Flux RSS

Archives de Tag: terrorisme islamiste

Dimanche des rameaux sanglant en Egypte : 43 coptes tués. Silence pour 8 candidats/11.

Publié le

L’Etat islamique a revendiqué les attentats commis contre des églises coptes en ce dimanche des rameaux. La communauté copte déplore 43 morts et plus d’une centaines de blessés.

Le premier a eu lieu, peu avant 10h, dans l’église Saint-Georges de Tanta, une ville située à une centaine de kilomètres du Caire. Quelques heures plus tard, c’est devant l’église Saint-Marc d’Alexandrie qu’un kamikaze a actionné sa ceinture explosive après avoir tenté de pénétrer à l’intérieur. Il visait sans nul doute Tawadros II, le pape des coptes qui se trouvait justement dans l’édifice pour l’office http://www.20minutes.fr/monde/egypte/2046671-20170409-attentat-egypte-communaute-copte-nouvelle-fois-meurtrie-daesh

En l’espace de deux semaines l’islam politique de l’Etat islamique a tué à Londres, Saint-Pétersbourg, Stockholm et en Egypte mais c’est Bachar al Assad qui soulève l’indignation mondiale et qu’on bombarde. Et pendant ce temps-là nos candidats à l’élection présidentielle font des courbettes aux musulmans de France, leur proposent des accomodements raisonnables et prétendent que la culture française n’existe pas pour leur faire plaisir.

Ces musulmans de France qui descendent en masse dans les rues pour défendre des repris de justice et des voleurs comme Adama et Théo ou appellent au boycott d’Israël, où sont-ils lorsque leurs coreligionnaires tuent partout dans le monde ?

Une fois de plus, les musulmans de/en France, avec le soutien des Macron, Mélanchon, Hamon et cie sont indifférents aux massacres commis au nom d’Allah.

Ce soir, François Hollande avait exprimé sa consternation tandis que seulement trois candidats sur 11 s’étaient manifestés :

Attentat dans une église
Tristesse et émotion. Une nouvelle fois, les cibles du totalitarisme islamique.

Une nouvelle fois les Coptes frappés au cœur, dans leurs églises. La coopération contre le fondamentalisme islamiste doit être accentuée.MLP

Je dénonce l’attentat terroriste contre l’église copte de Tanta. Mes pensées vont aux familles égyptiennes endeuillées.

Je présente mes sincères condoléances aux Coptes, à leur famille, à leur amis et à la communauté chrétienne d’Orient

Image associée

Liste non exhaustive des attentats terroristes commis au nom de l’islam depuis le 1er janvier 2017

https://fr.wikipedia.org/wiki/Terrorisme_en_2017

Février

  • France : le 3 février 2017, un homme attaque une patrouille de 4 militaires à Paris23.
  • Afghanistan : le 7 février 2017, une voiture piégée explose dans l’enceinte de la cour suprême de Kaboul. L’attentat fait 20 morts et 40 blessés24.
  • Égypte : le 12 février 2017, un vétérinaire chrétien est assassiné à El-Arich25.
  • Irak : le 14 février 2017, un attentat à la voiture piégée fait 4 morts à Bagdad26.
  • Irak : le 15 février 2017, un kamikaze tue 11 personnes avec une voiture piégée dans un quartier chiite de Bagdad26.
  • Irak : le 16 février 2017, un attentat à la voiture piégée fait 52 morts et des dizaines de blessés dans un marché de Bagdad26.
  • Pakistan : le 16 février 2017, un attentat-suicide dans un sanctuaire soufi à Sehwan fait 88 morts et plus de 250 blessés27,28.
  • Turquie : le 17 février 2017, l’explosion d’un mini-bus piégé à Viranşehir tue 2 personnes et blesse 4829,30.
  • Somalie : le 19 février 2017, une explosion à la voiture piégée sur un marché de Mogadiscio tue 39 personnes et fait 27 blessés31.
  • Égypte : le 22 février 2017, deux chrétiens coptes, un père et son fils, sont tués dans le Sinai par des membres de l’État islamique. Le père a été abattu par balles tandis que son fils a été brûlé vif32.
  • Égypte : le 23 février 2017, un chrétien est tué et sa maison incendiée dans le Nord du Sinaï. Cette zone voit depuis quelques jours une recrudescence des attaques envers les Coptes, devenus la principale cible des membres de l’État islamique25.
  • Syrie : le 25 février 2017, 42 militaires sont tués dans une attaque contre le siège du service de sécurité de l’État, dans un quartier de Homs33.

Mars

  • Afghanistan : le 1er mars 2017, deux attaques, contre un poste de police et un centre de renseignements dans la capitale, menées par deux kamikazes, font au moins 16 morts et 44 blessés34.
  • Afghanistan : le 8 mars 2017, l’État islamique revendique un attentat dans le plus grand hôpital militaire (Sardar Mohammad Daud Khan) de Kaboul. Le bilan fait état de 49 morts et 63 blessés35.
  • Allemagne : le 9 mars 2017, attentat à la hache blessant 9 personnes à Dusseldorf36.
  • Syrie : le 11 mars 2017, double attentat à Damas revendiqué par le groupe djihadiste Tahrir Al-Cham et tuant 74 pèlerins chiites37.
  • Somalie : le 13 mars 2017, attentat à la voiture piégée près d’un hôtel dans une rue très fréquentée de Mogadiscio, la capitale somalienne, tuant au moins 5 personnes et blessant 12 autres38.
  • Nigéria : le 15 mars 2017, attentat-suicide à Maiduguri, 2 morts, plusieurs blessés39.
  • Syrie : le 15 mars 2017, double attentat suicide à Damas, une trentaine de morts40.
  • France : le 18 mars 2017, un homme, radicalisé islamiste en prison, s’empare de l’arme d’un militaire à Orly avant d’être abattu, il a déclaré vouloir « mourir par Allah »41.
  • Royaume-Uni : le 22 mars 2017, un homme à bord d’une voiture fonce sur des passants sur le pont de Westminster à proximité du Parlement britannique à Londres, avant de poignarder un policier à l’intérieur du Parlement Britannique. Bilan : 5 morts (dont le policier) et au moins 44 blessés, dont certains dans un état grave. L’attaque « terroriste » a lieu 1 an jour pour jour après l’attentat de Bruxelles qui avait fait 32 morts42.

Avril[modifier | modifier le code]

  • Russie : le 3 avril 2017, un attentat à Saint-Pétersbourg, réalisé à l’aide d’une bombe artisanale, frappe une rame de la ligne 2 du métro, entre les stations Sennaïa plochtchad et Tekhnologuitcheski institout. L’explosion fait au moins 14 morts (provisoire) et 50 blessés43.
  • Suède : le 7 avril 2017, un attentat frappe Stockholm. En effet, un camion fonce dans la foule, dans une grande artère commerçante du pays44. 4 morts et 15 blessés selon un premier bilan provisoire44.
  • Égypte : le 9 avril 2017, un double attentat frappe les villes de Tanta et d’Alexandrie45. Le bilan fait état d’au moins 43 morts et 78 blessés. L’EI revendique les doubles attaques quelques heures après45.

18 demandeurs d’asile parmi les voleurs/violeurs de Cologne

Publié le

• Le ministère fédéral de l’Intérieur a annoncé que la police effectue des vérifications sur 31 suspects au total, dont 18 demandeurs d’asile. Ils sont soupçonnés de vols et de violences physiques. Ce groupe comprend notamment 9 Algériens, 8 Marocains, 4 Syriens, 5 Iraniens, un Irakien et un Serbe. Le porte-parole du ministère, Tobias Plate, n’a pas évoqué de suspects concernant les agressions sexuelles proprement dites ni mentionné d’interpellations à ce stade. http://www.leparisien.fr/faits-divers/agressions-sexuelles-a-cologne-le-chef-de-la-police-locale-suspendu-08-01-2016-5432925.php

Cette sordide comptabilité n’est sûrement pas définitive, il s’agit uniquement des suspects que la police a pu reconnaître sur des bandes vidéos. Etant donné que le nombre d’agresseurs a été évalué à un millier, si la police fait correctement son travail, on devrait s’attendre à d’autres arrestations parmi lesquelles ont trouvera sans doute d’autres migrants.

Nous avions été nombreuses et nombreux à alerter des dangers pour les femmes que représentait cette avalanche de migrants musulmans dans la force de l’âge qui représentaient 90% des réfugiés, migrants, demandeurs d’asile et affabulateurs pour la plupart musulmans qui avaient par ailleurs démontré à plusieurs reprises de quoi ils étaient capables en se regroupant pour protester contre leurs conditions d’accueil. On avait pu observer des mouvements de foule « spontanés », haineux et agressifs. La catastrophe était annoncé mais les autorités ont préféré sacrifier les femmes européennes à leur stratégie politique suicidaire.

Et ce n’est pas fini.

La Connectrice

Violer les femmes pour humilier les hommes. Place Tahrir-Cologne-Hambourg

Publié le

Nouveau au 07/01/2016

Finalement plus de 120 plaintes ont été déposées et 16 maghrébins ont été interpellés.

Le quotidien allemand Bild et l’édition en ligne de l’hebdomadaire Der Spiegel font état par ailleurs d’un procès-verbal de police, rédigé le 4 janvier, soit trois jours après les faits, décrivant le «chaos» le soir du Réveillon à Cologne, alors que la police a été accusée d’incurie. L’auteur du PV, un cadre de police, écrit que «des femmes en pleurs ont rapporté les agressions sexuelles» et que «des victimes et témoins ont été menacés». «Des policiers et des passants ont pu empêcher que des viols» ne soient commis et «des femmes, accompagnées ou pas, ont essuyé un harcèlement nourri indescriptible», poursuit-il.

http://www.leparisien.fr/international/agressions-sexuelles-en-allemagne-seize-suspects-pour-plus-de-120-plaintes-07-01-2016-5429599.php

Pendant les réjouissances du Nouvel an, environ un millier d’hommes d’origine non allemande ont encerclé des centaines de femmes pour les tripoter, les violer et les dépouiller. 90 d’entre elles auraient déposé plainte et les autorités s’attendent à des plaintes supplémentaires. Des agressions identiques se seraient déroulées à Hambourg où 27 plaintes ont été déposées.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2576507/2016/01/06/Les-agressions-de-Cologne-pourraient-avoir-ete-organisees.dhtml

Ces hommes décrits comme « originaires du Moyen-Orient et du Maghreb » par les témoins, ont pratiqué la même tactique que ceux de la place Tahrir en Egypte pendant le « printemps égyptien. On crée une diversion qui permet aux agresseurs de se rassembler en nombre, le groupe encercle les femmes pour constituer une barrière défensive afin de commettre viols et agressions en toute tranquillité. Le ministre allemand de la Justice estime que ces agressions pourraient avoir été coordonnées Les agressions sexuelles perpétrées à grande échelle à Cologne le soir du Nouvel An pourraient avoir été organisées, a indiqué le ministre allemand de la Justice, Heiko Maas, sur la chaîne télévisée ZDF mercredi. « Le tout semble avoir été coordonné », a-t-il dit.

Directement ordonné ou pas par l’Etat islamique/Daesch, ces agressions collectives sont manifestement effectuées dans l’esprit du Djihad et illustrent la conception qu’ont les musulmans des femmes, en particulier des mécréantes.

Ces agressions vraisemblablement coordonnées remplissent un double objectif :

-Humilier les hommes en violant « leurs femmes »

-Entretenir la zizanie et le chaos parmi les politiques et le peuple européen en alimentant la dispute entre partisans des migrants islamophiles et patriotes opposés à la croissance de l’oumma islamiya sur le sol de leur pays.

La division profite au djihad, Mesdames et Messieurs les politiques, Femmes et hommes de France et d’Europe, ressaisissez-vous, choisissez le peuple ou les terroristes islamistes et leurs suppôts.

Le viol des femmes de l’ennemi une constante universelle dans le temps et l’espace

Nicolas Poussin
L’Enlèvement des Sabines
vers 640 http://faustula.free.fr/origine/l’enl%E8vement%20des%20Sabines2.html

« Romulus du seuil d’un portique, élevant son manteau royal de pourpre fait signe à ses guerriers qu’ils assaillent et ravissent les Vierges Sabines. Il a représenté leur fuite, leurs larmes, leur épouvante et aussi la violence et la furie des ravisseurs. Voici une femme qui fuit avec son vieux père, lequel, tout haletant et les bras ouverts, se retourne en arrière au choc d’un soldat, qui saisit la femme et l’emporte. Non loin une de ses compagnes se traîne à terre et se cache dans le sein de sa vieille mère qui fait le geste d’éloigner un jeune homme armé, lequel la repousse, lui mettant la main à la poitrine et tient l’autre sous la jeune femme qu’il enlève. Du côté opposé une jeune femme se défend avec un âpre dédain, et tire les cheveux de son ravisseur qui la tient dans ses bras. De telles scènes ont lieu au-devant du tableau ; mais plus loin, à l’arrière-plan, et en figures plus petites, on voit un soldat qui enlève de terre une enfant et la pose de force sur la croupe du cheval de son compagnon qui se retourne pour l’embrasser, et de toutes parts fuient les Sabins, hommes et femmes, poursuivis par les Romains qui les assaillent de leurs épées. Les édifices de la nouvelle Rome sont là figurés avec la construction d’une tour, et Romulus est près du temple, devant un noble portique de colonnes, armé richement d’une cuirasse d’or, et drapant son manteau, et la couronne en tête. Ce tableau fut encore peint pour l’Éminentissime Seigneur Cardinal Aluigi Omodei. »http://www.nicolas-poussin.com/oeuvres/enlevement-des-sabines/

De tous temps, les hommes ont fait la guerre aux femmes pour humilier « leurs »hommes, mélanger les sangs pour détruire l’identité d’un peuple, rendre les femmes stériles par mutilation et exclusion (les violées sont « sales », augmenter leur pool de reproductrices ou éliminer les reproductrices afin que leur peuple disparaissent.

Cette épouvantable stratégie perdure aujourd’hui dans tous les coins du monde en période de guerre déclarée ou larvée.

En France, les 60% de musulmans  (dixit Jack Lang) qui occupent nos prisons seraient 30% à être incarcérés pour délits et crimes sexuels. Ces données sous-estiment la réalité car une femme serait violées toutes les 7 mn et une infime minorité ose porter plainte. Aux viols doivent s’ajouter le harcèlement de rue et celui des transports publics qui touchent pratiquement toutes les femmes de France.Bruits de bouche, paroles obscènes, attouchements, drague lourde, poursuite de la femme, Insultes voire coups en cas de refus, etc. Ces agressions constantes ne font pas l’objet de plaintes car les femmes sont résignées et n’ont pas le temps d’aller porter plainte au commissariat chaque fois, elles y passeraient leur vie sous les suspicions de provocation, l’humiliation d’être traitées en coupables et la vanité de s’en référer aux fonctionnaires de police qui ne sont pas missionnés pour protéger les femmes.

En Allemagne, on ne soutient pas les victimes, on privilégie padamalgam !

Suspects
Se basant sur les témoignages, la police estime que les suspects sont des hommes d’apparence nord-africaine, a indiqué mardi le ministre de l’Intérieur Thomas de Maizière. Mais peu de détails sont connus sur l’identité des assaillants et il n’est pas avéré qu’il s’agisse de demandeurs d’asile, soulignent différents médias allemands.

Malaise en Allemagne
Les événements créent néanmoins le malaise dans le pays, qui a accueilli un million de réfugiés en 2015. Plusieurs personnalités politiques ont exprimé leur crainte de voir apparaître des amalgames, comme n’hésitent pas à le faire le mouvement anti-islam Pegida et le petit parti d’extrême droite AfD.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2576507/2016/01/06/Les-agressions-de-Cologne-pourraient-avoir-ete-organisees.dhtml

Les migrants : 90% d’hommes musulmans dans la force de l’âge

Nous sommes plusieurs dans la réinformation sphère à avoir alerté l’opinion sur les caractéristiques des énormes vagues de migrants constituées essentiellement d’hommes dans la force de l’âge. Le risque pour les européennes et toutes les femmes non voilées vivant en Europe.

Il est fort regrettable que les femmes parvenues au pouvoir comme Angela Merkel ou Henriette Reker, la maire de Cologne, comme Anne Hidalgo la maire de Paris, soient tellement occupées à se défendre des vicieuses conspirations misogynes de leurs homologues masculins qu’elles en oublient de protéger et défendre l’ensemble de la population féminine.

Depuis le regroupement familial, le nombre des musulmans fait leur force

Non seulement on peut supposer que des « migrants » furent de la fête aux violeurs de Cologne mais qu’ils furent rejoints par d’autres « frères » enhardis par la force du nombre. En Effet, on observera sans risque de se tromper que l’islamisation de l’Europe croit au rythme du grossissement de l’Oumma islamiya. En France, avant le regroupement familial qui concernait essentiellement des populations musulmanes d’Algérie, du Maroc, de Tunisie, du Sénégal, du Mali et de la Côte-d’Ivoire, nous n’avions pas de problèmes de voiles, de barbus, de mosquées, de revendications sur les écoles et les mosquées, d’aménagements « raisonnables », de halal, de charia, de haram, de licite et d’illicite, de haine des chiens et de leurs maîtres, de finance islamique, de fréquentes agressions antisémites, d’augmentation de viols, de saccage des églises chrétiennes, de racisme anti blancs, de rappeurs haineux, de terrorisme islamique , de djihadistes, de refus de l’école et de ses enseignants (une invite à attaquer les écoles a été lancée le 5 décembre par Daesch) et comme l’a dit Philippe Tesson, nous n’étions pas dans la « merde » actuelle.

A qui profite le crime ?

L’agression de dizaines de femmes à Hambourg et Cologne sont une forme édulcorée de l’enlèvement et du viol de jeunes femmes chrétiennes par Boko Haram au Nigéria.

Des violences sexistes sont dans la droite ligne du comportement de l’Etat islamique avec les femmes chrétiennes en Syrie et en Irak, en particulier les yézidies.

Gardons à l’esprit que l’Etat islamique appelle tous les musulmans à détruire le monde non musulman par tous les moyens.

Que les viols de Cologne et Hambourg aient été téléguidés par Daesch ou pas ne change rien aux motivations des violeurs : mener le djihad, la conquête du monde non musulman en détruisant les populations non musulmanes par les armes, la guerre psychologique, par les femmes et le désordre politique. Ce dernier point étant d’ores et déjà acquis par la confusion des politiques qui, en France, se disputent stupidement sur des questions idéologiques au lieu de se rassembler contre l’ennemi commun, le djihad.

Les appels au crime de l’Etat islamique visent tout un chacun

Guide du viol de l’Etat islamique

Le viol érigé en théologie par l’Etat islamique

<em>" Je lui répétais ‘ça fait mal’ - s'il vous plaît arrêtez,</em>"dit la fille, dont le corps est si frêle qu’un adulte pourrait encercler sa taille des deux mains. La photo en Une du New York Times du 14 août 2015

 » Je lui répétais ‘ça fait mal’ – s’il vous plaît arrêtez,« dit la fille, dont le corps est si frêle qu’un adulte pourrait encercler sa taille des deux mains. La photo en Une du New York Times du 14 août 2015
Mauricio Lima, New York Times

Le 13 août 2015, le New York Times publiait un long reportage/enquête sur les viols idéologiques perpétrés contre les femmes, les jeunes et même les petites filles yézidies. Mauricio Lima, grand reporter qui a photographié les rescapées de cette terreur, n’est pas sorti indemne de ces rencontres, au summum de l’inhumanité.

Et puis, il y a le degré supplémentaire dans la perversion qui choque et heurte nos clés internes de compréhension. Une enquête duNew York Times, parue ce jeudi sous la plume de Rukmini Callimachi, établit que l’État islamique codifie l’esclavage sexuel, le viol des jeunes filles, y compris pré pubères, de la minorité yézidie d’Irak. En 2014, 5 270 femmes ont été enlevées ; 3 144 sont toujours retenues captives. Les terribles témoignages décrivent une traite organisée avec des entrepôts où les victimes sont retenues, des salles où elles sont mises en vente…

Dans la mentalité dévoyée des membres de l’EI, violer une femme yézidie, considérée comme inférieure – y compris par rapport aux juifs et aux chrétiens (les gens du Livre) – serait conforme aux écritures. On assiste avec effroi au retour de pratiques moyenâgeuses (le trafic d’êtres humains), justifiées par des fatwas, des interprétations malades du Coran.

Cet esclavage sexuel codifié aiderait à recruter des jeunes combattants, frustrés par des sociétés conservatrices. L’attaque du mont Sinjar par Daesh, à l’été 2014, aurait été programmée pour alimenter la scandaleuse politique. « Autant une conquête sexuelle qu’une conquête territoriale », insiste dans The New York Times Matthew Barber, expert des Yézidis à l’université de Chicago. On sépare les hommes des femmes, puis les jeunes filles non mariées qui sont ensuite vendues.

Le pire, c’est que les membres de l’EI pensent se rapprocher de Dieu en commettant ces viols. Ils prieraient avant et après les actes odieux. Des abominations à peine croyables.

Dans le dernier numéro du magazine de l’État islamique Dar al Islam, écrit en français, et publié sur internet, il est ordonné aux parents musulmans de retirer leurs enfants des écoles françaises. Le groupe de terroristes profère également des menaces contre le système éducatif français et menace de mort les enseignants, rapporte Le Monde.

« La France à genoux » titre le 7ème numéro du magazine de propagande jihadiste, Dar Al-Islampublié sur internet en français fin novembre. A l’intérieur, tout un dossier diffamatoire entièrement consacré à l’éducation française. Selon Le Monde, ces différentes pages déroulent « une suite interminable de propos haineux ». L’enseignement de la République est considéré comme le berceau de la « mécréance » et de la « perversion ». Les enseignants français sont également particulièrement visés. Transformés en « corrupteurs » de l’âme des enfants musulmans, ils sont directement menacés de mort. Puisqu’ils cultiveraient chez l’enfant « l’ignorance et la corruption morale », ils affaibliraient « jusqu’à ce que, enchaîné à ses plus vils instincts, il soit esclave des vrais maîtres de l’Occident : les juifs corrupteurs ».

Les terroristes des « héros sacrifiés » et des « exemples à suivre »

La charte de la laïcité, affichée dans les écoles françaises depuis 2013, devient « un tissu de mensonges », traitée de « fanatisme » occidental. Le magazine présente même un paragraphe consacré à la tuerie chez Charlie Hebdo où les frères Kouachi sont considérés comme des « héros sacrifiés » pour la bonne cause et des « exemples à suivre ».

Les établissements scolaires français sont tous placés en « Vigipirate », sauf ceux d’Ile-de-France qui sont en « Vigipirate – alerte attentat ». Des affiches de prévention faites par le ministère de l’Éducation nationale sont d’ailleurs placardées dans tous les établissements depuis le 23 novembre dernier.

20 Minutes avec AFP

L’organisation Etat islamique a lancé lundi un appel à ses partisans à tuer des citoyens, notamment américains et français, des pays formant la coalition internationale mise en place pour combattre le groupe jihadiste en Irak et en Syrie.

« Si vous pouvez tuer un incroyant américain ou européen – en particulier les méchants et sales Français – ou un Australien ou un Canadien, ou tout (…) citoyen des pays qui sont entrés dans une coalition contre l’État islamique, alors comptez sur Allah et tuez-le de n’importe quelle manière », a déclaré Abou Mohammed al-Adnani, le porte-parole de l’EI,dans un message audio publié en plusieurs langues.

«Frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le…»

Les consignes sont d’ailleurs très explicites: «Frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d’un lieu en hauteur, étranglez-le ou empoisonnez-le». Le porte-parole dresse par ailleurs des louanges aux militants actifs dans la péninsule du Sinaï en Egypte, les appelant à « trancher la gorge » des défenseurs du régime du président Abdel Fattah al-Sisi.

Des groupes jihadistes, dont Ansar Beït al-Maqdess, qui a récemment apporté son soutien à l’EI, revendiquent régulièrement des attentats contre les forces de sécurité depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi par l’armée en juillet 2013.

Les Etats-Unis et la France sont les deux pays qui ont jusqu’à présent mené des frappes aériennes en Irak sur des positions de l’EI, un groupe qui a déclaré en juillet un « califat » à cheval sur la Syrie et l’Irak, dont ils contrôlent de larges secteurs.

La Connectrice

 

Rescapé de l’hyper cacher de Vincennes, il ne vit plus

Les attentats que nous avons connus depuis le début de l’année ont fait de terribles dégâts humains et les personnes qui y ont survécu, pour certaines encore entre la vie et la mort, pour d’autres avec des blessures et handicaps physiques doivent aussi pouvoir se reconstruire psychologiquement, ce qui est long et douloureux.

En rapportant ce court témoignage, je pense à toutes celles et ceux traumatisés par ces crimes violents qui les ont abimés à jamais.

Les forces de l’ordre protègent les otages qui viennent d’être libérés, après l’assaut donné à la porte de Vincennes. THOMAS SAMSON / AFP  Source http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-siege-de-charlie-hebdo/recit-porte-de-vincennes.html

J’ai rencontré par hasard, en distribuant mes petits drapeaux français, un employé rescapé de l’hyper cacher de Vincennes attaqué le 9 janvier 2015 par Amedy Coulibaly.

Je l’appellerai « David » pour respecter son anonymat.

Depuis le 9 janvier, David ne vit plus, il survit dans une grande souffrance.

Lorsque Coulibaly a commencé à tirer dans le magasin, David s’est réfugié sous un étal. Il y était seul car sa petite taille lui avait permis de se loger dans un minuscule recoin.

Il a entendu les tirs, les cris des clients et des employés et les vociférations du terroriste.

Quand le calme est revenu, il est sorti de sa cachette et il s’est trouvé nez à nez avec Coulibaly qui lui a demandé « yen a d’autres ? » et lui a ordonné de rejoindre les otages sous la menace de son arme.

Finalement David a été libéré comme on le sait. Indemne en apparence, il a été profondément blessé psychologiquement au point de ne plus pouvoir dormir et se concentrer sur quoi que ce soit. Il est inquiet en permanence, sursaute au moindre bruit, panique pour tout et rien. Pendant qu nous parlons, il lance des coups d’oeil furtif tout azimut.

David est en arrêt de travail et donne des coups de main à ses amis car il ne peut plus rester seul, il ne peut pas écouter la radio, regarder la télé et encore moins lire.

J’ai proposé à David de recueillir son témoignage complet mais il est très fragile et hésite car il n’est pas soutenu par un professionnel. Il est déchiré entre le besoin de témoigner et celui d’oublier.

Je lui ai laissé mes coordonnées. Je ne lui ai pas demandé les siennes afin de le laisser libre de ses choix.

Nouveau au 28/11/2015

J’ai revu David ce samedi. Il était très loquace et m’a annoncé qu’il avit été interviewé pour une émission de « complément d’enquête » qui sera diffusée sur la 2 le 7 janvier 2016.

Je lui ai donné une copie de cet article dont il a approuvé le contenu.

Il m’a appris qu’il était né en France de parents juifs tunisiens qui, par souci d’assimilation avaient donné des prénoms français à tous leurs 7 enfants.

La maman de David était aveugle suite à un impact de grenade qu’elle avait reçu dans les yeux pendant la guerre. Alors, quand il a entendu siffler les balles de Coulibaly toute l’horreur de la condition de sa mère lui est revenue avec un effroi indicible.

Père de trois enfants, il raconte leur effroi quand son nom n’est pas apparu sur la liste des survivants car il y avait deux David et seul le nom de l’autre avait été listé.

Il m’a redit combien il était effrayé de voir des terroristes entrer dans le magasin où il donnait un coup de main pour ne pas rester seul. Il surveille la vitrine et la porte d’entrée, scrute chaque passant et chaque client. Il est en permanence sur ses gardes et aux aguêts.

Mais David a l’intention de rebondir, de prendre des cours d’informatique et de marketing. Il ne veut plus travailler dans un lieu clos comme au super marché de Vincennes.

Il a déjà commencé à rebondir en parlant et se trouvant des petites activités et des projets. Il est loin d’être guéri mais fait tout ce qu’il peut pour aller mieux.

Nous payons les dénis successifs de la réalité

«Comment en sommes-nous arrivés là?» demandiez-vous. C’est aux tenants du déni de réalité qu’il faudra demain poser la question, aux responsables du paternalisme néocolonial qui a réduit les Français d’origine étrangère à leurs racines, et les a infantilisés par une culture de l’excuse qui, in fine, leur signifiait qu’ils n’étaient pas des égaux. Alors, passée l’«étrange défaite», commencera peut-être le temps de l’analyse. »
Je vous livre tout cru cette analyse de Georges Bensoussan, responsable éditorial du Mémorial de la Shoah, parce que je le trouve très juste et que j’en partage tous les points. Bonne lecture.
La Connectrice
Georges Bensoussan : «Nous payons les dénis successifs de réalité»
Georges Bensoussan : «Nous payons les dénis successifs de réalité»

Le responsable éditorial du Mémorial de la Shoah décrit le phénomène de déliquescence de la nation qui a entraîné des jeunes Français à rejoindre les combattants de l’État islamique et à préparer l’attaque barbare du 13 novembre.

INTERVIEW – Le responsable éditorial du Mémorial de la Shoah décrit le phénomène de déliquescence de la nation qui a entraîné des jeunes Français à rejoindre les combattants de l’État islamique et à préparer l’attaque barbare du 13 novembre.

LE FIGARO.- PLUSIEURS TERRORISTES DE LA TUERIE DU BATACLAN ÉTAIENT D’ANCIENS DÉLINQUANTS DE BANLIEUE. Y VOYEZ-VOUS UNE NOUVELLE PREUVE DE L’EXISTENCE DE «TERRITOIRES PERDUS DE LA RÉPUBLIQUE»?

GEORGES BENSOUSSAN.- Il semble que la majorité des terroristes venait de ce que l’on appelle aujourd’hui les «territoires perdus de la République», un livre de 2002 et une expression passée dans le langage courant, mais où nos détracteurs ont vu des relents de guerre coloniale. Une interprétation violente qui dit d’abord l’imaginaire de boutefeux obsédés par la guerre d’Algérie qu’ils pensent inachevable.

COMMENT EN EST-ON ARRIVÉ LÀ?

C’est banalement la conjugaison de plusieurs facteurs qui est à l’origine du désastre. Pourquoi et comment se sont formés des ghettos sociaux et ethniques? Comment le chômage de masse a joué son rôle, couplé à des formes sournoises de discrimination. Pour autant, l’explication est très insuffisante, entre autres, parce que l’immigration renvoie à bien d’autres populations où elle ne génère pas cette ultraviolence.

Comment le pays d’accueil pouvait-il intégrer quand une partie de ses élites intellectuelles et médiatiques croyait elle-même si peu à la transmission de son patrimoine culturel? Quand une partie de la classe politique qui était informée de l’ampleur des problèmes d’intégration s’est tue. En laissant entendre qu’en investissant massivement dans ces banlieues, on viendrait à bout d’un problème réduit à sa seule dimension sociale.

«La méconnaissance de l’anthropologie du monde arabo-musulman aggrave les problèmes d’intégration, tout autant que le déni du culturel ou la frilosité de la réflexion dès qu’il s’agit de l’islam, deuxième religion du pays.»

La mauvaise conscience coloniale et la rupture intellectuelle post-1968 (sa postérité gauchiste surtout) ont contribué à mal poser la question de l’intégration culturelle. Là où il fallait insister sur l’appartenance commune à la nation, on a mis en avant la diversité (surtout pour les autres d’ailleurs). Comme on a abaissé le niveau des exigences nationales (qu’est-ce qu’être français?) et culturelles, comme on a sous-estimé la pression de la communauté sur les individus qu’il fallait aider à s’émanciper du groupe d’origine. À cet égard, l’une des rares embellies fut la loi sur le voile en 2004 qui a libéré un grand nombre de musulmanes autant que de musulmans de France.

Le second volet de la question est la nécessaire réforme de l’islam eu égard à l’univers démocratique qui l’accueille en Occident, à ces sociétés sécularisées marquées par ce que, à la suite de Max Weber, Marcel Gauchet nommait le désenchantement du monde.

POUR BEAUCOUP, LES RACINES DU MAL SONT SOCIALES. PARTAGEZ-VOUS CE POINT DE VUE?

Une partie des causes sont sociales. Pour autant, alors que l’immigration vient aussi d’Asie, d’Afrique et même d’Europe, pourquoi est-ce surtout de l’immigration arabo-musulmane qu’est venue cette hyperviolence? Pour rappel, c’est de cette même immigration qu’étaient issus la plupart des fanatiques islamistes, de Khaled Kelkal en 1995, à Nemmouche au Musée juif de Bruxelles en 2014, en passant par Merah en 2012 et les frères Kouachi en 2015? La méconnaissance de l’anthropologie du monde arabo-musulman aggrave les problèmes d’intégration, tout autant que le déni du culturel ou la frilosité de la réflexion dès qu’il s’agit de l’islam, deuxième religion du pays.

CE SONT DES FRANÇAIS QUI ONT TIRÉ CONTRE D’AUTRES FRANÇAIS…

«Ce ne sont pas là des ‘gestes fous’, ce sont des gestes qui relèvent d’un autre univers mental et culturel.»

Une partie de la population française ne se reconnaît plus dans les valeurs démocratiques et républicaines de la France. Et encore moins dans son histoire. Cette part-là de la population semble faire sécession en assurant qu’elle «n’est pas Charlie». Du coup, la radicalisation islamiste de certains, et l’approbation apportée par les mêmes aux attentats de janvier 2015 évoquent les germes d’une guerre civile. Si bien que la guerre menée à l’extérieur contre l’État islamique se double dans la société française d’une guerre bien peu classique, et plus angoissante encore, quand le front, désormais, est aussi intérieur.

L’oubli des matrices culturelles, comme l’idée que l’humanité tout entière partagerait les mêmes valeurs, relève d’une pieuse illusion. Ne pas comprendre, par exemple, la mystique du sacrifice (shahid) dans l’islam, c’est se refuser d’entendre pourquoi des hommes jeunes cherchent à assassiner un maximum d’hommes et de femmes tout aussi jeunes qu’eux (parlant la même langue, et nés sur le même sol), avant de se faire exploser. Ce ne sont pas là des «gestes fous», ce sont des gestes qui relèvent d’un autre univers mental et culturel.

La question des responsabilités mettra un jour en lumière les dénis successifs de réalité. Si l’émotion qui accompagne ce carnage n’ouvre pas du côté des élites politiques, intellectuelles et médiatiques sur une parole vraie et un peu plus courageuse qu’à l’ordinaire, et qui mette en accusation l’islam radical qui détourne une partie de la jeunesse française pour en faire un «ennemi de l’intérieur», alors il faudra se souvenir de ce mot de Bossuet dans un sermon de 1662: «Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets des maux dont ils chérissent les causes.»

«Comment en sommes-nous arrivés là?» demandiez-vous. C’est aux tenants du déni de réalité qu’il faudra demain poser la question, aux responsables du paternalisme néocolonial qui a réduit les Français d’origine étrangère à leurs racines, et les a infantilisés par une culture de l’excuse qui, in fine, leur signifiait qu’ils n’étaient pas des égaux. Alors, passée l’«étrange défaite», commencera peut-être le temps de l’analyse.

Source :©  Le Figaro Premium – Georges Bensoussan : «Nous payons les dénis successifs de réalité»  Par Alexandre Devecchio

Les antisionistes sont complices des crimes de l’Islam

Le coup du sionisme, alibi grotesque pour innocenter l’islam

2

Israel3A ceux qui veulent m’enfumer, me détourner  et me distraire avec leur théorie nauséabonde du complot sioniste, qui sous-entend juifs chez eux, qui tue ses apostats, décapite les otages, se livre à la prostitution halal, commet des crimes contre l’humanité, mène une croisade acharnée contre les autres religions, opprime et réprime et les libres-penseurs aujourd’hui, je dis bien aujourd’hui, est-ce l’islam ou le sionisme, de l’hébreu Sion, nom des collines de Jérusalem, devenu un mouvement politique de caractère messianique à la fin du XIX e siècle et dont le fondateur Theodor Herzl serait un saint homme en comparaison avec le fondateur de la secte mahométane ?

Qui est un frein au développement humain et  présente un réel danger pour la petite enfance ? Qui massacre les siens en Syrie, en Irak, en Tunisie, en Afghanistan, au Soudan et son lot des millions de morts,  au Pakistan, en Libye et hier en Algérie c’est encore l’islam ou le sionisme ?

Qui pose des bombes dans les lieux de culte et met en péril la pérennité de l’humanité est-ce l’islam ou le sionisme ?

Qui est en train de somaliser la Tunisie, de liquider physiquement leurs hommes politiques, de massacrer ses forces de l’ordre, de transformer ce pays en mouroir à ciel ouvert, de dégrader son image, pour en faire un pays pourvoyeur de main d’oeuvre sexuelle et djihadiste après avoir été un symbole du bien vivre ensemble et un havre de paix pour ses enfants indépendamment de leurs croyances est-ce le sionisme ou l’islam ?

Qui a vendu sa patrie au nom des intérêts supérieurs de son idéologie et s’illustre par l’exécution sommaire et atroce des opposants politiques en Tunisie, sont-ce des musulmans ou des sionistes ?

Qui défend son territoire et a fait de sa terre un vrai modèle de développement économique, industriel, technologique, culturel, scientifique, éducatif, social, universitaire, bio-médical, sociétal est-ce l’islam ou le sionisme ?

Qui menace publiquement le monde de le mettre à feu et sang, qui tient des propos fracassants et inquiétants quant à la reconquête de  l’Espagne, la chute du Vatican, et veut imposer ses lois criminelles, scélérates et racistes  au monde  est-ce l’islam ou le sionisme ?

Qui excise, mutile, égorge, s’enivre du sang des chrétiens syriens et irakiens, appelle au meurtre des « mécréants »,  exalte, sanctifie l’ultra-violence, rackette les chrétiens, détruit leurs lieux de culte, viole et kidnappe leurs femmes et les assimile à des sous-hommes ainsi que pour les juifs, est-ce l’islam ou le sionisme ?

Qui incite aux pratiques de la pédophilie, de la nécrophilie, du cannibalisme, traite la femme au XXI e siècle comme  objet sexuel, un être dépourvu de foi et de raison, qui ordonne sa lapidation et fait d’elle une coupable de son viol, qui la prive de ses droits les plus élémentaires  est-ce franchement l’islam ou le sionisme ?

Qui est le responsable de la quasi totalité des attentats terroristes dans le monde depuis ce funeste jour du 11 septembre 2001 est-ce l’islam ou le sionisme ?

Qui encore ne reconnaît à l’homme le droit à la liberté de conscience et de culte est-ce l’islam ou le sionisme ? Tout parallèle avec le sionisme est inopportun et insultant pour ce dernier qui oeuvre pour la pérennité de la patrie contrairement à l’islam qui n’a de cesse tant qu’il n’a pas détruit les Etats-nations pour leur substituer le Reich islamique, l’Oumma.

La réalité des faits ne plaide aucunement en faveur de l’islam et personne au monde ne peut lui tordre le cou et la travestir, En l’état actuel de la déferlante de la barbarie humaine sur les pays musulmans, tout indique que l’islam porte en lui tous les germes de crime contre l’humanité.

Quand bien même le sionisme serait une idéologie satanique, malfaisante, totalitaire et génocidaire ce dont il est permis de douter, et à supposer que les laudateurs de l’islam soient à même de prouver le contraire, ce n’est pas pour autant une raison pour esquiver la haute toxicité de l’islam et le draper dans sa vertu.  Un criminel doit répondre de ses actes et non pas chercher à les occulter en prenant comme argument les prétendus crimes d’autrui. Les musulmans sont restés des éternels adolescents, immatures et irresponsables. Ils sont comme cet enfant dans la cour de récré que sa maîtresse attrape la main dans le sac en train de voler des bonbons dans le cartable de son camarade et qui pour sa défense présente comme excuse, pourquoi vous m’incriminez alors qu’il y en a d’autres qui le font. Ces autres n’ont pas été pris pourtant en flagrant délit de vol. S’il y a aujourd’hui un coupable avéré c’est bien l’islam.

Ce ne sont certainement pas les musulmans qui vont accuser l’islam d’enrégimenter les brigades de terroristes et de nymphomanes souvent mineures. Les prostituées d’Allah qui livrent leurs corps aux terroristes ne sont pas sionistes, elles sont musulmanes. Les djihadistes tunisiens qui mènent la guerre de la terreur dans les pays du Levant, peu importe l’identité de leurs commanditaires, ne sont pas non plus des sionistes ils sont des musulmans pris dans le tourbillon de l’ivresse du paradis promis par Mahomet aux criminels qui oeuvrent dans la voie d’Allah.

Le sionisme qui n’a jamais fait de l’islam son bouc-émissaire  ne doit pas servir de voile pour masquer les atrocités abominables imputables aux musulmans ni d’alibi grotesque pour innocenter l’islam.

Salem Ben Ammar

Antisémitisme et islamisation de la France. 3 000 Français juifs émigrent vers Israël en 2014. 4 000 français chrétiens se convertissent à L’Islam chaque année. Des milliers d’immigrés musulmans s’installent en France chaque année.

  • Les dernières manifestations pro palestiniennes ont démontré qu’il y avait une corrélation indiscutable entre l’antisémitisme et l’islamisation de la France. Au cours de ces manifestations, on a pu entendre « mort aux Juifs », Allah Akhbar ou « nous sommes tous des Mohamed Merah ». Dans le même temps des synagogues et des commerces juifs étaient attaqués et détruits. Le drapeau israélien était brûlé, drapeaux palestiniens, marocains, algériens et tunisiens flottaient au vent. Aucun drapeau français ne se dressait. Femmes voilées, femmes en niqab et barbus en robe exhibaient ostentatoirement leur religion.
  • Au fur et à mesure de l’islamisation de la France, l’antisémitisme historique des Français se réveille et celui des Musulmans s’affirme sans honte. Des milliers de familles juives émigrent vers Israël ou d’autres pays comme les USA, le Canada ou l’Australie.
  • A l’étranger, les Juifs s’inquiètent du sort de leurs coreligionnaires français et les soutiennent dans leur projet de quitter une France qu’ils jugent antisémite.
  • En France, de nombreux jeunes Français juifs n’imaginent pas avoir un avenir radieux en France et se sentent plus proches d’Isaraël qu’ils considèrent comme leur véritable patrie. Certains d’entre eux s’organisent en groupe d’auto-défense comme la Ligue de défense juive (LDJ) sur les agissements de laquelle les adultes ferment les yeux car ils ne peuvent pas compter sur la police pour les défendre. Les antisémites vilipendent la LDJ qui n’est que la conséquence de l’antisémitisme et non sa cause.

Tandis que des milliers de juifs quittent chaque année la France où ils sont agressés, critiqués, accusés de complot, dénigrés et insultés, plusieurs centaines de milliers d’immigrants, pour la majorité musulmans s’installent en France pour y vivre d’allocations sociales aux frais du contribuable français, chrétien en majorité. En effet, on estime à 45 millions le nombre de Français se déclarant catholiques; très loin devant les Musulmans  avec une estimation de 4 à 6 millions de personnes. Et pourtant on ne cesse de présenter officiellement l’islam comme la « deuxième religion de France ». En réalité, la véritable « deuxième religion de France » serait plutôt celle des républicains non croyants …

Les Juifs ne représenteraient qu’environ 800 000 sujets mais, selon les complotistes de tous bords, avec un fort pouvoir de nuisance. Ils seraient « partout ».

Tandis que 3 000 Français juifs quittent chaque année la France qu’ils ont contribué à construire depuis des siècles, des centaines de milliers de musulmans étrangers arrivent dans notre pays qu’ils disent ouvertement vouloir « niquer », soumettre à la charia et au djihad, exigeant de changer nos coutumes, nos lois et même notre alimentation. A cette immigration mono confessionnelle, il faut ajouter les 3 000 conversions annuelles de Français à l’Islam.

Malgré l’hémorragie de population juive, le traditionnel antisémitisme des catholiques (peuple déïcide, les Juifs ont tué le petit Jésus) quoique latent et passif se trouve renforcé par l’antisémitisme guerrier et revendiqué des Musulmans.

Difficile de croire que le succès des manifestations antisionistes-pro hamas-pro gaza, pro palestinienness ne repose pas essentiellement sur l’antisémétisme, la haine du juif ravivé par le triomphe de l’Islam en France.

Comme peuvent l’observer les gens qui souhaitent s’informer, pourquoi tant de manifestations contre l’offensive israélienne pour se défendre des milliers de roquettes que le pays reçoit en permanence et pas de manifestation en hommage aux victimes civiles de l’avion de ligne abattu par les missiles sol-air russes en Ukraine, pourquoi ce silence sur l’enlèvement de centaines de jeunes filles par Boko haram, la persécution des chrétiens en Syrie, en Egypte et en Irak, les attentats contre les chrétiens au Pakistan et, sur notre propre sol les crimes commis contre les femmes comme les viols et les égorgements ?

Si les pro-palestiniens voulaient vraiment sauver le peuple palestinien, ils manifesteraient contre le Hamas, Al Qaïda qui utilisent les fonds de la communauté internationale pour construire des sous terrains pour infiltrer Israël au lieu de construire des bunkers et autres abris, comme le font les Israéliens pour protéger la population. Ils exigeraient que le Hamas respecte les propositions de cessez-le-feu.

En réalité tous les pro-palestiniens, sans exception, souhaitent plus la mort des juifs que la vie des Palestiniens. Toutes les élucubrations savantes sur le conflit israélo-musulman ne sont que des sornettes destinées à « finir le travail d’Hitler » comme le crient les manifestants pro-palestiniens.

Vous pourrez lire ci-dessous un document statistique sur la délivrance de titres de séjour en 2013 avec une hausse non négligeable par rapport à 2014, par exemple 6.9% pour l’immigration familiale.

Vous pourrez lire également l’interview édifiante de la démocrate Michèle Tribalat ainsi qu’un article sur la conversion à l’islam de citoyens et citoyennes françaises.

La Connectrice

J’ai pu filmer la manifestation palestinienne, puis rentrer dans la synagogue attaquée

Notre ami Guy Sauvage, auteur de nombreux reportages pour Riposte Laïque,  a filmé, ce dimanche, la manifestation pro-palestinienne, puis ensuite, a pu rentrer dans la synagogue de la rue de la Roquette. Il ramène, complété par d’autres prises de vue, un reportage exclusif sur le climat haineux de la manifestation, et sur le témoignage de juifs qui étaient à l’intérieur de la synagogue.

 

Communiqué de presse : Diffusion des informations statistiques annuelles sur la délivrance des titres de séjour

Communiqué de presse : Diffusion des informations statistiques annuelles  sur la délivrance des titres de séjour
10 juillet 2014

Conformément au code de bonnes pratiques de la statistique européenne, la Direction générale des étrangers en France (DGEF) du ministère de l’intérieur a mis en place un calendrier de publication des statistiques annuelles entrant dans le champ de la migration et de la protection internationale.

Dans le respect des règles de la statistique publique, sont diffusées ce jeudi 10 juillet 2014 les données provisoires pour l’année 2013 relatives à l’admission au séjour. Une première estimation de la primo-délivrance des titres de séjour avait été diffusée le 10 avril 2014. Les informations données ce jour affinent et confirment les grandes tendances et estimations déjà indiquées lors de cette première diffusion.

Ainsi la primo-délivrance des titres de séjour progresse en 2013 par rapport à l’année précédente, avec un total de 203 996 titres de séjour délivrés.

L’immigration étudiante, deuxième source d’immigration, a augmenté de 6,4 %. Cette progression s’explique par un regain d’attractivité de la France, après l’abrogation de la circulaire du 31 mai 2011 relative à la maîtrise de l’immigration professionnelle et conforme aux orientations du Gouvernement rappelées notamment lors du débat sans vote sur l’immigration professionnelle et étudiante.

L’immigration professionnelle est aussi en nette augmentation (+11,4 %), ce qui reflète également une amélioration de l’attractivité, en particulier pour les scientifiques (+12,6 %).

L’immigration familiale, qui représente la plus grande part du flux migratoire, est en hausse de 6,9 %. Cette progression tient essentiellement à l’effet sur les régularisations, en année pleine, de la circulaire du 28  novembre 2012 portant admission exceptionnelle au séjour et non à une augmentation des arrivées nouvelles  depuis des pays étrangers.

Au sein de l’ensemble des titres de séjour, les cartes de résidents et titres assimilés de plus de 10 ans représentent 1.828.142 titres, soit 70,1 % du total des titres détenus par des ressortissants de pays tiers.

Les données sur la primo-délivrance des titres de séjour concernant l’année 2013 correspondent aux titres enregistrés dans l’application de gestion des dossiers des ressortissants étrangers en France (AGDREF) au 30 juin 2014. Compte tenu des délais entre le dépôt d’une demande et la délivrance d’un titre, certains titres de l’année 2013 ne sont pas encore enregistrés dans la base de gestion nationale des titres de séjour. Ils seront comptabilisés ultérieurement, lors de la publication des données définitives au printemps 2015.

Selon une étude américaine, la proportion de musulmans est à la hausse dans le monde. En France, elle pourrait dépasser10 % en 2030. 

Les musulmans pourraient représenter plus de 10 % de la population française d’ici à 2030. Avec la Belgique, la France serait donc le pays d’Europe où, pour la première fois, la proportion des fidèles de l’islam dépasserait ce pourcentage symbolique. Estimés actuellement à 7,5 % de la population française (4,7 millions) les musulmans de l’Hexagone passeraient ainsi à 6,86 millions, soit 10,3 %. La communauté musulmane française confirmerait ainsi sa première place parmi les pays européens.

4000 conversions par an soit entre 80 000 et 100 000 convertis en France

Les chiffres concernant le nombre de conversions à l’Islam en France cités par le journal

En France, entre 80000 et 100000 hommes et femmes qui, le plus souvent, ont été élevés dans le culte chrétien, ont choisi d’embrasser la religion musulmane. « Il y a chaque année environ 4000 conversions. L’augmentation est constante, mais ce n’est pas un phénomène exponentiel », précise l’islamologue Bernard Godard, consultant au service des cultes du ministère de l’Intérieur.

 A titre de comparaison, quelque 3000 adultes ont fait leurs premiers pas cette année dans le catholicisme, dont 120 avaient grandi dans la tradition musulmane. Des chiffres loin de l’engouement suscité par le culte d’Allah : chaque jour, environ dix Français deviennent musulmans.

Ces chiffres sont intéressants mais ils ne sont la que pour nous donner une idée de l’étendue des conversions en France. Puisqu’en réalité ils sont difficilement vérifiables comme c’est le cas  également pour le nombre de musulmans en France.

Pour comparaison, près de 5.200 Britanniques dont 75% de femmes, se seraient convertis à l’Islam en en Angleterre pour l’année 2011 selon une étude réalisée par des chercheurs.

...

ème religion de France attirerait le plus, avec 3 600 conversions par an selon le « Monsieur Islam » du ministère de l’Intérieur, Bernard Godard. « C’est un phénomène important. On parle surtout des convertis français “de souche” mais il y a beaucoup de Français d’origine congolaise, camerounaise, antillaise, italienne ou portugaise qui deviennent musulmans… Je ne sais pas s’il faut voir par là une sorte de rassemblement des “damnés de la terre”, ceux qui se sentent rejetés par la République dans leur quartier populaire, mais cela y ressemble », précise l’ancien policier aux renseignements généraux. 

Quatre types de conversion à l’islam

En France, la loi interdit tout chiffre officiel sur les religions, mais les observateurs avisés confirment que l’islam est la religion qui interroge le plus. Elle attire notamment car elle se voit. Dans les mosquées, les nouveaux convertis sont mis en valeur et félicités. L’accueil est chaleureux, même si les nouveaux musulmans doivent redoubler d’efforts pour être totalement acceptés. Chez les catholiques, la politique est différente. On est plus discret sur ses nouveaux adeptes. « C’est une ancienne tradition venue du Moyen-Orient et dans les pays du Maghreb, on n’affiche pas forcément les convertis au catholicisme, notamment s’ils sont d’origine musulmane… Une façon de les protéger, dit-on », ajoute Bernard Godard. 

Car l’apostasie est considérée comme un pêché passible de mort dans certains pays. Pour le chercheur à l’EHESS, on peut classer les conversions à la religion musulmane à travers quatre entrées. La plus courante est la conversion « instrumentale ». « Elle correspond le plus souvent à un mariage avec un musulman. On se convertit pour se faciliter la vie mais aussi comme une preuve d’amour pour l’autre », explique Loïc Le Pape. 

Puis il y a la conversion « de proximité ». On connaît des musulmans avec lesquels on a grandi ; on apprécie leur mode de vie et leurs pratiques ; et on y adhère peu à peu. Puis il y a la conversion « mystique ». Elle attire davantage les intellectuels, notamment à travers le côté spirituel du soufisme. 

Enfin, le chercheur a étudié la conversion « radicale », la plus rare. « Il s’agit d’une réaction politique. On se convertit pour défendre une communauté. Par exemple, on a enregistré beaucoup de conversions de ce type après les révélations sur la torture à la prison d’Abou Ghraib, en Irak, par des soldats américains », conclut-il…

 
À partir de l’enquête Trajectoires et origines réalisée par l’Ined et l’Insee en 2008, j’ai estimé à 4 millions le nombre de musulmans déclarés (soit 6,8 % de la population de France métropolitaine) et à 4,8 millions le nombre de personnes dont au moins un parent est musulman, soit respectivement 34 % et 41 % de l’ensemble de la population d’origine étrangère sur deux générations.
’ai estimé la fécondité des femmes musulmanes en France, toujours d’après l’enquête Trajectoires et origines réalisée en 2008. À 40 ans, les femmes musulmanes nées dans les années 1958-1968 avaient 2,8 enfants en moyenne, contre, 1,9 chez les catholiques et 1,7 chez les femmes sans religion. Quant aux naissances, toujours d’après l’enquête Trajectoires et origines, pour les enfants nés en 2006-2008, un peu moins de 20 % d’entre eux auraient au moins un parent musulman.

Le Pew Forum, aidé de l’IIASA (International Institute for Applied System Analysis) a réalisé des projections de populations musulmanes dans le monde (2010-2030). En 2030, la population musulmane attendue en France métropolitaine serait légèrement inférieure à 7 millions, soit 10,3 % de la population totale. En 2030 comme en 2010, c’est en France que la population musulmane serait la plus importante, en nombre et en proportion, dans l’Union européenne des 15.

Michele Tribalat est démographe et a publié de nombreux ouvrages http://www.atlantico.fr/fiche/michele-tribalat-1500070

http://www.islamisation.fr/c_immigration/

Voilà la transcription d’un enregistrement révélé par la presse ce matin entre le publicitaire Jean-Michel Goudard qui participa à la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 et Patrick Buisson l’ex conseiller spécial :

M. Goudard : Il est gentil, euh, Nicolas… Quand il a discours bouclé, il veut encore rajouter un truc qui rassemble, le rassemblement etc. Entre toi et moi… ça n’a rien à foutre là…

M. Buisson : Mais rien à foutre, et l’intégration non plus. Au moment où il en arrive cinq cent mille de plus et on n’a pas intégré les six millions qu’on a.

M. Goudard : C’est un vrai euh… giscardien.

M. Buisson : Oui !

Il ne s’agit pas des visas court séjour de tourisme, qui sont au nombre de 470 000 simplement pour les trois pays du Maghreb + Turquie (voir chiffres officiels ministériel des visas permettant de connaître ce chiffre).

Non Buisson évoque les immigrés qui resteront en France définitivement. Ce chiffre s’obtient par l’addition des chiffres officiels suivant à l’époque:

Titres long séjour > 200 000 titres long séjours (10 ans automatiquement renouvelables dont seulement 7% au titre du travail), chiffre que Claude Guéant évoqua dans une interview sur RMC avec Jean-Claude Bourdin  » c’est l’équivalent de la ville de Rennes tous les ans Mr Bourdin » s’alarma-t-il.

Clandestins > Un rapport commandé par le ministère de l’Intérieur en 2002 à Anne-Marie Escoffier réalisé par l’Inspection générale de l’administration (IGA),  faisait état de 150 000 à 200 0000 clandestins pénétrant en France chaque année. Le Quai d’Orsay, de son côté, estimait le flux d’irréguliers à 140 000 par an. Les rapports ministériels les plus optimistes parlent de 100 000. Il s’agit le plus souvent de détenteurs de visas de tourisme expirés. Un rapport du Sénat sur la question de la présence des illégaux en France ( série 2005-2006, rapporteur Georges Othily) faisait état de 600 000 entrées de clandestins chaque année en France + Dom Tom !

Asile > 60 000 demandeurs d’asile par an, dont les déboutés restent sur le territoire faute d’éloignement. 24000 chambres d’hôtels sont payés chaque nuit en région parisienne pour les loger.

Droit du sol > 55 000 naissances de bébés nés de deux parents étrangers par an , qui permettent à ces parents de rester sur le territoire à cause du droit du sol.

On comprend mieux la petite phrase de Nicolas Sarkozy à Philippe de Villiers lors d’une visite à l’Elysée:

« Philippe tu as les bonnes intuitions, nous on a les chiffres »

Le Rapport annuel de la direction de la population et des migrations 2006 publié par la Documentation française faisait état de 40% de naissances d’origine étrangère en Ile-de-France. Mais suivant le dépistage de la drépanocytose, maladie inconnue chez les populations blanches européennes, on déduit que 60% des nouveau nés nécessitant un dépistage sont extra européen.

Pour une synthèse de tous les chiffres officiels de l’immigration lors du passage de la droite aux affaires, lire notre Dossier complet à imprimer.

Les Français de souche doivent se préparer psychologiquement à devenir une minorité sur leur propre territoire.

Lire aussi
  • La cause palestinienne est le fonds de commerce des antisémites sur Riposte Laïque

israelssPourquoi dit-on manifestations pro palestiniennes alors que c’est le Hamas qui a déclenché les hostilités contre l’avis de la majorité des palestiniens. L’auteur d’un crime engage normalement sa propre responsabilité et non pas celle des siens. Ses avocats ne le défendent pas au nom des siens non plus.

Par conséquent les manifestants-casseurs du juif à Paris ne soutiennent pas le peuple palestinien tout particulièrement ghazaoui qui est l’otage du Hamas, ils soutiennent le Hamas et sa politique criminelle et terroriste qui se sert des enfants comme un bouclier humain et à des fins de marketing politique dans le sens de la manipulation de l’opinion publique occidentale. Ce n’est pourtant un secret pour personne sauf pour ses partisans qui ne s’indignent jamais des horreurs abominables de la nébuleuse islamiste dont fait partie leur enfant chéri le Hamas, ni non plus des crimes contre la petite enfance à Gaza.

Ils devraient la prochaine fois organiser leurs manifestations en Iran et au Qatar, connus pour être les amis des peuples avec leur ennemie intime l’Arabie Saoudite.en leur qualité de bailleurs de fonds de cette organisation mafieuse. Pourquoi les mêmes ont gardé le silence sur l’enlèvement suivi du meurtre crapuleux des 3 adolescents israéliens ? Qui ne condamne pas souscrit.

Que connaissent-ils à la Palestine et à son histoire avant de prendre faits et cause pour une cause qui n’est pas la leur et qu’ils sont les premiers à la salir par leurs débordements de violence ? La Palestine ne leur demande rien, elle leur demande juste par la bouche de Mahmoud Abbas, Chef de l’Autorité palestinienne, de laisser la Palestine aux palestiniens. Conscient des dérapages antisémites qui sous-tendent aux manifestation pro palestiniennes et sa récupération par les régimes arabes pour exalter l’antisémitisme et détourner l’attention de leurs peuples des vrais problèmes de fond de leurs pays, devenus la risée de l’humanité.

La Palestine est en définitive devenu un trait d’union entre la faucille et le glaive. Toutes les alliances impossibles en théorie deviennent envisageables et réalisables quand il s’agit de construire des ententes sur le dos du juif.

Le N.P.A. qui prône des idées égalitaires, de justice sociale, de refus de la fatalité, d’une meilleure répartition de richesse, hostile dogmatique à l’ulra-libéralisme économique, n’hésite plus à apporter sa caution politique aux mouvements islamistes qui sont l’antithèse de son idéologie politique.

Ce parti supposé être matérialiste n’est plus à une contradiction près après avoir accueilli en son sein au cours de la dernière décennie une voilée au nom de l’antiracisme et de la lutte contre l’exclusion.

Le N.P.A. en manque d’audience politique ne se rend pas compte qu’il se ridiculise et trahit Trotsky et Marx, juifs irréligieux, comme l’a fait naguère Staline en pactisant dans un premier temps avec l’homme qui aurait pu être le vrai Calife de l’islam A. Hitler. La 3 e figure Sainte chez les musulmans, sur le même podium qu’Allah et Mahomet, comme en témoigne la popularité de son oeuvre.

Dès qu’il s’agit des juifs, le monde sait taire ses querelles intestines et ses guerres pour crier au loup d’une même voix.

Salem Ben Ammar

La haine des chrétiens et des juifs est inscrite dans le coran

coran continu ou alternatifSelon les agences de presse, le calife de l’état islamique de l’Irak et du Levant, Abu-Baker-Al-Baghdadi, vient de décréter une fatwa concernant les chrétiens de Mossoul, la ville irakienne contrôlée par ses sbires. Cette fatwa intime l’ordre aux pauvres chrétiens les vrais habitants de cette ville plusieurs fois millénaires, soit de se convertir à l’islam, soit de payer un impôt de capitation (Jizya) conformément au verset coranique 29 de la sourate 9 (le répentir) ou bien de quitter leurs maisons qui deviennent des biens des djihadistes en tant que butin de guerre. Il est écrit dans ce verset : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah, ni au Jour dernier, qui n’interdissent pas ce qu’Allah et son Messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, en état d’humiliation. »

Il n’y a rien de nouveau dans le comportement des djihadistes qui ne font que perpétuer la tradition que Mahomet avait instauré notamment à Médine (Yathrib) contre les juifs qui l’avaient pourtant bien accueilli quand il s’était enfui de la Mecque en 622 de l’ère chrétienne. Par la voix du porte-parole du département d’état Mme Jennifer Psaki, les Etats Unis condamnent dans des termes les plus forts la persécution systématique des minorités ethniques et religieuses par l’EIIL ( état islamique de l’Irak et du Levant). « Ces actions abominables ne font que souligner la mission que se sont donnée les djihadistes de diviser l’Irak et d’aller à l’encontre de l’esprit de tolérance et de coexistence de l’islam » a écrit Mme Jennifer Psaki. Un communiqué qui passe sous silence énormément de choses où la vérité est occultée et qui dédouane l’islam djihadiste et ses riches sponsors des monarchies pétrolières arabes. Face au drame que vivent les Chrétiens de Mossoul, l’Occident et notamment les Américains sont atteints de cécité et surtout doués d’un cynisme sans pareil, car ils oublient de désigner les vrais coupables de cette tragédie qui logent à la Mecque et à Médine.

Les Chrétiens d’Orient sont victimes de la politique des puissants de ce monde et dont l’islam est le carburant.
Le calife Abu-Baker-Al-Baghdadi suit pas à pas l’Envoyé d’Allah qui avait en son temps utilisé les mêmes méthodes pour chasser d’Arabie des Juifs et des Chrétiens qui s’y trouvaient.

Les occidentaux n’ont qu’à lire la biographie de Mahomet écrite par Ibn Hicham pour se rendre compte que l’actuel calife est sur la voie tracée par son ancêtre Mahomet et s’apercevoir qu’à l’est, il n’y a rien de nouveau : on est encore au VII siècle.
Mahomet n’avait-il pas banni la tribu juive des Banu de Qaynuqa de Médine en la forçant à émigrer vers la Syrie ? N’avait-il pas agi pareillement avec la tribu juive des Nadir en sommant ses membres d’aller s’installer plus au nord dans l’oasis de Khaybar pour la massacrer deux ans plus tard? N’avait-il pas déclaré à ses adeptes: « Tuez les juifs qui tombent entre vos mains ! » Quelle étrange coïncidence avec ce qui se passe ces derniers jours dans les rues de Paris où certains salafistes ont lancé le même slogan? N’avait-il pas exterminé tous les hommes adultes de la tribu juive des Banu Qurayza, vendu leurs femmes et leurs enfants comme esclaves tout en s’accaparant leurs biens ? Pour justifier cette purification ethnique contre les juifs, une révélation descendit du Ciel. Dans le verset 26 de la sourate 33 ( les coalisés), il est écrit : « Et, il a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du livre qui les avaient soutenus ( les coalisés), et il a jeté l’effroi dans leurs rangs ; un groupe d’entre eux vous tuiez, et un groupe vous faisiez prisonniers. »

Les agissements du calife Abu-Baker-Al-Baghdadi sont le prolongement de ce qu’avait fait Mahomet à son époque à Médine, car l’islam dès sa naissance, était criminogène et continue à l’être malgré les efforts fournis par les marchands du mensonge et de la takkia pour camoufler la triste réalité sur cette religion qu’ils commercialisent comme étant de paix, d’amour et de tolérance.

La cruauté de Mahomet envers les juifs se manifesta une fois encore quand il attaqua l’oasis de Khaybar en criant : « Ô vous qui avez reçu la victoire, tuez, tuez ! »
La haine des musulmans envers les juifs ne date pas depuis 1948, lors de la création de l’état d’Israël, mais à partir de 622 de l’ère chrétienne ( Hégire).
Les chrétiens et les juifs furent et demeurent les ennemis de l’islam et c’est écrit noir sur blanc dans le coran (sourate 9 versets 30, 31, 32,33 et 34).
La vérité sur l’islam doit être dite maintenant et pas demain, car il y va de l’avenir de la France.

Hamdane Ammar

%d blogueurs aiment cette page :