Flux RSS

Ecologistes et islamophiles, une alliance contre (la) nature

La plupart des écologistes et les défenseurs de la planète, ces gens qui s’investissent bruyamment et agressivement dans le véganisme, le développement durable, la production éthique et l’antispécisme figurent parmi les plus fervents défenseurs des musulmans et de leurs pratiques. Pourtant, à ma connaissance la majorité des musulmans n’ont rien à cirer des préoccupations des écologistes.

Les voiles et les robes des salafistes et autres musulmanes sont-elles en coton  bio,  leur confection ne rejetant pas dans la nature des teintures et produits toxiques ? Sont-elles cousues par des employés protégés par le code du travail dans des conditions humaines et sans l’aide d’enfants esclaves  ?

La nourriture halal est-elle bio, produite dans des conditions éthiques, avec le souci du développement durable? La certification halal qui rapporte de l’argent aux mosquées et à leurs imams prend-t-elle en compte les qualités sanitaires et diététiques des produits ?

La multiplication des ouvertures de boucheries halal laisse entendre que les musulmans sont de gros consommateurs de viandes et qu’ils ne se soucient guère de la souffrance des bêtes et de leur abattage sans étourdissement. Les végans et autres antispécistes ont-ils attaqué des boucheries halal ? Les pensent-ils écolo, éthiques et durables ? Ou manquent-ils de logique, de bon sens et de courage ? Ou bien encore méprisent-ils les musulmans au point de ne pas vouloir déranger leurs pratiques primitives mais respectables au nom de la lutte contre l’islamophobie ?

Les corans sont-ils fabriqués dans des conditions écolo, éthiques et durables ? Le papier provient-il de l’exploitation respectueuse des arbres ? Le traitement du papier est-il exempt de pollution chimique ? L’encre est-elle garantie non toxique ? Et que dire des corans virtuels et des prêches enregistrés qui utilisent des technologies de l’information qui participent au réchauffement de la planète, à l’exploitation des terres rares, à l’exploitation des enfants des pays pauvres  (souvent musulmans) pour le recyclage des terminaux envoyés à la casse ?

Quel est donc l’intérêt des verts, des verdâtres et des prétendus défenseurs de la planète à protéger les djihadistes civilisationnels et l’insurrection musulmane ? Électoralisme ou suicide ?

La Connectrice

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :