Flux RSS

Archives de Catégorie: islamisation

islamisation de la France impérialisme musulman djihad

La France subventionne largement les ennemis d’Israël

Publié le

Depuis longtemps, la France a choisi les musulmans contre les juifs du fait d’une longue histoire d’antisémitisme fondé sur la propagande du Vatican qualifiant le peuple juif de « déicide », du refus de l’antériorité du judaïsme sur le christianisme et de son inscription dans les textes bibliques comme « peuple élu de Dieu ». Sur ces bases hostiles se sont greffées des pressions politiques et sociales qui ont conduit de nombreux dirigeants européens à confiner les israélites dans des rôles traditionnellement haïs par les peuples dominés : l’usure et l’administration des domaines fonciers en particulier.

Bien que le Vatican se soit amendé sur le terme de « déicide » en 1992, la haine du juif enseignée aux chrétiens depuis des siècles et véhiculée par des traditions, des préjugés et la sémantique, a perduré. Les Français sont culturellement antisémites, antisémites passifs, certes mais profondément antisémites quand même. Etant moi-même née d’un père juif et d’une mère chrétienne, ayant des oreilles dans les deux camps, je sais ce que j’entends.  Malheureusement la présence massive et croissante de musulmans antisémites actifs a libéré le tabou qui s’exprime désormais à travers les associations caritatives telles que celles listées dans l’article ci-dessous. L’émergence des mouvements et opinions « antisémitisionistes » (on est antisioniste pour justifier politiquement son antisémitisme), encouragés par la politique française, a stimulé l’antisémitisme avec des passages à l’acte terrifiants (Ilan Halimi, Sarah Attal-Halimi ), forçant à l’exil chaque année des milliers de juifs. La France ne compterait plus que quelques 800 000 juifs de nationalité française alors que la population musulmane française et étrangère, légale et illégale, se monterait à dix millions.

Bien que François Fillon se rende en Israël le 20 avril pour y rencontrer la communauté française, ses prises de position fluctuantes vis-à-vis de l’Etat hébreu laissent sceptique la population juive sur la confiance qu’elle peut lui accorder tant en France qu’en Israël. Une victoire de Marine Le Pen inquiète certains qui craignent que l’élection ne déclenche une guerre civile oubliant que la France est déjà le terrain d’une guerre civile du fait de l’insurrection musulmane avec pour preuve la prolongation de l’état d’urgence.

Le ver de l’antisémitisme a déjà rongé la pomme France et risque de n’en laisser que le trognon. Quel candidat à la présidence de la République aurait la volonté ferme de le détruire ? Je n’ai pas de réponse.

La Connectrice

 

 Source https://fr.gatestoneinstitute.org/10206/france-delegimation-israel
  • Outre l’étiquetage des produits alimentaires en provenance des implantations israéliennes, la France apporte un puissant soutien financier aux organisations qui prônent le boycott des produits israéliens.

Officiellement, la France interdit toute forme de boycott contre Israël. En 2015, la Cour de cassation a confirmé une décision de 2013 de la cour d’appel de Colmar qui avait condamné 14 militants du mouvement Boycott, désinvestissement, sanctions (BDS) à 28 000 euros de dommages et intérêts aux parties civiles et à une amende de 1 000 euros avec sursis pour chacun d’entre eux. Il leur était reproché d’avoir, en 2009 et en 2010, appelé au boycott des produits israéliens au magasin Carrefour d’Illzach, près de Mulhouse (Haut-Rhin).

Mais les apparences peuvent être trompeuses. Une étude minutieuse publiée en janvier 2017 par NGO Monitor, une association qui organise une veille sur le comportement des ONG, révèle que le gouvernement français a un double discours. D’un côté, la justice (certes indépendante) sanctionne les boycotteurs, mais de l’autre, l’Etat finance discrètement des ONG ouvertement hostiles à Israël et d’autres associations qui soutiennent et promeuvent des campagnes de boycott contre Israël.

Le soutien financier du gouvernement français concerne :

  • La campagne « Made in Illegality, » dont La Plateforme des ONG françaises pour Palestine, La Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), et le syndicat CGT sont partenaires. Au-delà de la décision de novembre 2016 de promouvoir l’étiquetage stigmatisant des marchandises israéliennes produites dans les territoires disputés ‘les « colonies ») et commercialisées en France, le gouvernement finance les partisans du boycott pur et simple.Les objectifs de « Made in illegality » sont « d’interdire l’importation des produits des colonies, » « d’exclure les colonies des accords bilatéraux et de coopération avec Israël, » « d’exclure les entreprises actives ou installées dans les colonies des marchés publiques et des appels publiques d’offres… ». Ce qui revient à exclure bon nombre d’entreprises israéliennes dont le siège est en Israël mais qui ont des filiales ou des comptoirs dans les implantations.
  • A travers l’Agence Française de Développement (AFD) le gouvernement français a subventionné la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine à hauteur de €46,560 en 2009, €199,000 de 2011 à 2014, et €225,000 de 2014 à 2017. Le Conseil régional d’Ile de France a donné lui auss à cette même Plateforme, une subvention de €62,000 en 2013, €22,000 en 2014, et €20,000 en 2015. Claude Léostic, président de la Platrforme s’est vu refuser l’entrée en Israël, et a comparé Israël à l’Allemagne nazie «…Le peuple de France a résisté face aux barbares nazis…Mais vous avez souffert depuis plus de 40 ans, aussi incroyable que cela puisse être dans ce monde moderne, et cela après la Nakba …».Toujours selon NGO Monitor, l’Agence française pour le développement (AFD) a subventionné des alliés de BDS comme l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) à hauteur de €139,550 entre 2012 et 2014. De son côté, le ministère des affaires étrangères a donné €36,500 en 2013, €53,000 en 2014, et €25,500 en 2015. L’AFPS justifie son boycott en ayant recours à la rhétorique de l’Holocauste : elle parle de la bande de Gaza en utilisant des termes comme « solution finale » et « camp d’extermination » en raison de la politique « criminelle » du gouvernement israélien. L’AFPS est activement engagée dans les campagnes de boycott de BDS contre Israël et utilise un vocabulaire enflammé – « nettoyage ethnique », « apartheid », et « Stop à la chasse aux enfants Palestiniens ! »- pour évoquer les relations israélo-palestiniennes.Selon NGO Monitor, l’AFD finance également des actions d’influence qui visent à fournir aux élus, aux médias et au public une « information adaptée » sur le conflit israélo-palestinien. C’est-à-dire une information généralement partiale, alignée sur les positions palestiniennes les plus dures et donc hostile à Israël. « 40% (€225,000) du projet de la Plateforme « Mieux agir pour le respect du droit en Palestine » a été financé par le gouvernement français (AFD) » affirme NGO Monitor. Ces projets d’ « information » ont été menés en partenariat avec Ittijah, une ONG israélienne dont le leader, Amir Makhoul, a été condamné à 9 années de prisons pour espionnage au profit du Hezbollah durant la guerre du Liban de 2006. La Plateforme et Ittijah étaient déjà partenaires en 2009 sur un projet financé en partie par le gouvernement français (€43,560 au travers de l’AFD) alors que Makhoul était encore à la tête de l’organisation.
  • Nombre d’associations catholiques sont également très actives au sein de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine et travaillent en étroite collaboration avec BDS (Boycott Désinvestissement, Sanction). Il s’agit de : Secours Catholique-Caritas France (SCCF); la Cimade; Pax Christi France; Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement–Terre Solidaire (CCFD).Ces organisations catholiques sont elles-mêmes subventionnées par le gouvernement en raison de leur vocation caritative et redistribuent elles-mêmes diverses aides à des ONG anti-israéliennes. La Cimade, une association catholique qui soutient ouvertement BDS et la campagne Made in Illegality a été dotée à hauteur de €4.3 millions en 2015.
  • L’ONG israélienne Alternative Information Center (AIC), a ainsi touché €14,950 en 2013 de la Commission nationale consultative des droits de l’homme et €19,970 en 2013, €4,975 en 2015, €12,960 en 2016 via CCFD-Terre Solidaire.
  • La Fédération international des droits de l’homme (FIDH), financée à hauteur de €6.6 millions en 2015 par diverses dotations gouvernementales européennes – et donc aussi françaises – apporterait ainsi un soutien actif aux campagnes BDS et met tout son poids d’organisation humanitaire dans des actions de délégitimation de l’Etat d’Israël. La FIDH accuse Israël de « punitions collectives », de « crimes de guerre » et de « crimes contre l’humanité ». Son secrétaire général, Shawan Jabarin, élu en août 2016, est aussi le directeur général de Al Haq, une organisation palestinienne très active dans le jihad judiciaire contre Israël et le soutien à BDS.Shawan Jabarin, « a des liens présumés avec l’organisation terroriste FPLP et s’est vu refuser l’obtention de visa de sortie par Israël et la Jordanie » indique NGO Monitor. En 2007, la cour suprême israélienne a rejeté l’appel de Jabarin de se rendre à l’étranger déclarant que Jabarin est un « activiste du FPLP de haut rang…» « agissant apparemment à la manière du docteur Jekyll et de Mister Hyde …», « PDG d’une organisation humanitaire une partie du temps…» et « activiste dans une organisation terroriste n’ayant pas renoncé au meurtre…» le reste du temps.Le 20 Juillet, 2016, le Conseil international de la FIDH a publié un communiqué de presse de soutien à BDS. Quelques mois plus tôt, en novembre 2015, la FIDH a salué la décision de la Commission européenne d’étiqueter les produits de colonies israéliennes, mais a appelé l’UE à « mettre fin à tous les échanges économiques et commerciaux avec les colonies israéliennes et de dissuader les entreprises d’investir, de maintenir et de profiter des relations économiques existant avec les colonies d’Israël » .

Le gouvernement français soutient également les ONG (françaises et étrangères) engagées dans des campagnes pour que les banques françaises cessent toutes relations avec les banques israéliennes qui ont des succursales dans les colonies de peuplement. Ce qui dans la pratique reviendrait à un boycott de toutes les grandes banques israéliennes. Les principaux protagonistes de cette campagne sont Al-Haq , la FIDH , le CCFD-Terre Solidaire et Association France Palestine Solidarité (AFPS).

On pourrait multiplier les exemples. Mais ceux qui précèdent suffisent pour illustrer l’incroyable violence des mouvements ainsi financés par la France et le double discours de l’Etat en France. Officiellement, la France milite pour la paix et la nécessité pour Israël de vivre en sécurité à l’abri de frontières sures et reconnues au plan international, Mais en sous-main, le gouvernement de François Hollande exerce des pressions qui n’ont rien de diplomatiques à travers un réseau complexe d’ONG qui n’ont pas la paix et la sécurité d’Israël comme préoccupations premières.

Le gouvernement français supporterait-il que la Grande Bretagne finance des associations militant pour la libération de la Bretagne ou que le gouvernement espagnol contribue à l’action d’associations prônant l’indépendance du pays Basque français ? Non, il s’en inquièterait et le ferait savoir.

Ces financements français que la patiente enquête de NGO Monitor a permis de mettre au jour, ne sont rien d’autres que des actions de déstabilisation. Autant il est juste qu’un pays critique la politique d’un autre s’il estime que des principes du droit international sont violés, autant ces financements d’ONG qui militent ouvertement – pour certaines – pour l’isolement économique et souvent pour la destruction de l’Etat d’Israël relèvent d’une hostilité de fond. Pour ne pas dire d’actions de guerre. Il est vrai que le soutien apporté par la France aux résolutions hostiles à Israël à l’Unesco et à l’ONU avait déjà fait tomber les masques.

La France, par la voix du ministre des affaires étrangères, affirme officiellement qu’elle milite pour une paix juste et des frontières sures et reconnues au plan international pour Israël. Mais en sous-main, la France finance des ONG ouvertement hostiles à l’Etat hébreu. (Photo): Le président François Hollande (droite) accueille le Premier ministre Israélien, Benjamin Netanyahu, à Paris le 11 janvier 2015. (Image source: Thierry Chesnot/Getty Images)

Yves Mamou journaliste et auteur est basé en France. Il a travaillé pendant deux décennies au journal Le Monde
.

Marche en hommage à Sarah Halimi sous les menaces des antisémites

Publié le
On en sait un peu plus sur l’assassinat de Sarah Lucy Halimi défenestrée par un voisin afro musulman de 27 ans, délinquant notoire, aux cris de Allah Akbar.
L’homme et sa famille harcelaient Sarah et sa fille depuis 20 ans en les traitant de « sales juives » et les bousculant. Malgré les plaintes déposées au commissariat, la police n’a rien fait pour protéger Sarah Lucy. Si cela avait été le cas, il est vraisemblable que la victime n’aurait pas connu cette fin abominable : la victime n’a pas été poignardée contrairement à ce qu’affirment certaines fausses rumeurs. Elle a été réveillée en plein sommeil, violemment battue et défenestrée vivante.

… pourquoi ce silence médiatique autour de cette affaire, pourtant d’une extrême gravité? Je ne peux taire mon trouble.
« Depuis 20 ans la famille du 2ème persécutait Madame Halimi et ses enfants. Ils étaient régulièrement insultés et traités de sales juifs. Les filles de la famille également. Ainsi, Elisheva Halimi a été poussée un jour dans l’escalier par une des sœurs de l’assassin.
 
D’ailleurs, il y a toujours eu un contexte de racisme et d’antisémitisme dans cet immeuble. »

Et l’assassin ? De nouvelles sources indiquent qu’il s’appellerait Kada Traoré. A supposer avérée, cette révélation laisse trop de questions en suspens.

 
Quel rôle la police a joué ? Pourquoi les plaintes de Madame Halimi, que plusieurs sources évoquent, n’ont-elles pas été suivies d’effet ?
 
A supposer qu’elles l’aient été, comment en arrive-t-on là ?
 
Les juifs de France sont-ils encore en sécurité ?

« Ce matin nous étions plus de 1200 à nous être rassemblés pour honorer la mémoire de Sarah Halimi zal et réclamer toute la vérité sur ce crime
L’assassin regroupait en lui
– d’être un delinquant connu des services de police
– d’être un dément adepte de stupéfiants
– d’être un antisemite qui depuis longtemps insultait la famille Halimi
**Alors que la Manifestation à la mémoire de Sarah HALIMI arrivait rue Vaucouleurs une dizaine de voyous antijuifs ont cru intelligents d’agresser les manifestants en lançant des bouteilles et en les insultant « Sales Juifs « et en promettant de régler leurs sorts aux juifs et aux policiers assurant la protection : « Nous avons nos Kalach » « la police est avec les juifs »http://jforum.fr/sarah-halimi-zl-une-marche-blanche-de-colere.html

Lire aussi

Cette vieille dame assassinée qui panique la communauté juive et dont on parle peu

Claude Askolovitch — 07.04.2017 – 11 h 24, mis à jour le 09.04.2017 à 0 h 42

http://www.slate.fr/story/143018/juif-meurtre-paris

Vendredi matin, le procureur de Paris François Molins a reçu les responsables de la communauté juive de France pour leur assurer que ce drame, en l’état de l’enquête, n’est pas un meurtre antisémite, mais que cette piste sera aussi explorée, dans l’instruction qui s’ouvre. La scène en elle-même est étonnante. Le Grand Rabbin de France Haim Korsia, le Président du Consistoire central Joel Mergui, le Président du Fonds social juif unifié Ariel Goldman, le directeur général du Crif Robert Ejnès, reçus par l’autorité judiciaire pour être informés d’une enquête en cours, à laquelle rien ne les lie, sinon la confession de la victime? 

…Mais il faut cela, pourtant, tant les communautés juives sont habitées d’une quasi-certitude: après Ilan Halimi, les morts de Toulouse et ceux de l’Hyper Cacher, l’antisémitisme a tué à nouveau en France. La mort de Mme Attal-Halimi est omniprésente dans les réseaux communautaires juifs, sur des sites spécialisés, et sur Facebook et Twitter. Rarement l’isolement du judaïsme français n’aura été aussi palpable: la presse généraliste parle à peine de ce drame, un fait divers de plus, que l’opinion publique ignore largement. Les juifs se retrouvent pour ainsi dire seuls avec une peur, dont ils ne peuvent douter, mais dont il n’est pas sûr qu’elle soit avérée.

…Vendredi matin, devant les responsables juifs, François Molins a confirmé qu’on a entendu K.T. dire «Allah Akbar»…

http://www.bvoltaire.fr/sarah-lucie-halimi-medecin-juive-assassinee-voisin-musulman/

La cause, c’est-à-dire le Coran et la Sunna, l’antisémitisme consubstantiel à l’islam depuis les persécutions des juifs d’Arabie par Mahomet.

 

Ce dimanche matin, aucun homme ou femme politique à la marche de Sarah Halimi. Des juifs, des juifs seulement, les juifs seuls.

Certains leaders juifs français semblent n’avoir qu’une priorité : assurer le gouvernement de leur contribution à l’utilisation de la Shoah pour contrer toute forme de souverainisme démocratique…

Je ne supporte plus la duplicité de certains notables de la communauté juive, qui poursuivent inlassablement de leurs griefs les personnes alertant le peuple sur l’antisémitisme et autres aspects barbares de la loi islamique.

Je ne supporte plus que les morts de ma famille, dont les morts pour la France, soient exploités pour faire taire le peuple qui nous a recueillis, lorsque ce peuple français s’inquiète de l’arrivée de populations attachées, au moins en grande partie, à la loi islamique.

J’ai de nombreuses raisons de craindre les nationalismes, mais j’estime aujourd’hui que la candidature la moins nocive est celle de Marine Le Pen. Elle seule paraît vouloir réellement mettre un terme à la politique d’immigration venant de pays musulmans.

Dimanche des rameaux sanglant en Egypte : 43 coptes tués. Silence pour 8 candidats/11.

Publié le

L’Etat islamique a revendiqué les attentats commis contre des églises coptes en ce dimanche des rameaux. La communauté copte déplore 43 morts et plus d’une centaines de blessés.

Le premier a eu lieu, peu avant 10h, dans l’église Saint-Georges de Tanta, une ville située à une centaine de kilomètres du Caire. Quelques heures plus tard, c’est devant l’église Saint-Marc d’Alexandrie qu’un kamikaze a actionné sa ceinture explosive après avoir tenté de pénétrer à l’intérieur. Il visait sans nul doute Tawadros II, le pape des coptes qui se trouvait justement dans l’édifice pour l’office http://www.20minutes.fr/monde/egypte/2046671-20170409-attentat-egypte-communaute-copte-nouvelle-fois-meurtrie-daesh

En l’espace de deux semaines l’islam politique de l’Etat islamique a tué à Londres, Saint-Pétersbourg, Stockholm et en Egypte mais c’est Bachar al Assad qui soulève l’indignation mondiale et qu’on bombarde. Et pendant ce temps-là nos candidats à l’élection présidentielle font des courbettes aux musulmans de France, leur proposent des accomodements raisonnables et prétendent que la culture française n’existe pas pour leur faire plaisir.

Ces musulmans de France qui descendent en masse dans les rues pour défendre des repris de justice et des voleurs comme Adama et Théo ou appellent au boycott d’Israël, où sont-ils lorsque leurs coreligionnaires tuent partout dans le monde ?

Une fois de plus, les musulmans de/en France, avec le soutien des Macron, Mélanchon, Hamon et cie sont indifférents aux massacres commis au nom d’Allah.

Ce soir, François Hollande avait exprimé sa consternation tandis que seulement trois candidats sur 11 s’étaient manifestés :

Attentat dans une église
Tristesse et émotion. Une nouvelle fois, les cibles du totalitarisme islamique.

Une nouvelle fois les Coptes frappés au cœur, dans leurs églises. La coopération contre le fondamentalisme islamiste doit être accentuée.MLP

Je dénonce l’attentat terroriste contre l’église copte de Tanta. Mes pensées vont aux familles égyptiennes endeuillées.

Je présente mes sincères condoléances aux Coptes, à leur famille, à leur amis et à la communauté chrétienne d’Orient

Image associée

Liste non exhaustive des attentats terroristes commis au nom de l’islam depuis le 1er janvier 2017

https://fr.wikipedia.org/wiki/Terrorisme_en_2017

Février

  • France : le 3 février 2017, un homme attaque une patrouille de 4 militaires à Paris23.
  • Afghanistan : le 7 février 2017, une voiture piégée explose dans l’enceinte de la cour suprême de Kaboul. L’attentat fait 20 morts et 40 blessés24.
  • Égypte : le 12 février 2017, un vétérinaire chrétien est assassiné à El-Arich25.
  • Irak : le 14 février 2017, un attentat à la voiture piégée fait 4 morts à Bagdad26.
  • Irak : le 15 février 2017, un kamikaze tue 11 personnes avec une voiture piégée dans un quartier chiite de Bagdad26.
  • Irak : le 16 février 2017, un attentat à la voiture piégée fait 52 morts et des dizaines de blessés dans un marché de Bagdad26.
  • Pakistan : le 16 février 2017, un attentat-suicide dans un sanctuaire soufi à Sehwan fait 88 morts et plus de 250 blessés27,28.
  • Turquie : le 17 février 2017, l’explosion d’un mini-bus piégé à Viranşehir tue 2 personnes et blesse 4829,30.
  • Somalie : le 19 février 2017, une explosion à la voiture piégée sur un marché de Mogadiscio tue 39 personnes et fait 27 blessés31.
  • Égypte : le 22 février 2017, deux chrétiens coptes, un père et son fils, sont tués dans le Sinai par des membres de l’État islamique. Le père a été abattu par balles tandis que son fils a été brûlé vif32.
  • Égypte : le 23 février 2017, un chrétien est tué et sa maison incendiée dans le Nord du Sinaï. Cette zone voit depuis quelques jours une recrudescence des attaques envers les Coptes, devenus la principale cible des membres de l’État islamique25.
  • Syrie : le 25 février 2017, 42 militaires sont tués dans une attaque contre le siège du service de sécurité de l’État, dans un quartier de Homs33.

Mars

  • Afghanistan : le 1er mars 2017, deux attaques, contre un poste de police et un centre de renseignements dans la capitale, menées par deux kamikazes, font au moins 16 morts et 44 blessés34.
  • Afghanistan : le 8 mars 2017, l’État islamique revendique un attentat dans le plus grand hôpital militaire (Sardar Mohammad Daud Khan) de Kaboul. Le bilan fait état de 49 morts et 63 blessés35.
  • Allemagne : le 9 mars 2017, attentat à la hache blessant 9 personnes à Dusseldorf36.
  • Syrie : le 11 mars 2017, double attentat à Damas revendiqué par le groupe djihadiste Tahrir Al-Cham et tuant 74 pèlerins chiites37.
  • Somalie : le 13 mars 2017, attentat à la voiture piégée près d’un hôtel dans une rue très fréquentée de Mogadiscio, la capitale somalienne, tuant au moins 5 personnes et blessant 12 autres38.
  • Nigéria : le 15 mars 2017, attentat-suicide à Maiduguri, 2 morts, plusieurs blessés39.
  • Syrie : le 15 mars 2017, double attentat suicide à Damas, une trentaine de morts40.
  • France : le 18 mars 2017, un homme, radicalisé islamiste en prison, s’empare de l’arme d’un militaire à Orly avant d’être abattu, il a déclaré vouloir « mourir par Allah »41.
  • Royaume-Uni : le 22 mars 2017, un homme à bord d’une voiture fonce sur des passants sur le pont de Westminster à proximité du Parlement britannique à Londres, avant de poignarder un policier à l’intérieur du Parlement Britannique. Bilan : 5 morts (dont le policier) et au moins 44 blessés, dont certains dans un état grave. L’attaque « terroriste » a lieu 1 an jour pour jour après l’attentat de Bruxelles qui avait fait 32 morts42.

Avril[modifier | modifier le code]

  • Russie : le 3 avril 2017, un attentat à Saint-Pétersbourg, réalisé à l’aide d’une bombe artisanale, frappe une rame de la ligne 2 du métro, entre les stations Sennaïa plochtchad et Tekhnologuitcheski institout. L’explosion fait au moins 14 morts (provisoire) et 50 blessés43.
  • Suède : le 7 avril 2017, un attentat frappe Stockholm. En effet, un camion fonce dans la foule, dans une grande artère commerçante du pays44. 4 morts et 15 blessés selon un premier bilan provisoire44.
  • Égypte : le 9 avril 2017, un double attentat frappe les villes de Tanta et d’Alexandrie45. Le bilan fait état d’au moins 43 morts et 78 blessés. L’EI revendique les doubles attaques quelques heures après45.

Une dame juive défenestrée par son voisin musulman aux cris de Allah Akbar

Publié le

Dans la nuit du mardi 4 au mercredi 5, Sarah Halimi était retrouvée inerte au pied de son immeuble dans le 11ème arrondissement.

Elle aurait été poussée du 3ème étage par son voisin musulman qui la harcelait régulièrement. Il s’est introduit dans son appartement, l’a entraînée sur le balcon et l’a poussée aux cris de Allah Akbar.

Sarah Halimi était juive orthodoxe co-fondatrice de la communauté juive orthodoxe de Paris. La presse et RCJ ont évoqué cet assassinat. Le corps de Sarah devait être transporté cette nuit pour être enterré en Israël.

La communauté juive que certains de ses membres comparent, pour ce qui est de l’insécurité, au canari des mineurs (les mineurs autrefois entraient dans la mine avec un canari qui mourait s’il y avait du grisou, signal d’alerte qui permettaient aux mineurs de sauver leur vie), est bouleversée par cet acte antisémite. Parce que lorsqu’une société se fascise et devient intolérante et totalitaire, les juifs sont en première ligne des agressions criminelles et belliqueuses.

Bien entendu, le voisin est qualifié de déséquilibré, comme toujours pour les criminels musulmans. Dans son ouvrage « islam fabrique des déséquilibrés ? », Wafa Sultan, psychiatre d’origine syrienne, explique comment le Coran fabrique ses fous d’Allah. http://ripostelaique.com/livre-choc-de-wafa-sultan-edite-par-rl-lislam-fabrique-de-desequilibres.html

 width=

 Voici à quoi conduisent les « accomodements raisonnables » avec les musulmans de nos responsables irresponsables comme Mélanchon, Hamon, Fillon et Macron qui osent se présenter aux élections présidentielles.
On notera que, en cette journée, Hollande ne s’est pas rendu auprès de la famille de Sarah …
Pour en savoir plus et rendre hommage à la défunte

Une femme juive orthodoxe, Sarah Halimi a été assassinée par un voisin rue Vaucouleurs, à Paris.
Son voisin est monté après avoir poursuivi sa victime verbalement depuis des jours, d’autres voisins ont alors appelé la police. Selon l’entourage, 3 policiers armés auraient refusé d’intervenir prétextant qu’ils devaient appeler un service plus compétent.
Le voisin a jeté cette femme par la fenêtre aux cris de Allah Akbar (toujours se lon l’entourage).
Des membres de la communauté orthodoxe se sont démenés pour éviter l’autopsie mais n’ont pas réussi.
Cette Tsadeket a dirigé l’une des toutes premières crêches orthodoxes de France, rue vieille du Temple.
Baroukh Dayan Haemet

8 mars 2/5.Voulez-vous confier vôtre enfant à une nounou agréée voilée ?

Publié le

Les assistantes maternelles et familiales accueillent à leur domicile 1 à 4 enfants jusqu’à l’âge de 4 ans.

Quelques 5000 stagiaires sont formées par des professionnels de l’éducation, de la puériculture, du paramédical et du médical, en 60 h par an avant tout accueil, suivies de 60 h après le premier accueil d’enfants.

Leur formation est censée leur procurer les moyens de s’occuper correctement des enfants et des relations avec les parents.

L’enquêteur Jacques Maisonneuve a recueilli, dans sa vidéo, le témoignage frappant d’une responsable de formation de ces « nounous ». D’origine maghrébine, elle a manifesté ses profondes inquiétudes devant les pratiques « radicales » envahissantes de certaines  assistantes maternelles musulmanes voilées.

Face au climat actuel de menaces possibles sur sa vie sociale et de retombées judiciaires absurdes, mais bien réelles, elle a choisi la prudence de l’anonymat pour s’en protéger.

VOICI CETTE VIDEO EXCLUSIVE

https://youtu.be/rmWzi3f46zw

Première constatation : le nombre de musulmanes dans la profession est en très nette augmentation. Dans la formation qu’elle dirige, sur une vingtaine de stagiaires, près d’une quinzaine sont voilées. Ces nounous musulmanes voilées créent de nombreux problèmes :

Problèmes de comportements :

– outre le voile, stigmate religieux ostentatoire, porté jusqu’à l’illégalité de la burka, le tabou alimentaire du porc s’élargit même aux non musulmans.  Des parents français se voient refuser de fournir à leurs enfants des repas contenant du porc. Les enfants non-musulmans se retrouvent obligés de consommer une viande religieusement halal.

– certaines nounous musulmanes voilées refusent de serrer la main d’un homme, ce qui est à mettre en parallèle avec l’attitude de musulmans hommes refusant de serrer la main d’une femme (les non-musulmans étant considérés comme « impurs » par l’islam).

– un comportement de mépris envers les règles élémentaires de l’hygiène a été constaté chez certaines de ces nounous musulmanes (faire manger sur le sol les enfants dont elles ont la charge, « pour imiter le prophète »).

– on a aussi signalé le cas d’enfants non-musulmans forcés de participer aux prières islamiques par leur nounou voilée.

Problèmes de revendications réitérées et d’exigences interminables :

– demandes insistantes de salles de prière dans les lieux de formation (allant jusqu’à exiger le retrait des crucifix accrochés aux murs de la salle) ; sonneries bruyantes sur leur téléphone portable pour indiquer les heures de prière durant les réunions de formation, parents mécontents des attitudes ouvertement religieuses des assistantes maternelles musulmanes, enfants soumis à des placements multiples, face à l’intolérance et à l’intrusion du religieux non choisi dans leur existence.

– arrogance agressive des nounous voilées, devant toutes critiques portant sur leurs compétences ou leurs fautes, critiques dénoncées comme étant « discriminatoires, racistes, xénophobes… », et accompagnées parfois de menaces et de plaintes aberrantes, mais efficaces.

La hiérarchie, comme dans nombre d’institutions (RATP, SNCF, aéroports, etc.) recommande systématiquement  de « ne pas faire de vagues » et de fermer les yeux, quand elle ne menace pas les spécialistes de terrain, qui alertent sur les dérives et les dysfonctionnements, de « faire le jeu des fachos » ou de mesures administratives de rétorsions, en cas de récidive…

Notre témoin a aussi signalé que des stagiaires « radicales » et incompétentes ont reçu l’agrément dans leurs fonctions alors que le rapport de stage préconisait un refus pour incompétence.

Lâcheté des autorités, absence de soutien, déni de réalité, ou les 3 ensemble ?

De plus, la crainte d’actions judiciaires dans un contexte de complaisance unilatérale de certains juges renforce l’absence de fermeté et l’extrême faiblesse des réactions des responsables hiérarchiques.

Dans tous les cas, la diffusion de ces réalités dérangeantes est considérée comme une atteinte à l’ensemble de l’institution, donc susceptible de sanctions.

En attendant, dans bon nombre d’occurrences, le bon vouloir des musulmanes voilées prosélytes influe négativement sur la structure psychique des enfants en cours de développement et sans défenses.

Les comportements de certaines nounous voilées pose le problème récurrent de l’introduction progressive de l’islam dans le quotidien banalisé et de ses conséquences délétères surmultipliées.

Guy SAUVAGE

http://ripostelaique.com/video-choc-le-scandale-des-nounous-musulmanes-voilees.html

Lapin Taquin. Féminisme musulman

 

 

Ajoutée le 9 déc. 2016

Partage si toi non plus t’es pas convaincu par le projet de convivialité islamo-féministe

Twitter : https://twitter.com/LeLapinTaquin
Facebook : https://www.facebook.com/lelapintaquin/

Sources :
Reportage de France 2 à Sevran
https://twitter.com/Marion_M_Le_Pen/s…
Documentaire de Sophie Peeters sur le harcèlement de rue à Bruxelles
https://www.youtube.com/watch?v=wmZU0…
http://www.sudinfo.be/468479/article/…
Rokhaya Diallo pour la normalisation du voile islamique
https://twitter.com/LNE/status/806470…
Dossier Tabouche par Widad K et Sihame Assbague contre Bernard de La Villardière
https://twitter.com/paul_denton/statu…
Agression de Bernard de La Villardière
https://twitter.com/tprincedelamour/s…
Femme journaliste insultée aux Pays-Bas
https://www.youtube.com/watch?v=_xdrU…
Thierry Ardisson aime bien les kebabs mais loin de chez lui
https://www.youtube.com/watch?v=Hhcpw…
Camp d’été interdit aux Blancs
http://www.lefigaro.fr/actualite-fran…
Najat Vallaud-Belkacem se tait face à un islamiste décomplexé
https://www.youtube.com/watch?v=BHTJN…
Deux Français d’origine maghrébine dénoncent la montée de l’islamisme dans les Grandes Gueules sur RMC
http://www.fdesouche.com/797785-93-se…
Scène d’Independance Day
https://www.youtube.com/watch?v=vjFG-…

Musique :
Thème des Chocobos – Final Fantasy II
https://www.youtube.com/watch?v=vm2mj…
Thème des Chocobos – Final Fantasy III
https://www.youtube.com/watch?v=v8BK-…
Thème des Chocobos – Final Fantasy IV
https://www.youtube.com/watch?v=BxBtv…
Thème des Chocobos – Final Fantasy V
https://www.youtube.com/watch?v=agfnB…
Thème des Chocobos – Final Fantasy VI
https://www.youtube.com/watch?v=uIHEc…
Thème des Chocobos – Final Fantasy VII
https://www.youtube.com/watch?v=RHpn-…
Thème des Chocobos – Final Fantasy VIII
https://www.youtube.com/watch?v=lPC5G…
Thème des Chocobos – Final Fantasy IX
https://www.youtube.com/watch?v=ZCTd-…

Contre le voilement des fillettes, signez la pétition

Résultat de recherche d'images pour "françois fillon inaugure une mosquée"François Fillon inaugurant la mosquée d’Argenteuil auprès d’une fillette voilée Source

Pas la peine de compter sur lui, s’il est élu, pour respecter et protéger la moitié du ciel


Pétition à signer ici
Le voilement des fillettes risque majeur pour leur développement et leur santé : Halte à la maltraitance des petites filles !
 
Nous, signataires de cette pétition, dénonçons la maltraitance par personne ayant autorité à l’égard des fillettes enveloppées dans un voile islamiste. Le voilement des fillettes est un risque majeur pour leur développement cognitif et social et leur santé psychique et physique.
 
Dans les espaces publics, y compris en France, on peut voir des fillettes pré-pubères entièrement enveloppées dans des voiles.
 
L’indifférence est inacceptable vis-à-vis de cette maltraitance et nous appelons les pouvoirs publics à faire respecter l’intérêt de l’enfant.
 
Pour l’OMS, la maltraitance à enfant désigne les violences et la négligence envers toute personne de moins de 18 ans. La santé est définie « comme un état de complet  bien-être physique, mental et social» et elle est gravement compromise dans ses trois composantes par un port précoce du voile.
 
Parmi les conséquences délétères du port du voile concernant la santé physique :

  •  La carence en vitamine D est constatée chez les femmes voilées. C’est dire si le voilement des fillettes leur fait courir un risque majeur, à ce stade de développement staturo-pondéral : retard de croissance, diminution des défenses immunitaires, hypotonie musculaire, convulsions hypocalcémiques, etc.

 

  • La perte de cheveux. Asphyxiés par la contention des heures durant, les cheveux finissent par dépérir et tomber. Or, la chevelure n’est pas un simple ornement mais a des fonctions vitales d’écran contre les agressions externes et de régulateur de la température à la surface du crâne.

 
Sur le plan psychique, le voile a pour objet déclaré de protéger les femmes de la concupiscence des hommes ou les hommes de la tentation sexuelle et aboutit à réduire tout le corps de la fillette à son seul sexe anatomique, à un âge où elle ne peut assumer psychologiquement ce trop-plein de sexualité.
 
Les promoteurs du voile l’opposent à « l’hypersexualisation » des fillettes « occidentales », exhibées dans des concours de beauté. Mais qu’est le voile sinon un marqueur indélébile de la sexualisation du corps ?
 
Comment ouvrir le champ des possibles des fillettes alors que le voile implique des restrictions à leur liberté de déplacement (entravant les activités exploratoires nécessaires à la découverte du monde), à la curiosité naturelle (nécessaire au développement intellectuel), aux activités ludiques (musique, dessin, sport, théâtre etc.) et bien entendu aux contacts humains. Voiler la tête, c’est entraver la liberté et la pensée.
 
Le développement cognitif et psycho-affectif est également freiné, faute de stimulation intellectuelle et affective. Faute surtout d’introduction de l’altérité. Comment s’ouvrir à l’autre différent, qui seul peut vous enrichir ? Quelle culture de l’intolérance prône-t-on ? Quelles relations à l’autre prépare-t-on ?
 
Le bien-être social est aussi sérieusement compromis.
Le voile est une entrave absolue au développement relationnel. Il exclut, en effet, d’emblée la moitié mâle de l’humanité et de même les non-musulmanes ou les musulmanes ne le portant pas. Il enferme très tôt l’enfant dans un monde clos évocateur des gynécées d’antan. En outre, la stigmatisation et l’exclusion de toutes les activités sportives achèveront de restreindre son périmètre d’action et de manœuvre.
 
Quelle place pourra prendre, dans la société, une « citoyenne » amputée de son enfance, de sa confiance en soi et en l’autre et de toute compétence sociale. C’est une véritable culture de l’enfermement que promeut le projet de société préconisé par les voileurs de fillettes. Et l’avènement d’une société clivée où les femmes ne seraient que des ombres mais jamais des sujets. Une société non démocratique.

Premier-e-s signataires :
Saida Douki Dedieu Professeure émérite de psychiatrie à la faculté de Médecine de Tunis
Michèle Vianès, Présidente de Regards de Femmes
Hager Keray, Psychiatre,
Yvette Roudy, ancienne Ministre des droits des femmes
Djemila Benhabib, essayiste, Montréal
André Gerin, Député -Maire honoraire de Vénissieux
Annie Sugier, Présidente de la Ligue du Droit International des Femmes
Nadia Benmissi, Femmes sans voile d’Aubervilliers
Nadia Ould Kaci, Femmes sans voile d’Aubervilliers
Laure Caille, Secrétaire générale de Libres MarianneS
Odile Saugues, Députée
Christian Cadiot, Magistrat à la Cour de Cassation
Comité Laïcité République
Yamina Mathlouti, inspectrice Enfance et jeunesse, lauréate du 1er grand prix des droits de l’enfant de la Fondation Belkhenchir, Tunisie
Linda Weil-Curiel, avocate, Ligue du droit International des femmes,
Alain Seksig,
Fewzi Benhabib, Observatoire de la laïcité de Seine Saint Denis
Kety Benhabib, Observatoire de la laïcité de Seine Saint Denis
Daniel Bénichou, Président de Le Chevalier de la Barre
Nicole Raffin Regards de Femmes Ile de France
Fathy Hachicha, Haut fonctionnaire, Tunisie
Mouldi Amamou, Professeur en médecine, Tunisie
Laurence Marchand-Taillade, Présidente de l’Observatoire de la laïcité du Val d’Oise
Sama Ghenina, Présidente de l’Association femmes et leadership – Tunisie
Mourad Ghachem, vice-président de AVEC Association Vigilance et Egalité des chances – Tunisie
Moncer Haddad, enseignant en Sciences, Québec
Wafa Daman, journaliste
Jean Dalery, Professeur en médecine
Faiza Majeri, journaliste Tunisie
Aline Chabat, Cheffe d’entreprise, Tunisie
Fathy Kanzari, Industriel, Tunisie
Faouza Charfi, Professeure d’université, essayiste, Tunisie
Béchir Douki, Tunisie
Faiza Knani Mekki, Inspectrice de l’enseignement à la retraite, Tunisie
Salah ben Abdeslem, past governor Lions club, Tunisie
Bahija Dellagi, Médecin-dentiste, Tunisie
Cherif Ferjani, Professeur émérite Université Lyon 2
Houda Hamza, Psychiatre, Tunisie
Hechmi Louzir, Médecin hospitalo-universitaire, Tunisie
Rim Lakhdar, Cardiologue, anti-obscurantisme, citoyenne tunisienne
Mounir Saber, Optométriste, Tunisie
Mongi Ghariani, consultant financier, Tunisie
Mohamed Ridha Kamoun, Professeur médecine, Tunisie
Mokhtar ben Messaoud, Médecin, Tunisie

Pour en savoir plus

http://www.regardsdefemmes.fr/Rubrique/Cafes/public/Cafes-2016/Le-voilement-des-fillettes.pdf

%d blogueurs aiment cette page :