Flux RSS

Archives de Catégorie: islamisation

islamisation de la France impérialisme musulman djihad

Liberté d’expression. Journaliste retraité du journal Le Monde, Yves Mamou libère sa parole

Rédacteur au Monde de 1982 à 2015, le journaliste économique Yves Mamou a avalé bien des couleuvres. Pensez donc un juif sioniste accrédité par le « journal de référence », ça fait tâche. J’ai été personnellement témoin de remarques antisémites de l’une de ses collègues à l’occasion de la mort tragique dans un accident d’avion de son meilleur ami Eric Hassan. Les antisémites ignorent compassion et décence.

Pendant ses années « Monde », Yves Mamou, très diplomate, a du et su tenir sa langue, aussi son départ à la retraite  a résulté en une abondance d’ouvrages et d’articles consacrés au terrorisme musulman, à l’islamisation de la France et à la connivence de nos élites avec l’ennemi. Repoussé alors par ses collègues journalistes des médias mainstream politiquement corrects il a été accueilli par les médias de la « fachosphère » comme disent les moutons ignares, fiers de l’être et prosélytes du déni. On peut le lire dans Causeur, Le Figaro, Valeurs actuelles, Gatestone Institute et Riposte Laïque. Il a également été invité sur Sud Radio par le résistant de toutes les époques, André Bercoff.

Je vous invite à lire deux articles récents qui analysent les mécanismes de l’islamisation, le premier sur la collaboration des élites, le second le fonctionnement du déni.

Bonne lecture,

La Connectrice (ex d’Yves Mamou, mère de deux de ses enfants ;-))

Les élites françaises, alliées avec les islamistes, font la guerre à leur peuple

https://ripostelaique.com/les-elites-francaises-alliees-avec-les-islamistes-font-la-guerre-a-leur-peuple.html

L’attentat de Strasbourg a mis en acte plusieurs facettes du déni tel qu’il se pratique en France, chaque fois qu’il est question d’islamisme ou de terrorisme islamiste.

https://www.causeur.fr/strasbourg-chekatt-islam-deni-daech-157195

2019, année du cochon, le cochon danseur, cochon qui s’en dédit…

 

demo 24

https://fr.freepik.com/vecteurs-premium/2019-joyeux-cochon-annee-celebration-carte-illustration-vectorielle_3548256.htm

2019, c’est l’année du cochon selon l’horoscope chinois. Mon épicier vietnamien m’a offert un calendrier en cachette de ses collègues musulmans et hilare en expliquant : c’est pas halal !

Je viens de découvrir la bière Rince Cochon, attirée par sa magnifique illustration de cochon rose. J’ai goûté celle aux fruits rouges et j’ai beaucoup aimé bien que je ne boive jamais de bière. Elle est moins sucrée que la Kriek, très parfumée et légèrement amère.

VERRE RINCE COCHON RGE 50 CL

https://www.saveur-biere.com/fr/verres-a-biere/2703-verre-rince-cochon-rouge-pied-cochon-25cl.html?gclid=Cj0KCQiAr93gBRDSARIsADvHiOqx2mL2Y789kDkWpYDMl29UC4xP6OayfMfpcx8GGNNoAEe1PiEm9dcaAui5EALw_wcB

La société française Difcom est spécialisée dans la distribution de bières locales parmi lesquelles la Rince Cochon qui ne manquera pas de séduire les patriotes avec son joli cochon rose, rouge ou vert selon la nature de la bière.

La Rince Cochon se marie avec le cochon comme en témoigne cette terrine. Entre cochons, c’est l’harmonie heureuse du « vivre-ensemble ».

TERRINE à la Bière RINCE COCHON

https://www.calais-vins.com/rince-cochon-biere/19143-terrine-biere-rince-cochon-130gr.html?gclid=Cj0KCQiAr93gBRDSARIsADvHiOrqxHuQAmXu4ulNnCC5R5h7wdhXTAN8wQseacAze6nOxg57w5eBObYaArrcEALw_wcB

La Rince Cochon est particulièrement bienvenue pour se rincer le gosier quand on est gavé de politiquement correct. La Rince Cochon permettra d’avaler les couleuvres de l’islamisation pour reprendre des forces en vue de défendre toutes nos traditions qui chagrinent tant ces voyageurs du temps revenus du VIIe siècle par la volonté de nos responsables irresponsables opportunistes et indifférents au Bien commun France.

Jetons-nous sur la Rince Cochon, entassons ses emballages, canettes et bouteilles dans des endroits visibles comme les stations Gilets jaunes. Célébrons l’année du cochon avec tout le folklore porcin de nos amis asiatiques. Le cochon est de saison, profitons-en pour cochonner gaiement et faire la tête de cochon à ceux qui n’ont jamais voulu garder les cochons ensemble. Et n’oublions pas, Gilets jaunes, que cochon qui s’en dédit.  rime avec ma[c}rrons à tirer du feu (« Cochon » est une insulte remontant au Moyen-Âge. En effet, un cochon est par nature un animal sale et répugnant vivant dans la crasse. C’est au XIIIe siècle que cette expression apparaît : celui qui ne respecte pas ses engagements ne vaut pas mieux qu’un porc, un cochon. »

Le Cochon Danseur , film Pathé de 1907

Le catalogue http://www.larincecochon.com/les-bieres/

Pas de trêve du loukoum pour les terroristes. 4 morts et une dizaine de blessés à Strasbourg

https://www.20minutes.fr/strasbourg/2393207-20181211-fusillade-strasbourg-direct-mort-six-blesses-marche-noel-tireur-fuite

http://www.fdesouche.com/1124151-ce-que-lon-sait-de-cherif-c-le-tireur-presume-de-lattentat-de-strasbourg

 

Un homme de 29 ans, musulman pratiquant, identifié comme Chérif C. et fiché S, a ouvert le feu ce mardi soir vers 20h en tirant sur les visiteurs du célèbre marché de Noël de Strasbourg. Vers minuit, le préfet de Strasbourg annonçait un bilan provisoire de 4 morts et d’une dizaine de blessés dont certains dans un état très grave.

Les soldats de l’opération Sentinelle ont blessé le terroriste qui n’avait pas encore été interpellé à 1.50 h. Le quartier de Neudorf a été bloqué et les spectateurs du match Strasbourg-Ljubljana ont été confinés dans la salle du Rhenus jusqu’à 1.25 h où ils ont entonné La Marseillaise en hommage aux victimes de l’attentat.

On peut tout de même s’étonner qu’un homme armé ait pu se rendre à un événement populaire alors qu’il était fichés S et avait été contrôlé par la police le matin même pour des faits de délinquance.

On ne manquera pas de remarquer que cet attentat advient le lendemain de la ratification par la France du pacte de Marrakech qui va faire venir encore davantage de migrants dont on sait que parmi eux se trouvent des terroristes, des délinquants, des criminels, des ennemis déclarés de la France et des Français qui ne dissimulent pas leur projet de piller notre pays légalement par les aides sociales et illégalement par le crime.

Notre avenir s’annonce de plus en plus sombre.

LC

Sur Youtube un conspirationniste prétend que l’attentat a été organisé par Macron pour étouffer le mouvement des Gilets jaunes et il est soutenu par 163 personnes trois heures après la mise en ligne de sa vidéo.

Sur Fdesouche, ce sont 300 personnes qui sont convaincues d’un attentat islamiste. Personnellement, je penche pour cette interprétation.

 

NON AU PACTE DE MARRAKECH SUR L’IMMIGRATION ! pétition

cliquez ici pour signer

NON AU PACTE DE MARRAKECH SUR L’IMMIGRATION !

Madame, Monsieur,

Vous pensiez connaître le pire en matière d’immigration ?

Le 10 décembre prochain, Macron veut signer à Marrakech, au nom de la France, le « Pacte mondial pour les Migrations ».

Initié par l’ONU, ce Pacte de Marrakech vise à rendre impossible toute opposition à l’immigration, légale ou illégale, en la présentant comme un fait inéluctable.

Les Etats signataires s’engagent à “recadrer le discours sur les migrations” afin d’en montrer le “rôle positif”. Les médias sont incités à modifier leurs “reportages” et la “terminologie” sur les immigrés, c’est-à-dire tordre le vocabulaire et la réalité, afin de répandre un discours pro-immigration.

Ils étaient déjà passés de “clandestin” à “sans-papier” et de “sans-papier” à “migrant” pour nommer les illégaux. A terme, il s’agira de ne plus pouvoir différencier étrangers et citoyens français.

C’est une véritable trahison de notre souveraineté et un danger mortel pour notre démocratie.

Selon ce « Pacte pour les Migrations », les médias qui s’opposent à la submersion migratoire pourront se voir couper les fonds publics. Et ce, alors que 77% des Français ne veulent plus d’étrangers supplémentaires (étude Ifop, novembre 2018).

Tous les moyens sont mis en avant pour faciliter les flux migratoires, sans tenir compte de l’avis de nos compatriotes.

En le présentant comme “symbolique” et “non-contraignant”, les auteurs de ce Pacte cherchent à éviter tout débat démocratique à son sujet. Mais une fois adopté, il pourra s’imposer de fait aux décisions nationales sur l’immigration.

C’est pourquoi, partout dans le monde, les populations se lèvent et forcent ces « élites » déconnectées à faire machine arrière.

Des pays aussi divers que l’Italie, l’Australie, la Croatie, l’Estonie, l’Autriche, la Hongrie, la Slovaquie, la Pologne, la Suisse, la République Tchèque ou encore les Etats-Unis ont déjà annoncé leur refus de le signer.

Il est urgent d’agir à notre tour.

Nous devons faire reculer Macron avant qu’il soit trop tard.

Signez la pétition et partagez-la avec un maximum de gens autour de vous !

Un grand merci pour votre action.

L’équipe Damoclès

Le « Printemps républicain » s’insurge contre le nouvel antisémitisme. Et après ?

Je viens de recevoir ce manifeste contre le nouvel antisémitisme, un antisémitisme différent de celui des nazis mais qui sème le désordre et la terreur dans la communauté juive, encore et toujours bouc émissaire des maux du monde.

Il est salutaire de s’insurger contre l’antisémitisme actuel mais appeler à la formation à l’esprit critique des enfants est un pari sur l’avenir, non sur le présent car le mal est profond qui n’a jamais cessé de flatter le potentiel de malveillance de l’humanité dans toutes ses expressions politiques et religieuses.

chronologie des religions image

source image http://www.ikonet.com/fr/ledictionnairevisuel/societe/religion/chronologie-des-religions.php

Le poison antisémite n’a jamais cessé d’influencer les religions monothéistes telles le christianisme et l’islam, ces réformes du judaïsme qui, pour l’avoir quitté n’ont de cesse de justifier combien il est mauvais et pernicieux. Après deux mille ans d’existence, le christianisme le pardonne pas au judaïsme de l’avoir précédé de trois mille ans quand l’islam après 1500 ans d’existence lui en veut férocement de l’avoir précédé de trois mille cinq cents ans. Elles sont d’autant plus rancunières qu’elles ont emprunté nombre de paroles et de rites au judaïsme.

Si le christianisme a pu atténuer sa haine et sa jalousie de la religion juive, l’islam n’a cessé d’entretenir ces dernières au profit de l’homogénéité conquérante de l’Oumma islamiya.

Face au regain de l’antisémitisme parallèlement au renouveau salafiste de l’islam, l’éducation des enfants ne suffit pas. En France, nous disposons de tout un arsenal juridique pour sanctionner propagande, propos et actes antisémites et seule une ferme volonté politique permettrait de le mettre strictement en oeuvre.

La Connectrice

Pour en savoir plus

https://www.printempsrepublicain.fr/notre-manifeste/#menu

https://www.facebook.com/PrintempsRepublicain/

 

Chers signataires du manifeste du Printemps Républicain,

L’augmentation des actes antisémites n’est pas une fake news !
La tribune publiée le 9 novembre sur Facebook par le Premier ministre Edouard Philippe établit un parallèle avec la Nuit de cristal du 9 novembre 1938 afin de dénoncer la hausse de 69% des actes antisémites depuis le début de l’année 2018. Cette insistance mémorielle est salutaire, mais malheureusement insuffisante.
En effet, si le passé est un guide pour la mémoire, il l’est rarement pour l’action. Or nous ne sommes pas dans les années 30. Ce n’est pas l’antisémitisme nazi de 1938 qui se dresse devant nous, mais bien celui de 2018 touchant particulièrement la France et plus communément appelé « nouvel antisémitisme ». Ce rapport au réel nous oblige à adopter une nouvelle grille de lecture si l’on veut s’attaquer aux racines du problème.
Que nous dit le réel ?
Que l’antisémitisme tue : en France d’abord. Il est utile de rappeler les noms de Sébastien Selam, sans doute la première victime, d’Ilan Halimi tué par le gang des barbares ; de Jonathan, Arieh et Gabriel Sandler, de Myriam Monsonégo, tous exécutés par Mohamed Merah ; de Yohan Cohen, Philippe Braham, François-Michel Saada et Yoav Hattab, tous abattus à l’hyper casher de Vincennes par Amedy Coulibaly. De Sarah Halimi battue et défenestrée par Kobili Traoré. De Mireille Knoll, rescapée de la Shoah mais poignardée à son domicile. A l’étranger, souvenons-nous de Emanuel et Miriam Riva, Dominique Sabrier et Alexandre Strens assassinés lors de l’attaque du musée juif de Bruxelles, de Dan Uzan tué devant la Grande synagogue de Copenhague ; de Sylvan et Bernice Simon, Cecil et David Rosenthal, Joyce Fienberg, Richard Gottfried, Rose Mallinger, Jerry Rabinowitz, Daniel Stein, Melvin Wax, et Irving Younger assassinés dans une synagogue de Pittsburgh. Tous tués au cri de « Les Juifs doivent mourir ». Morts, parce que juifs ! Comme on le voit, cette hausse de l’antisémitisme n’est pas spécifiquement française, elle se répand dans toutes les sociétés aux Etats-Unis, en Angleterre et en Allemagne.
Certes l’antisémitisme ne mène pas forcément à la mort. C’est un poison quotidien qui, à force de violences verbales et physiques, de propos dégradants, de menaces, de harcèlement, transforme en cauchemar la vie de nos concitoyens de confession juive. Les forçant, dans certains endroits, à vivre dans la peur et à se sentir partout en insécurité, y compris à l’école où ils scolarisent leurs enfants.
Que nous dit encore le réel ?
Que l’antisémitisme est un trait caractéristique de tous les extrêmes politiques et culturels, des « suprématistes blancs » aux islamistes, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche. Une partie de la gauche, en effet, fait preuve de complaisance avec ce nouvel antisémitisme. N’ayons pas peur de le dire, la solidarité inconditionnelle avec le peuple palestinien conduit certains responsables de gauche à supporter des paroles inacceptables et à partager des combats avec des activistes infréquentables. Le Labour de Jeremy Corbyn, qui se révèle gangréné par des courants antisémites, en est l’exemple le plus frappant. Pourtant, la cause palestinienne mérite un meilleur soutien que celui d’antisémites à peine grimés en antisionistes. En France, la complaisance avec les thèses indigénistes conduit aux mêmes dérives.
Que nous dit toujours le réel ?
Qu’après l’école, l’antisémitisme gagne du terrain à l’Université. Jadis lieu de culture et d’élévation intellectuelle, l’Université est devenue à certains endroits un lieu où les propos et les tags antisémites fleurissent. Si ce fait est surprenant, il nous invite à méditer sur les rapports complexes de l’instruction et du fanatisme. L’école forme autant des citoyens que des individus et son développement n’est pas la garantie, comme le croyaient les premiers Républicains à la suite de la Révolution française, de l’essor des Lumières et de l’esprit critique. Au contraire, elle fabrique avant tout désormais des consciences individuelles qui vont chercher dans tous les récits disponibles de quoi se bricoler des identités personnelles. Sans esprit critique, le niveau d’instruction condamne à l’adhésion à toutes sortes de croyances, menant parfois ces esprits à se complaire dans l’abject.
Que nous dit enfin le réel de manière insistante ?
Que l’antisémitisme se répand surtout chez les jeunes et particulièrement sur internet, sur fond de multiplication des théories du complot associant les juifs au pouvoir, à l’argent et les rendant responsables de la plupart des maux de notre temps. Situation ô combien paradoxale : internet permet à la fois d’accéder à l’ensemble des connaissances de l’humanité, depuis le creux de sa main, tout en s’exposant aux pires rumeurs, idées reçues et aux messages de haine les plus funestes. De fait, l’antisémitisme se répand sur fond de complotisme pour qui les attentats du 11 septembre 2001 tiennent lieu de véritable date de naissance. Attaque terroriste la plus documentée de l’histoire de l’humanité, elle n’en reste pas moins la plus grande source de fake news. Encore à ce jour, 17 ans plus tard, certains croient dur comme fer qu’il s’agissait d’un « inside job » de la CIA, sous l’influence du Mossad et plus globalement d’Israël conduisant à la libération de la parole antisémite et raciste.
Telle est la réalité.
Il faut donc reprendre la lutte contre l’antisémitisme à la base !
D’abord, en déclarant la lutte contre l’antisémitisme grande cause nationale et en mettant à disposition des pouvoirs publics et des acteurs de terrain les moyens nécessaires pour agir.
En sanctionnant plus sévèrement les propos antisémites, notamment ceux tenus sur les réseaux sociaux, et ce dès le premier dérapage pour prévenir la récidive. Pour cela il est temps de mettre en place une législation qui oblige les hébergeurs à prendre leurs responsabilités.
En ne montrant plus aucune complaisance pour les thèses indigénistes parce qu’elles permettent le développement de l’antisémitisme sous couvert d’antisionisme.
En luttant contre le complotisme. L’éducation nationale doit continuer de développer certaines initiatives pédagogiques déjà lancées : dès le collège, des activités d’éveil à l’esprit critique. Une véritable éducation à l’usage des moteurs de recherche, couplée à une sensibilisation aux risques que rencontrent particulièrement les jeunes adolescents sur internet, en s’exposant à des dévoiements pervers de la réalité, véhiculant de plus en plus souvent des messages antisémites à peine latents voire totalement assumés comme tels !
Le combat contre l’antisémitisme est un combat universel et républicain. C’est l’un des combats premier du Printemps Républicain. Nous ne pouvons pas tout attendre de la puissance publique. Nous devons nous mobiliser collectivement et ce qu’importe nos religions, nos convictions politiques et nos philosophies. Ce n’est pas un problème qui ne concerne que les juifs mais bien tout le monde ; au même titre que la haine antimusulmans ne concerne pas que les musulmans et que l’homophobie n’est pas le seul problème des homosexuels.
C’est tout le corps social qui doit s’élever contre cette infamie.

Salutations républicaines,
Le bureau du Printemps Républicain

Programme du président musulman 2047 par Magid Ouchaka

Un programme riche imaginé avec ironie par Magid Ouchaka apostat de l’islam et citoyen français fier de l’être : polygamie transformée en PACS, pédophilie au nom de la liberté, psychiatrisation des dissidents sexuels, laïcité à 100% qui supprime les églises et qualifie les mosquées de salles de sport, fusion France/Algérie, suppression du nucléaire pour la paix, etc.

Magid Ouchaka a quitté sa religion d’origine, l’islam et donne une information documentée de l’intérieur par la pratique et les textes . Auteur d’ouvrages et de vidéos, Ouchaka analyse les faits commis au nom de l’Islam avec le soutien des collaborateurs français. Il nous informe des dangers qui nous guettent du fait de l’islamisation de la société, preuves à l’appui que tout le monde peut constater au quotidien. Toutefois, et c’est ce que certains lui reprochent, Ouchaka pense que l’Islam en France peut changer de l’intérieur par l’information conduisant à la prise de conscience.

Le discours de Magid Ouchaka est limpide, facile à comprendre et intelligent car il repose sur des réalités que tout le monde peut constater et sur son expérience de musulman qui connait parfaitement cette religion.

La Connectrice

Pour suivre Magid Ouchaka 

 

Humour. #pasdevague

 

Aucun texte alternatif disponible.

%d blogueurs aiment cette page :