, et deviendront porteurs d’une culture de paix que les femmes respectées et non mutilées pourront enfin inculquer sans ambivalence. Les filles ne sont pas sales et leur sexe n’a pas à être "nettoyé" par des papas abusifs.
Il parait si normal que pour le bonheur du mari, l’on tripote, triture et déforme l’organe sexuel et de plaisir de la petite fille que la seule Mutilation Génitale Féminine non castratrice du "tablier hottentot" d’élongation des lèvres génitales jusqu’à huit/dix centimètres -FGM de 4ème type- de son malheur de pouvoir stimuler le désir, que celle-ci n’est pas même considérée violence sexuelle. Comme les autres MGF, participant des rites de passage d’initiation sexuelle, de soumission aux hommes (convoités époux), et à la classe d’âge des anciens. http://www.irb-cisr.gc.ca:8080/RIR_RDI/RIR_RDI.aspx?id=453956&l=f ;  http://www.irb-cisr.gc.ca/
Multiple agression du féminicide excisionnel - Le principe commun à toutes les atteintes à l’intégrité se résumant à "l’on peut opérer lorsqu’il y a une raison médicale sérieuse et importante". Le patient est censé donner son consentement. Le Code pénal réprouve l’atteinte à l’intégrité, la violence, la mutilation attentant aux fonctions de reproduction. Cela au départ pensé pour la castration masculine, très dissuasif pourquoi cela ne l’est plus dans le cas des filles ?
Malheureusement, comme déjà signalé la carte ci-dessous est incomplète et les féminicides excisionnels sont bien confirmés en Colombie (Emberas), au Pérou, en Indonésie, au Pakistan, en Inde et jusqu’à l’extrémité du continent par les Vendas SAR http://africlaw.com/2012/06/07/female-genital-mutilation-in-south-africa/
Excision – carte source Wikipedia – incomplète
- Mutilations sexuelles et droit à l’intégrité physique de l’enfant en Afrique : l’exemple du Cameroun, Thérèse Atangana-Malongué, 2005, Docteur en droit - Lutter contre les mutilations génitales féminines http://www.justice.gouv.fr/art_pix/1_1_mutilationsgenitalesfeminines.pdf Céline Verbrouck Bruxelles
Experte judiciaire sur féminicides, excisionnel, de viol, mariages forcés, etc. - http://www.lightfoot-klein.com/
En Colombie :
Quelques mots d’une autre mutilation féminicide qui a tué des femmes et grand nombre d’autres avec de graves séquelles. La contraception drastique des stérilisations par ligature des trompes : 300 000 femmes péruviennes stérilisées (double peine, femme et Quechua) et 10% d’hommes indiens Quechua vasectomisés http://lamouette.blog.lemonde.fr/2011/06/07/quand-le-perou-pratiquait-des-sterilisations-massives-avec-la-benediction-du-fmi/
 NOIRES DOULEURS, elles témoignent : http://www.lesecransdusocial.gouv.fr/spip.php?article410
Dans le monde, quelque 228 excisions féminicides d’enfants et de jeunes accouchées à l’heure ! La "castration féminine partielle féminicide excisionnelle" peut-elle se comparer à la circoncision ? NON. Je le reprécise car j’ai été en butte par d’aucuns d’obédience psy-chôse qui ont voulu m’obliger à croire et accréditer que ce serait de même acabit. Ce mot, fer de lance de la "théorie égalitariste de la circoncision" mine les campagnes de terrain contre les excisions féminicides car il permet de croire aux pratiquants que les deux opérations seraient comparables, bénignes, festives ! S’il vous plait, faîtes savoir à tous vos amis anglophones et anglicistes de bannir sans retour concernant ce féminicide de la Mutilation Génitale Féminine, le mot étranger (anglais) et trompeur de circoncision.
La danse contre l’excision féminicide
Sweden - Les victimes survivantes de la torture féminicide des excisions MFG demandent raison et excuses de l’exhibition d’un gâteau figurant l’excision féminicide par une négresse aux anneaux couchée grandeur nature. Où sont les Droits de l’Homme et le Statut de Rome, la Suède ne connait pas ? Que dirait-on si l’on faisait de même pour figurer une victime des tortures de la Guerre Mondiale ? Quelqu’un oserait-il seulement ? Soutien aux survivantes qui s’époumonnent à demander des excuses qui tardent à venir – Trop aimables, elles devraient demander la Cour Pénale Internationale pour ces crimes  http://www.change.org/petitions/fgm-racist-cake-all-survivors-of-fgm-want-is-a-true-apology-that-is-all-we-ask
A quand l’interdiction des féminicides en Droit, afin que je puisse supprimer la gazette des pétitions contre les féminicides excisionnels avec tous les autres ?! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/05/feminicidesgazette-des-petitions.html
Prologue de cet article dans un échange et des informations supplémentaires sur les rituels de mutilations sexuelles et la castration androcide  http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/mutilation-sexuelle-feminicide.html
Source autorisée sous condition de citation fidèle et de la source précise- de contexte, avec auteur version, date, blog "Thémis – Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d’usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides – Larmes de sang" CGMD ©Tous droits réservés international
Publié il y a 1st January 2012 par 

Contre le viol, signez la pétition. Marche des salopes (slutwalk)

M. le Président de la République française: Eradiquez le viol, les violences sexuelles et sexistes !
  • Adressée à : M. le Président de la République française

M. le Président de la République française: Eradiquez le viol, les violences sexuelles et sexistes !

    1. Pétition de

      SlutWalk France

      France

Nous souhaitons rappeler au Gouvernement ses promesses pour lutter contre le sexisme et prendre de nouvelles mesures pour la prévention, l’éducation, l’accompagnement des victimes et le suivi des criminels sexuels.

Nous en avons assez de vivre dans un système qui minimise l’agression sexuelle, la violence et le harcèlement, légitimant non seulement ces actes violents, mais blâmant aussi, parfois, leurs victimes.

Nous condamnons cette société qui enseigne : « Ne soyez pas violé-e » plutôt que « Ne violez pas » !

Chaque année, on dénombre dans notre pays : 198 000 agressions sexuelles dont
75 000 viols, soit 206 personnes victimes de viol par JOUR !
Il est urgent de rappeler que dans 80 % des cas, la victime connait son agresseur. Il fait partie de son cercle familial, professionnel, amical, relationnel…

En France, seulement 10 % des victimes portent plainte et… 2 % des agresseurs sont effectivement condamnés !

Les violences conjugales font également des ravages : tous les 3 jours, 1 femme meurt sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint et un homme tous les 15 jours !

L’égalité entre les genres n’est toujours pas une réalité dans les faits et les stéréotypes sexistes nous enferment TOUS dans des rôles limités et étouffants.

De nombreuses affaires ont illustré l’urgence humanitaire dont il est ici question : à Carpentras, à Créteil, à Bordeaux, à Cachan, à Orléans, à Marseille, à Fontenay-sous-Bois… Partout en France, des personnes sont agressées sexuellement, violées et tuées en toute impunité !

- Où sont les centres d’accueil d’urgence départementaux ?
- les bracelets électroniques promis ?
- Les téléphones d’urgence remis aux victimes ?
- Les observatoires des violences sexuelles ?
- Les cours d’éducation sexuelle et de prévention afin que les mineurs, qui représentent la grande majorité des victimes, sachent repérer rapidement les gestes déplacés, connaissent leurs droits et les bases de rapports respectueux ?

Il n’existe, aujourd’hui, aucun suivi organisé et homogène des personnes violées sur l’ensemble du territoire. L’Espagne a mis en place des tribunaux spécifiques dédiés aux violences conjugales et sexuelles et a obtenu une baisse significative de ces agressions. Les victimes sont totalement prises en charge dès leur arrivée par le regroupement, en un même lieu, de : policiers spécialisés, médecins légistes, assistantes sociales, juges. En Suède, les centres d’aide aux victimes de viol font un travail d’accompagnement remarquable. Aux Etats-Unis, les Rape Crisis Centers sont ouverts 24h/24… Ne pouvons-nous pas nous en inspirer ?

Trouvez-vous normal que les viols, qui sont des CRIMES sexuels passibles de 15 ans de prison soient requalifiés de simples AGRESSIONS sexuelles et ne soient pas jugés aux Assises mais passent, en grande majorité, au Tribunal Correctionnel ?

Trouvez-vous normal que des procédures durent des années pendant lesquelles les victimes vivent l’enfer ? Pour voir ensuite des CRIMINELS repartir sans peine de prison ferme ?

Nous pensons que :
- La justice doit se donner les moyens d’appliquer et de renforcer les lois.
- Les victimes sont malmenées par notre système judiciaire et mal prises en charge.
- La correctionnalisation du viol est inacceptable et indigne de notre pays.
- L’ordonnance de protection doit être étendue aux victimes de viol.
- La durée d’instruction et les délais avant jugement sont trop longs.
- La vidéo devrait être utilisée dans la prise de déposition de toutes les victimes et les tribunaux équipés pour les visionner.
- Les violeurs et les agresseurs sont insuffisamment suivis après leur incarcération.
- L’éducation et la prévention doivent jouer leur rôle dès maintenant afin de stopper les clichés sexistes et les agressions.

Nous vous remercions de l’intérêt que vous porterez à cette pétition et nous tenons à souligner que les discours, aussi sincères soient-ils, ne seront pas suffisants.

Nous exigeons des réformes, des MOYENS pour les faire appliquer et des RESULTATS rapidement. Nous comptons sur vous pour engager dès MAINTENANT le changement !

  • Ce samedi a eu lieu la marche des salopes, ce qui n’a pas ému grand monde. Hommes et femmes sont-ils résignés à ce qu’une femme soit violée en France toutes les 7 minutes ?

http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/marche-des-salopes-elles-denoncent-le-sort-reserve-aux-victimes-de-viols-28-09-2013-3178175.php

Viol. Pas de sanctions contre l’incitation au viol sur Internet

En France et partout dans le monde, l’incitation au viol est normale. Une grande majorité de mâles ignore ou veut ignorer qu’une relation sexuelle sans consentement explicite, clair, c’est un crime de viol. La plupart s’en moquent royalement. L’homme est éduqué de telle façon qu’il est persuadé que toutes les femmes constituent son harem personnel. Il y aurait droit parce qu’il est du fait de son sexe le plus beau, le plus intelligent, le plus méritant, le plus respectable et qu’à ces titres, toute femme lui doit obéissance et soumission au rythme de ses poussées de testostérone.
Un site infâme a été épinglé mais qu’est-ce au regard de tous les sites, médias et propos quotidiens endurés par les femmes qui sont considérées comme des proies potentielles par de trop nombreux sauvages. Il faut être femme pour connaître les harcèlements sexuels quotidiens, les blagues salaces, les incitations à la pornographie, les propos misogynes permanents, la discrimination universelle, la réduction de leur personne à un trou monté sur pattes, les justifications religieuses pour les diviser en putes violables ou en saintes procréatrices, le prosélytisme prostitutionnel, la glorification des utérus porteurs et ces rappels constants à leur féminitude, cette condition, ce statut que la société leur impose du fait d’être nées filles.
Il faudrait faire un grand ménage dans toutes ces têtes polluées par la misogynie perpétuée autant par les mères que par les hommes.
Pardon aux hommes éduqués, subtils, raffinés, délicats, respectueux, attentionnés, courtois à l’âme élégante. Ils ne sont pas concernés par mes considérations sur les brutes.
Mobilisation contre l’incitation au viol sur internet
http://www.lesnouvellesnews.fr/index.php/civilisation-articles-section/civilisation/3068-violence-internet
Mis en ligne le 04/09/13 I Rédaction par Arnaud Bihel
Ce jeudi, vaste "appel citoyen contre l’incitation au viol sur Internet". Plusieurs blogs s’en prennent à un site en particulier et, surtout, demandent aux pouvoirs publics de faire cesser la publication de propos incitant à la violence misogyne.

 Vaste mobilisation contre un site incitant à la violence contre les femmes. Plusieurs militantes s’en prennent, ce jeudi 5 septembre, à un site de « coaching en séduction ». Dans une lettre ouverte adressée au procureur de la République, elles demandent des sanctions, telles que prévues par la loi, contre le site « Séduction by Kamal ».

> L’intégralité de l’appel citoyen et de la plainte au procureur sont à télécharger ici.

Une page en particulier, publiée en mai 2012 et consacrée à la « domination », constitue à leurs yeux « une apologie du viol et une incitation à la violence contre les femmes ». Un article intitulé « Comment bien baiser » incite les hommes à se passer du consentement de leur proie. Malgré des protestations et signalements à internet-signalement.gouv.fr ,cette page était toujours en ligne le 4 septembre.

Quelles sanctions ?

La loi sur la presse punit de cinq ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ceux qui « auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n’aurait pas été suivie d’effet, à commettre » des agressions sexuelles. Reste à rendre effectives ces sanctions. Ce qui est loin d’être évident.

Dans le cas présent, la société SBK Coaching, qui gère le site, est enregistrée en Pologne. L’hébergeur, Mavenhosting, est quant à lui français. Une action en justice a-t-elle une chance d’aboutir ? En théorie oui ; en pratique, le droit est appelé à évoluer prochainement, mais laisse pour l’heure, globalement, le champ libre aux contenus sexistes.

Responsabilités

Aujourd’hui, la législation oblige les hébergeurs et fournisseurs d’accès à internet à agir contre les provocations et apologies de crimes de guerre, crimes contre l’humanité, provocations au terrorisme, à la haine, à la violence et au racisme. Les hébergeurs n’hésitent pas à fermer le site incriminé quand cela leur a été notifié. Mais les contenus sexistes ne rentrent pas dans ce champ. Pas encore, puisque la loi sur l’égalité, prochainement examinée au Sénat, prévoit d’y remédier (Voir : La loi pour renforcer la lutte contre le sexisme sur internet ).

Reste que le rôle des hébergeurs n’a pas forcément de conséquence. « Si l’éditeur est déterminé, il peut trouver un autre hébergeur en quelques minutes », souligne Marie-Hélène Tonnellier, avocate associée au cabinet Latournerie Wolfrom & Associés, spécialiste du droit de l’internet.

De fait, c’est l’éditeur du site qui est responsable devant la justice. Dans le cas présent, la société SBK Coaching est enregistrée en Pologne, mais elle s’adresse clairement à un public français. « Il y a donc de fortes chances pour que la justice puisse agir », note Marie-Hélène Tonnellier.

Signalements ignorés ?

L’avocate ajoute un gros bémol : la loi sur la presse fixe un délai de prescription court, de seulement trois mois. L’article incriminé étant en ligne depuis plus d’un an, il pourrait donc être couvert par la prescription. A noter qu’un texte de loi est en cours d’adoption afin de rallonger, à un an, comme pour d’autres incitations à la haine, ce délai de prescription, qui conduit à classer de nombreuses plaintes contre des contenus sexistes ou homophobes(Voir : Pas de hiérarchie entre les discriminations).

Il se peut qu’une procédure soit déjà ouverte via la plate-forme de signalement gérée par le ministère de l’Intérieur. Car l’article a déjà été signalé à plusieurs reprises depuis sa mise en ligne. Mais sans suite connue à ce jour. Il faut dire qu’en 2012, sur les 120 000 signalements recueillis par la plate-forme, moins de 5% ont officiellement donné lieu à une enquête – menée par la gendarmerie ou Interpol.

« Pourquoi la loi n’est-elle pas appliquée ? Est-ce un problème managérial (manque de moyens pour traiter tous les signalements) ou un problème culturel (mauvaise formation et sensibilisation des agents du Ministère à la misogynie en ligne et à la culture du viol) ? », s’interrogent les militantes.

« Le sexisme en ligne n’a rien de virtuel »

Pour autant, leur mobilisation entend aller au-delà du cas de « ce seul type de site Internet à la marge, mais sur l’ensemble de la misogynie globalement répandue sur l’espace Internet, et trop tolérée. »

Elles demandent que « l’incitation à la violence en raison du sexe, de l’orientation sexuelle ou du handicap soit réellement pénalisée ». Et appellent les pouvoirs publics « à mettre en place une plateforme dédiée au signalement de sites misogynes, à la sensibilisation des acteurs du web sur le sujet, et à l’accompagnement des victimes de discrimination, de haine ou de violences misogynes sur Internet. »

Car « le sexisme en ligne n’a rien de virtuel », soulignent-elles : « le harcèlement subi par des personnalités connues comme par des adolescentes anonymes (ou qui auraient voulu le rester), le racolage des mineures par les pédo-criminels ou les proxénètes, l’omniprésence des images de femmes hypersexualisées et objectivées, dans les contenus personnels, journalistiques, culturels et commerciaux – clichés parfois pris à l’insu du sujet, l’humour sexiste qui alimente la tolérance envers le sexisme, les discours vindicatifs, stéréotypés et dégradants à l’égard des femmes, tout ceci est bien réel. »

La prise de conscience semble toutefois s’amorcer. Les militantes notent que « sur le web anglophone notamment, des voix se sont élevées pour exposer l’ampleur de la misogynie sur Internet, et exiger des actions concrètes pour y mettre fin. » Avec des résultats. En mai, Facebook a promis d’améliorer la modération des contenus incitant à la violence contre les femmes (Voir : #FBRape : Facebook promet d’agir). Et Twitter vient de faire de même(Voir : Twitter réagit enfin aux menaces de viol). Mais il aura fallu pour cela de fortes mobilisations.

Sanctionner les clients des prostituées pour leur salut et celui des femmes

Publié le

Les Nouvelles News et Rue89 se repenchent sur les résultats observés de la loi suédoise qui punit le consommateur de prostituées http://www.lesnouvellesnews.fr/index.php/revue-de-presse/54-lu-sur-la-toile/3020-punir-clients-prostituees-etude-cas-suedois

J’approuve le commentaire d’une lectrice de cet article qui résume ainsi les observations sur le cas suédois : difficile d’en tirer des conclusions peut être, mais en attendant on constate a contrario que légaliser entraîne clairement une hausse de la traite… donc à choisir j’aime encore mieux le moins pire des systèmes. vous oubliez de mentionner le fait que des personnes prostituées en Suède témoignent que pour elles c’est une reconnaissance de leur souffrances et difficultés. et que la majorité des suédois sont auj favorable à une lois qui arrête de faire la chasse aux femmes. un meilleur partage des responsabilités me parait essentiel pour changer les regard et les mentalités sur ce triste problème de société (intimement lié au crime organisé pour rappel)

En effet, je suis totalement opposée à la prostitution qui, quoiqu’on en dise, est préjudiciable autant pour les femmes que pour les hommes. Non seulement elle est nocive pour les femmes qui se prostituent à défaut de trouver une autre solution pour gagner leur vie mais elle est nocive pour les hommes qui sont incapables de construire une relation égalitaire avec une femme.

Le plus grave étant que tant que la prostitution des femmes existera, toutes les femmes sans exception seront considérées comme des prostituées en puissance. De cette vision des femmes découle leur infériorisation, leur vulnérabilité et la dévalorisation de leurs compétences professionnelles. La prostitution est une allégorie de la place que les hommes accordent aux femmes dans toutes les sociétés.

Autant je ne peux admettre qu’un homme puisse penser acheter une relation sexuelle, autant je comprends qu’une femme puisse se résigner à se prostituer, en admettant qu’elle soit "libre" de le faire et qu’elle n’y soit pas contrainte comme le montre le film "Chaos" de Coline Serreau http://fr.wikipedia.org/wiki/Chaos_(film,_2001) prénommée Malika, elle a fui sa famille quelques années plus tôt après avoir appris que son père allait la donner en mariage à un vieil homme algérien contre de l’argent. Elle a alors seize ans. Ne sachant où aller, ni même comment se nourrir, elle est victime d’un réseau de proxénètes. Pour s’assurer de pouvoir se servir d’elle à leurs fins, les proxénètes la violent entre huit à dix fois par jour et la droguent à l’héroïne afin de la dissuader de s’échapper. De plus, ils prennent la précaution de lui fournir un faux passeport au nom de Noémie à présenter à la police en cas de contrôle d’identité, le vrai passeport de Malika se trouvant en possession de son père.

La prostitution est le modèle dominant des relations entre hommes et femmes. Il est convenu dans la société que les femmes se vendent et que les hommes les achètent. C’est tellement ancré dans les mentalités que seules les féministes le dénoncent et se font haïr par les plupart des femmes et des hommes qui sont résignés en répétant que "la prostitution est le plus vieux métier du monde". L’esclavage était aussi le statut le plus ancien du monde et pourtant, nous l’avons interdit. Pourquoi n’en serait-il pas de même pour la prostitution ?

Il est urgent d’abolir la prostitution car son acceptation conduit à une nouvelle marchandisation du corps des femmes avec la GPA, les mères porteuses. Le discours qui justifie cette monstruosité est le même que celui qui justifie le commerce sexuel : elles décident librement personne ne les y oblige, elles font ça par goût, c’est une forme particulièrement admirable de la générosité, elles le font pour rendre service. C’est totalement faux puisque la plupart des femmes qui louent leur corps pour gester l’enfant d’autrui sont des femmes pauvres qui ne trouvent pas d’autre solution pour gagner leur vie.

On voudrait nous faire croire que porter l’enfant d’autrui ou donner ses ovocytes serait aussi bénin, sinon banal, que donner son sperme. C’est faux et malhonnête. Le don d’ovocytes comme la location d’utérus n’ont rien à voir avec le don de sperme pour lequel il suffit à l’homme de se masturber. Aucune intervention médicale sous forme de prise d’hormones ou intervention chirurgicale n’est nécessaire. L’homme a l’habitude de se masturber et il est fier de sa fertilité et de sa semence. Certains hommes conservent leur semence dans des bouteilles, d’autres qui se disent artistes peignent avec, sans compter tous ceux qui en aspergent les femmes pour "voir" la matérialisation de leur "puissance". D’autres encore font le maximum d’enfants au maximum de femmes, sans assurer la subsistance des uns comme les autres. Et puis il y a cet Hollandais, Ed Houben, qui a engendré plus d’une centaine d’enfants par "méthode naturelle" ou "artisanale", soit-disant pour "rendre service" et qui organise chaque année une fête avec tous ces enfants qu’il n’assume pas soit-disant avec l’accord des mères. J’attends avec impatience le jour où l’une d’entre elle réclamera une pension alimentaire ou que ce soit l’enfant qui le réclame pour payer ses études, par exemple.http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/07/30/01016-20130730ARTFIG00401-ed-neerlandais-de-43ans-et-pere-de-peut-etre-plus-de-cent-vingt-enfants.php

Car si Ed est «convaincu que les enfants doivent savoir d’où ils viennent», il ne veut pas non plus s’imposer. Ce contrat tacite n’a aucune valeur juridique, mais le donneur renonce à tout droit sur l’enfant à venir, et la maman à toute pension alimentaire. «Les parents savent qu’avec moi, ils n’auront pas à envoyer des comptes rendus réguliers, précise-t-il. En revanche, à tout âge, l’enfant saura qu’il pourra venir me voir et me poser des questions.»

Chaque année, Ed organise d’ailleurs une petite fête à Maastricht, en invitant tous ses enfants, «pour que ceux qui veulent puissent faire connaissance». L’aîné vient d’avoir dix ans. «Jusqu’à présent, je ne me suis pas autorisé de grands sentiments envers eux, confesse-t-il, les yeux humides. Pour la protection de leur famille et la mienne, il vaut peut-être mieux…»

On ne dit pas dans l’article si Ed Houben et les femmes qu’il engrosse sont médicalement contrôlés pour le Sida et autres MST. Dans l’article Houben explique qu’il sélectionne les femmes qu’il met enceintes. Elle doivent être ordonnées, ni grosses, ni fumeuses et on se doute qu’il ne doit pas sexer avec les plus moches bien qu’il ne soit pas lui-même un Apollon. Cette discrimination mériterait un passage au Tribunal international…

Notre société doit arrêter de réduire les femmes à un corps mis à la disposition des hommes et du système qui les ramène à l’état d’accessoire des besoins du mâle. Les femmes sont des êtres humains à part entière et l’abolition de la prostitution des femmes -je ne parle pas de celles, minoritaire des hommes et transsexuels- serait une véritable révolution qui profiterait à tout le monde, au même titre que celle qui a aboli l’esclavage.

PS

Je comprends le désespoir des couples stériles qui sont prêts à faire n’importe quoi pour avoir un enfant quand ils ne peuvent pas en adopter mais je crois savoir qu’il est toujours possible de "bricoler" une solution personnelle sans en faire un système.

Je ne blâme pas les personnes qui se prostituent mais je rejette la société qui en fait un système et toutes celles et ceux qui en profitent au détriment du bien commun., plus précisément en cultivant le mépris des femmes et l’acceptation de leur infériorisation.

La haine des femmes. Boycottez Yves Saint-Laurent qui se prenait pour Sade et Apollinaire réunis

Boulevard Voltaire publie ce jour un article sur la BD d’Yves Saint-Laurent, "La vilaine Lulu". lire ici

Rééditée en 2010, en vente actuellement dans les grandes enseignes, « La vilaine Lulu » n’est pas tout à fait un livre comme les autres. C’est pédophile, c’est satanique… et c’est signé Yves Saint Laurent. Vieux projet du styliste, « La vilaine Lulu » était sorti pour la première fois en 1967. Une époque où certaines élites ne cachaient plus leurs fantasmes, où toutes les folies sodomisaient l’Occident avachi. La BD relate les aventures sordides d’une gamine qui n’hésite pas à ligoter et à brûler sa rivale en amour. À se branler, à foutre le feu, à jouir de sacrifices humains en l’honneur de Vénus. Au fil des pages, on hallucine. Pas d’autre mot. C’est un enfer qui pue le cramé, un enfer qui colle comme du sperme tiède. Lulu empoisonne le pape ou les bébés, se défonce au LSD, lit des bouquins porno…

Si l’auteur de l’article, Joris Karl, la trouve "glauque", moi je la trouve abominable et écœurante, scandaleusement sexiste mais ce ne sont pas les ligues anti racistes qui monteront au créneau car, en France et dans le monde, la haine des femmes est le sentiment le plus universel depuis les temps bibliques. Avant, on n’a pas de témoignages, seulement des interprétations, la plupart élucubrées par des hommes "naturellement" misogynes. Oui, je sais, vous allez me dire qu’ils affirment "aimer LES femmes" mais je réponds "Qui aime LES femmes n’en aime aucune".

J’ai toujours trouvée étrange cette fascination des hommes pour les écrits de Sade. J’ai lu, pour savoir mais franchement, cela ne m’a pas excitée. Et puis j’ai lu aussi "les onze mille verges" de Guillaume Apollinaire http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Onze_Mille_Verges et là, j’ai été rapidement prise de nausées face à ses descriptions de jouissance dans la merde et le sang des victimes. J’ai d’ailleurs été également malade lorsque je suis allée voir Salò ou les 120 Journées de Sodome  de Pier Paolo Pasolini, adaptation cinématographique d’une oeuvre de Sade. Tellement malade que je suis partie avant la fin du film et que j’ai eu des nausées pendant deux jours.

Le film traite de la toute-puissance, de la jouissance immédiate et instinctive, voire puérile, acquise par l’autre disponible, de la disposition du corps du soumis, déshumanisé, objetisé. Le film traite avant tout du pouvoir absolu. La mise en situation en période fasciste est pour en faciliter la lecture, mais Pasolini dit avoir traité de l’argent qui peut tout et du pouvoir nouveau d’après guerre, le consumérisme, qui efface toutes les cultures et toutes les valeurs en les marchandisant. Y compris les valeurs humaines et la valeur de l’humain. http://fr.wikipedia.org/wiki/Sal%C3%B2_ou_les_120_Journ%C3%A9es_de_Sodome

D’après nos éminents critiques, mâles pour les plupart, ce film prétendrait dénoncer le pouvoir des tyrans, de l’argent et du consumérisme. Je veux bien mais pourquoi une telle complaisance dans la démonstration de l’horreur ? Dans ‘l’oeuf du serpent", Ingmar Bergman dénonçait aussi la tyrannie sans nous imposer la merde et le sang et c’était tellement fort que je me suis mise à sangloter sans pouvoir me retenir …L’Œuf du serpent, dans ses thèmes et dans son fonctionnement, est un film assez particulier dans l’œuvre de Bergman, mais on y retrouve une récurrence des thèmes chers au réalisateur suédois : l’être spectateur de son propre malheur et du malheur d’autrui, des personnages qui contrôlent les cerveaux d’autres par l’angoisse. lien

Je sais, certains prétendront que je suis conditionnée par mon éducation, par la morale judéo-chrétienne, et que je dois me "libérer" de mes entraves mentales. Alors j’essaie de changer de perspective pour tenter de comprendre la nécessité pour certains d’exprimer des fantasmes aussi cruels et répugnants et le bien que ça peut faire à l’humanité dont la partie mâle produit, diffuse et consomme ces charmantes histoires. Si ces récits permettaient d’évacuer la haine et la violence que l’on porte en soit, cela se verrait et se saurait. Contrairement à ce mensonge maintenu par ceux qui en profitent, les mâles pornographes et avides de pouvoir, la réalité montre que les hommes qui harcèlent, violent et tuent les femmes sont gavés de pornographie et parfois de "snuff movies", ces vidéos dans lesquelles une femme est martyrisée, violée et réellement égorgée.

Je vais vous avouer que je suis très satisfaite de mon éducation judéo-chrétienne qui me permet de séparer le bon grain de l’ivraie, le bien du mal, le juste de l’injuste et de me préoccuper du bien commun. Libérée des mandarins et des curés-pasteurs-rabbins-gourous et autres maîtres à penser grâce à la révolution culturelle de mai 68 -c’est ce qu’elle a eu de positif- je cultive mon esprit critique et  mon libre arbitre.

Tandis que le gentil Yves Saint-Laurent faisait défiler ses derniers modèles, il imaginait ses clientes en "vilaine Lulu", cet avatar de sa personne qui se masturbait avec un rat, martyrisait et égorgeait ses rivales.

Mesdames, je vous invite gentiment à boycotter la marque Yves Saint-Laurent dont le créateur haïssait et méprisait les femmes qui n’étaient pour lui que des machines à faire du fric. Son ami Pierre Bergé a pris la relève en continuant à profiter de la richesse accumulée par l’entreprise misogyne YSL et en espérant que très prochainement, il pourra louer le ventre des femmes pour offrir des enfants à ses amis auxquels la méchante nature n’a pas permis d’en gester. Source

Je découvre ainsi que ce gentil créateur admiré par des millions de femmes -et d’hommes- à travers le vaste monde,  voyait les femmes comme de sales gamines perverses, vicieuses, cruelles, maléfiques, avides de sang, crêpant le chignon jusqu’au sang de leurs rivales. Au delà du voile de soie damassée de couleurs orientales dont YSL enveloppait artistiquement le corps des femmes, il y avait du dégoût, de la haine, de la rancœur et du cynisme. Tous charmants sentiments qui ne m’étonnent guère, persuadée que je suis du mépris que ces grands couturiers pédérastes vouent aux femmes.

Pourquoi donc les femmes se soumettent-t-elles aux diktat de mâles qui se moquent d’elles ne visant que leur porte-monnaie. Etienne de La Boetie a tout expliqué dans son Discours de la servitude volontaire publié en 1549.

Mais la principale raison est qu’une partie de la population se met au service de la tyrannie par cupidité et désir d’honneurs. « Ce que j’ai dit jusqu’ici sur les moyens employés par les tyrans pour asservir [la contrainte, la coutume d’obéir, l’idéologie, les jeux ou les superstitions], n’est guère mis en usage par eux que sur la partie ignorante et grossière du peuple. » Ainsi, si le tyran veut maintenir sa domination, il doit trouver un autre stratagème pour les gens instruits. C’est là « le secret et le ressort de la domination, le soutien et le fondement de toute tyrannie » : rendre ces gens « complices » des « cruautés » du tyran, les asservir en leur donnant l’occasion de dominer d’autres à leur tour. Ce sont donc les courtisans qui se font les complices de la tyrannie, perdant du même coup leur propre liberté. Certains hommes flattent leur maître espérant ses faveurs, sans voir que la disgrâce les guette nécessairement, devenus complices du pouvoir. Ainsi se forme la pyramide sociale qui permet au tyran d’« asservir les sujets les uns par le moyen des autres ». La résistance et l’usage de la raison sont donc les moyens de reconquérir la liberté (La Boétie ne fait aucune théorie de la révolte populaire) car les tyrans « ne sont grands que parce que nous sommes à genoux ». lien

ode fait partie de ces moyens que le mâle-tyran met à la disposition des femmes pour les soumettre. Et ce système fonctionne parfaitement parce que dans toutes les sociétés, la femme naît imparfaite puisqu’il lui manque un phallus. Pour se faire accepter par la société dominante des mâles elle va  lui offrir son corps imparfait afin qu’il le modèle à son goût par tous les moyens possibles. Chirurgie esthétique, cosmétiques à la poudre de perlimpinpin vendus à prix d’or, régimes contraignants, soumission au diktat de la mode, chaussures à très hauts talons ne permettant pas une marche et une position normales, éléments de lingerie inconfortables destinés à les harnacher comme des pouliches prêtes à être montées, cacher son corps ou le dévoiler exagérément selon les exigences du mâle et son incapacité à maîtriser ses désirs ou trouver le plaisir, etc.

Mesdames, soignez dignes en boycottant les produits Yves Saint-Laurent.

Gynophobie : choeurs gays en hausse et condition des femmes en baisse

Publié le

L’état de Californie a rejoint les 13 états qui reconnaissent le mariage des couples de même sexe. A cette occasion, la chorale des Gays de Washington a manifesté sa joie à l’unisson et j’ai pu découvrir l’existence de ces chorales masculines homosexuelles qui se produisent avec un talent inégal dans les grandes villes américaines. Que d’hommes, que d’hommes ! Et des hommes qui n’aiment pas les femmes ! Ils ne les aiment pas au point de les parodier avec leurs drag-queens et autres lamentables imitations de la féminitude.

cashetta-present

Source photo : http://cashetta.com/

Chez nous, par exemple, "Samantha" fait pleurer de rire les homosexuels et les autres de même que tous ces supposés humoristes qui se déguisent non pas en femme, mais dans l’image qu’ils s’en font, toujours risible, bien sûr, sinon ils n’occuperaient pas le devant de la scène. Moi, ils ne me font pas rire du tout. Avez-vous déjà des femmes déguisées en beauf faire rire les foules ? On se demande pourquoi ça marche dans un sens et pas dans l’autre ? Pourquoi tourner les hommes en ridicule au nom de l’humour ne fait pas rire à gorge déployée ? Pourquoi faut-il que les hommes se déguisent en parodies de femmes pour attirer la sympathie et rassembler les foules ?

Le drame pour les femmes, outre que les hommes disponibles soient rares, c’est que les drag-queens inspirent les couturiers qui leur imposent une mode ridicule et, surtout, handicapante. Vêtements étriqués bridant la liberté de mouvements, chaussures empêchant de courir, de marcher correctement, entraînant des scolioses, de la fatigue et des chutes responsables de fractures des chevilles en particulier.

En effet, contrairement aux idées reçues, je suis persuadée que les homosexuels n’aiment pas les femmes, qu’ils les jalousent, les envient , les méprisent comme tout bon macho qui se respecte et ont pour objectif ,conscient ou pas, d’occuper le maigre terrain des femmes en plus de celui qui leur est concédé à la naissance du seul fait de naître avec un pénis. Par exemple, alors que les gays ne représentent qu’une petite minorité, ils accèdent beaucoup plus facilement que les femmes à des postes de responsabilité. Même gay, Bertrand Delanoë est devenu maire de Paris alors qu’aucune femme n’a jamais accédé à cette position. Pourquoi ? Les femmes sont plus nombreuses que les mâles homosexuels, pourquoi sont-elles sous-représentées. C’est d’autant plus choquant que, depuis qu’ils sont sortis du placard, les gays ne cessent de faire parler d’eux tandis que les femmes qui attendent de sortir de la cuisine depuis des siècles connaissent un retour du bâton sans précédent : violences conjugales, viols, chômage, dévalorisation de leur travail avec pour conséquence petits salaires et petites retraites, exploitation du corps des femmes dans la pornographie et la publicité porno chic, retour des voiles et autres cache-sexe, propos sexistes dans les médias et à l’Assemblée nationale, orientation scolaire et professionnelle sexistes, restrictions sur l’avortement légal mais mise en route de la légalisation de la GPA, défense du "droit" à se prostituer, etc.

En ce moment, une publicité diffuse un extrait d’interview de Saint Laurent déblatérant son mépris des "bourgeoises". Sa bourgeoisophobie sera-t-elle dénoncée par les ligues habituelles ? Sûrement pas puisqu’elles défendent les droits de l’homme au sens générique et particulier. Avec la dictature de la pensée de gôche, toutes les phobies sont répréhensibles quand elles touchent essentiellement les mâles mais la gynophobie est tendance.

M’est avis que ces couturiers homosexuels n’aiment pas les femmes qu’ils déguisent comme ils souhaiteraient habiller leurs amants afin de les soumettre.

Le mâle, qu’il soit homo ou pas, est ainsi fait qu’il méprise la femme au point de la réduire à une chose créée pour son seul bénéfice. L’homme le plus stupide, inculte, grossier, rustre et ignorant de la terre se sentira toujours supérieur à la femme la plus intelligente, la plus belle et la plus cultivée de la planète. Le dernier rapport de l’OMS établit que, dans le monde, une femme sur trois est victime de violences sexuelles et physiques http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2013/violence_against_women_20130620/fr/index.html Qui en parle, qui s’en soucie pendant que le mariage homosexuel occupe le devant de la scène médiatique mondiale ?

C’est donc une pitié pour les femmes que de voir ces centaines de mâles glorifier leur dégoût profond des femmes dans des chorales certes sympathiques et amusantes mais tout de même pas très douées. Il ne suffit pas d’être homosexuel pour faire de bons chanteurs, de bons danseurs et de bons musiciens …Mais que ne feraient pas les hommes pour glapir leur mépris des femmes ?

Gay_Mens_Chorus_of_Washington_DC

gay men's chorus SF

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Gay_Mens_Chorus_of_Washington_DC.jpg

miami gay

cincinati gmc illuminati

CGMC’s (Cincinnati Gay Men’s Chorus)

Obama applaudit la légalisation du mariage homosexuel en Californie

Le président des Etats-Unis Barack Obama a salué mercredi 26 juin la décision de la Cour suprême qui a accordé une importante victoire aux couples homosexuels en invalidant une loi fédérale qui définissait le mariage comme l’union entre un homme et une femme.

"J’applaudis la décision de la Cour suprême (…). Il s’agissait d’une discrimination inscrite dans la loi", a-t-il souligné dans un communiqué. "La Cour suprême a corrigé une injustice et notre pays s’en porte mieux."

La Cour suprême des Etats-Unis a estimé que la loi, qui date de 1996, était"anticonstitutionnelle, car elle est une privation de l’accès à la liberté des personnes qui est protégé par le 5e amendement", se rangeant ainsi à l’avis de l’administration Obama.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/06/26/etats-unis-la-cour-supreme-donne-raison-aux-defenseurs-du-mariage-homosexuel_3437118_3222.html

Sur les pancartes des partisans, on peut lire "marry who you love" Epousez qui vous aimez. Voilà un slogan qui ouvre des perspectives ;-) http://www.nytimes.com/slideshow/2013/06/26/us/20130627_SCOTUS_HTML-6.html

Antigones contre Femen. Quand les femmes se crêpent le chignon, les machos profitent

Publié le

Les-Antigones-640x320

Source photo, site officiel des Antigones http://antigones.fr/

Un nouveau groupe de belles jeunes femmes blanches en tunique blanche aux jambes nues a récemment fait son apparition pour demander l’expulsion des Femen, ces féministes aux seins nus.

Le site officiel des Antigones est propre, clair et plein d’espérance http://antigones.fr/ sous une citation de l’Antigone de Sophocle « Je suis née pour partager l’amour et non la haine. »

 qui justifie le choix de leur appellation.

Les Antigones s’inscrivent clairement dans le sillage des anti-mariage homosexuel à l’opposé des Femen qui soutiennent la loi Taubira. On assiste donc à un conflit politique, idéologique et culturel qui, une fois de plus divise le mouvement féministe. L réalité historique témoigne de ces divisions multiples et constantes qui freinent l’évolution de la condition des femmes dans notre société et permettent à la loi éternelle du mâle de diviser pour régner sur la moitié de l’humanité.

Personnellement, en tant que féministe historique, j’ai assisté au démantèlement de ce qui était au départ un véritable mouvement féministe uni et enthousiaste mais qui, au bout d’a peine deux ans d’existence avait éclaté en chapelles rivales et hostiles. Ces dissensions ont souvent été délibérément souhaitées et organisées par des femmes-hommes qui avaient adopté le comportement dominateur et manipulateur du macho tout en endormant des cohortes de femmes dans le lit de l’essentialisme. Les femmes sont plus intelligentes, plus sensibles, plus généreuses, plus partageuses, plus créatives, plus courageuses, etc. et pendant que nous ronronnions sous ces paroles propices à soigner notre absence de self esteem, les femmes-hommes collaboraient avec leurs modèles machos pour se faire une rente politique et financière sur notre dos d’innocence politique.

En conséquence de mon expérience, je suis aujourd’hui beaucoup plus indulgente avec les différentes tendances féministes, à condition qu’elles soient réellement féministes  et non un cache-sexe de l’omniprésent phallus.

J’approuve certaines actions des Femen et, comme je l’avais déjà écrit, je ne suis pas choquée par l’exhibition de leurs seins qui est délibérément choisie dans un monde qui exhibe et exploite le corps des femmes sans leur demander leur avis. Je pense d’ailleurs que cette liberté d’exhiber des parties de son propre corps choque toutes celles et ceux qui le contrôlent quotidiennement par la morale, l’esclavage sexuel, l’esclavage domestique et le marketing. Il est tout de même intéressant d’observer qu’au plus fort de la révolution egyptienne, une jeune blogeuse a choisi de se montrer nue sur Internet pour attirer l’attention sur le sort de la jeunesse et des femmes en Egypte. Souvenons-nous de Woodstock et de nombreuses manifestations pacifiques et révolutionnaires où tout le monde se mettait à poil comme manifestation ultime de libération. L’exhibition choisie du corps n’a rien à voir avec la prostitution et l’exhibition imposée explicitement ou implicitement.

Par contre, je trouve qu’aujourd’hui provoquer l’église catholique romaine se ramène au soutien de l’islamisation de la France et des sociétés chrétiennes. Le danger est clairement le djihad qui veut imposer la charia, un loi religieuse particulièrement infecte pour les femmes.

J’approuve l’apparition de ces belles Antigones sur la scène du féminisme car elles donnent une image paisible et sereine de la femme moderne tout en oubliant, et c’est fort dommage, ue sans le combat de féministes moins jolies et moins "pures" elles n’auraient pas reçu l’éducation et la formation qui leur ont permis de créer leur mouvement et de le faire connaître. Les "vraies femmes sont dignes, sourire aux lèvres, élégantes". En effet, ces belles Antigones se définissent dans leur vidéo comme "amantes, épouse, mère et militante de sa cause". Ces Antigones ne se définissent donc que par rapport à l’homme dont elles se disent par ailleurs complémentaires, une affirmation qui a défrisé plus d’une féministe marocaine récemment. Comme beaucoup de jeunes femmes aujourd’hui, les Antigones oublient que sans le combat de génération de vilaines féministes agressives comme Olympe de gouges, Louise Michel, Flora Tristan, Alexandra Kollontaï, Clara Zetkin ou les suffragettes, elles ne pourraient pas se regrouper dans la rue tête, bras et jambes nus et qu’elles n’auraient pas eu de mot pour plaider leur cause parce qu’elles n’auraient pas eu droit à l’éducation ni penser et le dire sans l’autorisation de leur père, de leur grand frère ou de leur mari.

D’ailleurs, si certains et certaines reprochent aux Femen leur opacité et les soupçonnent d’être les marionnettes d’un complot américano -sioniste, on peut tout autant soupçonner les Antigones d’être les marionnettes du Pape, de l’Opus Dei, de l’UMP, du FN ou de Civitas.

Personnellement, je trouve que, d’un point de vue féministe, le rassemblement des Antigones est tout aussi utile et intéressant que celui des Femen et que différents groupes peuvent agir différemment et parallèlement pour la cause du féminisme qui n’aura jamais assez de forces vives pour triompher de la discrimination la plus universelle et intemporelle, celle de la moitié du ciel.

Pour en savoir plus

Voile : Le Maroc meilleur ami de l’homme français, ennemi de la femme

Publié le

1094938-najat-vallaud-belkacem-arrives-at-the-620x0-2

Le Maroc, meilleur ami de la France Afrique pour les échanges économiques, n’est pas tendre avec les femmes soumises à la misogyne charia.  Les mêmes qui exigent qu’on demande des comptes à la Chine sur les Droits de l’homme, se soumettent à la persécution des femmes quand ils se rendent chez leur ami marocain. Ainsi, au Maroc, un violeur à le droit d’épouser sa victime pour échapper à la justice, article 475 du Code Pénal. Et la victime n’a pas le droit de refuser, seul son père ou son tuteur peut se prononcer contre ce mariage. «  Le souci pour les législateurs, ce n’est pas de protéger la victime mais de sauver son honneur et celui de sa famille. C’est comme si une femme violée ne valait plus rien devant la société », explique Fouzia Assouli, présidente de la ligue démocratique pour le droit des femmes http://www.lesinfluences.fr/Lettre-ouverte-a-Najat-Vallaud.html

1094939-valerie-trierweiler-arrives-at-the-620x0-2

Dans un contexte terriblement misogyne, ouvertement sexiste et ignorant des droits des femmes, fallait-il que notre ministre des droits des femmes, Najat Belkacem et la compagne du président, s’exhibent  voilées devant la presse mondiale pour ne pas exhiber leurs charmes sataniques dans la grande mosquée de Casablanca ? Faut -il s’en étonner quand le fondateur de cette mosquée, Hassan II possédait un harem de 2 000 femmes ?

On comprend que, par courtoisie  on puisse se plier au protocole et se couvrir la tête dans un lieu de culte. Mais quand ce couvre-tête est un voile qui stigmatise les femmes aussi en dehors des lieux de cultes et que son port est assorti de lois et de coutumes qui abaissent la femme au rang d’un sous-homme n’eut-il-pas  été respectueux vis à vis de la France et des Françaises, vis à vis des femmes marocaines qui souffrent de leur infériorisation, de s’abstenir de visiter une mosquée qui les contraignait à s’auto stigmatiser ?La ministre et la compagne du Président de la République ont-elles une si piètre image d’elles-mêmes qu’elles se soumettent à la désignation publique de l’infériorisation des femmes ? Quand on est en représentation pour le compte de la République laïque, on ne joue pas avec les symboles de l’oppression des femmes, au contraire, on se doit de faire connaître les valeurs d’égalité et de respect, particulièrement entre femmes et hommes, qui sont l’essence même de la République française. En acceptant de s’afficher voilées, Belkacem et Trierweiler ont asséné une gifle magistrale à toutes les femmes discriminées, esclavagisées, minorisées, battues, enlevées, séquestrées, violées, fouettées, lapidées de par le monde.

201304031203-full

Ces femmes voilées ont le droit de serrer la main d’un président de la république chrétien mais seraient fouettées si elles serraient la main de leur voisin musulman. Les cochonnes, elles ont peut-être leurs règles, sont donc impures, et le président ne le sait pas !!!!http://www.ladepeche.fr/article/2013/04/03/1597502-hollande-au-maroc-renforcer-les-liens-avec-la-france.html

preuve que le Maroc ne respecte pas les femmes, même ministre, le journal "Le matin", ignore la présence de la ministre franco-marocaine Belkacem dans son billet relatant la visite de Hollande à la grande mosquée Hassan II de Casablanca. http://www.lematin.ma/express/Le–President-francais-au-Maroc_Hollande-et-Valerie-Trierweiler-visitent-la-Mosquee-Hassan-II-/180382.html

Même si des accords ont été signés sur les droits des femmes au cours de cette visite présidentielle, la soumission de la ministre est inacceptable. Quant à ces accords, attendons leur mise en oeuvre avant de se frotter les mains. On ne voit pas comment un pays soumis à la charia pourrait respecter les femmes. 

Le roi Mohamed VI et le président François Hollande ont présidé hier mercredi 3 la signature d’une trentaine d’accords au Palais Royal de Casablanca, cite atlasinfo. Parmi celles-ci, une déclaration conjointe sur les droits des femmes a été ratifiée par la porte-parole du gouvernement français et ministre des droits de la Femme Najat Vallaud-Belkacem ainsi que de Bassima Hakkaoui, ministre du Développement social.

Pour rappel, les deux femmes ont déjà partagé leurs expériences et échangé leur point de vue sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes à New York lors de la 57e session de la Commission de la condition des femmes .http://www.yabiladi.com/articles/details/16508/maroc-france-signature-declaration-conjointe-droits.html


images (1)

Sur cette, photo, aucune femme ne porte le voile. Un exemple à suivre pour les Marocaines http://www.purepeople.com/article/lalla-salma-du-maroc-aux-petits-soins-pour-moulay-hassan-et-valerie-trierweiler_a118569/26

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 195 followers

%d bloggers like this: