Flux RSS

Archives de Tag: Sylla de Saint Pierre

Journée mondiale de l’intelligence animale samedi 26 mai à Thoiry

Publié le

Les animaux ont précédé l’humanité laquelle n’aurait pas évolué sans eux. La coexistence entre l’animal et l’humain est la source de la civilisation, de la croissance démographique de notre espèce en même temps qu’à l’origine des créations humaines. Par exemple, l’avion imite l’oiseau ou le chien a apporté la sécurité qui a fait descendre l’homme de l’arbre, l’a sédendarisé pour développer l’agriculture, etc. Selon les espèces, l’animal nous nourrit directement (viande, lait, miel) ou indirectement (les vers travaillent la terre en profondeur, les insectes pollinisent les plantes et les arbres fruitiers). Les animaux sont également porteurs d’information car leur comportement nous éclaire sur l’état de la terre et les évènements climatiques.

Comprendre et connaître l’intelligence animale c’est aussi nous connaître mieux, améliorer nôtre coexistence et la créativité humaine par l’observation, l’inspiration et l’imitation. C’est encore développer la réciprocité des échanges dans l’intérêt des uns comme des autres.

La Connectrice

4 conférenciers explorent l’intelligence animale : réservez votre 26 mai !

Samedi 26 mai à Thoiry

L’association l’Animal et l’homme organise la 1ère Journée Mondiale de l’Intelligence Animale le samedi 26 mai. Un événement dédié à une révolution en cours qui va bouleverser notre vision du monde. Une journée pour mettre en lumière nos connaissances et découvertes récentes sur l’intelligence animale. Retrouvons-nous à Thoiry, dans l’Orangerie du château et du parc, de 10h à 19h.

Des conférenciers de renom

La Journée Mondiale de l’Intelligence Animale réunit scientifiques de renom, audio-naturaliste, écrivains pour explorer le génie des animaux. Venez nombreux assister aux conférences et dialoguer avec les spécialistes ! La billetterie est ouverte.

Consultez l’intégralité du programme et réservez vos places

Quatre spécialistes travaillant sur des horizons divers ont aussitôt accepté de venir présenter leur travail et leur passion : Emmanuelle Pouydebat, biologiste, Pascal Picq, paléo-anthropologue, Boris Jollivet, audio-naturaliste, Sylla de Saint Pierre, écrivaine spécialisée dans l’étude des abeilles.

Intelligence animale, en finir avec les idées reçues, par Emmanuelle Pouydebat

L’intelligence est partout et plurielle. On la rencontre chez tous les animaux et au travers une multitude de comportements comme l’utilisation d’outils, la navigation, la mémoire, la coopération, l’innovation, la tricherie, l’empathie…

Chercheuse au CNRS et au Muséum national d’Histoire naturelle, la biologiste Emmanuelle Pouydebat travaille en particulier sur l’évolution des comportements, notamment l’utilisation d’outils. Elle a publié « L’intelligence animale : cervelle d’oiseaux et mémoire d’éléphants » préfacé par Yves Coppens.

L’humanité entre l’intelligence animale forte et l’intelligence artificielle faible, par Pascal Picq

Alors que persiste le dogme dualiste de la séparation homme et animal, qui
obscurcit la connaissance des intelligences animales, on assiste à une déferlante inquiète de rapports et d’articles sur l’intelligence artificielle. Face à l’arrivée des intelligences artificielles, il serait fort utile de comprendre, enfin, les intelligence animales.

Paléo-anthropologue, Pascal Picq est maître de conférences au Collège de France. Ses recherches sur l’évolution de l’homme s’intéressent à ses origines comme aux profonds changements anthropologiques en cours. Il a publié de nombreux ouvrages dont « Qui va prendre le pouvoir ? Les grands singes, les hommes politiques ou les robots ».

La symphonie animale, par Boris Jollivet

Ouvrons nos oreilles, fermons les yeux et prenons le temps… le printemps est le moment idéal pour vibrer aux sons des milles symphonies animales.

Audio-naturaliste, il capte des sons de la nature, des tambours d’araignées à la coulée de sève des arbres. Au-delà de la simple écoute, il propose de sentir et ressentir la forêt et ses habitants à travers des expériences qui peuvent avoir la forme de « cartes sonores » ou de dispositifs d’immersion sensorielle.

Et si les abeilles étaient intelligentes ? par Sylla de Saint-Pierre

L’organisation de la cité des abeilles est fascinante, mais qu’en est–il de leur intelligence individuelle ? Leurs cerveaux minuscules sont capables de prouesses que l’on attribuait il y a peu aux seuls vertébrés supérieurs.

Auteur notamment du livre « Le Génie des abeilles » aux côtés de son mari Éric Tourneret, connu comme le “photographe des abeilles”. Elle a mis dans cet ouvrage la richesse de sa plume, inspirée par sa fascination et son amour des abeilles, et la rigueur de ses enquêtes. 

 

 

 

 
 
Une journée orchestrée par Yolaine de la Bigne, fondatrice de l’association L’Animal et l’Homme

Journaliste presse écrite et radio (connue notamment pour sa chronique sur France Info « Quelle époque épique ! »), écrivain, Yolaine de la Bigne est spécialisée dans les mouvements de notre époque. Elle a travaillé avec Nicolas Hulot et Allain Bougrain Dubourg et très vite, s’est tournée vers un des sujets fondamentaux de notre temps : la protection de la planète.

L’Orangerie du château et parc de Thoiry nous reçoit

Enthousiastes à l’idée d’accueillir cette Journée Mondiale de l’Intelligence Animale, Paul de La Panouse et sa famille nous reçoivent dans un nouveau lieu au cœur du domaine de Thoiry.

Consultez l’intégralité du programme et réservez vos places

Contact : redaction@lanimaletlhomme.com
%d blogueurs aiment cette page :