Flux RSS

Archives de Catégorie: valeurs

Philosophes d’aujourd’hui : Finkielkraut et Onfray. Culture, courage, lucidité et souci du Bien commun

 

Alain Finkielkraut présente son autobiographie A la première personne

J’ai suivi un chemin intellectuel et politique proche d’Alain Finkielkraut dont j’admire la lucidité et le courage de sortir du « politiquement correct ». Toutefois, je n’approuve pas son soutien à la prostitution mais…Nobody’s perfect.

Son dernier ouvrage, « Penser est une chose, exister dans ce qu’on pense est autre chose. » Dans « À la première personne », un essai aux accents introspectifs, Alain Finkielkraut, l’académicien à la personnalité complexe éclaire ses « chemins de pensée » et apporte ses réflexions sur le monde d’aujourd’hui, en compagnie de son homologue et ami Pascal Bruckner. « À la première personne » est publié aux éditions Gallimard.

 

Je me sens un peu moins proche de Michel Onfray à cause de sa polygamie revendiquée et de son discours marxiste. Par contre, j’apprécie son courage et sa lucidité sur les réalités de notre société.

Michel Onfray lance l’Université Populaire Nomade

Visitez le site : http://www.mollat.com/

A propos de l’agression antisémite de finkielkraut et le soutien d’Onfray

Sur LCI, Michel Onfray prend la défense d’Alain Finkielkraut à la suite de son agression par un adepte d’Allah (jusqu’à 22.50, Finkielkraut est interrogé sur le procés de son agresseur, ensuite Onfray exprime son chagrin et son indignation sur cette agression)

 

Débat entre Onfray et Finkielkraut à propos de l’élection de Macron. Décryptage.

CNews, Galzi jusqu’à minuit en 2017

Protection des personnels : une priorité pour l’éducation nationale Information – Jean-Michel Blanquer – 05/09/2019

 

Résultat de recherche d'images pour "dessin élève incivique"

https://www.education.gouv.fr/cid144637/protection-des-personnels-une-priorite-pour-l-education-nationale.html

Enfin ! le ministre de l’Education nationale prend en main les maux qui rongent l’école de la République comme le refus des enseignements, les incivilités, la violence contre les enseignants et les élèves, les menaces, le manque de respect de l’autorité. Le ministère vient de mettre à la disposition du personnel des écoles des livrets d’information et de conseils pour faire face aux situations concrètes de déstabilisation et de destruction du système scolaire. Espérons que la prise au sérieux des signalements sera de mise, que le personnel sera réellement protégé et que des sanctions efficaces car pédagogiques suivront pour les élèves inciviques, leurs parents et la famille qui parfois vient venger le petit qui a été justement réprimandé ou mal noté.

On ne peut que se réjouir des mesure prises par le ministre car les enseignants et les parents allertent le ministère depuis des décades.Par exemple SOS Education qui dès 2010 soulignait l’attitude néfaste de parents et en tenaient pour responsables les syndicats marxistes qui obéissaient à l’idéologie Meirieu

La guerre parents-profs

Parmi les nombreux signes du pourrissement de l’Éducation nationale, on assiste à une montée des agressions de parents contre les professeurs. Le plus souvent, ces agressions se produisent quand un professeur a donné une mauvaise note ou une punition à un élève, ou encore quand il conseille de le faire redoubler.

Parents indignes ?

La première réaction est de condamner les parents : « Ils se mettent systématiquement du côté de leur enfant, entend-on. Ce sont des parents indignes, qui ne supportent pas qu’on touche à un cheveu de leurs « petits chéris », mais qui n’assument pas leur rôle éducatif. Autrefois, les parents avaient des principes, ils se rangeaient toujours à l’avis du professeur. Et si les enfants étaient punis à l’école, ils étaient punis une seconde fois, et beaucoup plus sévèrement, le soir à la maison ! ».

 

Image associée

https://ligue-enseignement.be/contention-a-lecole-des-regles-de-base-a-respecter/

Espérons aussi que les fausses accusations de pédophilie et de maltraitances physiques seront sérieusement décryptées par les enquêteurs sachant que des associations communautaristes soutiennent les parents mécontents des mauvais résultats scolaires de leurs rejetons et des sanctions qu’ils méritent;

Image associée

http://losservatore-caledo.com/?p=4463

Récemment un directeur d’école maternelle se voyait l’objet d’une plainte pour pédophilie car il avait convoqué dans son bureau un garçonnet qui urinait sur le matériel de classe et avait osé le signaler aux parents…L’affaire avait été classée sans suite mais le directeur avait été stigmatisé et contraint de demander sa mutation.

Dans une autre école primaire parisienne, un enfant difficile dont la famille qui vit dans un hôtel est suivie depuis 17 ans par les services sociaux, est encouragé dans son refus de scolarité par ses parents et ses aînés et « cousins » (familles polygames). Ce cas n’est pas exceptionnel.

De trop nombreuses familles ne valorisent pas l’éducation de leur enfant, importunent les enseignants pour savoir si la cantine est halal, ne participent jamais aux réunions de parents d’élèves convoquées par l’établissement et n’ouvrent jamais le cartable de l’élève pour prendre connaissance des communiqués de l’établissement scolaire.

Je tiens mes informations d’une personne impliquée professionnellement dans le système scolaire et je l’incite à tenir son journal de terrain. A suivre.

Image associée

https://www.change.org/p/madame-najat-vallaud-belkacem-p%C3%A9tition-contre-les-violences-faites-aux-enseignantes-et-aux-enseignants

 

Résultat de recherche d'images pour "caricature philippe meirieu"

http://moissacaucoeur.fr/2019/01/21/philippe-meirieu-%E2%80%89une-ecole-prefigure-toujours-un-projet-de-societe%E2%80%89/

Les dispositions ministérielles

Depuis mai 2017, la protection des personnels est une priorité. Une réponse systématique à chacun des faits de violence commis dans l’enceinte scolaire doit être apportée. Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse a engagé un plan d’action global en cinq points visant à préserver l’École de toute forme de violence et à apporter un soutien sans faille aux professeurs.

Protéger l’école, sécuriser l’espace scolaire et les abords des établissements

Depuis mai 2017, une cellule ministérielle de veille et d’alerte contribue à améliorer les remontées de signalements d’agression et de violence. Elle a permis une connaissance plus précise des faits et la mise en place d’interventions ciblées.

Les cadres, notamment les personnels de direction des établissements, sont désormais formés à la gestion de crise, en partenariat avec la gendarmerie. 2 800 cadres ont déjà été formés dans les stages nationaux et 400 sont devenus formateurs en académie. À ce rythme, la formation de la totalité des personnels de direction sera atteinte dès 2021-2022.

Près de 85 % des académies ont déjà établi des partenariats avec les forces de l’ordre, le plus souvent avec la gendarmerie, la police, l’armée ou le service départemental d’incendie et de secours.

Dès la rentrée 2019 :

  • dans chaque département, une convention Éducation nationale-Justice-Intérieur-Agriculture et Alimentation est établie pour préciser les rôles et responsabilités de chacun, assurer un signalement et un traitement rapides des infractions les plus graves, mieux articuler les sanctions judiciaires et éducatives ;
  • un accompagnement personnalisé des professeurs et encadrants victimes de violences est mis en place ;
  • les directeurs d’école et les chefs d’établissement ont désormais pour interlocuteur un référent violence en milieu scolaire, nommé auprès de l’IA-Dasen, dans chaque département ;
  • les Quartiers de reconquête républicaine (QRR) font l’objet d’actions de sécurisation aux abords des établissements concernés (patrouilles, actions de prévention ciblées, etc.).

Trois guides d’accompagnement envoyés aux personnels à la rentrée 2019

Deux guides d’accompagnement en cas d’incivilité ou d’agression dans le cadre de leur fonction (premier et second degrés) :

Consultez le guide d’accompagnement en cas d’agression à destination des personnels du 1er degré

Consultez le guide d’accompagnement en cas d’agression à destination des personnels du 2nd degré

Un guide d’accompagnement lorsqu’une plainte est déposée contre eux :

Consultez le guide d’accompagnement des personnels visés par un dépôt de plainte

Renforcer la réponse aux incivilités dans les collèges et les lycées

Les procédures disciplinaires sont simplifiées et renforcées dans les établissements du second degré.

Simplification

  • Réduction de trois à deux jours au moins du délai minimum à l’issue duquel le chef d’établissement peut prononcer seul une sanction disciplinaire ;
  • raccourcissement de huit à cinq jours des délais de convocation du conseil de discipline ;
  • allègement des modalités de convocation.

Renforcement

  • Allongement du délai de conservation des sanctions (à l’exception de l’avertissement et de l’exclusion définitive) dans le dossier administratif des élèves ;
  • allongement du délai au cours duquel un sursis pourra être révoqué ;
  • révocation automatique du sursis en cas de nouvelle sanction disciplinaire au moins équivalente à la sanction disciplinaire à laquelle s’applique le sursis.

Réintégration

Les élèves ayant connu une exclusion temporaire de l’établissement pour des faits de violence feront l’objet, après leur réintégration, d’un suivi régulier pour mesurer qu’ils ont bien compris le sens de leur sanction et vérifier que leur comportement s’améliore.

Répondre plus efficacement aux violences les plus graves

Les faits de violences scolaires, commis au sein de l’établissement ou aux abords de celui-ci, donneront lieu à :

  • une réponse systématique, qu’elle soit disciplinaire et/ou pénale, à visée éducative ;
  • un accompagnement des victimes pour leur permettre de poursuivre leur scolarité/l’exercice de leurs fonctions au sein de l’établissement dans les meilleures conditions.

Les travaux d’intérêt général font partie des sanctions possibles. Grâce à l’Agence nationale pour le travail d’intêret général (Antig) créée fin 2018, des tuteurs peuvent désormais superviser les TIG. Des fiches de poste de travaux d’intérêt général élaborées avec l’Agence précisent :

  • la nature de l’activité ;
  • ses modalités dans l’enceinte de l’établissement ;
  • sa plus-value éducative ;
  • le choix du tuteur responsable qui a bénéficié d’une formation adaptée.

Prendre en charge les élèves hautement perturbateurs et poly-exclus

Aujourd’hui, 1 500 élèves environ ont été exclus à plusieurs reprises de leurs différents établissements.

Afin d’aider les équipes éducatives et les familles à prendre en charge des élèves hautement perturbateurs et/ou poly-exclus, deux dispositions nouvelles sont mises en place :

  • l’intervention de l’équipe mobile mixte d’intervention scolaire à la demande de l’école ou de l’établissement pour un élève qui, de manière répétée, manifeste des comportements scolaires hautement perturbateurs. En lien avec l’équipe pédagogique et les familles, un contrat est établi avec l’élève afin de le mettre devant ses responsabilités en lui signifiant clairement ses devoirs pour éviter une nouvelle sanction ;
  • l’affectation en classes relais pendant au moins six mois sur décision de l’IA-Dasen. Auparavant, l’accord de la famille était obligatoire.

Actuellement, 298 classes relais peuvent accueillir chacune 12 élèves pendant six mois. Le potentiel maximum d’accueil s’établit donc à 7 152 places sur la totalité d’une année scolaire.

En complément de ces dispositifs, les internats tremplin accueilleront notamment des élèves en rupture profonde avec les exigences de la vie des établissements scolaires. Ces internats proposeront un encadrement pédagogique et éducatif renforcé selon un cahier des charges défini au niveau national.

Ces nouvelles structures d’accueil seront créées par transformation des actuels internats-relais.

Associer et responsabiliser les familles

La réponse à la violence scolaire passe par le dialogue et la responsabilisation des responsables légaux de l’élève. C’est pourquoi, il est mis en place en cette rentrée un protocole d’accompagnement et de responsabilisation des parents (PAR) établi entre les parents ou les représentants légaux de l’élève et l’IA-Dasen lorsqu’un élève a fait l’objet de deux exclusions définitives au cours de la même année scolaire.

Humour et ironie. Emmanuel Macron et le doigt de déshonneur

Publié le

J’ai apprécié l’article de Marie Delarue à propos de la photo ci-dessous. LC

Résultat de recherche d'images pour "macron à saint martin"

http://www.lesoir.be/181533/article/2018-09-30/emmanuel-macron-dedramatise-une-photo-controversee-avec-un-jeune-saint-martin

C’est étrange à dire et à écrire, mais ce lundi matin, c’est moi qui ai honte. Honte de vivre dans un pays où la lâcheté, la bêtise, la veulerie, le mensonge, la trouille sans doute, font que nos « élites » sont prêtes à accepter n’importe quoi et, pire encore, à le justifier.

Macron veut jouer les potos, donne des claques qu’il croit viriles dans le dos des jeunes « en devenir », balance des ouesh ouesh dans les cages d’escalier, colle sa chemise blanche à la sueur âcre des corps bodybuildés en zonzon… Et puis, embarqué par l’émoi qui le chatouille, grisé par tant de mâle audace, le Président pose, gringalet tout sourire entre deux jeunes gens très bien sous tous rapports. L’un met les doigts en fourche. L’autre fait un doigt d’honneur. Explicite. Orienté. Il n’y a pas à s’y tromper : il désigne, sans doute possible, monsieur Emmanuel Macron, président en exercice de la République française.

Ah, les braves petits. La bonne blague. Ils sont très fiers, les p’tits jeunes de Saint-Martin. Ont aussitôt mis le cliché en ligne. La Martinique a ses héros, viva Zapata !

Allez savoir pourquoi, il y a des gens que cela indigne. Des esprits chagrins, assurément, qui ne comprennent rien à l’enthousiasme de la jeunesse ultramarine. Marine Le Pen, par exemple, qui a tweeté ce commentaire : « On ne trouve même plus de mots pour exprimer notre indignation. La France ne mérite certainement pas cela. C’est impardonnable ! » Ou encore Robert Ménard : « Il ne reste quasiment rien. Que des lambeaux de dignité qui se perdent dans la nuit de la vulgarité. Le costume de Président est devenu bien trop large. »

Et que croyez-vous qu’il arriva ? C’est Le Pen qu’on accusa. Pour commencer.

Marlène Schiappa, dont la finesse est le plus sûr rempart présidentiel, y est allée aussitôt de sa tirade (sur RTL) : « Les commentaires de Marine Le Pen n’ont aucun intérêt. Elle est leader d’un grand parti raciste, d’extrême droite. Ce qui la choque, ce n’est pas que le Président pose à côté d’un jeune, c’est la couleur de peau de ce jeune. Soyons très clairs. »

Ce qui est très clair, aveuglant même, c’est l’imbécillité de ce commentaire. L’analyse au ras du gazogène, la reductio ad hitlerum qui, chez Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, sert en tout et pour tout de réflexion. C’est pourquoi, au cas où l’on n’aurait pas bien saisi, elle enfonce le clou de girofle : « À chaque fois que le Président pose avec des personnes de couleur noire, Marine Le Pen s’offusque. Donc, cela n’a pas grand intérêt. »

Je vais me répéter et j’en suis désolée : j’ai honte. Honte pour mon pays. Honte de voir que des jeunes à peine sortis de prison sont félicités comme des héros, honte qu’on feigne d’ignorer leur geste obscène adressé au Président pour vouer aux gémonies ceux qui le dénoncent.

À l’inverse de son ministre, Macron n’est pas idiot. Il est juste comme un chien fou qui s’émoustille et s’ébroue, tout à la fête d’avoir de nouveaux potes. Pense qu’il va se faire un « meilleur ami » dans l’escalier H de la Tour B2 comme un premier de la classe, bien dressé, file son portable aux racketteurs sans même qu’ils le demandent. Syndrome de Stockholm, quand tu nous tiens…

« J’aime chaque enfant de la République, quelles que soient ses bêtises (sic), parce que bien souvent, parce que c’est un enfant de la République, il n’a pas choisi l’endroit où il est né », a justifié le Président lors du point presse. « On ne tirera rien des discours de haine. Marine Le Pen n’est pas avec le peuple. Marine Le Pen, c’est l’extrême droite, et l’extrême droite, ce n’est pas le peuple. Je suis président de la République et je ne laisserai à personne le peuple », a-t-il ajouté.

Eh, Emmanuel, regarde bien la photo avec tes nouveaux potes : t’as vu ce qu’il te dit, le peuple ?

Marie Delarue http://www.bvoltaire.fr/emmanuel-macron-et-le-doigt-de-deshonneur/

Pas de Médine Zaouiche au Bataclan ! signez la pétition

Publié le

(Je n’ai pas trouvé la source première de cette photo reprise dans de nombreux médias, j’ignore donc s’il s’agit d’un montage ou d’une pose prise par Zouiche lui-même)

Le rappeur Médine se produira à deux reprises en octobre 2018 au Bataclan, haut lieu de la tragédie meurtrière lors des attentats de Paris.

Avec cette programmation dans ce lieu très symbolique du terrorisme islamiste, on atteind le comble de l’ indécence et de la soumission.

L’artiste est en effet connu pour ses paroles particulièrement violentes au nom de l’Islam.

Si la liberté d’expression est un droit fondamental, il y a des symboles qui peuvent aussi choquer.

Ainsi, le rappeur Médine avait écrit une chanson, «Don’t laïk» (non laïque), peu après la tragédie de Charlie Hebdo en janvier 2015,  dans laquelle il tenait des propos agressifs : «Crucifions les laïcards comme à Golgotha», «si j’applique la Charia les voleurs pourront plus faire de main courante», «Marianne est une femen tatouée « Fuck God » sur les mamelles», «J’mets des fatwas sur la tête des cons», etc.

Le chanteur rejette d’un revers de main ces accusations en évoquant un pamphlet musical contre les djihadistes,ce qui semble très difficile à accepter au regard de son combat ultra réactionnaire et communautariste qui transpire dans la majorité de ses textes.

Et comment expliquer, autrement que par l’envie de provoquer ou de jouer sur l’ambiguité, qu’il arbore fièrement ce t-shirt « Jihad » dont il a fait un business ? Sa chanson « Jihad » auquel ce vêtement fait référence est plutôt pacifiste, mais pour qui ne la connait pas, ce t shirt est plus que choquant et agressif. 

En signant cette pétition, vous demandez donc au préfet de police de Paris et au directeur Bataclan d’interdire ce concert ou d’en annuler la programmation dans ce lieu ou des dizaines de personnes ont été lâchement assassinées. 

Alors que des familles de victime portent plainte pour non assistance à personnes en péril, inutile d’ajouter de l’indécence dans ce lieu. 

Merci de signer par respect pour les victimes et leurs familles ainsi que tous ceux qui en France ont souffert, souffrent et souffriront encore du terrorisme islamiste.

https://www.change.org/p/prefet-de-police-de-paris-malaise-non-au-rappeur-medine-qui-veut-crucifier-les-la%C3%AFcards-au-bataclan?signed=true

 

 

  • Jusqu’à présent, le gouvernement se contentait d’opposer la règle de droit à ces appels. Le premier ministre a invoqué mardi le respect « scrupuleux » de « la loi » et de la « liberté d’expression ». « On peut se fixer comme règle simple (…) de vouloir en toute matière respecter la loi. Et la loi s’agissant d’un concert (…) est très simple : elle ne permet d’interdire que lorsque la programmation causerait un trouble manifeste à l’ordre public » en cas d’« incitation à la haine raciale », a déclaré Edouard Philippe devant le Sénat.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/06/13/le-gouvernement-n-exclut-plus-d-interdire-les-concerts-de-medine_5314404_3224.html

  • « Il y a la liberté de création, mais il ne faut pas sous-estimer ce que peuvent avoir de tels propos sur des esprits fragiles, sur un certain nombre de nos jeunes », a indiqué l’ancien maire de Lyon. LCP a filmé son allocution.
SUR LE MÊME SUJET

 

Et d’évoquer une possible intervention gouvernementale pour déprogrammer le concert du rappeur : « Nous ne sommes pas maîtres de la programmation du Bataclan. Mais comme vous le savez, tout ce qui peut amener un trouble à l’ordre public peut, dans les limites de la loi, pouvoir trouver une interdiction. Nous verrons d’ici le mois d’octobre ». En outre, il a promis de lutter contre « ceux qui appellent à la haine, à la division ».

https://www.valeursactuelles.com/culture/medine-au-bataclan-gerard-collomb-evoque-lannulation-des-concerts-96326

  • Pourquoi on ne peut pas interdire le concert de Médine au Bataclan

Les lecteurs de Causeur ne sont pas d’accord avec l’auteur de l’article :

A l’auteur: Vous êtes avocat et vous ignorez que la morale est une source du droit? Revoyez vos cours de Droit avant d’écrire des sottises!Par ailleurs concernant la chanson « Bataclan » ou avez vous vu qu’il s’agisse d’un hommage? Pas une seule fois, il n’exprime la moindre empathie pour les victimes de ce drame et/ou de condamnations de leurs auteurs! Il ne fait qu’exprimer son soi disant rêve de se produire au Bataclan. On se demande bien pourquoi car cette salle était connue pour les groupes de hard rock mais pas pour le rap! On en conclut donc que ce qui l’attire au Bataclan, c’est que lui, un islamiste frère musulman vienne se produire sur le lieu même ou d’autres islamistes ont assassiné 90 personnes.Enfin, dernière chose:vous n’ignorez pas que ce n’est pas parce que des propos n’ont pas été pénalement sanctionnés qu’ils ne sont pas pénalement punissables. Donc, votre argument sur l’absence de condamnation pénale préalable de Medine n’a aucun sens.

1) « Pour ma part, il est certain que je n’irai pas aux représentations. On ne pourra pas dire que je suis un fan de rap ».C’est tout ce qui vous préoccupe ? Votre réputation d’avoir bon goût sur le plan musical ?Si vous y allez, on dira juste que vous avez des sympathies pour l’islamisme, pas que vous avez un goût de chiotte.2) Pas d’atteinte à la dignité de la personne ? Pas de « propos pénalement répréhensibles » ? Je vous conseille d’écouter ses chansons.3) Le trouble à l’ordre public venu de l’extérieur, j’espère que nous serons nombreux à le provoquer.4) « Il n’est pas sûr que les chansons polémiques soient chantées. » Ça change quoi ? Chanterait-il « Au clair de la lune », qu’il a chanté ce qu’il a chanté.5) « Bataclan » n’est en rien un « hommage à la salle parisienne meurtrie par lesattentats du 13 novembre ». Encore une fois, écoutez la « chanson » avant d’écrire n’importe quoi.6) La victimisation est son créneau ? Très bien, qu’il en ait pour son argent. Au moins, il pougnera pour une bonne raison.7) Liberté d’expression pour les islamofascistes et leurs sympathisants ? Sur le lieu-même d’un de leurs massacres ?

Outre que le fait de vouloir entraver la liberté d’expression est un délit sanctionné par l’article 431-1 du code pénal, cela reviendrait à justifier le trouble à l’ordre public face à un adversaire dont on admettrait qu’il est fondé en droit et que seule la violence pourrait lui être opposée. 

On n’admet rien Monsieur, comme cela a déjà été dit : laisserait-on un chanteur néo-nazi se produire à Ouradour ? Serait-ce une entrave à la liberté d’expression ? Par ailleurs les risques de trouble à l’ordre public sont réels : une telle provocation peut engendrer des réactions violentes.

https://www.causeur.fr/medine-bataclan-droit-dieudonne-151866

Prière occupant la rue protégée par la police le 22/09/2017 dans le 92

Publié le
Majid Ouchaka, le diffuseur de cette vidéo, est un apostat. Il a quitté la religion musulmane et se dit agnostique. Il publie des vidéos sur Youtube pour dénoncer, parfois avec humour, les méfaits de l’Islam sur les mécréants, kouffars que nous sommes, nous non musulmans, mais aussi sur les musulmans eux-mêmes. Par exemple il commente les vidéos pédagogiques du petit musulman ou les questions que des musulmans posent sur les forums. La vidéo ci-dessous montre une centaine de musulmans rangés en bon ordre sur la moitié de la chaussée devant la mairie, derrière eux une grande banderole affiche non aux prières illégales.
Dans les commentaires qui suivent la vidéo, un internaute précise que ces prières de rue auraient été organisées depuis plusieurs jours pour protester contre la fermeture administrative d’une mosquée salafiste.
Le plus choquant dans cette manifestation est la récitation en arabe du verset 39.6 qui appelle à combattre en tuant les associateurs (Les associateurs c’est à dire les gens qui associent Jésus à Dieu comme étant son fils, …donc les chrétiens) sous la protection renforcée de notre police ! et ceci en plein état d’urgence. « Waqatilou Al Moshrikine Kaafa kama yoqatilonakom kaafa waâlamou anna llah Maâ al moutaqine » traduction en francais : « Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu’Allah est avec les pieux »
On remarque aussi parmi ces 1584 commentaires du dégoût pour la complaisance de la France pour l’islamisation, des mises en garde ça a commencé comme ça en Algérie de la part d’Algériens ou de Marocains et un e crainte de guerre civile.
De plus en plus de personnes expriment leur pessimisme vis-à-vis de la progression de l’Islam en France et de son antagonisme avec nos lois et nos valeurs dont le respect pour les femmes. Et pourtant nos dirigeants et certains de nos intellectuels s’enfoncent toujours plus dans le déni.
La Connectrice

Ajoutée le 22 sept. 2017

S’ABONNER 16 K SUBSCRIBED UNSUBSCRIBE
Un de mes lecteurs a eu la surprise de découvrir en début d’après-midi, sur son parcours domicile-travail, une prière de rue dans le 92 qui gène la circulation et voit retentir dans notre espace public laïc le nom hurlé et glorifié d’un Dieu qui laisse les passants éberlués !

Sélection de quelques commentaires (1584) de cette vidéo

Galatesil y a 1 semaine (modifié)

La France le nouvel état islamique! C’est pas croyable vu d’outre mer ! J’en reviens pas mais que se passe t-il avec la France? Les politiciens corrompus ont servi la France sur un plateau d’argent à cet Islam et vous n’y croyez toujours pas. Lorsque les gens vous disent que dans quelques années de 5 à 10 ans la France va connaitre des jours terribles à cause des musulmans, vous n’y croyez pas. Lorsque les gars comme Majid Oukacha vous dit que cette secte dangereuse, ne peut cohabiter avec l’Occident et bien vous n’y croyez pas. Mais quel héritage donnerez vous à vos enfants lorsqu’ils seront obligés de se soumettre à la charia, la loi d’Allah? Cela s’en vient et ça va virer en guerre civile, en bain de sang et ça va être terrible ! Je le dis, les musulmans modérés se tournerons vers l’Islam et non vers la France, lorsque ce sera le début de la grande boucherie Halal. Vous perdez vos lois une à une et les gouvernements accommodent des envahisseurs. Je ne suis pas Français mais je suis très choqué pour vous et je compatisse avec vous ! Ce qui doit arriver arrivera !

Elle est où la SPIRITUALITÉ là dedans ?! Le prétendu chemin spirituel qu’est l’islam n’est qu’une vaste orgie où les orgasmes sont des éclats de stupidité. Cela se voit fortement durant le ramadan, mais cette prière en est aussi un parfait exemple. Ils n’ont AUCUNE raison d’être en groupe et peuvent parfaitement faire ça chez eux. C’est une monstrueuse provocation protégée par des policiers. L’occident est condamnée à s’en prendre plein le cul.
Même dans les pays musulmans, ils ne laissent pas cela se produire, des prières de rue. Encore moins en Arabie saoudite, les gens ne prient pas dans la rue. Par contre en France cela se fait normalement chercher l’erreur ?
si ca continue comme ca la france va devenir le 2eme maroc , meme ici le maroc (la ou j habite ) les gens blocs pas autant les rues durant les prieres XXD
« Le Dieu (ALLAH) qui accepterait les prières de ces malades devrait-être interné lui aussi. » Parole d’un musulman de naissance (je n’y suis pour rien !) et athée par conviction.
En Algérie ça a commencé de cette manière, je vous le dis, et ça s’est terminé avec une guerre civile sanglante…
Si les chrétiens faisaient des prières de rue en Arabie Saoudite , au Maroc , ou dans n’importe quel pays de culture arabe , ils seraient immédiatement soit lynchés , soit emprisonnés , soit expulsés , soit tués … La France n’est plus dirigée depuis bien longtemps et est en proie à toutes les corruptions et toutes les lâchetés.
En plus le verset utilisé c’est un appel direct au jihad contre les « mécréants » lol je connais parfaitement l’arabe je vous le dis. Franchement les français, ça craint pour votre pays, si vous continuez à ce rythme il va devenir aussi chiant que le notre.
Genre y’a pas assez de mosquée dans le 92 ?  » trouvetamosquee.fr/mosquees-hauts-de-seine-92/ » Ce foutage de gueule …
La sourate n’a pas été choisie au hasard.. (sourate at-tawba) c’est l’avant dernière sourate du coran et sans doute l’une des plus violentes du livre. Pour ceux qui ne comprennent pas l’arabe voici le verset que l’imam récite : « Waqatilou Al Moshrikine Kaafa kama yoqatilonakom kaafa waâlamou anna llah Maâ al moutaqine » traduction en francais : « Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu’Allah est avec les pieux » Les associateurs c’est à dire les gens qui associent Jésus à Dieu comme étant son fils, …donc les chrétiens. la nature du mot « Waqatilou » veux littéralement dire en arabe « combattre en TUANT » En islam c’est oeil pour oeil, dent pour dent.. le Coran mentionne plusieurs fois la loi du Talion comme étant sa justice. Et cette loi est appliqué par les terroristes de Daesh et Al Qaida (l’Occident les bombardent donc ils se vengent en commettant des attentats en Europe/USA)
le verset utilisé est le 9 : 36 إِنَّ عِدَّةَ الشُّهُورِ عِنْدَ اللَّهِ اثْنَا عَشَرَ شَهْرًا فِي كِتَابِ اللَّهِ يَوْمَ خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ مِنْهَا أَرْبَعَةٌ حُرُمٌ ۚ ذَٰلِكَ الدِّينُ الْقَيِّمُ ۚ فَلَا تَظْلِمُوا فِيهِنَّ أَنْفُسَكُمْ ۚ وَقَاتِلُوا الْمُشْرِكِينَ كَافَّةً كَمَا يُقَاتِلُونَكُمْ كَافَّةً ۚ وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ مَعَ الْمُتَّقِينَ Le nombre de mois, auprès d’Allah, est de douze [mois], dans la prescription d’Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre(10) d’entre eux sont sacrés: telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu’Allah est avec les pieux Associateurs veut dire ceux qui associent une autre divinité à Dieu (selon les écrits sacrés la trinité est comprise comme étant une association de Jésus et du saint esprit à Dieu) il y a un petit problème de traduction venant des différence des langues car « combattez » se dit en arabe « حاربوا » alors que le terme utilisé est « قاتلوا » qui vient de la racine « قتل » qui veut dire « tuer », je veux dire par ça que le terme de combat ici est doté d’une signification de violence physique. Certains vous parleront d’autres nouvelles interprétations ‘généralement acrobatiques) mais je vous parle maintenant du choix du texte pas du texte en lui même… Laisser de la place partout et bloquer la route pour faire une prière dans la quelle on choisit l’un des versets les plus sanguins du coran. Personnellement je ne suis pas français et je n’ai aucune relation ni jamais mit le pied en France donc je me fiche pas mal de votre sort, mais sachez qu’aucune religion n’a le droit à un traitement de faveur au dessus de la loi, et ce comportement est interdit dans plusieurs pays musulmans même, donc c’est dommage de voir les petits fils des combattants de la révolution française accueillir une nouvelle église d’une religion pas encore reformulée et qui se base toujours sur des interprétation d’entre 700 et 1200 année avant. ne soyez pas cons
Ma voisine algérienne à qui je viens de montrer la vidéo m’a dit « ils sont en train de promettre de vous tuer… »….et continuer « vous êtes fous ou quoi pour accepter ça… »
Bordel de merde vs savez ce que dit le mec au micro ?? Il cite la sourate 9 disant : « tuez les associateurs collectivement » et les policiers les protegent ??? C pas censé être l’Etat d’urgence !! Je suis profondement choquée !!!
Ne faites pas les étonnés. Vous saviez parfaitement ce qui vous pendait au nez en laissant Macron se faire élire. Hé bien dansez maintenant.

Les contraintes de la charia sont incompatibles avec nos libertés par Majid Ouchaka

 

La princesse, la flamme de la Liberté et les benêts

 

https://images.4ever.eu/tag/2654/statue-de-la-liberte?pg=5

Gros plan sur la torche de la statue de la Liberté

https://www.cnewyork.net/guide/les-lieux-et-monuments/statue-de-la-liberte/

Hommages à Diana autour de la Flamme de la liberté, au dessus du pont de l'Alma, le 1er septembre - AFP

Flamme de la Liberté détournée de son sens

 Hommages à Diana autour de la Flamme de la liberté, au dessus du pont de l’Alma, le 1er septembre © AFP – PIERRE BOUSSEL

Je passais en bus devant la flamme du pont de l’Alma lorsque j’entendis une femme expliquer à son fils « c’est ici que la princesse Diana est morte et on a construit ce monument à sa mémoire« . Je ne pu m’empêcher d’intervenir en expliquant que si Diana était morte sous le tunnel du pont de l’Alma en 1997, cette réplique de la torche de la statue de la Liberté existait depuis 1987 et que c’était un témoignage de l’amitié franco-américaine. La femme persista « peut-être mais on l’a redorée pour elle« .

Je suis  surprise par tant d’ignorance, de fanatisme et de bêtise, tant de fascination pour ce qui brille et autant de désintérêt pour la civilisation.

Quoi de plus beau et de plus grand que la statue de la Liberté (la Liberté éclairant le monde) ? que la reconnaissance de l’Amérique par le don de la réplique qui se tient à la pointe de l’île aux cygnes et que cette flamme qu’elle a offerte à la France en l’honneur du travail remarquable accompli pour sa restauration par deux ateliers français ?

La majorité des gens, même les plus éduqués, est donc persuadée que cette flamme est un hommage à une princesse glamour qui a autant fait parler d’elle par sa plastique que par son étalage de luxe, son rôle de femme sandwich pour les grands de la mode, son divorce très rémunérateur (17 millions de livres (environ 19 millions d’euros) et une pension) ses amours sulfureuses avec des musulmans et son personnel, et son soit-disant défi à la monarchie britannique. Les peuples ont larmoyé en voyant une si jolie vraie princesse s’abaissant sous le feu des projecteurs à prendre des négrillons sur ses genoux et toucher des vieux bavant comme si elle guérissait les écrouelles. Son attention pour supprimer les mines anti personnels a rapporté des millions, en particulier à Halo trust dont le président Guy Willoughby a profité de cette manne pour s’octroyer un généreux salaire et payer la scolarité de ses enfants dans les écoles les plus prestigieuses du royaume. On parle de £210,000 à £220,000/an soit environ 239 000 euros.

Le nom de la princesse suffisait durant son existence à rapporter des millions aux organisations caritatives qu’elles soutenait en leur rendant visite. Il semble que, si elle donnait de sa personne en posant pour les photographes, elle ne sortait pas un penny de sa poche. J’ai vainement cherché en français et en anglais le montant de ses dons personnels et je n’ai rien trouvé. Pardonnez moi si je me suis trompée.

Dès l’annonce du décès de Diana, les dons ont afflué en provenance du monde entier et un fonds portant son nom a été créé. Il est géré en priorité par son frère et sa sœur.

Pour en savoir plus

Histoire de la flamme du pont de l’Alma

http://www.merveilles-du-monde.com/Statue-de-la-Liberte/Flambeau-du-pont-de-l-Alma.php

Il y a une plaque commémorative sur le piédestal. Il y est écrit ceci :

Flamme de la Liberté. Réplique exacte de la flamme de la statue de la Liberté offerte au peuple français par des donateurs du monde entier en symbole de l’amitié franco-américaine. À l’occasion du centenaire de l’International Herald Tribune. Paris 1887-1987.

Histoire de la statue de la Liberté

http://www.merveilles-du-monde.com/Statue-de-la-Liberte/Histoire-de-la-statue-de-la-Liberte.php

L’aventure de la statue de la liberté commence le 21 avril 1865, en France, plus exactement à Glatigny, une commune située dans le département de la Moselle à douze kilomètres au nord-est de Metz. Ce jour-ci eut lieu une réunion de républicains, amoureux des Etats-Unis, souhaitant célébrer l’abolition de l’esclavage dans ce pays.L’histoire leur fit célébrer, hélas, la mémoire du président américain Lincoln qui venait tout juste de se faire assassiner, six jours auparavant. Lors de ce diner l’organisateur de la réunion, le politicien Édouard de Laboulaye, professeur au Collège de France, fit un discours d’une rare verve qui subjugua l’assistance, discours durant lequel il proposa l’idée de la construction d’une statue gigantesque à offrir aux Américains pour sceller l’amitié entre les deux pays. Dans l’assistance se trouvait le sculpteur alsacien Auguste Bartholdi, ami de Laboulaye…

Copies et répliques de la statue de la Liberté dans le monde

http://www.merveilles-du-monde.com/Statue-de-la-Liberte/Copies-de-la-statue-de-la-Liberte.php

36 copies en France

http://www.merveilles-du-monde.com/Statue-de-la-Liberte/Copies-de-la-statue-de-la-Liberte-en-France.php

Copie de l’île aux cygnes à Paris

http://www.merveilles-du-monde.com/Statue-de-la-Liberte/Copie-de-la-statue-de-la-Liberte-de-Paris.php

Réplique de Paris

La statue de l’île aux cygnes mesure 11m50, c’est l’agrandissement au quart de la statue originale (46m50). C’est une réplique basée sur le modèle en plâtre que Bartholdi fit faire pour faire ses calculs d’agrandissement. Son socle, étroit et très haut, porte une plaque commémorative.

Cette statue se trouve sur l’île aux cygnes, une île artificielle en plein Paris qui fut créé pour pouvoir construire le pont de Grenelle. De nos jours cette île sert d’appui à 3 ponts parisiens. La statue est un don des Etats-Unis à la France, un cadeau de réciprocité du pays récepteur de la statue envers celui qui lui a fait le cadeau. Alors que la véritable statue fut inaugurée qu’en octobre 1885, c’est dès 1884 que le comité des Américains de Paris lança une souscription pour construire une réplique de la statue à offrir à la France. Celle-ci fut rapidement financée et en mai 1885 eut lieu une cérémonie d’inauguration, soit 6 mois avant l’inauguration de sa grande sœur New-Yorkaise ! Toutefois il ne s’agissait pas de la statue définitive, qui ne sera prête que 2 ans plus tard mais d’un moule en plâtre qui fut installé place des Etats-Unis. C’était un modèle à taille réelle, soit 11m50 de haut, et la place des Etats-Unis est bien petite pour accueillir un tel monument. Du coup elle fut rapidement écartée, dès que la statue réelle, en bronze, arriva. Elle fut installée sur l’île aux cygnes en 1889, inaugurée par le président Sadi Carnot le 14 juillet. Cette date n’était pas anodine car la statue n’a qu’une différence avec celle des Etats-Unis : L’inscription de sa tablette, où il est écrit « IV Juillet 1776 = XIV Juillet 1789 », pour mettre en évidence les deux dates d’indépendance des peuples.

 

 

 

 

Dictature : renforcement de la répression des provocations, diffamations et injures NON PUBLIQUES à caractère raciste ou discriminatoire.

Publié le

http://www.courrierinternational.com/une/vu-du-royaume-uni-macron-en-marche-vers-le-desastre

Les nouveaux députés macroniens se sont mis au travail avec acharnement sur des questions essentielles (sic) et ont pondu ce mois d’août 2017 un nouveau décret destinée à renforcer la  LOI n° 2017-86 du 27 janvier 2017 relative à l’égalité et à la citoyenneté (1)

Le décret : JORF n°0182 du 5 août 2017 texte n° 9 Décret n° 2017-1230 du 3 août 2017 relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire NOR: JUSD1714912D ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2017/8/3/JUSD1714912D/jo/texte
Alias: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2017/8/3/2017-1230/jo/texte

Le terrorisme de la pensée unique !

 

Vous en conviendrez, il y avait urgence pour la prospérité de la France à légiférer sur le racisme, ce racisme nauséabond qui dérange essentiellement les ennemis de la France, des Français, de la culture et des traditions françaises, ces gens qui se torchent avec le drapeau français qui niquent la France, traitent les Français de petits ou sales blancs, traitent les françaises de sales putes blanches, appellent au viol des françaises, tuent leurs semblables qui prétendent « faire comme les Français, nous traitent de sous-chiens ou de cafards (kouffars). Il y avait urgence à protéger ces braves musulmans « qui sont les premières victimes des attentats terroristes musulmans ». Il y avait urgence à renforcer les pouvoirs du Comité contre l’islamophobie qui s’engraisse en intentant des procès à toutes celles et ceux qui osent protester contre des réalités contraires aux lois de la République ainsi qu’à la culture et aux usages des Français.

Macron

http://elections-93.blogspot.fr/

Dans un article sur Causeur, Catherine Rouvier démontre avec ironie l’absurdité du décret en question qui ordonne de remplacer « race » par « prétendue race ». https://www.causeur.fr/race-decret-antiracisme-pretendue-146245

Depuis le 3 août, un décret relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire « substitue à la notion de race, qui n’est pas applicable aux êtres humains, celle de « prétendue race » » et « améliore la lutte contre les manifestations de racisme, de sexisme et d’homophobie dans des conditions similaires à ce qui a été prévu par la loi n° 2017-86 du 27 janvier 2017 »…Alors, bien sûr, on peut aussi chercher une autre formule, qui prenne en considération les différences morphologiques sans plus prononcer le mot maudit. Pour ma part, j’ai trouvé ! C’est chez Buffon. On ne fait pas plus « scientifique »… Il s’agit des « variétés dans l’espèce humaine ». Je suis fière de ma découverte. « Ouais, mais ça fait un peu long quand même », me dit Mohamed qui joue au foot avec son pote, et à qui je tente de communiquer mon enthousiasme. Sans comprendre la vraie portée de cette remarque, je me replonge dans la passionnante lecture de l’« Histoire naturelle », tandis qu’il reprend son jeu. Mais soudain, tombé par terre sur le gravier coupant après un croche pied vicieux de son copain Martial, il hurle « Nique ta race ! » Je corrige : « Ta  prétendue race, Mo’, ta prétendue race »… C’est vrai que « nique ta variété dans l’espèce humaine », c’était « un peu long ».

Pour aller plus loin que ce décret crapuleux dans le même esprit,  évitons donc tous les qualificatifs et notions qui pourraient favoriser la discrimination. Supprimons la mention du sexe dans les documents officiels d’identité : on ne cochera plus la case F ou H. Supprimons également la couleur des yeux et des cheveux, la taille et a fortiori le poids. Il ne doit plus y avoir de qualificatif homo, hétéro, bi, trans parce que c’est discriminatoire. Interdisons toute description physique des individus. Ne mentionnons ni l’âge ni le prénom. Les dieux égyptiens des pharaons portaient plusieurs noms parce qu’ils pensaient que « nommer c’est tuer ». Faisons de même, ne nommons plus les individus. Bref, nos députés ont du pain sur la planche des lois…Il faut bien les occuper tandis que Napoléon Macron et ses généraux inventent des martingales pour asservir le peuple  en l’aveuglant avec des reflets de lingots d’or.

  • Est non publique, une provocation, diffamation ou injure prononcée par son auteur à sa victime sans qu’aucune tierce personne soit présente ou devant un cercle limité de personnes partageant les mêmes intérêts (professionnel, personnel,  …), que la victime soit présente ou non.
  • Est publique une provocation, diffamation ou injure pouvant être entendue ou lue par un public étranger à l’auteur des faits à et sa victime.

Le plus inquiétant dans ce décret est qu’on ne pourra même plus s’exprimer dans la sphère privée puisque le texte entend sanctionner provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire. Désormais si je traite de salaud , entre quat’zyeux, le type qui me met la main aux fesses, il pourra porter plainte sans témoin et ce sera parole contre parole. Les victimes n’auront plus qu’à la boucler.

Les gouvernements n’ont jamais eu autant de détermination pour combattre les propos sexistes qui font florès dans la sphère publique alors dans la sphère privée, je vous laisse sonder votre mémoire… Pourquoi la prétendue (sic) islamophobie serait-elle plus répréhensible que la gynophobie universelle ? Je me permets cette comparaison pour montrer à quel point l’indignation qui agite nos députés est à géométrie variable, donc nourrie par des considérations idéologiques et de la mauvaise foi politique.

Logiquement, il va falloir interdire les blagues sur les Belges, les blondes, les femmes, les gros, les maigres, les petits, les géants, les débiles, les benêts, les radins, les bègues, les chauves et les poilus…Du boulot pour les magistrats, la police, les inspecteurs, les contrôleurs qui n’ont déjà pas les moyens matériels et humains de maintenir l’ordre, juger criminels et délinquants, enquêter sur les radicalisés et arrêter les fraudes à la sécurité sociale et à toutes les prestations sociales. Nos députés ont vraiment un sens aigü des priorités…

La Connectrice qui a du souci à se faire parce que pas politiquement correcte

Précisions

Sont désormais punies de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe (1 500 € maximum), la provocation non publique à la discrimination, à la haine ou à la violence, la diffamation non publique et l’injure non publique commises à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison :

  • de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée,
  • de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou identité de genre,
  • ou de leur handicap.

Outre la peine d’amende, les personnes coupables de ces infractions encourent les peines complémentaires suivantes :

  • travail d’intérêt général pour une durée de 20 à 120 heures ;
  • obligation d’accomplir, éventuellement à leurs frais, un stage de citoyenneté ;
  • interdiction de détenir ou de porter, pour une durée de 3 ans maximum, une arme soumise à autorisation ;
  • confiscation d’une ou de plusieurs armes dont le condamné est propriétaire ou dont il a la libre disposition ;
  • confiscation de la chose qui a servi ou était destinée à commettre l’infraction ou de la chose qui en est le produit.

Les personnes morales coupables de ces infractions encourent une amende d’un montant maximum égal à 5 fois celui prévu pour les personnes physiques et la peine complémentaire de confiscation de la chose qui a servi ou était destinée à commettre l’infraction ou de la chose qui en est le produit.

  À noter :

  • Est non publique, une provocation, diffamation ou injure prononcée par son auteur à sa victime sans qu’aucune tierce personne soit présente ou devant un cercle limité de personnes partageant les mêmes intérêts (professionnel, personnel,  …), que la victime soit présente ou non.
  • Est publique une provocation, diffamation ou injure pouvant être entendue ou lue par un public étranger à l’auteur des faits à et sa victime.
%d blogueurs aiment cette page :