Flux RSS

Archives de Tag: silence des musulmans

Dimanche des rameaux sanglant en Egypte : 43 coptes tués. Silence pour 8 candidats/11.

Publié le

L’Etat islamique a revendiqué les attentats commis contre des églises coptes en ce dimanche des rameaux. La communauté copte déplore 43 morts et plus d’une centaines de blessés.

Le premier a eu lieu, peu avant 10h, dans l’église Saint-Georges de Tanta, une ville située à une centaine de kilomètres du Caire. Quelques heures plus tard, c’est devant l’église Saint-Marc d’Alexandrie qu’un kamikaze a actionné sa ceinture explosive après avoir tenté de pénétrer à l’intérieur. Il visait sans nul doute Tawadros II, le pape des coptes qui se trouvait justement dans l’édifice pour l’office http://www.20minutes.fr/monde/egypte/2046671-20170409-attentat-egypte-communaute-copte-nouvelle-fois-meurtrie-daesh

En l’espace de deux semaines l’islam politique de l’Etat islamique a tué à Londres, Saint-Pétersbourg, Stockholm et en Egypte mais c’est Bachar al Assad qui soulève l’indignation mondiale et qu’on bombarde. Et pendant ce temps-là nos candidats à l’élection présidentielle font des courbettes aux musulmans de France, leur proposent des accomodements raisonnables et prétendent que la culture française n’existe pas pour leur faire plaisir.

Ces musulmans de France qui descendent en masse dans les rues pour défendre des repris de justice et des voleurs comme Adama et Théo ou appellent au boycott d’Israël, où sont-ils lorsque leurs coreligionnaires tuent partout dans le monde ?

Une fois de plus, les musulmans de/en France, avec le soutien des Macron, Mélanchon, Hamon et cie sont indifférents aux massacres commis au nom d’Allah.

Ce soir, François Hollande avait exprimé sa consternation tandis que seulement trois candidats sur 11 s’étaient manifestés :

Attentat dans une église
Tristesse et émotion. Une nouvelle fois, les cibles du totalitarisme islamique.

Une nouvelle fois les Coptes frappés au cœur, dans leurs églises. La coopération contre le fondamentalisme islamiste doit être accentuée.MLP

Je dénonce l’attentat terroriste contre l’église copte de Tanta. Mes pensées vont aux familles égyptiennes endeuillées.

Je présente mes sincères condoléances aux Coptes, à leur famille, à leur amis et à la communauté chrétienne d’Orient

Image associée

Liste non exhaustive des attentats terroristes commis au nom de l’islam depuis le 1er janvier 2017

https://fr.wikipedia.org/wiki/Terrorisme_en_2017

Février

  • France : le 3 février 2017, un homme attaque une patrouille de 4 militaires à Paris23.
  • Afghanistan : le 7 février 2017, une voiture piégée explose dans l’enceinte de la cour suprême de Kaboul. L’attentat fait 20 morts et 40 blessés24.
  • Égypte : le 12 février 2017, un vétérinaire chrétien est assassiné à El-Arich25.
  • Irak : le 14 février 2017, un attentat à la voiture piégée fait 4 morts à Bagdad26.
  • Irak : le 15 février 2017, un kamikaze tue 11 personnes avec une voiture piégée dans un quartier chiite de Bagdad26.
  • Irak : le 16 février 2017, un attentat à la voiture piégée fait 52 morts et des dizaines de blessés dans un marché de Bagdad26.
  • Pakistan : le 16 février 2017, un attentat-suicide dans un sanctuaire soufi à Sehwan fait 88 morts et plus de 250 blessés27,28.
  • Turquie : le 17 février 2017, l’explosion d’un mini-bus piégé à Viranşehir tue 2 personnes et blesse 4829,30.
  • Somalie : le 19 février 2017, une explosion à la voiture piégée sur un marché de Mogadiscio tue 39 personnes et fait 27 blessés31.
  • Égypte : le 22 février 2017, deux chrétiens coptes, un père et son fils, sont tués dans le Sinai par des membres de l’État islamique. Le père a été abattu par balles tandis que son fils a été brûlé vif32.
  • Égypte : le 23 février 2017, un chrétien est tué et sa maison incendiée dans le Nord du Sinaï. Cette zone voit depuis quelques jours une recrudescence des attaques envers les Coptes, devenus la principale cible des membres de l’État islamique25.
  • Syrie : le 25 février 2017, 42 militaires sont tués dans une attaque contre le siège du service de sécurité de l’État, dans un quartier de Homs33.

Mars

  • Afghanistan : le 1er mars 2017, deux attaques, contre un poste de police et un centre de renseignements dans la capitale, menées par deux kamikazes, font au moins 16 morts et 44 blessés34.
  • Afghanistan : le 8 mars 2017, l’État islamique revendique un attentat dans le plus grand hôpital militaire (Sardar Mohammad Daud Khan) de Kaboul. Le bilan fait état de 49 morts et 63 blessés35.
  • Allemagne : le 9 mars 2017, attentat à la hache blessant 9 personnes à Dusseldorf36.
  • Syrie : le 11 mars 2017, double attentat à Damas revendiqué par le groupe djihadiste Tahrir Al-Cham et tuant 74 pèlerins chiites37.
  • Somalie : le 13 mars 2017, attentat à la voiture piégée près d’un hôtel dans une rue très fréquentée de Mogadiscio, la capitale somalienne, tuant au moins 5 personnes et blessant 12 autres38.
  • Nigéria : le 15 mars 2017, attentat-suicide à Maiduguri, 2 morts, plusieurs blessés39.
  • Syrie : le 15 mars 2017, double attentat suicide à Damas, une trentaine de morts40.
  • France : le 18 mars 2017, un homme, radicalisé islamiste en prison, s’empare de l’arme d’un militaire à Orly avant d’être abattu, il a déclaré vouloir « mourir par Allah »41.
  • Royaume-Uni : le 22 mars 2017, un homme à bord d’une voiture fonce sur des passants sur le pont de Westminster à proximité du Parlement britannique à Londres, avant de poignarder un policier à l’intérieur du Parlement Britannique. Bilan : 5 morts (dont le policier) et au moins 44 blessés, dont certains dans un état grave. L’attaque « terroriste » a lieu 1 an jour pour jour après l’attentat de Bruxelles qui avait fait 32 morts42.

Avril[modifier | modifier le code]

  • Russie : le 3 avril 2017, un attentat à Saint-Pétersbourg, réalisé à l’aide d’une bombe artisanale, frappe une rame de la ligne 2 du métro, entre les stations Sennaïa plochtchad et Tekhnologuitcheski institout. L’explosion fait au moins 14 morts (provisoire) et 50 blessés43.
  • Suède : le 7 avril 2017, un attentat frappe Stockholm. En effet, un camion fonce dans la foule, dans une grande artère commerçante du pays44. 4 morts et 15 blessés selon un premier bilan provisoire44.
  • Égypte : le 9 avril 2017, un double attentat frappe les villes de Tanta et d’Alexandrie45. Le bilan fait état d’au moins 43 morts et 78 blessés. L’EI revendique les doubles attaques quelques heures après45.

Les faux musulmans de Boko Haram ont encore enlevé 400 femmes et enfants. Qu’en disent les vrais musulmans ?

Publié le

Presque chaque jour, des islamistes de Boko Haram, de l’Etat islamique (Daech), d’Al Qaida massacrent, mutilent, volent, violent, enlèvent séquestre détruisent, insultent, menacent, sèment la terreur et minent la culture et l’économie des pays qu’ils sillonnent.

J’attends toujours les manifestations massives de « vrais » musulmans indignés et révoltés par les agissements de leurs co-religionnaires. Et je ne vois rien venir. Comment est-ce possible qu’ils soient si nombreux à dénoncer les Israéliens, les Juifs et les Occidentaux et qu’ils soient aussi silencieux et soumis vis à vis des crimes épouvantables commis au nom d’Allah chaque jour que Dieu fait ?

La Connectrice

Nigeria : Boko Haram kidnappe 400 femmes et enfants

25 Mars 2015, 08h53 | MAJ : 25 Mars 2015, 09h47 http://www.leparisien.fr/international/nigeria-boko-haram-kidnappe-400-femmes-et-enfants-25-03-2015-4635721.php

Damasak (Nigeia), le 15 mars. Des troupes nigérianes traversent un pont qui avait été détruit par les militants islamistes de Boko Haram. 
Damasak (Nigeia), le 15 mars. Des troupes nigérianes traversent un pont qui avait été détruit par les militants islamistes de Boko Haram.  ABBA ALI KAYA / AFP

Alors que l’armée nigériane avait reconquis Damasak il y a une dizaine de jours, des combattants de la secte islamiste Boko Haram ont mené un raid sur cette ville proche de la frontière tchadienne et capturé plus de 400 femmes et enfants. «Ils ont pris 506 jeunes femmes enfants. Ils en ont tué environ 50 d’entre eux avant de partir», a raconté Souleymane Ali, un habitant de la ville.

«Nous ne savons pas s’ils en ont tué d’autres avant de partir, mais ils sont partis avec les autres.»

Des témoignages d’habitants sur cet enlèvement massif ont été rapportés par Toumba Mohamed, lieutenant-colonel de l’armée nigérienne et commandant de la force tchado-nigérienne à Damasak. Selon une habitante citée par le quotidien britannique The Independant, les combattants islamistes ont rassemblé les captifs dans la principale mosquée de la ville avant de les emmener. Elle-même a sauvé ses deux enfants en les cachant chez elle. D’autres n’ont pas eu cette chance. Souleymane Ali a vu son épouse et trois de ses filles enlevées par les hommes de Boko Haram. «Ils m’ont dit que deux de mes filles seraient mariées cette année. Ils m’ont dit aussi : « Ce sont nos esclaves, on les emmène parce qu’elles nous appartiennent »»

La semaine dernière, les troupes nigériennes et tchadiennes qui combattent Boko Haram dans la région avaient découvert sous un pont proche de Damasak les corps d’au moins 70 personnes victimes d’une exécution attribuées à la secte. L’an dernier déjà, la secte islamiste avait enlevé près de 300 lycéennes dans cette même région. Elles n’ont pas été retrouvées à ce jour. Le 12 mars dernier, l’organisation jihadiste Etat islamique (EI) , également appelée Daech, a accepté l’allégeance de Boko Haram.

%d blogueurs aiment cette page :