Flux RSS

Pendant le ramadan, cracher ses glaviots est fréquent

Publié le

Pendant le ramadan, des musulmans crachent partout dedans et dehors au mépris de la loi, de la politesse et de l’hygiène.

Pendant le ramadan, l’un des cinq piliers de l’islam, il est interdit d’avaler quoi que ce soit de liquide et de solide du lever du soleil au coucher du soleil. En conséquence, les musulmans encombrés par des mucosités, des glaires ou de la salive crachent pour ne pas rompre le jeûne.

J’en ai été alertée cette année par une gardienne d’immeuble exaspérée d’avoir dû nettoyer jusqu’au plafond de l’ascenseur le gros crachat d’un livreur.

  • Pourquoi le crachat est-il interdit en France ? parce qu’il peut être porteur de toutes sortes de microbes, y compris le bacille de Koch (tuberculose), la coqueluche ou le virus du sida s’il contient du sang. L’interdiction du crachat est une mesure de protection de la santé publique.

Ces projections de salive peuvent être vecteur de maladies. On marche dessus et on le ramène à la maison. Les poussettes roulent dessus, quand les parents les prennent à pleine main pour les plier, les germes se propagent. Il y a une recrudescence de certaines maladies disparues en France comme la coqueluche ou la tuberculose. Il faut vraiment faire attention à ces bouillons de culture en puissance que sont les crachats. »,  Arielle François (Alliance centriste), adjointe au maire de Compiègne déléguée à l’écologie,http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/cracher-dans-les-lieux-publics-est-128788

  • Pourquoi les musulmans crachent-ils encore davantage pendant le ramadan?

Dans les médias, de nombreux musulmans posent la question de savoir s’ils ont le droit d’avaler leur production buccale pendant le ramadan, preuve que les consignes ne sont pas très claires. Toutefois, ceux qui lisent les réponses apprennent qu’ils peuvent avaler leur production de glaires sans craindre de rompre le jeûne. On le constate souvent, des musulmans ne connaissent pas les règles de leur religion d’autant plus qu’elle comprends différentes sectes avec des rituels distincts comme les Chiites et les Sunnites. Ils apprennent le coran par cœur sans le comprendre et s’adressent éventuellement à des imams auto déclarés qui n’en savent guère plus qu’eux.

Toutefois, influencés par des croyances contraires, du fait de l’importance du crachat dans l’islam, nombre de musulmans se croient obligés de cracher au point que cette habitude a contaminé les non musulmans originaires des mêmes pays d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient.

Pour tout bon musulman, le mois de Ramadan rime forcement avec de nouveaux comportements. Parmi ceux-ci, il y en qui sont déplorables voire dégueulasses comme, le fait de cracher à gauche et à droite en prenant le Ramadan. «Sereeti» par ci, «pacc» et «teuf»* par là, le quotidien de nombre de Sénégalais est pollué et infesté par les crachats que distribuent des jeûneurs à longueur de journée dans la rue, dans la maison, bref partout où ils sentent le besoin. Car, dans la mémoire collective de Sénégalais, pour accomplir un jeûne irréprochable, le musulman a toujours besoin de «cracher» pour ne pas avaler sa salive et «rompre» du coup volontairement son jeûne. Or, avaler par moment sa propre salive n’entame en rien le jeûne…. C’est pourquoi, le docteur Diénaba Sané appelle les populations à une auto-éducation afin de rendre notre environnement sain et vivable en limitant les risques de propagations de certaines maladies comme la tuberculose qui est considérée comme une «maladie de pauvreté». Elle se répand surtout dans les milieux où sévissent souvent la malnutrition, des mauvaises conditions sanitaires, un surpeuplement et un manque de suivi médical.

  • Le crachat de Mahomet aurait eu des vertus médicinales dont la liste est longue.
  • Le crachat a une portée symbolique d’affirmation de soi et a été adopté par une certaine jeunesse qui crache abondamment dans l’espace public. L’exemple leur en aurait été donné par des footballeurs. Lire ici

J’ai essayé de comprendre les tenants et aboutissants du bon crachat et du crachat maléfiques en Islamie mais les informations, les citations, les interprétations et les références sont tellement nombreuses, variées et contradictoires que j’ai renoncé à aller plus loin. Une seule réalité s’impose, des musulmans expectorent beaucoup de crachats pendant le ramadan, c’est dégoûtant et interdit par la loi. Pourtant, malheur au pauvre pandore qui s’aventurerait à la faire respecter, l’oumma islamiya fondrait sur lui comme un seul homme, il serait découpé en pièces ou, s’il se défendait, il serait accusé de violences policières devant un tribunal impuissant « par souci d’apaisement ».

La Connectrice

Pour en savoir plus

Cet article de 2008 donne des explications à la multiplication des crachats qui seraient irrecevables aujourd’hui pour cause d’incorrection politique :

. ..Sous la double férule de la bienséance et de l’hygiène publique, le mollard est alors en sérieux déclin, menacé d’extinction.

Il va renaître de ses cendres dans le courant des années 70, profitant de deux phénomènes de société majeurs. En premier lieu, l’essor des retransmissions télévisées d’événements sportifs. « Les sportifs sont des cracheurs automatiques, écrit Martin Monestier. Cette famille regroupe les très nombreux cracheurs qui glaviotent inconsciemment, de façon mécanique. (…) Les adolescents, à vouloir trop s’identifier à eux, en adoptent les belles manies. » A l’occasion d’un seul match de football de Ligue 1 , des comptages ont permis de recenser pas moins de 150 crachats, assure-t-il. Le deuxième facteur expliquant le retour du crachat sur le devant de la scène résiderait dans le brassage de populations qui s’opère depuis quelques décennies. Les migrants, explique-t-il, ont importé dans leur pays d’adoption cette habitude, parfaitement acceptée dans d’autres régions du monde…le crachat reste un grand tabou des sociétés modernes, indissociable de sa mauvaise réputation : sa résurrection coïncide en effet avec le retour dans les pays développés de la tuberculose, dont plusieurs milliers de nouveaux cas apparaissent chaque année en France.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/12/11/le-crachat-au-banc-des-accuses_1129582_3224.html#zOcsSs4QoDeVJSs7.99

…cette loi, modifiée en 1992, existe depuis un décret pris par le gouvernement Vichy le 22 mars 1942. Dans l’alinéa 8 de l’article 74 de ce décret, on peut lire qu’il est « interdit à toute personne de cracher ailleurs que dans des crachoirs disposés à cet effet ».

Article synthétique sur le crachat à travers les âges et les civilisations. Les commentaires apportent aussi un complément d’information.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :