Flux RSS

Archives de Tag: Sudradio

#balancetonporc. Des hommes se victimisent pour étouffer la voix des victimes

Le formidable élan de délivrance des femmes victimes de harcèlement sexuel trouve un triste et minable écho chez des hommes qui adoptent une position victimaire. Dommage, très dommage pour eux qui ne comprennent pas qu’ils ont tout à gagner d’une amélioration pacifique des relations femme/homme. Mais ce qui est plus grave est qu’ils défendent les harceleurs avec les mêmes arguments que ces derniers utilisent pour étouffer la parole des femmes qu’ils agressent sexuellement.

Ce matin sur Sud Radio passionnant débat à propos de #balancetonporc dans lequel le donneur de leçon Régis de Castelnau, bien qu’élevant sa grosse voix et s’abritant derrière un savoir cautionné -selon son aveu- par l’existence de 4 filles et 2 petites filles, a trouvé une brillante répartie de Fathia Boudjalat et Valérie Expert. Bravo les filles !

Régis de Castelnau ne craint pas de se déjuger, ce qui démontre sa confusion mentale sur le sujet, car il commence son intervention en désignant le féminisme victimaire pour poursuivre dans le machisme victimaire. Vous l’avez compris, aujourd’hui les véritables victimes du harcèlement sexuel ne sont pas les femmes qui dénoncent son emprise mais les hommes qui se sentent pointés du doigt. A ce propos Valérie Expert rappelle pertinemment dans le débat que sur plus de 200 000 twitts #balancetonporc, on ne trouve que 5 noms d’hommes.

Régis de Castelnau, avocat, sévit régulièrement dans le magazine Causeur pour défendre les clients de prostituées, la prostitution, les harceleurs comme Baupin et Weinstein en s’abritant derrière la loi. Dura Lex sed Lex. Ce faisant, Monsieur de Châteauneuf  vous négligez, quand cela sert votre idéologie machiste honteuse, le fait que la loi est sujette à interprétation ce dont témoigne la jurisprudence et aussi qu’elle est sujette à évolution en fonction des opinions et nécessités du contexte sociétal.

Monsieur de Châtauneuf se pose déjà en avocat du macholand, prêt à défendre tous ces pauvres hommes victimes de délation, de dénonciation calomnieuses, innocents désignés coupables par la furie de centaines de milliers de twitteuses qui les accuseraient par frustration, haine du mâle, féminisme outrancier, féminisme victimaire, vengeance et pur abus de situation dominante par le bruit et le nombre.

Ecoutez les propos de Régis de Castelanu et les arguments de Fathia Boudjalat et Valérie Expert. https://www.sudradio.fr/le-10h-12h-158 à partir de 15’24.

Surtout, Mesdames, ne lâchez rien, continuez à twitter #balancetonporc ou #moiaussi, nôtre parole doit se multiplier. Refusons de laisser étouffer notre juste protestation contre des habitudes culturelles machistes, épiphénomène du mépris dans lequel trop d’hommes veulent nous maintenir afin de nous exploiter économiquement, sexuellement et psychologiquement (la fameuse charge mentale). Il n’y a qu’un tout petit pas du harcèlement sexuel à l’absence de parité, l’absence de femmes aux postes de direction du CAC40, l’absence d’égalité salariale, l’absence d’égalité économique, l’absence des femmes dans les écoles et emplois d’ingénieur, l’absence des femmes à la présidence de la République depuis qu’elle existe

%d blogueurs aiment cette page :