Flux RSS

Archives de Tag: voiture garée sur le trottoir

Buttes-Chaumont et alentours. Désormais, je dénonce les incivilités

Publié le

Assez bavardé et rouspété, passons aux actes. Désormais je dénoncerai preuves à l’appui les incivilités qui pourrissent la vie du quartier, parc compris.

Les deux roues puants roulant sur les trottoirs

Hier vers 20h30 alors que je marchais sur le trottoir entre la rue d’Hautpoul et la rue de Crimée, un scooter m’a dépassée à une vitesse certaine, m’intoxiquant avec ses gaz d’échappement. J’ai tout de suite eu mal à la tête et je ne comprends pas qu’on puisse parler de la pollution automobile sans évoquer celle des deux roues motorisés. Ceux-ci lâchent leur puanteur sur les trottoirs au nez des piétons et des consommateurs assis aux terrasses des cafés pour se délasser et se rafraîchir comme dirait notre mairesse Hidalgo.

3-IMG_2328

Voici l’engin qui m’a empuantie et provoqué une céphalée le 01/07/2017 vers 21h. Le jeune conducteur l’a déposé pour se rendre au parc profiter de l’air pur et se rafraîchir  !

Les dépôts sauvages

Alors que la Mairie de Paris a mis au point un service de récolte des encombrants et qu’il suffit de se signaler par téléphone et par Internet, des paresseux persistent à salir le quartier.

Bien sûr, si nous étions dans le 7ème (le quartier de Paris le plus côté) des véhicules passeraient plusieurs fois par jour pour ramasser tout ce qui dépasse mais nous sommes dans le XIXème où les services de la voirie sont programmés pour faire le minimum. Des portions de la rue Manin, au niveau des logements sociaux (les abords des logements sociaux sont toujours criblés de détritus parfois lancés par les fenêtres) , surtout vers la porte de Pantin, sont jonchées d’ordures de toute espèce : papiers gras, emballages, sacs de plâtras de travaux, vitres cassées, etc. Ces déchets restent là des jours,  une semaine parfois. Comme le quartier abrite la seule communauté juive importante de Paris intra muros, la saleté lui est attribuée. Les employés barbus de la Ville de Paris ne sont pas incriminés quand il restent appuyés des heures sur leur balai pour conférencer islam avec un collègue qui ne peut placer un mot (vu et entendu de mes propres yeux et oreilles).

4-IMG_2329

Rue Manin devant le 79 le 01/07/2017

1-IMG_2326

Rue Manin devant le 87 le 01/07/2017

Et je n’ai pas photographié par lassitude la camionnette garée sur le trottoir qui me laissait à peine de quoi passer entre elle et le mur…

Pétition du quartier Laumière en colère

Vous pouvez signer la pétition en ligne ou l’imprimer , la signer et la faire signer et l’envoyer directement à :

Monsieur Serge Boulanger, directeur du Cabinet du préfet de Police de Paris

Bureau des expulsions locatives et de la voie
publique
Section circulation
Mél. : pp-cabinet-sdc-bcivp-circ(‘<<.interieur.gouv.fr

  • signer la pétition en ligne

https://www.change.org/p/le-procureur-de-la-r%C3%A9publique-pour-la-fin-des-nuisances-aux-abords-de-la-mairie-du-xix-arrondissement-de-paris

  • Imprimer et envoyer la pétition au Cabinet du préfet

Habitants et commerçants du quartier de
la mairie du XIXème arrondissement de Paris
laumiere.encolère@gmail.com

Monsieur le Procureur de la République
près le TGI de Paris
4 boulevard du Palais
75001 Paris

            Paris, le 17 juin 2017

Monsieur le Procureur de la République,

Les personnes soussignées se trouvent, à présent, dans la nécessité de porter à votre connaissance les nuisances subies de façon croissante, depuis plus de trois ans, par les habitants, les commerçants et les gens fréquentant les abords de la mairie du XIXème arrondissement de Paris, délimités par l’avenue Laumière, la rue du Rhin et la rue André Dubois.

Les auteurs en sont principalement des individus mineurs et des jeunes majeurs agissant en réunion, tout au long de l’année, pour commettre les faits suivants :

  • des bruits et tapages injurieux, diurnes et nocturnes, troublant la tranquillité d’autrui, en l’espèce cris, musique, rondes bruyantes en scooters et motos, souvent jusqu’à plus de deux heures du matin, explosions de pétards et artifices même interdits à la vente, essentiellement vers le 14 juillet et alors toute la journée et toute la nuit.
  • la violation manifeste d’une obligation de prudence et de sécurité imposée par la loi et le règlement, en l’espèce en roulant sur la voie publique, même en sens interdit ainsi que sur les trottoirs, en véhicule à deux roues, à vive allure, assez souvent sur la roue arrière, exposant autrui, en l’espèce les passants dont des personnes âgées et des enfants, à un risque immédiat de blessures de nature à entrainer une mutilation permanente, voire de mort.
  • sans autorisation préalable, le tracement d’inscription, signes ou dessins sur des biens destinés à l’utilité ou à la décoration publique, en l’espèce les jardinières de la place située à l’arrière de la mairie et le sol du monument au morts.

En outre, des mouvements suspects donnent à penser qu’ils pourraient concerner un trafic de produits stupéfiants à l’abri des bosquets de la cour de la mairie.

Mais ces nuisances et cette insécurité portent également atteinte à l’activité des commerces du quartier.

Enfin, cette situation produit une exacerbation croissante dont on ne peut que redouter en l’état, la dégénérescence en des réactions que tout le monde risque de regretter.

Pour toutes ces raisons et après avoir alerté, à plusieurs reprises au cours de ces années, les services de la police et de la mairie, les personnes soussignées portent plaintes entre vos mains, pour l’ensemble de ces faits.

Et vous prient de croire, Monsieur le Procureur de la République, en l’expression de leur parfaite considération.

Cette pétition est également disponible en ligne
sur http://urlz.fr/5pYL

%d blogueurs aiment cette page :