Flux RSS

Archives de Tag: Turcs

Rome, Ankara, Doha, Madrid,Ndjamena …Tous les colonisateurs doivent payer !

Publié le

Réglons les comptes des colonisations une bonne fois !

Publié le 18 mai 2015 – par    http://ripostelaique.com/reglons-les-comptes-des-colonisations-une-fois-pour-toutes.html


Pourquoi Isabelle la Catholique a-t-elle dû expulser les juifs?

Parce que les juifs avaient envahi son Espagne. Et pourquoi? Parce que les Romains avaient envahi la Palestine et chassé les juifs qui y habitaient comme c’est écrit dans La Passion selon Michel De Ghelderode :  “Allez Smauske, pakt a bottinen” (allez p’tit juif, enfile tes godasses et dégage…).

Bon alors, les juifs, ils ont essaimé et maintenant au lieu d’avoir des juifs simples nous en avons des hybrides, des sépharades, ashkénazes, orthodoxes, hassidiques, messianiques, il y en a même qui, avec 35°C à l’ombre, portent des chapeaux en astrakan, kolpik et schtreimel qui n’ont rien de hiérosolymite… Ça complique terriblement leur vivre ensemble en Israël. A mon avis, Israël devrait assigner Matteo Renzi en justice pour se faire rembourser des dégâts causés par la colonisation d’Israël avant l’an zéro par les Romains qui sont les ancêtres de Matteo Renzi.

Et si Jérusalem demandait à Rome de lui restituer les trésors volés dans le Temple ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8ge_de_J%C3%A9rusalem_%2870%29

Ces Romains, parlons-en! Ils ont fait du grabuge jusqu’en Belgique et donc ont falsifié les us et coutumes de mes ancêtres Nerviens et se sont installés à Outisplou comme au Parioli. Les Belges feraient bien de s’allier avec les Israéliens pour demander des réparations pour les dégâts causés par la colonisation romaine.

Mais c’est pas tout! La Belgique a été colonisée par les Huns, Goths,  Wisigoths, Anglais, Autrichiens, Allemands, Vikings, Français et surtout par les Espagnols avec leur terrible Duc d’Albe et son Inquisition qui ont brûlé les protestants sur des bûchers à tel point que les riches et intellectuels ont fui en Hollande et y ont créé le Siècle d’Or avec les Rembrandt et autres capitalistes qui, sans le Duc d’Albe, auraient créé leur siècle d’or chez nous, dans nos Flandres… Pour les Flamands, il s’agit d’un manque à gagner considérable! Il faut penser à assigner Philippe et Laetitia d’Espagne en justice et réclamer des dommages et intérêts colossaux! Mais, comme l’Espagne n’en mène pas large, elle pourrait se retourner contre l’Arabie qui a occupé la péninsule ibérique de 711 et jusqu’à ce que le Cid n’aille refouler les envahisseurs outre Gibraltar.

(Et, tant qu’on y est, si on commençait à éliminer de notre langue tous les mots imposés par les envahisseurs comme les romains,  grecs et autres indo-européens? Retournons à l’authenticité gauloise du patois de notre terroir.)

Si on somme la dette des descendants des colonisateurs qui ont colonisé la Belgique ces derniers 2000 ans, il y a de quoi renflouer les caisses de l’Etat.

Et les Turcs alors? Eux, ils ont colonisé une partie de l’Europe, le Maghreb, le Maschrek et le Moyen Orient de 1299 à 1923… il faut lire Wiki pour en prendre l’effarante  mesure http://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_ottoman

Là, monsieur Erdogan, si on vous demande des dommages et intérêts, votre tirelire va avoir le tournis.

Mais il y en a d’autres… Les chrétiens sont partis de Jérusalem et ils ont colonisé le monde entier… et si on demandait des dommages et intérêts au Pape François ? Et après les chrétiens, les arabo-musulmans ne sont pas en reste… et si on demandait des dommages et intérêts au roi d’Arabie? Bon, il ne s’agit que d’une question d’argent, mais que va-t-il se passer si tous ces déplacés renversaient la vapeur et se considéraient  victimes déportées et exigeaient le droit au retour comme les Palestiniens ou comme les juifs qui font leur alya? Si tous les chrétiens retournaient à Jérusalem et tous les musulmans à la Mecque?

Et encore,  ça c’est seulement depuis les derniers 2000 ans.

Et quelle nouvelle avant l’an zéro?

Nous, en Europe, nos terres étaient en hibernatus felix sous nos calottes glacières alors que sur les rives du Lac Tchad il y avait un dénommé Tumaï qui a eu une nombreuse descendance qui, petit à petit, a envahi les contrées voisines pour arriver progressivement jusque chez nous et coloniser nos terres. Ne pourrions-nous pas assigner le Tchad en justice pour demander réparation, dommages et intérêts à cause de la colonisation issue de son lac?

Ah, mais il parait qu’il y a une branche de colonisateurs qui provient de l’Asie. Ils sont plus discrets justement parce qu’ils ont peur qu’on ne leur demande des excuses, repentances, réparations, compensations, et surtout … dommages et intérêts.

Là, on n’a encore considéré que le colonialisme, parlons de l’esclavage… Encore une fois les Romains… Ben, les peuples vaincus étaient réduits à l’esclavage et l’esclave n’était pas une personne mais une chose… Et les razzias mauresques et la traite des blanches qui kidnappait les Angéliques pour fournir les harem des sultans?

La traite négrière vers l’Ouest a fait des victimes et maintenant tous ces descendants “Afro-Américains” ont droit,  non seulement à demander des dommages et intérêts mais surtout le rapatriement vers les pays de leurs ancêtres.

Par contre la traite négrière vers l’Est faite par les arabo-musulmans

http://fr.wikipedia.org/wiki/Esclavage_dans_le_monde_arabo-musulman

sous la férule d’énergumènes genre Tippo Tip de Zanzibarhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Tippo_Tip

c’est encore plus cruel car les mâles étaient castrés pour fournir des eunuques.

http://www.herodote.net/622_au_XXe_siecle-synthese-12.php

Les Chinois n’achetaient que des mâles castrés de peur du mélange des couleurs… Ça se comprend: mélanoderme x leucoderme = résultats superbes mais mélanodermes x xanthodermes = ??? .

Du noir avec du jaune ça donne du vert olive qu’on peut confondre avec le kaki (beurk : Kaki = couleur militaire… non, je n’ai pas dit “caca d’oie” )

J’ai un ami flamand qui a épousé une congolaise, leurs enfants sont magnifiques, mais comment seraient les enfants de Mao Zedong et Rokhaya Diallo ? Il est superbe, elle est superbe, mais mélangés ? Trêve de digression.

De toute façon, il ne va pas y avoir de repentance, ni de dédommagements des descendants des malheureuses victimes de la traite négrière arabo-musulmane parce qu’il n’y a pas de descendants puisque les hommes étaient castrés.

Oui mais… les esclaves femmes ? Elles ont peut-être eu des enfants de leurs propriétaires arabes et leurs descendants auraient droit à des dommages et intérêts. C’est à regarder de plus près surtout que ces pays du Golfe ont les moyens. Et si le Qatar et autres émirats s’étaient enrichis sur le dos d’autrui ? Ah, voilà, la question vaut la peine d’être posée car avec un bon cabinet d’avocats…

Bref … il serait temps de faire la comptabilité des colonisations et esclavages et en balançant les dettes réciproques on pourrait arriver à l’annulation des différentes dettes. On remet les compteurs à zéro.

Ça, ce ne serait pas mal car si la tendance actuelle se confirme, d’ici peu les Européens vont être colonisés par des néo colonisateurs et un jour ou l’autre un socialiste va ressortir la fameuse histoire des peuples qui ont droit à disposer d’eux-mêmes et à l’autodétermination et on va prier tous les colonisateurs actuels à retourner d’où ils viennent et ensuite les Européens vont, à leur tour, exiger des dommages et intérêts… Le problème c’est que d’ici là l’euro aura crashé et que donc au lieu de monnaie de singe, l’Europe exigera d’être dédommagée en nature et là on serait repartis pour un tour.

Anne Lauwaert

Pakistan : encore un chrétien assassiné

Publié le

Shahbaz Bhatti, chrétien et ministre des minorités religieuses a été assassiné par des musulmans qui se disent talibans (voir le billet du Monde ci-dessous).

L’assassinat de chrétiens est monnaie courante au Pakistan. Régulièrement, des musulmans tirent sur les pratiquants à l’entrée des églises. D’aucuns, en France et ailleurs voudraient nous persuader que l’Islam est une religion de paix et d’amour, qu’il ne faut pas assimiler quelques fanatiques ignorants ou quelques musulmans islamistes à une majorité pacifique et tolérante.

Pourtant, les faits parlent d’eux mêmes. La grande majorité des pays musulmans est gouvernée par des dictatures militaires ou théocratiques. Les atteintes aux droits de l’Homme et à celui des femmes en particulier sont plus violentes et cruelles que dans les pays chrétiens. L’intolérance aux autres religions et civilisations est insupportable dans les pays musulmans où les chrétiens sont persécutés comme en Irak, en Egypte, au Pakistan, au Yemen, en Algérie, et dans plusieurs pays d’Afrique.

Rappelons que la Turquie, à majorité musulmane, refuse encore de reconnaître le génocide chrétien arménien et que les quelques chrétiens qui vivent encore en Turquie sont régulièrement harcelés et menacés. Les Turcs vivant en Allemagne pratiquent les crimes d’honneur et les mariages forcés au nom de l’Islam, ce qui permet aux Européens de refuser l’entrée de la Turquie dans l’Europe.

Chaque fois que des musulmans, où que ce soit dans le monde, assassinent ou persécutent des chrétiens, des hindouistes, des bouddhistes, des juifs ou des athées, l’islamophobie augmente. Le Pape a tout de suite réagi à l’assassinat de Shabbaz Batthi mais je n’ai pas connaissance à cette heure de protestations en provenance de l’oumma.

Alors, si on peut se réjouir des révoltes arabo musulmanes contre les dictatures, on est en droit de s’inquiéter de les voir saluées par des imams qui viennent diriger les prières de masse hebdomadaires comme on peut le voir en Egypte ou en Tunisie. Il est difficile d’imaginer qu’une dictature théocratique musulmane ne succédera pas à des dictatures militaires et népotiques.

S’il ne fait pas de doute que les révoltes musulmanes ont été déclenchées par la jeunesse instruite, cosmopolite, idéaliste et tolérante, il est à craindre qu’elle ne fasse pas le poids fasse à des masse maintenues dans l’ignorance et le fanatisme par l’Islam.

LEMONDE.FR avec AFP | 02.03.11 | 08h17  •  Mis à jour le 02.03.11 | 11h26

Des inconnus ont ouvert le feu et tué, mercredi 2 mars, le ministre des minorités religieuses pakistanais, le chrétien Shahbaz Bhatti, à Islamabad. Les talibans pakistanais ont revendiqué l’assassinat du ministre, expliquant leur geste par ses propos jugés blasphématoires. Des hommes armés ont tiré en rafale sur sa voiture dans un quartier huppé de la capitale, a indiqué un officier de police, qui précise que les assaillants, au moins deux hommes à moto, ont pris la fuite. « Il était mort à son arrivée à l’hôpital, on lui a tiré dessus », a déclaré à l’AFP par téléphone le docteurAzmatullah Qureshi, porte-parole de l’un des plus grands hôpitaux d’Islamabad, le Shifah.

Ce meurtre survient en pleine controverse dans ce pays musulman sur des velléités d’amendement d’une loi prévoyant la peine de mort en cas de blasphème et l’assassinat début janvier d’un gouverneur qui avait pris la défense d’une chrétienne condamnée à la peine capitale pour avoir « insulté » le prophète Mahomet. Shabbaz Bhatti, qui était l’un des défenseurs d’un amendement de la loi contre le blasphème et multipliait les déclarations sur les violences et intimidations dont est victime notamment la minorité chrétienne, se disait régulièrement menacé. Le Vatican, par la voix de son porte-parole, le Père Federico Lombardi, a qualifié mercredi d' »acte de violence inqualifiable » l’assassinat du ministre.

Le 4 janvier, en plein jour et devant le salon de thé d’un complexe commercial huppé d’Islamabad, Salman Taseer, le gouverneur du Pendjab, la province la plus peuplée du Pakistan, avait été criblé de balles par un policier du commando d’élite chargé de sa protection. L’assassin, qui avait invoqué le fait que Salman Taseer défendait une chrétienne condamnée à mort après avoir été accusée par des villageoises d’avoir insulté Mahomet et parce qu’il s’était fait l’avocat d’un amendement de la loi contre le blasphème, est devenu un « héros » aux yeux d’une grande partie de la population de la République islamique du Pakistan.

Depuis deux mois, les manifestations de soutien au policier et hostiles à toute modification de la loi se multiplient dans le pays ; et le gouvernement, sous la pression de la rue, répète inlassablement qu’il n’a aucune intention de soutenir l’amendement présenté par certains parlementaires.

Complément d’information sur Agoravox: http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/pakistan-assassinat-du-ministre-89783

  • votes : 1

    Par Catherine Segurane (xxx.xxx.xxx.232) 2 mars 15:42

    Catherine Segurane

    Plus de détails, via le Los Angeles Times et l’Observatoire de la chrisitanophobie (http://www.christianophobie.fr/)

    Le ministre pakistanais des minorités Shahbaz Bhatti a été abattu mercredi en milieu de matinée devant son domicile à Islamabad. Ce chrétien, le seul du gouvernement, avait pris position contre la loi sur le blasphème. Il avait publiquement défendu la chrétienne Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème en première instance.

    Selon des témoins et la police, trois ou quatre hommes armés dans une voiture blanche Suzuki ont visé la berline noire de Shahbaz Bhatti. Plus de 50 coups de feu ont été tirés pendant plusieurs minutes. Avant de s’enfuir, les hommes armés ont disséminés des brochures sur la chaussée mouillée expliquant que le ministre avait été assassiné à cause de son opposition à la loi sur le blasphème. Des tracts signés par les talibans pakistanais et Al-Qaïda. Le chauffeur de Shahbaz Bhatti a survécu à l’attaque. Il a immédiatement conduit le ministre à l’hôpital de Shifa. Mais Shahbaz Bhatti est mort pendant le trajet.

    Wajid Durrani, inspecteur général de la police à Islamabad, a déclaré que le gouvernement fédéral avait attribué une escouade de gardes du corps pour protéger le ministre, mais qu’aucun garde du corps n’était avec lui au moment de l’attaque.

    Robinson Asghar, un proche de Shahbaz Bhatti a déclaré que le ministre avait maintes fois demandé au gouvernement fédéral une voiture blindée après l’assassinat il y a deux mois du gouverneur du Penjab, Salman Taseer, sans succès. Asghar, dont le bureau se trouve en face de la maison de Bhatti, s’est précipité hors de son immeuble quand il a entendu des tirs. Il a trouvé son ami affalé dans le siège arrière de la voiture, couvert de sang.

    « C’est quelque chose que notre communauté minoritaire jamais mérité », a déclaré Asghar, parlant de« honte pour toute la nation ».

    Le directeur du bureau de presse du Saint-Siège, le Père Federico Lombardi SJ a jugé ce matin qu’il s’agissait d’« un nouvel acte de violence d’une terrible gravité ».

    Ali Dayan Hasan, chercheur de Human Rights Watch, a qualifié le meurtre de Shahbaz Bhatti de « grave revers pour la lutte pour la tolérance, le pluralisme et le respect des droits de l’homme au Pakistan. »

    « Je condamne fermement le meurtre d’un membre du gouvernement qui était bien connu pour sa défense de l’égalité et des droits de l’Homme », a quant à elle déclaré Catherine Ashton, Haute représentante de l’Union Européenne pour les Affaires étrangères dans un communiqué.

    « Je suis également profondément préoccupée par le climat d’intolérance et de violence liée au débat sur les lois controversées sur le blasphème », a-t-elle ajouté.

    Catherine Ashton a demandé aux autorités pakistanaises « de faire tout leur possible » pour assurer la protection des membres du gouvernement et de la société civile qui demandent d’amender la loi contre le blasphème.

    Début décembre, des groupes terroristes avaient lancé une fatwa contre le ministre, le traitant d’« objectif légitime » devant « être tué en tant que complice de blasphème ».

    Le même mois, Shahbaz Bhatti déclarait à l’agence Fides :

    « Les menaces et les tentatives d’intimidation se succèdent. J’en prends toujours connaissance avec préoccupation mais la mission de ma vie est de protéger la liberté religieuse, les droits des minorités, la justice et l’égalitéje continuerai à le faire sans hésitation. »

    RIP.

  • votes : 2

    Par Catherine Segurane (xxx.xxx.xxx.232) 2 mars 15:46

    Catherine Segurane

    Voici aussi un article de Libération sur l’affaire Asia Bibi :

    http://www.liberation.fr/monde/01012309403-asia-bibi-la-conversion-ou-la-mort-au-pakistan

    On y voit que Shahbaz Batti aidait financièrement la famille d’Asia Bibi, dont le mari ne pouvait plus travailler suite aux persécutions.

    Vraiment, si quelqu’un ne méritait pas la mort, c’était bien Shahbaz Bhatti !


%d blogueurs aiment cette page :