Flux RSS

Rachid Nekkaz se baignera en burkini à Cannes ce vendredi

Publié le

Nouveau au 27/05/2017

Rachid Nekkaz a entraîné ses nièces pour une baignade en burkini. Arrivées voilées, les femmes et leur mentor ont immédiatement été arrêtées par la police, embarquées dans un fourgon et conduites au poste de police.

http://www.nicematin.com/faits-de-societe/le-minute-par-minute-de-loperation-avortee-en-burkini-sur-les-plages-du-festival-de-cannes-140663

_____________________________

Burkini 15

Source dessin

Personne ne peut nous empêcher de nous baigner (en burkini). a déclaré aux médiasl ‘islamiste Rachid Nekkaz né en France de parents algériens, communautariste et falsificateur des droits et libertés des femmes au nom de notre République qu’il conspue.

On remarquera le nous royal  utilisé par Nekkaz et nous en concluons qu’il a l’intention de se baigner en burkini avec ses femmes et nous nous réjouissons à la perspective de voir le milliardaire patauger dans l’eau emballé dans sa digne pudeur islamiste, sous les caméras des paparazzi.

Polémique « Burkini »

Source image  Cherchez Rachid….

«Le Festival de Cannes, le plus grand événement cinématographique mondial, est un lieu magique. C’est le moment idéal pour fêter ensemble cette liberté retrouvée dans la ville qui a été la première à interdire le burkini, le 28 juillet 2016», indique Rachid Nekkaz dans un communiqué.

Rachid Nekkaz est ce milliardaire franco-algérien qui paie les amendes des femmes interpellées pour le port de la burqua ou du niqab-voile intégral.

« Toutes en burkini sur les plages du Festival« , vendredi de 14 heures à 16 heures.

Des musulmanes cornaquées par Rachid Nekkaz et quelques barbus entendaient manifester à Cannes pour le port du burkini en profitant de la présence des médias pour le festival du cinéma, en se baignant en burkini. La manifestation a été interdite par la préfecture au titre de l’Etat d’urgence.

La manifestation prévoyait le bain collectif d’une douzaine de femmes revêtues d’un burkini bleu blanc rouge, sur une plage de Cannes.

Une manifestation pour « célébrer la décision du Conseil d’Etat du 26 août 2016, qui permet à n’importe quelle femme de s’habiller en burkini », indique le millionnaire algérien au quotidien Nice Matin. « Cannes avait été la première commune à l’interdire. » http://www.public.fr/Dossiers/Public-Buzz/Les-news-qui-buzzent/Public-Buzz-Un-millionnaire-algerien-lance-l-operation-Toutes-en-burkini-au-festival-de-Cannes-1384208

Public Buzz : Un millionnaire algérien lance l'opération "Toutes en burkini" au festival de Cannes

Sur cette photo, les rouages de la manifestation annoncée sont algériens … comme Nekkaz qui s’est présentée sans succès aux présidentielles algériennes en 2014.

La Connectrice ( qui se baignait à poil selon son bon vouloir et n’importe où dans les années 70 et qui ne pourrait pas aujourd’hui en faire autant sous peine d’être agressée )

PS Ce matin sur SudRadio, Laurence Marchand-Taillade proposait en réponse à l’initiative de Nekkaz d’inviter les femmes algériennes de se baigner à poil en Algérie au nom de la liberté 😉

 

Pour en savoir plus

« ON IRA SIMPLEMENT SE BAIGNER »

Les manifestations sont désormais bannies sur l’ensemble du front de mer cannois, de son extrémité ouest, délimitée par le boulevard Leader, jusqu’au boulevard Eugène-Gazanaire, à l’autre bout de la ville. Ce qui n’est pas le cas dans l’arrêté initial datant du 25 avril. La nouvelle interdiction concerne 44 artères cannoises de plus.

Voilà qui ne laisse en réalité aucun répit, du moins légal, à Rachid Nekkaz. Le milliardaire algérien qui se présente comme « le plus républicain des républicains » annonce du coup qu’il « annule » sa manifestation en ajoutant toutefois: « Dans ces conditions nous nous contenterons d’aller nous baigner comme n’importe quels Cannois. » En burkini? « Vous verrez bien », s’amuse Nekkaz qui ne semble pas prêt à abdiquer si facilement.

« Parce que cette décision est pitoyable et discriminatoire, assène-t-il. La preuve c’est que cet après-midi [mercredi] le collectif anti-corrida manifestait devant le Martinez pour protester contre Almodóvar. Et personne ne leur a rien dit. C’est du deux poids, deux mesures. Ça n’honore pas la République française qui est plus grande que ça. En fait la France fait exactement la même chose que l’Algérie, que j’appelle le régime des 40 voleurs, et qui a modifié sa constitution spécialement pour moi en interdisant à toute personne ayant résidé à l’étranger d’être candidate aux élections. »

Rachid Nekkaz, qui n’en est pas à sa première provocation, avait brigué la présidence de l’Algérie en 2013 après avoir tenté sa chance à l’Élysée en 2007.

 

Alain Finkielkraut et Michel Onfray sont presque d’accord sur l’effet Macron

Publié le

 

Débat D’Anthologie entre Michel Onfray et Alain Finkielkraut 22/05/17

Analyse intéressante du phénomène Macron et de son gouvernement par nos deux philosophes contemporains émérites qui s’entendent sur presque tout malgré leurs profondes divergences, l’ultra classicisme de Finkielkraut et l’anarchisme de Onfray.

Chasser les Français-les blancs- du quartier Pajol en harcelant les femmes

Publié le

http://www.yzgeneration.com/la-chapelle-pajol-agressions-femmes/

A la suite des manifestations et témoignages de femmes vivant entre le Xème et XVIIIème arrondissements de Paris, dans le quartier Pajol/La Chapelle, les langues se délient et de nombreux témoignages confirment l’article du journal Le Parisien.

Ainsi, une mère de famille confiait à l’institutrice de ses enfants qu’elle avait été agressée par deux gamins de moins de 10 ans en rentrant chez elle. Elle jurait de déménager au plus vite malgré le bel appartement pas cher qu’elle louait dans cet ensemble écologique très agréable conçu selon les meilleures normes de l’habitat contemporain.

Le rêve

ZAC PAJOL

http://www.parisetudiant.com/etudiant/sortie/zac-pajol-paris.html

La réalité

La Chapelle-Pajol : un quartier parisien où les femmes sont en danger

http://www.atlantico.fr/pepites/chapelle-pajol-quartier-parisien-ou-femmes-sont-en-danger-3055038.html

Je ne vais pas revenir sur les attroupements d’hommes désœuvrés dans le quartier, les immondices qu’ils génèrent y compris l’urine puante, sur les rixes entre bandes rivales, sur les harcèlements verbaux et physiques accompagnés de crachats, sur l’occupation de l’espace public par des mâles, uniquement des mâles qui dissuadent les femmes d’user librement de ces espaces et des commerces les jouxtant. Depuis la semaine dernière de nombreux médias ont diffusé des témoignages accablants.

Bien entendu, des voix, de femmes mais aussi d’hommes, se sont élevées contre ces témoignages assurant qu’il faisait bon vivre dans ce quartier écologique, qu’elles n’avaient pas de problème et que tout allait bien Madame la Marquise. Le maire s’y est mis lui aussi avec une nuance : oui, je sais il y a quelques problèmes mais nous mettons tout en oeuvre pour y remédier et ma femme n’est pas dérangée dans ses allers et venues puisque nous habitons dans le quartier, etc. etc.

Le quartier de la Goutte d’Or et ses environs est occupé depuis des décades par une population très majoritairement arabo-musulmane et afro-musulmane. Elle s’y était installée parce que les logements qui tombaient en ruine y étaient loués de petits prix par des marchands de sommeil que personne ne se serait avisé de dénoncer par crainte de représailles. Ces populations aux petits moyens ont développé au cours des décades des commerces parallèles avec la délinquance classique qui les accompagne (surveillance, racket, prosélytisme, trafics en tous genre, prostitution, lieu d’asile pour les criminels, etc. ). Quand les urbanistes ont rénové le quartier les populations habituelles ont exercé leur droit au relogement sur place tandis que les autorités faisaient semblant de favoriser la mixité sociale en attirant de jeunes bobos épris de technologie écologique. Aucune personne honnête ne refusera de constater que ça ne marche pas car ce territoire a été conquis de longue date par une communauté qui non seulement n’a pas l’intention de lâcher prise mais, encouragée par l’islam salafiste et l’Etat islamique (entre autres tout ce qui tient de l’islam revival) a bien l’intention d’étendre son califat sur toute l’Europe.

Vous avez compris, alors que nos dirigeants nous enjoignent de cultiver le vivre ensemble, la mixité sociale et le métissage, l’oumma islamiya nous chasse de ses quartiers en s’attaquant aux femmes, enjeu éternel des affrontements mâles.

On parie que dans quelques années les beaux immeuble écologiques de Pajol seront vidés de leur population blanche et que ce quartier retrouvera son charme délétère avec une population musulmane exponentielle vidant l’ICI de sa part culturelle au profit de sa partie cultuelle ?

La Connectrice

Pour en savoir plus

Des femmes descendent dans la rue à La Chapelle-Pajol à Paris pour dénoncer le harcèlement de rue

Une pétition contre l’insécurité de ce quartier du 18e arrondissement de la capitale a réuni des milliers de signatures en deux jours.

20/05/2017 18:41 CEST | Actualisé 20/05/2017 18:43 CEST

Anonymat, dénonciation et sécurité

Publié le

De nombreux internautes utilisent des pseudos pour protéger leur anonymat soit pour de bonnes raisons, soit pour de mauvaises raisons parfois très malveillantes.

L'auteur d'une lettre coup de gueule anti-taxis est menacé de mort sur Facebook http://t.co/MXDP8dJsVi

Source image

Ecrire ou témoigner dans l’anonymat comme respecter l’anonymat de personnes l’ayant choisi visent souvent à se protéger comme protéger ses proches pour des motifs personnels, professionnels ou stratégiques ou encore ménager son intégrité physique. Ces motifs sont tout à fait respectables et doivent être respectés. Par contre, se dissimuler derrière l’anonymat pour nuire, insulter, menacer, commettre des crimes ou des délits est totalement inacceptable. Dénoncer l’anonymat malveillant est l’affaire de la police et de la Justice.

Dans le texte ci-dessous, Elisseievna, une camarade féministe , explique comment des personnes malveillantes ont dénoncé l’anonymat d’une camarade féministe sans son consentement. Derrière cette délation se dissimule une position politique en faveur de l’islamophilie, cette camarade écrivant souvent sur la dramatique islamisation de la France particulièrement dangereuse pour les femmes.

Elisseievna est une militante féministe historique courageuse qui se bat contre l’islamisation de la France et la progression de l’application de la charia qui traite les femmes comme des sous-hommes et qui représente actuellement une grave menace contre les droits des femmes encourageant les hommes -musulmans ou non- à renforcer ces comportement sexistes et machistes qu’ils avaient commencé à remettre en cause pour plus d’échange et d’égalité entre femmes et hommes. Comme Elisseievna et d’autres, j’ai l’impression que, sous l’influence de l’islam, nous avons fait un énorme pas en arrière et que ce n’est pas fini. De nombreux signes attestent de la régression de notre condition, le dernier étant le remplacement d’un Ministère des droits des femmes promis par Emmanuel Macron par un secrétariat d’Etat à l’égalité entre hommes et femmes (notez la priorité) confié à une femme qui n’est pas connue pour son féminisme, bien au contraire.

La Connectrice (qui reste anonyme pour des motifs de protection)

Délation féministe et leurs soutiens féministes et juifs.

L’anonymat dans le mouvement de libération des femmes depuis 1970

Dans le mouvement féministe de nombreuses féministes ont utilisé des pseudonymes pour écrire, tout en militant sous leur nom d’état civil dans le mouvement.

Nombre de textes n’étaient pas signés, comme s’ils étaient des textes collectifs.

Ainsi l’écrivain(e) Christiane Rochefort fut elle l’auteure réelle de nombreux textes « anonymes ».

Ainsi les rédactrices de la Revue de l’Anef (https://www.anef.org/tag/lanef-publie/ ), dirigée par Françoise Picq, demandaient-elles aux féministes intervenantes dans l’assistance des « Journées de l’Anef » (https://www.anef.org/category/publications/les-journees-de-lanef/) , si elles souhaitaient ou pas que leur nom figurent comme auteures de leurs interventions orales au cours de ces journées. Si elles ne le souhaitaient pas, leurs propos figuraient avec juste l’indication « une intervenante ».

Ainsi, le numéro de la revue Partisan de 1970 intitulé «  Féminisme année zéro », a été, comme l’ont relaté dans leurs ouvrages, tant Anne Zélensky que Marie-Jo Bonnet, composé d’articles signé uniquement par des prénoms ou des pseudonymes.

Ainsi, comme l’a ensuite expliqué Anne Zélensky dans son autobiographie, son livre « Histoires du MLF » a été rédigé en 1977 avec Annie Sugier, sous leurs noms de plume de l’époque, « Anne Tristan » et « Anne Pisan ». Simone de Beauvoir a préfacé l’ouvrage et n’a jamais révélé qui étaient les auteures, aussi longtemps que celles-ci ont souhaité maintenir la discrétion sur le fait qu’elles étaient rédactrices de cet ouvrage, vis-à-vis du public.

Ainsi comme l’a écrit Liliane Kandel  (  https://www.cairn.info/revue-les-temps-modernes-2008-1-page-117.htm ), elle écrivait sous le nom de « Rose prudence » ses chroniques sur « sexisme ordinaire » tandis que Catherine Deudon utilisait le pseudonyme de « Catherine Crachat ». Catherine Deudon a elle-même fourni une biographie à un site universitaire mentionnant cet usage, d’où l’on peut déduire qu’elle est d’accord depuis pour le révéler.

Abjection de la dénonciation de l’anonymat

Il est évident qu’il est infâme de révéler publiquement le nom d’une copine militante qui est l’auteure de textes, qu’elle ne souhaite divulguer que sous un pseudonyme.

Je considère la délation d’auteurs écrivant sur l’islam, à fortiori lorsqu’ils sont juifs, comme une aide à l’assassinat potentiel. Le nom d’une personne permet souvent de connaître ses autres coordonnées, et donc de savoir où la trouver pour la tuer.

J’estime abject tout soutien apporté à cette action.

Fiammetta Venner a jugé utile de révéler le nom d’une féministe écrivant sur l’islam sous pseudonyme. Qui milite évidemment sous son nom d’état civil comme toutes les féministes.

En justice elle a invoqué la nécessité d’informer le public.  Elle a osé prétendre que la féministe en cause tiendrait sous son nom des propos politiques opposés à ceux de ses articles.  Mais la Cour n’a pas visiblement considéré qu’il y aurait la preuve de propos contradictoires ou de sens politique opposé qui auraient été tenus par la féministe ainsi outée. Elle n’a pas tenu compte de cet argument.

La délation ainsi produite a été retirée. Ce qui est le minimum.

Mais Fiammetta n’a ni produit d’excuses, ni dédommagé sa victime pour tout le tort subi, alors qu’il est évident dans les circonstances actuelles que ce préjudice d’angoisse est évident. Au contraire, elle a soutenu qu’il n’y avait pas de préjudice du fait de sa révélation. Et les personnes qui l’ont soutenu ont, par ce soutien, à l’évidence, entériné cette affirmation.

Tout ceci est abject.

La moindre des choses seraient que ceux et celles qui ont participé à ces dégueulasseries, Fiammetta et ceux et celles qui l’ont soutenue dans ce procès, affirment clairement, qu’après réflexion, elles et ils estiment maintenant ceci :

« Etant donné les circonstances actuelles, étant donné les menaces pesant sur les juifs et sur les opposants à la loi islamique, en aucun cas et sous aucun prétexte, il ne faut révéler le nom de personnes écrivant des propos critiques contre la doctrine de l’islam. »

Fiammetta Venner a été soutenu dans ce procès par : Catherine Deudon, Michael Ghnassia, Liliane Kandel, Patrick Klugman, Claudie Lesselier, Françoise Picq, Nadja Ringart, Nathalie Szuchendler.

Je ne vois pas comment l’on peut être juif, censé obéir au commandement : « Tu t’inquièteras du danger pour autrui », et apporter son soutien à une action dont je ne vois pas comment on peut penser qu’elle ne serait pas une mise en danger de MORT,

Je ne vois pas comment l’on peut se prétendre féministe, c’est-à-dire soucieuse de lutter contre la violence, et commettre un tel acte ou le soutenir, alors que je ne vois pas comment l’on peut soutenir qu’il ne facilite pas l’action éventuelle de tueurs de juifs et de tueurs d’opposants à la charia.

Je ne vois pas quelle autre motivation peuvent avoir celles et ceux qui le commettent ou le soutiennent qu’une envie de voir tuer, que le goût du sang.

J’attends de ces personnes qu’elles fassent clairement à titre d’excuse minimum, et pour que cette conduite ne se reproduise plus, la déclaration citée plus haut, à savoir :

« Etant donné les circonstances actuelles, étant donné les menaces pesant sur les juifs et sur les opposants à la loi islamique, en aucun cas et sous aucun prétexte, il ne faut révéler le nom de personnes écrivant des propos critiques contre la doctrine de l’islam. »

Elisseievna

Pour en savoir plus

  • Le blog féministe et anti totalitaire d’Elisseievna

http://elisseievna.blogspot.fr/

  • Risques encourus par les critiques de l’islam comme Charlie-Hebdo

Dossier islamisme : Marianne porte plainte pour "menaces de mort"

Source image

Le directeur de l’hebdomadaire a porté plainte contre X pour des menaces de mort réitérées suite au reportage réalisé sur « les complices de l’islamisme ». La semaine dernière, l’hebdomadaire Marianne publiait un dossier spécial sur « les complices de l’islamisme« , à savoir les « alliés objectifs, compagnons de route, idiots utiles » qui permettent de faire le jeu d’un islam radical. Un reportage qui n’a visiblement pas plu à tout le monde, notamment sur les réseaux sociaux où des internautes s’en sont pris frontalement à l’hebdomadaire, parfois en des termes répréhensibles. Ainsi de ce tweet : « A quand le mitraillage de la rédaction de Marianne ? », qui, en plus d’un appel au meurtre, rappelle froidement l’attentat de janvier contre le journal satirique Charlie Hebdo. C’est pour ce genre d’appel au meurtre que le directeur de Marianne a indiqué dans un communiqué, jeudi, avoir déposé plainte contre X pour des « menaces de mort réitérées » sur les réseaux sociaux.

« Des centaines d’insultes raciste et antisémite »

La plainte a été déposée mardi et a pu être consultée par l’AFP. « Dès le samedi 23 mai, le patron de la rédaction Joseph Macé-Scaron a été alerté que des menaces de mort étaient proférées à l’encontre du journal sur les réseaux sociaux, à savoir Twitter et Facebook », est-il écrit. L’hebdomadaire dit aussi avoir reçu des « centaines d’insultes à caractère raciste et antisémite ».

Femmes menacées dans le fief socialiste islamisé du XVIIIème,

Publié le

Les femmes ne sont pas harcelées que dans le XVIIIème, c’est partout dans Paris. Les autorités socialistes et de droite s’en moquent depuis des décades et la société dans son ensemble nourrit la culture du viol. Les femmes sont toujours délaissées au profit de l’Autre, par essence un homme migrant qui lui même est responsable d’atrocités sur les femmes de son propre pays. https://laconnectrice.wordpress.com/2016/11/12/migrants-gynecideurs-ils-abandonnent-ces-pays-ou-les-femmes-sont-excisees-violees-et-exploitees-a-leur-profit/

Les femmes du XVIIIème arrondissement de Paris ont bien raison de manifester contre l’occupation de leur territoire par des mâles violents, brutaux, inéduqués, menaçants, trafiquants, délinquants et criminels. Soutenons les en signant leur pétition

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-les-femmes-esp%C3%A8ce-en-voie-de-disparition-au-coeur-de-paris

___________________________________________________

http://www.huffingtonpost.fr/2017/05/20/des-femmes-descendent-dans-la-rue-a-la-chapelle-pajol-a-paris_a_22100769/?utm_hp_ref=fr-homepage

Des femmes descendent dans la rue à La Chapelle-Pajol à Paris pour dénoncer le harcèlement de rue

Une pétition contre l’insécurité de ce quartier du 18e arrondissement de la capitale a réuni des milliers de signatures en deux jours.

20/05/2017 18:41 CEST | Actualisé il y a 15 heures

AFP
Une vue de la Place de la Chapelle à Paris (photo d’illustration).

PARIS – « On va sortir des chaises, on va s’installer ». Des habitantes du quartier La Chapelle-Pajol, dans le 18e arrondissement de Paris, entendent manifester ce samedi 20 mai, à partir de 19 heures, pour réinvestir l’espace public « devant chez (elles) », ont-elles confié à BFMTV. Elles dénoncent l’insécurité croissante et le harcèlement de rue dont elles sont victimes.

 

Les associations « SOS La Chapelle » et « Demain La Chapelle » ont initié le mouvement de grogne en lançant vendredi une pétition en ligne pour alerter les autorités. Intitulée « Les femmes, espèce en voie de disparition au cœur de Paris », elle dénonce les « insultes », les « vols à la tire », les « crachats », « l’odeur entêtante d’urine », les « trafics » qui rythment la vie dans ce quartier du nord-est parisien.

 

« Dès 16 heures, des dizaines d’hommes de 15 à 22 ans squattent mon hall d’immeuble pour dealer et je dois baisser les yeux: c’est devenu invivable », confie ainsi Laurence au Parisien. « Ma fille de 17 ans est continuellement harcelée, poursuit Nadia. Maintenant, quand elle sort du métro, elle fait semblant de téléphoner pour éviter d’être abordée ou ne pas affronter les regards insistants ».

  Paris propose un plan d’action

Signée par plus de 12.000 personnes en 48 heures, la pétition a su attirer l’attention. La ville de Paris et la préfecture de police ont reconnu vendredi « un sentiment d’insécurité » pour les femmes dans le quartier Pajol, et dit y avoir déployé « un dispositif dédié » pour remédier à ce « harcèlement de rue ».

 « Le quartier de Pajol fait partie des zones prioritaires. Des situations de harcèlement de rue à l’égard des femmes y ont été constatées. Si les femmes ne sont pas ‘interdites’ de circuler, il existe bel et bien un fort sentiment d’insécurité », dit un communiqué de la mairie.

Le plan d’action proposé par la ville se traduira « à court terme, par une augmentation importante des contrôles de police, tout au long de la journée », et à moyen terme, par « des actions de sensibilisation à l’attention des commerçants et des acteurs locaux pour qu’ils contribuent à prévenir et à alerter sur tout acte troublant l’ordre public ».

Par ailleurs, la Ville de Paris et la mairie d’arrondissement vont « initier une marche exploratoire dans le quartier », avec des riveraines, pour mettre en oeuvre des propositions.

@Paris @prefpolice @EricLejoindre Nous étudierons à cette occasion la possibilité de créer un Groupe local de traitement de la délinquance (GLTD) dédié à .

@Paris @prefpolice @EricLejoindre Avec @prefpolice, notre volonté est claire : dès les prochains jours, de premiers résultats doivent être visibles.

Des contre-manifestants dénoncent « une manipulation raciste »

La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse s’est même rendue vendredi après-midi à un rassemblement de femmes pour « écouter le témoignage poignant des habitants de la Place de la Chapelle », a-t-elle annoncé sur Twitter. « J’en appelle au Président de la République! #insécurité », a-t-elle ajouté.

Je suis venue écouter le témoignage poignant des habitants de la . J’en appelle au President de la République! https://twitter.com/pierreliscia/status/865505560401072128 

  •  
  •  
 

Des contre-manifestants se sont par ailleurs invités au rassemblement parisien vendredi après-midi pour dénoncer « une manipulation raciste », selon les témoignages rapportés par Le Parisien. Parmi eux, des militants engagés auprès des migrants installés dans le quartier, qui lisent entre les lignes de la pétition une stigmatisation de certaines populations.

Des habitants de la , venus dénoncer l’insécurité et le des femmes, traités de racistes par des militants

« Bravo le fascisme de gauche ! » Des riverains de la agacés d’être traités de racistes pour avoir dénoncé le

Lire aussi :

Pour la journée des femmes, les affiches et les slogans des manifs rivalisent d’humour

BLOG. À 15h40, un monde sans femmes

Cette campagne va vous faire changer de regard sur les femmes dans la pub

Oskar Kokoschka et la poupée Alma Mahler

Publié le

Oskar Kokoschka et la poupée Alma

autoportrait : Oskar et sa poupée Alma

http://www.disons.fr/?p=16288

Trogneux/Macron, un couple Canada Dry sans dignité

Publié le

Les Macreux sont indécents à vouloir nous imposer leur amour impossible qui ne nous regarde pas. La majorité qui a voté Macron président n’a pas choisi son épouse laquelle semble vouloir nous imposer une légitimité par son comportement indélicat et son personnage de jeune vieille. Je ne supporte pas les faux semblants, l’hypocrisie et la manipulation et l’affichage provoquant de ce couple incestuel m’agace au plus haut point.

Maintenant que nous devrons payer pour les frais de présentation (et le reste) du couple présidentiel, nos exigences sur la qualité de leurs prestations sont légitimes, à commencer par leur comportement public, leur allure et leur style. Avec les Macreux/Trognon, nous sommes loin du compte. Le gros problème de l’épouse présidentielle est qu’elle veut faire jeune et ça se voit. A l’instar de qui veut faire l’ange fait la bête, qui veut faire jeune fait encore plus vieux.

Madame Macron écoute-t-elle de vils flatteurs comme l’empereur qui s’était laissé persuader qu’il était vêtu de riches brocarts alors qu’il était nu ?

couleur5 HD

http://carolegourrat.canalblog.com/archives/2013/01/31/26290990.html

 

Résultat de recherche d'images pour "brigitte trogneux"

Epaulettes, boutons métalliques, veste courte type spencer militaire ; jupe au-dessus de genoux osseux, jambes maigres et chaussures façon échassier, drôle de conception de l’élégance !

Le costume froissé et sans ampleur à 400 euros d’Emmanuel paraît misérable à côté du tailleur haute couture de Madame. Qui est président ? celle qui porte des épaulettes pour accrocher ses galons ?

Grand échassier et grandes échasses

Oiseau à longues pattes roses et long bec fin et noir. Il est surtout blanc avec une calotte et un dos sombre. Les adultes mesurent entre 33 à 36 centimètres de long.
Ses longues pattes roses lui permettent de patauger en eau profonde, tout en recueillant sa nourriture en surface.Résultat de recherche d'images pour "brigitte trogneux"

 

Résultat de recherche d'images pour "brigitte trogneux"

Où est passée la chevelure volumineuse de Madame ? Porte-t-elle une perruque à la Mireille Darc pensant que ça fait plus jeune ?

Au cas où vous l’ignoreriez, Emmanuel et Brigitte s’aiment !

Résultat de recherche d'images pour "macron et brigitte s'embrassent"Emanuel Makron sa suprugom Brižit

Prochaine étape, une vidéo de leurs ébats au lit ?

Résultat de recherche d'images pour "valérie et françois s'embrassent"

De même le couple Macron/Trogneux marié depuis  10 ans mais amants depuis plus longtemps, s’embrasse à tout bout de champ pour montrer au monde entier qu’il s’aime à l’image de Valérie Trierweiller qui demandait à Hollande de l’embrasser sur la bouche pour prouver qu’elle était bien la première dame. Tout le monde avait trouvé ce comportement vulgaire.

Résultat de recherche d'images pour "macron et brigitte s'embrassent"

Résultat de recherche d'images pour "macron et brigitte s'embrassent"

Sur de nombreuses photos posées, les jeunes amoureux se tiennent par la main pour bien montrer qu’ils sont inséparables, que c’est un couple qui a été élu et que Madame jouera un rôle important avec son spencer militaire ou sans mais toujours avec ses gambettes d’échassier pour dominer la situation.

De deux choses l’une : soit le couple Macron a encore besoin de prouver que la prof a eu raison de séduire son élève mineur et réciproquement, soit le couple a besoin de donner le change face aux rumeurs d’homosexualité pour l’une et l’autre, soit notre nouveau président est un gamin immature qui ne peut rien faire sans maman, soit comme le président l’a annoncé il veut prouver sa gratitude à son épouse en créant un statut d’épouse présidentielle officiellement entretenue et éventuellement rémunérée sur nos impôts.

Le peuple de France a-t-il besoin d’un président affichant son « amour », est-ce cela que nous attendons de lui ? En quoi sa relation de couple nous concerne si ce n’est en dépenses supplémentaires ? Pourquoi cet affichage indécent ?

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais pour ma part, je trouve que tout cela manque de classe c’est à dire de hauteur, de dignité et de respectabilité. Philippe Poutou n’aurait pas fait pire …et plutôt mieux si on en juge pas l’authenticité de son attitude et de celle de sa femme lors de  leur vote pour les présidentielles, devant les photographes.

Philippe Poutou vote au premier tour des élections présidentielles avec sa compagne Béatrice et son fils Ange à Bordeaux le 23 avril 2017

http://www.closermag.fr/article/philippe-poutou-decouvrez-beatrice-la-femme-de-sa-vie-photos-716353

 

 

%d blogueurs aiment cette page :