Flux RSS

Archives de Tag: sous chiens

Les chiens attendent un geste «d’apaisement» de Boubakeur président d’honneur du CFCM

Après avoir insulté les chiens, Monsieur Boubakeur attend un geste « d’apaisement » de Cukierman, président du Crif qui a osé dire « toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans, et bien sûr c’est une toute petite minorité de la communauté musulmane».

Monsieur Boubakeur avait alors éructé en toute impudence «Nous en avons ras le bol de ces insultes, sommes-nous les chiens de la République? Ça suffit». Les chiens de France en avaient été tellement choqués qu’ils avaient régurgité leur repas, parfois sur le parvis des 2 000 mosquées construites en 20 ans sur l’hexagone. Quant aux sous-chiens dont je suis, lisez mes articles et vous aurez une idée de leur indignation.

Et encore, Roger Cukierman a été modéré dans ses propos car il aurait pu ajouter que ces djeuns sont majoritairement responsables d’insurrection dans les banlieues, de délits, de traffics de drogue et d’armes, de vols et d’incivilités. Il aurait pu aussi conclure ses propos en invitant le public à visiter les prisons françaises où les musulmans sont sur représentés. Il aurait pu également citer les avis de recherche de personnes dangereuses consultable sur le site du ministère de l’intérieur, qui concernent une majorité de musulmans.

Mais Monsieur Boubakeur, soutenu par ses amis dhimmis campe droit dans ses bottes, sans pudeur. Cette attitude reflète le sentiment d’impunité de la communauté musulmane et leur conviction fatale « les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République ».

On lira sur le site du journal Le Parisien les réactions de personnalités à la dispute entre Boubakeur et Cukierman. Le commentaire de Jack Lang vaut son pesant de dirhams :  Directeur de l’Institut du monde arabe (IMA), Jack Lang qualifie, lui, ces propos de « franchement navrants ». « C’est faux de dire que les jeunes musulmans seraient les seuls coupables de violences. C’est montrer du doigt une religion pacifique pratiquée en France en pleine harmonie avec la République française », a-t-il défendu sur France Info.

Ben Laden : rien à cirer

Publié le

A mes yeux, Ben Laden n’est qu’un symbole, peut-être un mythe.

Alors tout ce tapage médiatique autour de ce qui serait son élimination physique définitive, les commentaires des « experts » et des politiques, franchement, ça me gave et ne m’intéresse pas le moins du monde.

Les histoires de son portrait de mort qui seraient un photo montage, sa dépouille qui aurait été jetée à la mer, je trouve cela grand-guignolesque.

Je ne sais pas si ben Laden (ou Bin Laden ou les célébres machines à laver Laden) a réellement commandité les meurtres et les attentats qui régulièrement ensanglantent le monde. J’ignore si Al qaeda existe vraiment ou si c’est encore un mot épouvantail valise.

Par contre je sais que l’islam n’est pas la religion de paix et d’amour qu’il prétend être, que la guerre sainte, le Djihad est une prescription du Coran, que la haine du non musulman est inscrite clairement dans le Coran, que le mépris des femmes est inscrite dans le Coran, que l’Hégire est en vie, que l’impérialisme musulman est une réalité économique et politique, que pour les Musulmans les lois d’Allah sont supérieures à celles de la république française mais aussi des autres nations qu’ils colonisent, que les musulmans haïssent tout ce qui n’est pas musulman, etc.

Le danger pour les non musulmans, ce sont ces foules haineuses qui appliquent à la lettre les prescriptions coraniques. Ben Laden, mort, vivant ou virtuel, cela ne change rien au djihad et à l’impérialisme musulman.

Le chien dans la civilisation française

Ma chienne et son copain SDF: pas de discrimination. Le chien aime tous les gens gentils indépendamment de leur statut social

Depuis l’année dernière, plus particulièrement, je subis des réflexions désagréables, des agressions verbales, des regards désapprobateurs et des refus d’admission lorsque je suis accompagnée de ma chienne.

Encore ce matin, j’ai été prise à parti par un afro musulman alors que je circulais sur le trottoir ma chienne en laisse au prétexte que je l’empêchais de nous croiser. Il aurait pu descendre du trottoir dans une rue peu fréquentée par les voitures, il aurait pu traverser mais non, il m’a obtempéré de dégager.

Ce genre d’incident se produit de plus en plus souvent dans mon quartier.

Depuis que j’ai adopté ma labrador, il y quatre ans, je me suis heurtée aux hurlements des enfants musulmans à sa seule vue, aux réflexions déplaisantes « vous êtes sale », aux moues de dégoût, aux ordres intempestifs « Tenez votre chienne », aux tentatives de coup de pied dans ses flancs, aux menaces de faire intervenir la police et j’en passe.

Ce qui est nouveau, c’est l’atteinte à ma liberté de circulation sur les trottoirs et le refus de me laisser attacher ma chienne à l’entrée des magasins, là où j’y étais auparavant autorisée. Ainsi, le même jour, l’entrée de deux cyber mosquées m’a été refusée (ces cyber cafés tenus par des musulmans, décorés de photos de la Mecque et de sourates).

J’avais l’habitude de me rendre dans un restaurant turc, en promenant ma chienne au bord du canal de l’Ourcq, jusqu’à ce que la semaine dernière, l’entrée m’en soit interdite par un employé se disant le patron. « Vous n’avez pas le droit de rentrer avec votre chien ». J’ai eu le temps de voir une voilée se restaurant. J’ai demandé alors à déjeuner en terrasse mais, alors que d’habitude on m’installait gentiment une table dehors, cela nous a été refusé grossièrement. J’étais accompagnée d’une amie et de sa petite fille qui était affamée et fut très contrariée par ce refus hostile.

Je gère ma chienne le plus citoyennement possible. Je respecte les règles sanitaires qui interdisent sa présence dans les magasins alimentaires. Je l’attache dehors chaque fois que c’est possible et, s’il le faut, je demande au commerçant l’autorisation de rentrer avec elle quand je ne peux faire autrement. Je n’oblige personne à l’aimer, à l’approcher ou la toucher.

Les Français apprécient et aiment les chiens dont le parc est important. Chefs d’Etat, ministres, artistes, intellectuels, présentateurs TV, commerçants, paysans, enfants, séniors et adultes sont nombreux à s’entourer de chiens et le labrador est souvent leur favori.

Les musulmans exècrent les chiens car la bête est impure, haram. Ils nous traitent d’ailleurs de sous chiens, de chiens d’infidèles et ils détestent tellement l’animal qu’ils ignorent tout de ses qualités, de son intérêt en tant qu’assistant de berger, de chasseur, de pêcheur, de guide d’aveugle, de sauveteur en mer, de garde ou de sentinelle en matière de recherche de personnes, de drogues ou de maladie. Ce faisant, ils ne savent pas ce qu’il ratent comme modèles de coexistence pacifique.

Ma chienne et ma chatte: sieste post prandiale

Les musulmans exècrent nos chiens comme ils exècrent nos religions, notre France qu’ils « niquent », nos traditions, nos coutumes, notre démocratie et notre laïcité qu’ils détournent aux fins de leur impérialisme.

L’attitude hostile et l’intolérance des musulmans vis à vis de nos coutumes, de nos usages, de notre culture et de nos modes de vie est inacceptable. Ils sont entièrement responsables de l’islamophobie qu’ils engendrent.

Mémorial de Mitterrand avec son chien Baltik à Soustons, dans les Landes

Mémorial F.Mitterrand avec son chien à SOUSTONS

chien au troupeau à la ferme

Texas, Protection du maître lors de distribution d'aliment sur bovins en hiver

Chien guide d’aveugle

Berger malinois formé par l’armée française pour renifler le cancer de la prostate

Un berger malinois formé  par l’armée de l’air française  est déjà capable de renifler  le cancer dans les urines.   Photo MAXPPP

Le chien au service de la gendarmerie

insigne-cynophile.1229091867.jpg

Chien de l’armée canadienne,renifleur de drogues et explosifs

Le Cplc Parker et Roxie prennent une pause après une fouille ordinaire.

Les Windsor et leurs carlins

carlins Windsor

Christophe Dechavanne et son chien de plateau TV

Une famille en or

Michel Drucker et sa chienne Olga

Michel Drucker et son chien Olga Vivement Dimanche, Speciale  Line Renaud et Muriel Robin, presente par Michel Drucker sur France2. 26/09/2007

Mabrouk, mascotte de l’émission 30 millions d’amis

Jean-Pierre Hutin, le créateur de «30 millions d'amis», chez lui en 1988.

Michel Rocard et son chien

%d blogueurs aiment cette page :